Porsche et Boeing étudient un véhicule volant électrique à décollage vertical

Le par  |  4 commentaire(s)
Posche Boeing taxi volant

Le sujet est à la mode et les partenariats se multiplient. Cette fois, ce sont Porsche et Boeing qui annoncent un partenariat autour de la conception d'un véhicule électrique volant à décollage vertical pour les villes de demain.

Pour répondre aux défis des déplacements urbains dans les grandes villes, certains entrepreneurs imaginent des solutions sous terre et d'autres dans les airs. Cette seconde portion de l'espace pourrait être prochainement occupée par des taxis volants électriques (autonomes ou pilotés) se jouant du trafic des grands axes routiers en profitant des avancées en matière de batteries électriques mais aussi de gestion de flottes d'engins volants.

Dans cette optique, les groupes Boeing et Porsche annoncent un partenariat stratégique sous forme d'un MoU (Memorandum of Understanding) explorant l'avenir de la mobilité électrique aérienne.

Posche Boeing VTOL

Avec Aurora Flight Sciences, filiale de Boeing, ils vont notamment développer un concept de véhicule électrique à décollage et atterrissage vertical (VTOL) qui ira jusqu'au stade du prototype.

Les premiers rendus montrent un engin que renierait sans doute pas un super-héros comme Batman...

Posche Boeing taxi volant

Ce cas d'étude permettra d'évaluer les opportunités de créer et d'exploiter un véhicule volant haut de gamme pouvant répondre aux futurs besoins du marché qui devrait "décoller" à partir de 2025.

Comme avec la Taycan, Porsche se verrait bien en défricheur du segment des véhicules électriques VTOL de luxe ces prochaines années, confirmant sa transition vers le tout électrique.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2080579
Ouch c'est un peu gros pour le balcon ça.
Le #2080584
Dans le genre, celui-ci est pas mal :
https://www.futura-sciences.com/tech/actualites/drone-kitty-hawk-heaviside-taxi-volant-electrique-ultrasilencieux-77833/

Bon, s'il pouvait embarquer un passager ce serait mieux, mais bon, il faut bien débuter puis progresser.
Le #2080589
Ce sujet sera plus sérieux en 2030. Car entre temps la crise financière d'une ampleur comparable à 2008 arrivera probablement et calmera un peu les ardeurs pour les projets futuristes.

Ceci dit ce genre d'article ne fait qu'accentuer et confirmer mon choix de travailler sur les batteries. Les ingénieurs automobiles qui sont encore sur les moteurs thermiques devraient vite se réorienter avant que la roue tourne car elle tournera bel et bien. On aura toujours besoin d'eux mais le motoriste thermique sera beaucoup moins valorisé.

En tout cas les taxis volant c'est une bonne voie de débouchés pour les ingénieurs automobiles et aéronautiques qui souhaitent sortir du lot. Les premiers à sortir du lot seront ceux qui profiteront le plus ensuite.
Ce principe se voit déjà sur le salaire des ingénieurs en I.A pour le véhicule autonome.
Le #2080598
JoelDjouome a écrit :

Ce sujet sera plus sérieux en 2030. Car entre temps la crise financière d'une ampleur comparable à 2008 arrivera probablement et calmera un peu les ardeurs pour les projets futuristes.

Ceci dit ce genre d'article ne fait qu'accentuer et confirmer mon choix de travailler sur les batteries. Les ingénieurs automobiles qui sont encore sur les moteurs thermiques devraient vite se réorienter avant que la roue tourne car elle tournera bel et bien. On aura toujours besoin d'eux mais le motoriste thermique sera beaucoup moins valorisé.

En tout cas les taxis volant c'est une bonne voie de débouchés pour les ingénieurs automobiles et aéronautiques qui souhaitent sortir du lot. Les premiers à sortir du lot seront ceux qui profiteront le plus ensuite.
Ce principe se voit déjà sur le salaire des ingénieurs en I.A pour le véhicule autonome.


.
Merci Monsieur "je sais tout" !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme