OneWeb : lancement des premiers micro-satellites pour un Internet du ciel en décembre

Le par  |  7 commentaire(s) Source : SpaceNews
OneWeb micro satellite

Le projet OneWeb d'une constellation de satellites en orbite basse pour créer un réseau Internet accessible depuis le ciel devrait commencer à prendre forme à la fin de l'année avec le lancement des dix premiers satellites.

Le projet OneWeb est l'une des initiatives industrielles qui prépare le déploiement d'une constellation de centaines ou de milliers de micro-satellites en orbite basse dans l'optique de créer un réseau Internet accessible depuis de vastes zones du globe terrestre, sans les contraintes d'installation de réseaux terrestres et de leur destruction en cas de catastrophe naturelle.

Soutenu par Airbus, qui a développé des technologies innovantes pour la production du grand nombre de satellites nécessaires, le programme pourrait commencer à prendre forme dès la fin de l'année, à moins d'un retard sur les dernières phases.

OneWeb satellite

Si tout se déroule comme prévu, c'est au mois de décembre qu'Arianespace pourrait être chargée du lancement des dix premiers micro-satellites à l'aide d'un lanceur Soyouz, même si ce calendrier peut encore être repoussé d'un mois environ.

De fait, la fenêtre de tir programmée s'étend du 18 décembre 2018 au 19 février 2019, indique SpaceNews, selon les déclarations du président d'Arianespace. Le fondateur de OneWeb, Greg Wyler, a par ailleurs démenti tout retard de développement concernant les satellites.

Airbus OneWeb

Ce premier tir lancera des satellites de production mais les positionnera directement sur leur orbite à 1200 kilomètres d'altitude. Les lancements suivants par lanceur Soyouz (20 tirs sont prévus) embarqueront ensuite une trentaine de satellites lâchés à 500 kilomètres d'altitude et qui utiliseront leur propre système de propulsion pour gagner leur orbite.

La première phase du projet OneWeb prévoit de créer une constellation de 900 satellites mais des discussions sont en cours pour atteindre un total de 2000 satellites, avec le concours de nouveaux acteurs comme Virgin Orbit et son lanceur LauncherOne et Blue Origin avec ses fusées New Glenn.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2028953
Pour avoir des latences de merde et surtout une quantité de données limitées, 0 intérêt.
Le #2028963
cycnus a écrit :

Pour avoir des latences de merde et surtout une quantité de données limitées, 0 intérêt.


mettons 1/2 intérêt pour les zones blanches...
Le #2028983
Waoo, 500 kilomètres d'altitude c'est le début de l'exosphère ...!!
Je n'avais encore jamais entendu parler de ce projet. Si il n'y avait aucun intérêt. , je doute que ce projet eu été validé et développé.
Le #2028987
cycnus a écrit :

Pour avoir des latences de merde et surtout une quantité de données limitées, 0 intérêt.


J'avais la meme impression que toi concernant les temps de latence, mais il n'en est rien.

''Le temps de latence sera minime : de l’ordre de seulement quelques dizaines de millisecondes, soit l’équivalent de ce que l’on obtient avec un raccordement terrestre. Logique puisque les satellites seront situés en orbite basse, soit à 1200 km d’altitude.''

https://www.01net.com/actualites/oneweb-le-service-satellitaire-qui-veut-apporter-du-tres-haut-debit-pour-tous-1266921.html
Le #2029025
Narcos a écrit :

cycnus a écrit :

Pour avoir des latences de merde et surtout une quantité de données limitées, 0 intérêt.


J'avais la meme impression que toi concernant les temps de latence, mais il n'en est rien.

''Le temps de latence sera minime : de l’ordre de seulement quelques dizaines de millisecondes, soit l’équivalent de ce que l’on obtient avec un raccordement terrestre. Logique puisque les satellites seront situés en orbite basse, soit à 1200 km d’altitude.''

https://www.01net.com/actualites/oneweb-le-service-satellitaire-qui-veut-apporter-du-tres-haut-debit-pour-tous-1266921.html


...dixit le commercial en chef. Il faut bien qu'ils vendent du rêve pour financer leur truc...

Je dit pas que c'est pas vrai, mais juste qu'il faut pas non plus prendre les gens pour des jambons...

1200km up + down + aléas météo... tu peux pas faire "l'équivalent d'un raccordement terrestre" (ou alors, tu prends le pire du pire en terme de raccordement terrestre pour pouvoir dire que c'est mieux...)

en plus "qq dizaines de ms", ça veut rien dire si tu défini pas le "quelques" (ça peut être aussi bien 3 que 20, ou n'importe quoi d'autre)...
Le #2029076
zorglub123 a écrit :

Narcos a écrit :

cycnus a écrit :

Pour avoir des latences de merde et surtout une quantité de données limitées, 0 intérêt.


J'avais la meme impression que toi concernant les temps de latence, mais il n'en est rien.

''Le temps de latence sera minime : de l’ordre de seulement quelques dizaines de millisecondes, soit l’équivalent de ce que l’on obtient avec un raccordement terrestre. Logique puisque les satellites seront situés en orbite basse, soit à 1200 km d’altitude.''

https://www.01net.com/actualites/oneweb-le-service-satellitaire-qui-veut-apporter-du-tres-haut-debit-pour-tous-1266921.html


...dixit le commercial en chef. Il faut bien qu'ils vendent du rêve pour financer leur truc...

Je dit pas que c'est pas vrai, mais juste qu'il faut pas non plus prendre les gens pour des jambons...

1200km up + down + aléas météo... tu peux pas faire "l'équivalent d'un raccordement terrestre" (ou alors, tu prends le pire du pire en terme de raccordement terrestre pour pouvoir dire que c'est mieux...)

en plus "qq dizaines de ms", ça veut rien dire si tu défini pas le "quelques" (ça peut être aussi bien 3 que 20, ou n'importe quoi d'autre)...


Leur ''truc'', pour reprendre ton expression, est cautionné par des sociétés très crédibles, comme AIRBUS GROUP, Ariane Espace, Qualcomm, Coca-Cola, le Groupe Virgin, ect...

Ce qui donne ''un peu de poids'' aux déclaration du commercial en chef....

Quel est l'objectif:

''L'objectif de OneWeb est de développer un réseau mondial de satellites afin de fournir une connectivité à haut débit sur l'ensemble de la planète. Ce qui nécessite une constellation de microsatellites à faible altitude afin de réduire le temps de latence et obtenir une qualité équivalente à celle de la fibre.''

https://www.lecho.be/nieuws/archief/Le-projet-d-internet-de-l-espace-OneWeb-gagne-en-credibilite/9650464

Quelle est la cible:

'' 3,66 milliards de personnes sont encore privées d’internet. Des oubliés pour la plupart localisés dans les pays en voie de développement et dans les régions classées zones blanches, où les infrastructures terrestres sont difficiles à installer, coûteuses, et dont la maintenance est délicate.''

http://tab.news.paperjam.lu/news/starlink-et-oneweb-linternet-haut-debit-en-orbite

En toute franchise, je ne vois pas ou on prend des gens pour des jambons. Si ceux qui n'ont rien de chez rien, peuvent obtenir des débits de quelques dizaines de Mb/s je ne vois rien à redire.

''Contrairement aux réseaux traditionnels (ADSL, fibre), les satellites fournissent une couverture bien plus étendue et homogène depuis l’espace. Cependant, la majorité des satellites utilisés en télécommunication sont en orbite géostationnaire (36 000 km de la Terre). A cette distance les transmissions induisent des temps de latence trop longs pour être compatibles avec une utilisation en temps réel [1].

Les satellites en orbite basse (1200 km) permettent ainsi de réduire les temps de transmission et de fournir un réseau d’une très grande capacité (jusqu’à 10 térabits par seconde, soit 40% plus capacitif que la fibre optique) [2]. Pour compenser la perte de couverture liée à la proximité terrestre, OneWeb va donc déployer une constellation de satellites tout autour du globe. Ces satellites seront tous interconnectés afin de relayer efficacement les transmissions vers les utilisateurs au sol.''

https://weave.eu/internet-de-lespace-guerre-geants/


''L'idée des groupes américains est simple : les réseaux traditionnels (ADSL, fibre) n'atteindront jamais toutes les zones reculées du monde. L'internet par satellite, lui, souffre du temps de latence des connexions, dû au transfert des données via un satellite en orbite géostationnaire (36.000 km de la Terre). Il faut donc, expliquent Wyler et Musk, un système de satellites en orbite basse (LEO, soit 1.200 km pour OneWeb). Ce qui implique qu'il y en ait beaucoup, car un satellite en orbite LEO couvre une zone bien plus réduite.''

https://www.challenges.fr/salon-du-bourget/airbus-decroche-le-contrat-spatial-du-siecle_80528
Le #2029176
on en parle bcp et jai encore rien vu
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme