CentOS nuit-il beaucoup à Red Hat?

Le
Yugo
CentOS nuit-il beaucoup à Red Hat? C'est la question que se pose Jeff
Gould dans le texte suivant:

<http://www.interopnews.com/news/how-badly-is-centos-hurting-red-hat.html>

Il semble accorder beaucoup d'influence à Google Trends pour juger de
la popularité des deux distributions, mais je suis loin d'être certain
que les gens qui paient pour le service Red Hat passent autant de
temps à faire des recherches sur le net:

<http://www.google.com/trends?q=rhel,+centos>

De plus, -- il est vrai que je ne connais pas Google Trends, mais --
il semble que le nombre de recherches sur Red Hat qui est relativement
stable sur le graphique précédent, diminue beaucoup ici:

<http://www.google.com/trends?qbian%2C+%22red+hat%22>
Vos réponses Page 5 / 5
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jerome Lambert
Le #6001791
Jerome Lambert wrote:

Ubuntu 7,486,461 31.31%
Debian GNU/Linux 2,364,984 9.89%



Tu as oublié les rangs, ce qui donne Debian 2ème distribution la plus
utilisée après Ubuntu selon ce classement. C'est un résultat enviable,
pour une distribution soit-disant en perte de vitesse...


Sauf que Ubuntu est une relativement nouvelle distribution


3 ans (Ubunte 4.10), soit une éternité à l'échelle informatique...

et qu'ils ont
déjà plus de trois fois plus d'utilisateurs, présents chez Distrowatch,
en tout cas.


Oui, chez Distrowatch. Par contre au Linux Counter, Debian est à 19,72%
et Ubuntu à 12,66%. Je te laisse méditer tout le "crédit" que l'on peut
apporter à ces 2 statistiques...

Et là, PCLinuxOS a le vent dans les voiles.


Oui oui, c'est refrain connu. Le plus comique pour cela est de
fréquenter les LUG: un jour Xandros est la 8ème merveille du monde, puis
ce fut le tour de Mepis, et dernièrement c'était Ubuntu. Je ne l'ai plus
fréquenté depuis un moment, mais je jurerais qu'actuellement c'est
effectivement l'heure de gloire de PCLinuxOS, après une autre et avant
une autre...

Personnellement, avec la bande de tarés qui ne savent que dire «On s'en
fout» chez Debian, je ne suis pas plus optimiste qu'il faut.


Je crois que c'est d'abord leur problème, mais je te rassure: même si
Debian disparaît un jour avec sa cohorte de dérivés, il existe des
distributions qui ne lui doivent rien et qui existeront toujours, au
hasard RH est ses dérivés, SUSE, et bien d'autres encore.



Nicolas S.
Le #6001771
ciol
Non, les gens qui ont besoin d'être rassurés dans leurs choix de
système d'exploitation/distribution répondent sur des discussions
consacrées aux sites de statistiques tous les jours pour dire à ceux
qui ont besoin d'être rassuré dans leurs choix de système
d'exploitation/distribution ce qu'ils devraient faire c'est à dire
utiliser leur système sans s'inquiéter de ce que font les autres.

Mais en vérité ils s'essaient juste de se convaincre qu'ils sont bien
avec leurs distributions.


Mouaarrf!!!

--
Nicolas S.

Benjamin FRANCOIS
Le #6001751
Yugo s'est exprimé en ces termes:
Au moins une bonne nouvelle aujourd'hui!


Ah pardon, en fait je voulais dire: ta gueule.


--
When Batman is in trouble, he turns on the Jack Bauer signal.

tpg
Le #6001741
Jerome Lambert
Je serais plus nuancé. Les distribs à base de rpm fonctionnent bien
tant que:
- on utilise les gestionnaires de paquets (yum, urpmi, etc.), et non
rpm directement
- on se limite aux paquets fournis par la distribution, et donc on
n'utilise pas les dépôts externes
- on ne fait pas de mises-à-jour majeure de la distribution


J'ai quelques machines qui ont commencé en FC2 et sont maintenant en
FC7, le tout par simple mise à jour FCn -> FCn+1, le tout sans prise
de tête particulière. Le passage en F8 est prévu entre Noël et le
Nouvel An (pas fou, j'attend toujours un mois ou deux après la sortie
d'une version pour me faire la main et pour que les plus gros
problèmes soient traités).

