OneWeb : un premier lot de 34 satellites pour la constellation et l'Internet depuis l'espace

Le par  |  1 commentaire(s)
oneweb

Après six prototypes, OneWeb place sur orbite basse 34 satellites pour sa constellation visant une couverture internet mondiale à haut débit pour tous.

Un an après la mise en orbite de six prototypes, un lanceur moyen Soyouz opéré par Arianespace et Starsem a décollé depuis le cosmodrome de Baïkonour avec à bord 34 satellites OneWeb. Ils ont été placés avec succès sur une orbite héliosynchrone polaire à une altitude de 450 km.

Sur une période de plusieurs heures et après séparation du troisième étage du lanceur, les 34 satellites ont été déployés au cours de 9 séquences de séparation avec l'étage supérieur Fregat. C'est par leurs propres moyens - propulsion électrique - qu'ils rejoignent leur orbite opérationnelle.

La constellation initiale OneWeb doit être constituée de 648 petits satellites de 150 kg en orbite à 1 200 km de la Terre pour fournir une connectivité internet mondiale à haut débit et faible latence.

Avec les six satellites prototypes, des tests de connectivité avaient été effectués l'été dernier à Séoul en Corée du Sud. Pour du steaming vidéo en FHD (1080p), il a été possible d'atteindre des débits de plus de 400 Mbps avec une latence de moins de 40 ms.

OneWeb évoque pour ses clients une couverture mondiale 24h/24 à partir de 2021. Dès cette année, les premiers services commerciaux débuteront avec la couverture de l'Arctique. Une connectivité revendiquée de type fibre optique avec une capacité de 375 Gbps au-dessus du 60e parallèle nord pour des " centaines de milliers de foyers, avions et navires reliant des millions de personnes à travers l'Arctique. "

" Une fois déployée, la constellation OneWeb permettra aux terminaux utilisateurs compatibles avec une couverture 3G, LTE, 5G et Wi-Fi de rendre le très haut débit accessible partout dans le monde, que ce soit au sol, dans les airs et les mers ", écrit Arianespace.

OneWeb et OneWeb Satellites (coentreprise entre Airbus et OneWeb) mettent en avant leur engagement pour un programme responsable en matière d'espace. Les satellites OneWeb sont équipés d'un système de fixation et grappin pour permettre une capture et aider par exemple à une désorbitation si besoin.

Tout comme avec Starlink de SpaceX, il existe néanmoins des craintes pour la recherche en astronomie. Même si les satellites OneWeb sont placés plus haut que les satellites Starlink, il demeure des préoccupations pour des interférences radio. OneWeb assure avoir conçu des filtres spéciaux - pour chacun des satellites - de sorte qu'il n'y aura pas d'interférences causées par ses satellites.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2090515
Est-ce qu'avec ce genre de système, on pourrait imaginer le transfert de donnée en temps réel des avions en vol au point de se passer de boite noire ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme