Intel confirme l'arrivée des processeurs Tiger Lake avant la fin de l'année

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Tom's Hardware
Intel Tiger Lake 2

A l'occasion de la présentation de ses résultats financiers du premier trimestre, Intel confirme l'arrivée prochaine des processeurs Tiger Lake, remplaçant des Ice Lake et gravés en 10 nm.

la crise mondiale du coronavirus n'empêchera pas Intel de lancer sa prochaine génération de processeurs gravés en 10 nm. Après les discrets Ice Lake, c'est la famille Tiger Lake qui va prendre le relais.

Aperçus lors du CES 2020 et profitant d'une gravure améliorée 10 nm+, ils seront bien présents d'ici la fin de l'année, le CEO Bob Swan indiquant que plus de 50 designs à base de processeur Tiger Lake étaient déjà en préparation.

Ils feront sans doute partie d'une gamme Intel Core de 11ème génération, alors que plusieurs processeurs Tiger Lake ont déjà été aperçus en benchmarks, et équiperont des PC portables gaming et haut de gamme.

Intel Tiger Lake

Ils viendront en complément des processeurs Comet Lake (gravés en 14 nm) et affronteront sans doute frontalement les APU AMD Ryzen 4000 "Renoir" sur la fin d'année et début 2021.

Dans le même temps, les puces Ice Lake pour serveurs devraient être annoncées durant le second semestre 2020, les premiers échantillons étant déjà entre les mains des clients.

Enfin, la stratégie de migration vers le 7 nm reste programmée pour la fin 2021, confirmant que le noeud en 10 nm aura un cycle court et alors que les processeurs gravés en 14 nm restent dominants dans l'offre de la firme de Santa Clara, ce qui sera aussi le cas l'an prochain.

Cela laisse beaucoup de marge de manoeuvre pour AMD et ses processeurs gravés en 7 nm chez TSMC tandis que les mauvaises nouvelles s'accumulent avec la possible migration d'Apple vers ses propres processeurs ARM pour ses ordinateurs Mac / MacBook.

La transition sera vraisemblablement progressive mais c'est un acteur important qui va quitter le giron d'Intel et des perspectives en moins pour son activité de fonderie.

Tout en annonçant de belles progressions sur ces résultats financiers du premier trimestre, Intel est obligé, comme les autres, de se montrer prudent pour la suite, même si l'essor du télétravail, qui a conduit entreprises et particuliers à s'équiper plus rapidement que prévu, lui a été plutôt bénéfique.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme