Combien je vous trouve ridicules

Le
GP
Ce message n'étant pas apparu chez Google, je me permets de le
reposter de mon ancien server:


Dernièrement, j'ai écrit à Chichille, Stéphane Tougard et Nicolas
George afin de susciter leur réaction sur les problèmes d'organisation
de Linux. (Cf.: Re: Linux est-ul manipule?) Seul Chichille m'a
répondu. Mais rien dans sa réponse n'a trait à l'organisation.

C'est apparemment toujours le sujet à éviter parce que, comme chacun
le sait, tout ce qui compte, c'est d'avoir un OS solide. Cf. ma
réponse dans: Re: Un peu de trouble quand même:

1015f5i6h2s7d6f@corp.supernews.com

Comme Talon tarde à poster tel nous nous étions entendus, je le fais
moi-même, en ne gardant que mes réponses. Ça se tient tout de même, je
crois.

Permettez, que je vous dise messieurs -- parce qu'il n'y a guère de
dames ici et que, les femmes constituant plus de la moitié de la
population mondiale, c'est vraiment inquiétant -- combien je vous
trouve ridicules de ne parler que technique comme des gosses
boutonneux alors que cela a tellement peu à voir avec la survie de
Linux. (Encore une fois, je ne parle pas des 3 vieux boutonneux qui
vont continuer à écrire tous leurs drivers et toutes leurs
applications dans un coin sombre de leur sous-sol en janvier 2064.)

Voici donc ce que me disait Talon et qui n'a rien à voir, suivi de mon
message original.

()

Tu penses que le kernel est de quingois? Autrement, les softs de BSD
correspondent pas mal à ceux de Linux. En plus, je n'aime pas la
licence BSD.

J'ai essayé Free et j'ai eu de la difficulté à l'installer. Open m'a
eu l'air mieux, mais ils refusent de fournir l'ISO pour faire plus de
sous. (Ajout: tellement ils ont confiance en eux!) Encore une fois, ce
n'est pas le genre de système que je pourrais proposer à des newbies,
même s'il serait possible de faire un CD, je suppose et d'installer à
partir du CD plutôt que du net.

Le support n'est pas adéquat pour le newbie. Et puis, c'est viscéral,
quand Bill aime, moi, j'aime pas :)

()

Je ne suis pas sûr. Je pense que, à tout le moins pour un Desktop, la
réputation de BSD est surfaite. Pour les réseaux, le noyau 2.6 devrait
régler des problèmes.

Quant au futur, s'il faut se fier au courant, c'est Linux qui seul a
des chances de survivre.

(..)

Toi qui vantes l'ergonomie de Windows, tu penses qu'il n'y a que les
programmeurs qui comptent? C'est de penser cela qui fait que Linux
progresse si peu. Il faudrait avoir exactement les mêmes catégories
d'experts que chez Microsoft. Un OS laissé aux mains des seuls
programmeurs fonctionnera sans doute très bien pour eux, mais est
voué à l'échec.

( Au sujet de Mahogany)

Dernièrement, j'ai cherché des alternatives à Kmail. J'ai essayé
Evolution: trop gros pour mes besoins. Sylpheed: pas foutu de faire
des groupes, exactement comme kmail (style: famille, amis,
entreprises, selon à qui tu veux écrire.)

Par rapport à Balsa et, peut-être Spruce, quels sont les avantages de
Mahogany?

GP

Message original:


Michel Talon wrote:

> GP <gilpel@inverse.nretla.org> wrote:
>
>> Or, je sais très bien que, principalement à l'intérieur des
>> organisations sans but lucratif -- parce que, autrement, au moins
>> le fric sert-il de baromètre d'un certain succès --, les gens qui
>> tiennent absolument à ce que les structures dans lesquelles ils
>> oeuvrent ou auxquelles ils adhèrent de coeur, ne soient jamais
>> contestées, font souvent dérailler l'organisation.
>
>
>
> Pour avoir été membre de certains clubs non commerciaux dans un
> domaine totalement différent de l'informatique, je ne saurais trop
> agréér avec ce que tu dis. Dans ce genre d'associations "loi de
> 1901" se retrouvent au sommet des gens qui, certes se dévouent pour
> le club, mais recherchent cette satisfaction de dominer et de
> commander au delà detoute compétence pour le faire.


S'agit-il seulement d'incompétence? Prends Linux-Québec. À un moment,
arrive un jeune avant-gardiste qui, au lieu de proposer des projets
concrets et de voir qui sait faire quoi, décide de donner des
"structures" à L-Q.

Il convoque une assemblée où presque personne ne se présente et un
conseil d'administration est élu sans que les connaissances de chacun
soient reconnues. Évidemment, il se fait élire prési mais non! pas
président, il assumerait la responsabilité des échecs, mais
secrétaire. À la direction, se retrouve une belle cruche dont on n'a
janais entendu parler. Et ça part à rouler.

Par exemple, aux assemblés, on propose de faire renommer québécois
(QC), le clavier canadien (CA) . C'est l'évidence mêne parce seuls les
Québécois utilisent ce clavier, les anglos utilisant le clavier US
standard. On a une fierté de Québécois, ou on n'en a pas. Qui peut
s'opposer à la vertu?

Et ça revient à toutes les assemblées. Et il n'y a jamais rien qui se
passe.Bizarrement, très bientôt, tout le monde en a raz-le-bol. Mais
le CA est toujours là si de nouveaux problèmes apparaissent

Pour ma part, j'ai été exclu parce que trop bête et pas assez productif.

Il y a quelques mois, j'ai eu affaire à l'Office de la Langue
française et je me suis, par l'occasion, informé sur le fameux
clavier. Moi, je ne foutais pas mal de comment on le nommait, mais je
trouvais bizarre qu'il y ait eu des caractères alternatifs sur le
devant des touches alors que le dessus n'était pas encore comblé.

Pourquoi ne pas en mettre sur les côtés et le derrière, quant à y
être? ai-je demandé. Pourquoi avoir mis les touches {}[] sur les
chiffres de 7 à 0 plutöt que sur lettres juste en dessous, vu qu'on a
ces touches-là beaucoup plus à la portée. Parce que, comme le clavier
a été conçu, tous les programmeurs, même francophones, s'habituent au
clavier US et écrivent toujours sans accent et finissent souvent par
passer à l'anglais.

Le responsable à l'Office québécois de la lamgue française m'a alors
expliqué qu'il faisait le grand écart en se servant du pouce et qu'il
n'avait aucun problème à taper les parenthèses et les accolades. Quand
il a été question que je propose à ses supérieurs et, éventuellement,
au ministre responsable, son nouveau doigté pied-de-poule, il est
apparu qu'il était préférable que je converse avec le responsable du
design du clavier.

Celui-ci m'a dit que le clavier n'avait pas été conçu pour les
programmeurs, que c'était déjà assez bien qu'on puisse faire les ÇÀÈÉ
avec une seule touche. Il y avait paraît-il des raisons très
techniques qui faisaient qu'on n'avait pu mettre les caractères
alternatifs où on le voulait.

Alors, j'ai envoyé le code au monsieur. Là, il est apparu que de
longues négociations avaient eu lieu PENDANT CINQ ANS!!! entre
différents pays pour déterminer l'emplacement des caractères. J'ai
alors demandé quels pays avaient préféré avoir les { et [ sur les
touches de chiffres plutôt que sous les lettres juste en-dessous. Et
je n'ai plus en de réponse. Je devenais impoli là aussi.

Parce que, en plus, «les gens ne comprennent pas» et continuent à
utiliser l'ancien clavier Canadian French (CF). Alors, malgré que le
gouvernement finance des campagnes de sensibilisation au clavier CA,
il ne s'en est finalement presque exclusivement vendu que lorsque ceux
qui ont participé au programme «Brancher les familles» ont été forcés
de l'adopter.

Le cirque, mon vieux! Vois-tu un peu les pertes de production sur
l'ensemble du Québec s'il fallait que ce clavier de Ti-Counes qui
tapent avec le pouce soit adopté? J'ai fait un résumé de mes échanges,
j'ai envoyé copie au bureau du premier ministre, au Ministre de la
culture, au Conseil du Trésir -- de qui relève, crois-le ou non, le
comcepteur du clavier, au Ministre des Finances et à la Vérificatrice
Générale.

J'ai reçu des accusés de réception, mais rien n'a bougé depuis parce
que je travaille seul à cause du conseil d'administration de Ti-Counes
légalement constitué de Linux-Québec.

Puis là, je suis à travailler, toujours seul, sur le dossier de
l'emploi des formats vidéo propriétaires par les entreprises d'État.
Le résultat, encore une fois, est plus qu'incertain. Quand un groupe
de pression n'est pas constitué, ces temps-ci, le simple bon sens n'a
aucune chance de prévaloir.

Mais comme certains Twits le prétendent encore ici, c'est moi qui ne
fais rien.

Après avoir observé un fonctionnement similaire au détail près -- là
aussi le vrai leader était secrétaire -- chez Communications
Accessibles Montréal, un FAI sans but lucratif qui constituait le
terreau idéal pour l'implantation de Linux et dont il ne reste presque
rien, je ne peux m'empêcher de me demander si tout ça arrive seulement
«par la force des choses» ou si Linux ne peut pas être subverti.

Comment découvre-t-on les leaders? Tu peux créer une synergie autour
de leaders qui ne sont pas eux-mêmes conscients d'être manipulés. Ces
gens-là sont faciles à identifier. Par exemple, le leaser chez CAM
avait coutume de déclarer haut et fort qu'il aimait Microsoft, parce
que son dictionnaire fonctionnait dans toutes ses applications. Donc,
ce sont des gens qui ont le raisonnement un peu court ou/et, comme tu
dis, qui n'ont pas les capacités pour mener un projet à bien, mais qui
se considèrent comme des do-ers.

Comment les promouvoir? Entre autres, il y a les groupes de dicussion,
qu'on dit tellement démocratiques. Seulement, admettons que M$ décide
de se payer 100 intervenants à 50 000 $ par année avec chacun 10
comptes pour intervenir à travers le monde. Ça fait 5 millions de
salaire, plus 1000 comptes à, disons, 400$ par année, 400,000$, plus
cent ordis à 1,000$ . 5,500,000 $. Deux fois rien!

Évidemment, quand il s'agit d'obtenir un coup de pouce, des bourses,
des subventions, de bons emplois, il pourraient bien jouir d'une
chance incroyable, un peu comme certains artistes pas trop
contestataires, par exemple.

Mais va donc donner des preuves de ce que je suggère à des Debianiais
qui ne croiraient au soleil même avant que de s'y brûler! C'est
absolument impossible. Mais quand on observe -- c'est ce qu'on appelle
habituellement de façon ridicule «avoir du flair» -- il y a des
constantes qu'on finit par observer. Et elles jouent toujours en
faveur du pouvoir en place.

Par ailleurs, l'exemple que je donne, s'il est mécessaire, est
complètement étriqué. C'est tout un système, dont particulièrement les
écoles, qui fait que les gens se soumettent et se taisent aussitôt
qu'on leur dit «Dormez bien, on s'occupe de tout».

> A vrai dire je ne suis pas sûr que les
> choses aillent nécessairement mieux dans toutes les sociétés
> commerciales en dépit du "baromètre fric".

Je n'ai pas dit «toutes». Voir mon commentaire dans un autre nessage
sur les entreprises cotées an Bourse vs la petite entreprise.

> Une des plus grandes réussites de Linus Torvalds a été de
> savoir organiser le développement souple de Linux parmi des
> centaines de développeurs bénévoles. Ca me
> paraît un exploit surhumain.

Moi aussi. Mais note comment il a fonctionné: exactement comme Knopper
et Volkerding. (Dire l'inverse serait certainement plus juste :) Il
n'a pas créé de structures. Il a seulement dit qu'il avait un projet
et qu'il examinerait les contributions.

On n'a pas d'abord créé des structures comme chez Linux-Québec et CAM.
En fait, Torvalds et Knopper ne l'ont jamais fait, Volkerding,
minimalement. Rien n'a été fait comme chez Linux-Québec ou chez CAM.
Je ne dis pas qu'il ne faut pas créer de structures, remarque. Je dis
seulement que ce n'est certainement pas la première chose à faire.

Comprends-tu comment les gens qui prétendent que la seule chose qui
importe est de savoir coder, qu'autrement on n'a pas son mot à dire,
peuvent me faire copieusement chier ou que les fameuses structures de
Debian peuvent facilement en arriver à constituer un cataplasme sur
une jambe de bois?

GP



--= Posted via Newsfeeds.Com, Uncensored Usenet News =--
http://www.newsfeeds.com - The #1 Newsgroup Service in the World!
--== Over 100,000 Newsgroups - 19 Different Servers! =--
  • Partager ce contenu :
Vos réponses Page 1 / 4
Trier par : date / pertinence
JRD
Le #4381021
GP [Je n'ai pas vraiement tout compris, mais en résumé, je crois que cela
doit être à peu près cela:]

On n'a pas d'abord créé des structures comme chez Linux-Québec et CAM.
En fait, Torvalds et Knopper ne l'ont jamais fait, Volkerding,
minimalement. Rien n'a été fait comme chez Linux-Québec ou chez CAM.
Je ne dis pas qu'il ne faut pas créer de structures, remarque. Je dis
seulement que ce n'est certainement pas la première chose à faire.

GP


Quel est ton but? Tu veux créer une structure pour _diriger_
l'évolution de Linux? En france?

Donc, nous allons nous retrouver avec des *dirigeants* de ces
structures qui auront fait une formation de *management* plutôt qu'une
formation technique et informatique.

J'ai déjà assez souffert de m'expliquer avec un directeur informatique
qui ne connait que le management, l'organisation et autre gestion de
toutes sortes; mais qui ne connait *rien* de l'informatique et n'est
pas capable d'appréhender l'évolution technique en d'autres terme que
ceux de budget, amortissement et retour sur investissement (à très
court terme, car rien ne garanti que le-dit DSI sera encore là dans un
an).

Alors, lorsque je décide de me rendre dans une réunion Linux locale,
laisse moi au moins le plaisir de discuter *réellement* technique et
*vraie* informatique avec les 10% de vrais informaticiens
(cf. Kernigan). Il ne faudrait pas dégouter ces 10% de ne plus
s'investir dans la technique parce qu'une structure aurait été
accaparée par des *managers* ou *décideurs* sans rapport avec
l'informatique ou Linux.

Déjà que les pionniers Linux en France ont _disparus_.
Que sont devenus Julien Simon et Eric Dumas (salut Gandalf! si tu me
lis) : Guide du routard.
Que sont devenus Remy Card, Nat Makarevitch?
René Cougnenc est décédé.
Pour ceux que je me rappelle...

JRD.
Utilisateur Linux depuis... 1993 (11 ans déjà!).
--

http://jerome.drapeau.free.fr
La critique est aisée, l'art est difficile.

Frédéric Logier
Le #4380991
Le Mon, 26 Jan 2004 10:28:40 +0000, JRD a écrit :

Déjà que les pionniers Linux en France ont _disparus_.
Que sont devenus Julien Simon et Eric Dumas (salut Gandalf! si tu me
lis) : Guide du routard.
Que sont devenus Remy Card, Nat Makarevitch?


Ce dernier a créé IdealX :)

Irvin Probst
Le #4380981
On 2004-01-26, GP
Ce message n'étant pas apparu chez Google, je me permets de le
reposter de mon ancien server:


Il ne fallait surtout pas te sentir obligé de nous imposer une seconde
fois la lecture de tes déglutitions au sujet de Linux.
Tu n'as rien de mieux à faire ? Comme aller te pendre par exemple.


--
Irvin Probst
There are 10 types of people in the world... those who understand binary
and those who don't.

Eric Streit
Le #4380961
Bonjour,

Le 26-01-2004, Frédéric Logier
Le Mon, 26 Jan 2004 10:28:40 +0000, JRD a écrit :

Déjà que les pionniers Linux en France ont _disparus_.
Que sont devenus Julien Simon et Eric Dumas (salut Gandalf! si tu me
lis) : Guide du routard.
Que sont devenus Remy Card, Nat Makarevitch?


Ce dernier a créé IdealX :)


et j'ai lu dernièrement que Rémi Card avait créé une société qui
travaille sur les logiciels libres .. par contre le nom m'échappe

Eric!
----


GP
Le #4380781
JRD wrote:
GP [Je n'ai pas vraiement tout compris, mais en résumé, je crois que cela
doit être à peu près cela:]


On n'a pas d'abord créé des structures comme chez Linux-Québec et CAM.
En fait, Torvalds et Knopper ne l'ont jamais fait, Volkerding,
minimalement. Rien n'a été fait comme chez Linux-Québec ou chez CAM.
Je ne dis pas qu'il ne faut pas créer de structures, remarque. Je dis
seulement que ce n'est certainement pas la première chose à faire.