Par contre, si on sort de ce cadre, prises de tête assurée...


Faut pas dire ça. Autant j'ai pu détester et maudire les
gestionnaires de paquets voici quelques années, autant je dois
reconnaitre aujourd'hui que dans le cadre de l'utilisation pour
laquelle ils sont prévus, ça marche plutôt bien, voire même très
bien.

Pour tout dire, j'ai même récemment obtenu de bons résultats avec
Debian alors que par le passé j'y arrivais pas.

--
You're a ha-a-a-ard man, McGee!

Yugo
Le #6001711
Jerome Lambert wrote:

Jerome Lambert wrote:



Ubuntu 7,486,461 31.31%
Debian GNU/Linux 2,364,984 9.89%




Tu as oublié les rangs, ce qui donne Debian 2ème distribution la plus
utilisée après Ubuntu selon ce classement. C'est un résultat
enviable, pour une distribution soit-disant en perte de vitesse...



Sauf que Ubuntu est une relativement nouvelle distribution


3 ans (Ubunte 4.10), soit une éternité à l'échelle informatique...


Oui, mais l'éternité de Debian est plus longue.

et qu'ils ont déjà plus de trois fois plus d'utilisateurs, présents
chez Distrowatch, en tout cas.



Oui, chez Distrowatch. Par contre au Linux Counter, Debian est à 19,72%
et Ubuntu à 12,66%. Je te laisse méditer tout le "crédit" que l'on peut
apporter à ces 2 statistiques...


Il est certain qu'il n'existe pas de sources fiables. MAis, avec ses
10 000... euh.. juste 1 000? développeurs, si Debian fonctionnait un
tant soit peu, il ne devrait pas être nécessaire de se fier aux
statistiques.

Et là, PCLinuxOS a le vent dans les voiles.


Oui oui, c'est refrain connu. Le plus comique pour cela est de
fréquenter les LUG: un jour Xandros est la 8ème merveille du monde, puis
ce fut le tour de Mepis


Xandros et Mepis n'ont jamais connu le succès que connaît PCLinuxOS.
Il y a eu Yoper qui s'est retrouvé en tête de Distrowatch pour un bon
bout de temps mais tellemetn peu de gens utilisaient Yoper que c'était
clair que certains faisaient tourner le compteur.

Pour ce qui est de PCLOS, je l'utilise un peu comme LiveCD et ça
fonctionne impeccablement. Les forums sont très actifs et c'est la
ruée vers les miroirs à chaque fois que sort une nouvelle version.

Mais il n'est pas certain que Texstar ait la persévérance de Volkerding.

Personnellement, avec la bande de tarés qui ne savent que dire «On
s'en fout» chez Debian, je ne suis pas plus optimiste qu'il faut.


Je crois que c'est d'abord leur problème


Oui, c'est d'abord leur problème. C'est tout de même triste de voir
comment les organisations communautaires se font démembrer une à une
pour peu que quelqu'un de supposément fort compétent, mais avec tout
son temps disponible se présente pour régler tous les problèmes mais
finisse par foutre un incroyable bordel. Je ne suis certainement pas
le seul à avoir été témoin de tels "incidents".




Jerome Lambert
Le #6001541
Jerome Lambert wrote:
(...)

et qu'ils ont déjà plus de trois fois plus d'utilisateurs, présents
chez Distrowatch, en tout cas.


Oui, chez Distrowatch. Par contre au Linux Counter, Debian est à
19,72% et Ubuntu à 12,66%. Je te laisse méditer tout le "crédit" que
l'on peut apporter à ces 2 statistiques...


Il est certain qu'il n'existe pas de sources fiables. MAis, avec ses 10
000... euh.. juste 1 000? développeurs, si Debian fonctionnait un tant
soit peu, il ne devrait pas être nécessaire de se fier aux statistiques.


Remarque que si Debian ne fonctionnait pas, il n'y aurait pas de
distribution dérivée, comme Ubuntu p.ex.

Et là, PCLinuxOS a le vent dans les voiles.


Oui oui, c'est refrain connu. Le plus comique pour cela est de
fréquenter les LUG: un jour Xandros est la 8ème merveille du monde,
puis ce fut le tour de Mepis


Xandros et Mepis n'ont jamais connu le succès que connaît PCLinuxOS. Il
y a eu Yoper qui s'est retrouvé en tête de Distrowatch pour un bon bout
de temps mais tellemetn peu de gens utilisaient Yoper que c'était clair
que certains faisaient tourner le compteur.

Pour ce qui est de PCLOS, je l'utilise un peu comme LiveCD et ça
fonctionne impeccablement. Les forums sont très actifs et c'est la ruée
vers les miroirs à chaque fois que sort une nouvelle version.


Oui, oui. On en reparle dans 3 ans?

Mais il n'est pas certain que Texstar ait la persévérance de Volkerding.

Personnellement, avec la bande de tarés qui ne savent que dire «On
s'en fout» chez Debian, je ne suis pas plus optimiste qu'il faut.


Je crois que c'est d'abord leur problème


Oui, c'est d'abord leur problème. C'est tout de même triste de voir
comment les organisations communautaires se font démembrer une à une
pour peu que quelqu'un de supposément fort compétent, mais avec tout son
temps disponible se présente pour régler tous les problèmes mais finisse
par foutre un incroyable bordel. Je ne suis certainement pas le seul à
avoir été témoin de tels "incidents".


Et bien engage-toi et fait bouger les choses de l'intérieur. C'est amha
la démarche la plus intelligente.



Yugo
Le #6001441
Jerome Lambert wrote:

Jerome Lambert wrote:



(...)

et qu'ils ont déjà plus de trois fois plus d'utilisateurs, présents
chez Distrowatch, en tout cas.



Oui, chez Distrowatch. Par contre au Linux Counter, Debian est à
19,72% et Ubuntu à 12,66%. Je te laisse méditer tout le "crédit" que
l'on peut apporter à ces 2 statistiques...



Il est certain qu'il n'existe pas de sources fiables. MAis, avec ses
10 000... euh.. juste 1 000? développeurs, si Debian fonctionnait un
tant soit peu, il ne devrait pas être nécessaire de se fier aux
statistiques.



Remarque que si Debian ne fonctionnait pas, il n'y aurait pas de
distribution dérivée, comme Ubuntu p.ex.


Pour ce qui est des *buntu, je ne sais pas trop. Il paraît que leurs
paquets diffèrent maintenant passablement des .deb. Et puis, il est
probable que leurs 12 développeurs à plein temps pourraient faire
aussi bien que le millier de Debian pour peu qu'ils abandonnent
quelques CD de logiciels peu populaires.

Mais pour Mepis, Sidux et Knoppix, par exemple, oui cela causerait des
problèmes. Mais ce ne sont pas distributions majeures.

Pour ce qui est de PCLOS, je l'utilise un peu comme LiveCD et ça
fonctionne impeccablement. Les forums sont très actifs et c'est la
ruée vers les miroirs à chaque fois que sort une nouvelle version.


Oui, oui. On en reparle dans 3 ans?


Ça, c'est bien possible, et je l'ai déjà dit. Pour le moment, il ne
rentre pas assez de sous pour soutenir les développeurs. Il va falloir
que l'attitude des usagers change pour que ça dure.

Oui, c'est d'abord leur problème. C'est tout de même triste de voir
comment les organisations communautaires se font démembrer une à une
pour peu que quelqu'un de supposément fort compétent, mais avec tout
son temps disponible se présente pour régler tous les problèmes mais
finisse par foutre un incroyable bordel. Je ne suis certainement pas
le seul à avoir été témoin de tels "incidents".


Et bien engage-toi et fait bouger les choses de l'intérieur. C'est amha
la démarche la plus intelligente.


Faire bouger les choses chez Debian? Je pense que je m'essaierais
plutôt ailleurs.




Benjamin FRANCOIS
Le #6001061
Yugo s'est exprimé en ces termes:
Faire bouger les choses chez Debian? Je pense que je m'essaierais
plutôt ailleurs.


On attend ça avec impatience. Bon courage aux malheureux qui vont te
subir.


--
When Batman is in trouble, he turns on the Jack Bauer signal.

Publicité
Poster une réponse
Anonyme