Huawei : énorme recul dans les smartphones attendu en 2021

Le par Christian D.  |  0 commentaire(s)
Huawei Mate 40 Pro

Si Huawei a résisté en 2020, l'accumulation des contraintes devrait faire très fortement reculer ses ventes de smartphones l'an prochain.

Les sanctions du gouvernement US sont en place depuis le mois de mai 2019 et, après quelques concessions, elles se sont durcies cette année, coupant l'accès aux composants et fondeurs habituels du groupe Huawei.

Ce dernier a encore pu compter sur l'effet d'inertie et les stocks de composants accumulés pour tenir à peu près son rang en 2020, se permettant même de devenir leader mondial des ventes de smartphones au début de l'année, devant Samsung, profitant de son immense marché national et d'une reprise post-coronavirus plus rapide qu'ailleurs.

Huawei P40 Pro

Huawei P40 Pro

Mais depuis septembre, le fabricant ne peut plus faire fabriquer ses SoC Kirin et a dû composer avec le blocage de l'accès aux technologies US. Le géant chinois vient aussi de céder sa marque Honor qui va poursuivre une carrière indépendante.

Il reste à voir si elle pourra alors échapper aux sanctions américaines et organiser sa propre logistique. Dans ces conditions, elle pourrait peser 2% de part de marché l'an prochain.

Huawei à seulement 4% de part de marché en 2021

Le plein effet des sanctions va se faire sentir en 2021 et les analystes de TrendForce anticipent déjà un très fort recul de Huawei du fait de volumes de smartphones très affaiblis.

Huawei part marche TrendForce

Si le géant comptait encore 14% de part de marché cette année, elle devrait tomber à un petit 4% en 2021, laissant un boulevard à ses concurrents, princpialement Xiaomi, Oppo et Vivo, pour occuper l'espace vacant, ce qui pourrait conduire à des pénuries de composants pour smartphoenes début 2021, chacun voulant au maximum de ces nouvelles conditions de marché.

Les analystes s'attendent également à un certain report vers Apple et ses iPhone du côté du segment des smartphones premium, Huawei ne pouvant produire les volumes des années précédentes et ne pouvant utiliser les services GMS, ce qui constituera encore un frein à l'achat malgré l'existence de services mobiles alternatifs proposés par la firme.


  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar