Besoin de votre opinion à propos de l'avenir du noir et blanc

Le
Miguel Escobar
Bonjour,
Réponses-Photo du mois de janvier 2006 nous informais que
la compagnie Agfa arrêtait la distribution d'un certain type de papier
barité. Je voudrais savoir votre avis sur l'avenir du film en noir et
blanc, car je projète faire une chambre noir dans mon sous-sol en
Amérique du nordsoit au Canada. Je me demande si ce n'est pas
inverstir dans le vide, car j'adore les films N et B. Je veux faire une
chambre noire pour que cela dure, mais j'hésite, car cela demande des
investissements (vous comprenez $$$$). Je n'aimerais pas faire un
laboratoire pour rien..­.surtout si les papiers et les chimiques
semblent dispraître. Mais il semble que Rollei a mis sur le marché un
autre type de noir et blanc.

Miguel
@= mescobar@cooptel.qc.ca
  • Partager ce contenu :
Vos réponses Page 1 / 9
Trier par : date / pertinence
WEILL
Le #2316371
Bonjour,
Réponses-Photo du mois de janvier 2006 nous informais que la
compagnie Agfa arrêtait la distribution d'un certain type de papier
barité. Je voudrais savoir votre avis sur l'avenir du film en noir et
blanc, car je projète faire une chambre noir dans mon sous-sol en
Amérique du nord...soit au Canada. Je me demande si ce n'est pas
inverstir dans le vide, car j'adore les films N et B. Je veux faire une
chambre noire pour que cela dure, mais j'hésite, car cela demande des
investissements (vous comprenez $$$$). Je n'aimerais pas faire un
laboratoire pour rien..­.surtout si les papiers et les chimiques
semblent dispraître. Mais il semble que Rollei a mis sur le marché un
autre type de noir et blanc.
Miguel
@=


Je ne pense pas que le film ou la chimie N&B soient à la veille de
disparaître. Quant au coût d'une belle chambre noire, avec tout ce qui
est mis au rebut ou sur le marché de l'occasion actuellement je ne pense
pas qu'il soit extrêmement élevé.

Cela dit, je pense qu'il faut tenir compte de plusieurs autres facteurs.

Dans l'équipement du labo par exemple, il devient quasi-impossible en
Europe (qu'en, est-il de l'autre côté de l'Atlantique???) de trouver une
bonne glaceuse pro en état (et des plaques pour elles en bonne état). Ce
qui rend la finition des papiers barytés traditionnels longues et pas
vraiment agréable). Sachant que le principal intérêt du tirage N&B
argentique sur du papier de haute qualité est justement un rendu qu'on
atteint pas encore (mais pour combien de temps??) avec une imprimante à
jet d'encre (et encore on semble tout près d'y arriver avec les
dernières Epson), il serait dommage de faire des tirages sur papier RC
(largement battus par les imprimantes).

Ensuite, la technologie de restitution sur imprimante des épreuves
monochrome est de plus en plus au point et il est à peu près certain (si
ce n'est déjà fait avec certains haut de gamme) que le rendu façon
argentique est pratiquement atteint.

Enfin c'est plutôt une hausse vertigineuse du coût des fournitures qui
me apraît nous pendre au nez que leur totale disparition. Point
important qu'il est bon de ne pas négliger.

Dans ces conditions, on peut se demander si le tirage classique a encore
un intérêt véritable et si l'installation d'une chambre noire
personnelle est de ce fait encore un investissement utile.

Reste le développement des films (et là le matériel est disponible et
bon marché, même en trouvant une armoire séchante de qualité pour éviter
les poussières) et peut être est-il plus utile de se procurer un scanner
de qualité et de numériser ses négas et une imprimante haut de gamme
qu'un agrandisseur classique, les cuves... etc.

Perso, si je reste à 100% argentique à la prise de vue, je suis passé au
tirage numérique depuis pas mal de temps. Cela m'évite de mobiliser une
pièce entière pour mes travaux de tirage et la seule chose que je
regrette vraiment n'est pas le magnifique agrandisseur Durst Laborator
L-900 que j'ai revendu, mais le peu d'argent que j'ai tiré de la revente
de mon équipement par rapport à son coût d'achat.

En fait, seul un accro du labo argentique (pour le seul plaisir de
faire) peut encore trouver un quelconque intérêt au travail en chambre
noire. Il faut donc bien être sûr d'être un de ces accros pour que le
jeu en vaille la chandelle.

A contrario, je n'hésiterai pas - dès que mes moyens me le permettront -
à essayer de me procurer un dispositif de développement film genre Jobo
CPPE pour pouvoir développer du film couleur à domicile et devenir
totalement indépendant des prestataires de service extérieurs, même en
couleur.

Bien amicalement

François P. WEILL

Christophe
Le #2316361

inverstir dans le vide, car j'adore les films N et B. Je veux faire une
chambre noire pour que cela dure, mais j'hésite, car cela demande des
investissements (vous comprenez $$$$). Je n'aimerais pas faire un
laboratoire pour rien..­


Je me place evidement dans le debat "amateur" ... le probleme des pro
est different

Je penses que votre questionnement sur l'investissement est un faux
probleme...
L'investissement de base actuelle pour un labo NB est bien moindre que
celui d'un labo numerique (ordi, ecran de qualite, scanner film et ou
APN, imprimante de qualite, encre a plusieurs milliers d'euro le
litres, papiers speciaux finalement aussi cher que le baryte,
etc...sans compter bien evidement les licences de logiciel! si si!),
voire simplement d'un scanner et sa duree de vie sera environ dix fois
plus importante (un agrandisseur, c'est globalement increvable, et j'ai
utilise pendant quelque temps un Priox dans sa 4eme decennie sans
probleme!!!).
Ce qui vous fendra le coeur, c'est dans 10, 20, 30 ans, je ne sais, il
n'y aura effectivement plus (ou tout au moins, moins facilement ou
alors vous n'aurez plus la foi pour rechercher les fournisseurs) de
consommable argentique et que vous remiserez ce magnifique agrand
pleinement fonctionnel, qui aura fait des centaine de tirages (que
verrons vos arriere petits enfants, si ils sont bien traites, les
turages, pas les enfants...)...

Par contre, si vous optez pour le labo numerique dans le meme laps de
temps, vous aurez change 3 a 6 fois de scanner, autant d'imrpimante,
d'ordi et d'ecran tous les deux trois ans... que ce soit sur panne,
evolution technologique reelle ou sirene du marketing, sans jamais vous
demander si ce n'etait pas pour rien.... etonnant, non? ;o))
On ne reflechit pas alors que la depense globale sera de l'ordre d'un
facteur 10 ou 100 (pour caricaturer, mais pas tant que ca....)

Par ailleurs, le monde capitaliste etant ce qu'il est , vous ne ferez
pas un labo pour rien et vous assurerez la perenitee des
approvisionnements en faisant du labo...

Mais bon, c'est mon opinion et ca n'engage que moi! et la limite, ca
m'est egal, j'ai les deux (et plus ;o) )

@+

Christophe

Christophe
Le #2316331

inverstir dans le vide, car j'adore les films N et B. Je veux faire une
chambre noire pour que cela dure, mais j'hésite, car cela demande des
investissements (vous comprenez $$$$). Je n'aimerais pas faire un
laboratoire pour rien..­


Je me place evidement dans le debat "amateur" ... le probleme des pro
est different

Je penses que votre questionnement sur l'investissement est un faux
probleme...
L'investissement de base actuelle pour un labo NB est bien moindre que
celui d'un labo numerique (ordi, ecran de qualite, scanner film et ou
APN, imprimante de qualite, encre a plusieurs milliers d'euro le
litres, papiers speciaux finalement aussi cher que le baryte,
etc...sans compter bien evidement les licences de logiciel! si si!),
voire simplement d'un scanner et sa duree de vie sera environ dix fois
plus importante (un agrandisseur, c'est globalement increvable, et j'ai
utilise pendant quelque temps un Priox dans sa 4eme decennie sans
probleme!!!).
Ce qui vous fendra le coeur, c'est dans 10, 20, 30 ans, je ne sais, il
n'y aura effectivement plus (ou tout au moins, moins facilement ou
alors vous n'aurez plus la foi pour rechercher les fournisseurs) de
consommable argentique et que vous remiserez ce magnifique agrand
pleinement fonctionnel, qui aura fait des centaine de tirages (que
verrons vos arriere petits enfants, si ils sont bien traites, les
turages, pas les enfants...)...

Par contre, si vous optez pour le labo numerique dans le meme laps de
temps, vous aurez change 3 a 6 fois de scanner, autant d'imrpimante,
d'ordi et d'ecran tous les deux trois ans... que ce soit sur panne,
evolution technologique reelle ou sirene du marketing, sans jamais vous
demander si ce n'etait pas pour rien.... etonnant, non? ;o))
On ne reflechit pas alors que la depense globale sera de l'ordre d'un
facteur 10 ou 100 (pour caricaturer, mais pas tant que ca....)

Par ailleurs, le monde capitaliste etant ce qu'il est , vous ne ferez
pas un labo pour rien et vous assurerez la perenitee des
approvisionnements en faisant du labo...

Mais bon, c'est mon opinion et ca n'engage que moi! et la limite, ca
m'est egal, j'ai les deux (et plus ;o) )

@+

Christophe

WEILL
Le #2316321
Bonjour,

WEILL wrote:

il serait dommage de faire des
tirages sur papier RC (largement battus par les imprimantes).



C'est vrai ? D'autres avis sur le sujet ? des comparatifs ?

Ensuite, la technologie de restitution sur imprimante des épreuves
monochrome est de plus en plus au point et il est à peu près certain
(si ce n'est déjà fait avec certains haut de gamme) que le rendu façon
argentique est pratiquement atteint.



Mêmes questions. Quelqu'un peut-il préciser quels sont les imprimantes
qui permettent, en noir et blanc, le même rendu que les papiers barytés,
ou même RC, s'il vous plaît.
Je suis intéressé.


Bonjour,

Supérieur aux résultats en RC : Epson 2100 en A3 (celle dont je dispose
actuellement)et la A4 de même génération équivalente.

Equivalent ou presque au tirages barytés classiques sur papier de
qualité la dernière gamme Epson (R 2400 en A3, et Stylus Pro 4800 en A2)
Avec trois encre dédiées: noir, gris foncé et gris clair et un profil
spécial intégré).

En N&B la qualité de reproduction et la richesse des tonalités ont
progressé considérablement avec les encres en gamme de gris.

La durée des tirages aussi puisqu'en exposition non permanente à la
luimière on annonce des durées supérieures à 200 ans avec le supports
homologués (mais ce point reste à vérifier).

Pour un comparatif personnel je n'ai rien de graphique à proposer (je
suis actuellement dans un logement provisioire pendant les travaux sur
mon nouveau "home"... Mais déjàç avec la 2100 j'ai eu l'opccasion de
comparer avec le même négatif tiré sur RC, c'est sans appel (en
particulier le côté pur des blancs et la saturation des noirs)... La
gamme de gris intermédiaires est meilleur mais n'égale pas celle d'un
baryté de haute qualité...

Pour les nouveaux modèles, j'ai simplement eu l'occasion de voir des
tirages et ils sont vraiment extraordinaires... Je pense que seul un
grand maître du labo N&B pourrait faire mieux et encore.

Ne crachons pas sur les technologies numériques de labo, même si nous
restons attaché à l'argentique en prise de vue. Je pense qu'elles seront
au même niveau que l'argentique à très brêves échéance (si ce n'est déjà
le cas)... Ce n'est hélas pas la même chose pour la prise de vue dans le
cadre d'un budget "raisonnable".

François P. WEILL


Christophe
Le #2315991
Miguel Escobar wrote:

chambre noire pour que cela dure, mais j'hésite, car cela demande des
investissements (vous comprenez $$$$). Je n'aimerais pas faire un
laboratoire pour rien..


En tant qu'amateur, comme moi sans doute, je penses que vous n'aborder
pas le probleme de la bonne maniere:

- un labo NB equipe coute infiniment moins cher actuellement q'un labo
numerique complet (meme sans systeme de calibration, celui ci comprend:
un ordi avec ecran, un logiciel de traitement de l'image soit libre
soit pour lequel il faut une licence, un scanner de qulite et ou un
APN, une bonne imprimante, etc!)

- Ce qui vous fera mal, c'est dans 10,20 ou 30 ans quand vous remiserez
un agran en parfait etat, soit parce qu'il n'y a plus de consommable
argentique, soit plus vraisemblablement parce que vous avez perdu la
foi, vous ne voulez plus chercher... Quel argent aurez vous perdu dans
ce laps de temps avec un truc increvable, qu'en plus vous pourriez
reparer vous meme, et avec lequel vous aurez produit des image que vos
arriere petits enfants verront encore?
Mais dans le meme temps si vous vous etes lance dans le numerique, vous
aurez achete entre 3 et 10 APN (et/ou scanner), le meme nombre
d'imprimante, quelques licences de logiciel, un certain nombre de
micro, des ecrans (que ce soit sur panne, evolution technologique ou
sirene du marketing...)... soit une depense, hors consommable, 10 a 100
fois superieure...
Ce calcul n'effleure personne mais c'est a mon avis le point central.

- le mode dominant le monde etant le capitalisme, consommer maintient
la production, donc consommez de l'argentique et la boucle sera
bouclee!

Mais bon faite ce que vous voulez , moi j'ai les deux, c'est mieux!

@+

Christophe

Michel CADART
Le #2315931
Merci pour ce retour François.
D'autres avis sur le sujet ?

Merci.
--
Michel.
denis le paparrazzi
Le #2315861
"Miguel Escobar" wuivf.41058$
Bonjour,
Réponses-Photo du mois de janvier 2006 nous informais que la
compagnie Agfa arrêtait la distribution d'un certain type de papier
barité. Je voudrais savoir votre avis sur l'avenir du film en noir et
blanc, car je projète faire une chambre noir dans mon sous-sol en Amérique
du nord...soit au Canada. Je me demande si ce n'est pas inverstir dans le
vide, car j'adore les films N et B. Je veux faire une chambre noire pour
que cela dure, mais j'hésite, car cela demande des investissements (vous
comprenez $$$$). Je n'aimerais pas faire un laboratoire pour
rien..­.surtout si les papiers et les chimiques semblent dispraître. Mais
il semble que Rollei a mis sur le marché un autre type de noir et blanc.


Le noir&blanc est un plaisir...
Comme le dit François, il est vrai que le numerique devient une alternative
pour le tirage, devient une possibilité plus que viable....
Mais passer du temps dans mon labo est un plaisir certain. Mettre les mains
dans la soupe est un plaisir. Voir monter cette satanée image dans la
cuvette du révélateur est un plaisir. A chaque fois. Sentir le fixateur le
soir sur mes doigts, ben c'est un plaisir. Pouvoir me dire que le 30x40 au
mur derriere moi, c'est moi qui l'est fait, qui est passé beaucoup de temps
a le faire.... C'est un plaisir.
J'ai failli en faire mon métier, de la photo. Et puis finalement je l'ai
gardé comme un plaisir et j'ai trouvé quelque chose qui me fait regarder
d'autres images toute la journée.
Le noir&blanc va peut etre devenir difficile a pratiquer à cause de la
réduction de l'offre de produits mais c'est un tel plaisir que je doute
qu'il disparaisse...
Il ne faut pas toujours voir que le coté économique de la chose mais aussi
le coté plaisir... Certain collectionne des timbres, d'autres font des
kilomètres pour voir un avion décoller... Et moi, je m'enferme 8h dans un
labo pour faire des photos pleines de pétouilles mais que j'aime.J'ai
travaillé 7 ans dans des colonies de vacances à faire de la photo avec des
enfants... Et je sais que cela continuera a passionner les gens.

Denis le paparrazzi mélancolique de son labo ce soir....

Raymond Delhaye
Le #2315641
De : WEILL
il serait dommage de faire des
tirages sur papier RC (largement battus par les imprimantes).



C'est vrai ? D'autres avis sur le sujet ? des comparatifs ?

Ensuite, la technologie de restitution sur imprimante des épreuves
monochrome est de plus en plus au point et il est à peu près certain
(si ce n'est déjà fait avec certains haut de gamme) que le rendu façon
argentique est pratiquement atteint.



Mêmes questions. Quelqu'un peut-il préciser quels sont les imprimantes
qui permettent, en noir et blanc, le même rendu que les papiers barytés,
ou même RC, s'il vous plaît.
Je suis intéressé.


Bonjour,

Supérieur aux résultats en RC : Epson 2100 en A3 (celle dont je dispose
actuellement)et la A4 de même génération équivalente.



Non, pas supérieur ! N'exagérons pas ! J'ai la 2400 et on voit toujours une
différence avec un tirage argentique, fut-il RC !

Equivalent ou presque au tirages barytés classiques sur papier de
qualité la dernière gamme Epson (R 2400 en A3, et Stylus Pro 4800 en A2)


On ne risque pas d'avoir une équivalence avec le baryté, tu rêves là !!


Raymond Delhaye



WEILL
Le #2315611

Non, pas supérieur ! N'exagérons pas ! J'ai la 2400 et on voit toujours une
différence avec un tirage argentique, fut-il RC !

On ne risque pas d'avoir une équivalence avec le baryté, tu rêves là !!


Comment scannes-tu?: avec quel scanner, à quels réglages...

Tu as essayé en apprenant à travailler ton scan de négatif sous Toshop
(y compris le réglage des contrastes) et en profilant correctement le
matériel ?

Tu es fakir en matière de résultat futur d'une technologie encore dans
ses premières années?

Moi je pense qu'il y - comme dans toute technologie - une période
d'adaptation, d'apprentissage (qui existait en argentique, ô combien).
Mais une fois qu'on a appris les résultats sont tout à fait
satisfaisants (et j'ai tiré pendant plus de 20 ans en argentique).

Même en argentique, la "science" (ou l'art) du tireur jouait énormément.
je ne pense pas - même si lmes manips se font à vue sur écran - que ce
soit différent en tirage numérique

De grands photographes utilisent désormais cette technique numérique et
reconnaisent désormais que l'écart (s'il est encore d'actualité) avec
des barytés haute qualité est devenu très mince...

Evidemment, il ne faut pas prendre du papier "machin" parce que c'est le
moins cher...

Enfin, chacun est libre de son opinion

François P. WEILL

Raymond Delhaye
Le #2315571
De : WEILL
Non, pas supérieur ! N'exagérons pas ! J'ai la 2400 et on voit toujours une
différence avec un tirage argentique, fut-il RC !

On ne risque pas d'avoir une équivalence avec le baryté, tu rêves là !!


Comment scannes-tu?: avec quel scanner, à quels réglages...


Je ne scanne pas, je pars du fichier numérique


Tu as essayé en apprenant à travailler ton scan de négatif sous Toshop
(y compris le réglage des contrastes) et en profilant correctement le
matériel ?


Oui, de ce côté-là, pas de problème


Tu es fakir en matière de résultat futur d'une technologie encore dans
ses premières années?


Non, mais j'ai des gros doutes


Moi je pense qu'il y - comme dans toute technologie - une période
d'adaptation, d'apprentissage (qui existait en argentique, ô combien).
Mais une fois qu'on a appris les résultats sont tout à fait
satisfaisants (et j'ai tiré pendant plus de 20 ans en argentique).


Ben oui, c'est ça le problème: "satisfaisant" c'est un peu trop peu à mon
goût.


Même en argentique, la "science" (ou l'art) du tireur jouait énormément.
je ne pense pas - même si lmes manips se font à vue sur écran - que ce
soit différent en tirage numérique


Tout à fait d'accord, mais comme je te l'ai dit plus haut, de ce côté-là,
pas de problème.

De grands photographes utilisent désormais cette technique numérique et
reconnaisent désormais que l'écart (s'il est encore d'actualité) avec
des barytés haute qualité est devenu très mince...

Evidemment, il ne faut pas prendre du papier "machin" parce que c'est le
moins cher...


J'utilise l'Ilford Galerie et l'Epson Archive mat

Enfin, chacun est libre de son opinion


Mon principal reproche (en plus du métamérisme, mais là, j'espère que
l'avenir le supprimera) c'est l'épaisseur des couches d'encre qui est
visible en réflection (sauf sur l'EPSON Archive Mat mais lui, quoique très
beau pour un certain type de photo, ne ressemblera jamais à du vrai papier
photo)


Raymond Delhaye


Poster une réponse
Anonyme