GP



Quel est ton but? Tu veux créer une structure pour _diriger_
l'évolution de Linux? En france?


Juste dans le texte que tu cites:

Je ne dis pas qu'il ne faut pas créer de structures, remarque.Je dis
seulement que ce n'est certainement pas la première chose à faire.



On dirait qu'on va avoir de la difficulté à maintenir une certaine
logique dans la discussion...

Je me demande où sont passés les Florac, Tougard, George et cie. Il me
semble qu'on est un peu à l'étroit ici pour discuter.

GP



-----= Posted via Newsfeeds.Com, Uncensored Usenet News =-----
http://www.newsfeeds.com - The #1 Newsgroup Service in the World!
-----== Over 100,000 Newsgroups - 19 Different Servers! =-----


Jean-Michel Courivaud
Le #4379731
"Frédéric Logier"

Déjà que les pionniers Linux en France ont _disparus_.
Que sont devenus Julien Simon et Eric Dumas (salut Gandalf! si tu me
lis) : Guide du routard.
Que sont devenus Remy Card, Nat Makarevitch?


Ce dernier a créé IdealX :)


Merci :-)
IdealX est typiquement le genre de boite qui peuvent m'aider dans qques
temps :-)


Stephane TOUGARD
Le #4412701
GP wrote:

Dernièrement, j'ai écrit à Chichille, Stéphane Tougard et Nicolas
George afin de susciter leur réaction sur les problèmes d'organisation
de Linux. (Cf.: Re: Linux est-ul manipule?) Seul Chichille m'a
répondu. Mais rien dans sa réponse n'a trait à l'organisation.


Je t'ai repondu que je ne te repondrai pas par mail. Maintenant que j'ai
3 minutes, je reponds ici.

C'est apparemment toujours le sujet à éviter parce que, comme chacun
le sait, tout ce qui compte, c'est d'avoir un OS solide. Cf. ma
réponse dans: Re: Un peu de trouble quand même:


Il y a une maniere toute autre d'envisager le Libre et ce qui compte
n'est pas une generalite mais une conception individuelle. Dans mon cas,
ce qui compte est d'avoir un OS solide parce que 50% de mes revenus
decoulant de serveurs infogeres, plus l'OS est solide, moins je suis
emmerde avec des problemes cons et plus je suis content.

L'important pour que Linux vive n'est pas ce qu'on considere, c'est
que quelques uns l'utilisent et aient une conception individuelle de
cette utilisation.

En fait, la plupart d'entres nous se foutent royalement de la part de marche
de Linux, meme si certains sont interesses par la part de marche qu'ils
peuvent en reprendre. Mais encore une fois, l'interet est individuel.

Qu'un individu utilise Linux pour le fun, pour le job, parce que c'est
solide, parce que c'est convivial, parce que c'est performant ou parce
que c'est gratuit ou qu'un autre ne l'utilise pas parce que Windows est
plus convivial, qu'il est livre d'origine avec un PC neuf et qu'il est
plus rapide pour lancer Word, tout cela ne fera pas vivre ou mourir
Linux et si je dois etre le dernier a l'utiliser, je serai le dernier
par qui il vivra et ce sera surtout parce que c'est un OS solide.

Le reste, c'est du bavardage.

Stephane TOUGARD
Le #4412691
GP wrote:

Je me demande où sont passés les Florac, Tougard, George et cie. Il me
semble qu'on est un peu à l'étroit ici pour discuter.


Le Tougard, il etait en Belgique, deborde et il repart a Lyon toujours
aussi deborde. Entre les deux, il doit se charger des clients courants.



--
http://www.unices.org

GP
Le #4412291
Stephane TOUGARD wrote:
GP wrote:


Dernièrement, j'ai écrit à Chichille, Stéphane Tougard et Nicol as
George afin de susciter leur réaction sur les problèmes d'organisat ion
de Linux. (Cf.: Re: Linux est-ul manipule?) Seul Chichille m'a
répondu. Mais rien dans sa réponse n'a trait à l'organisation.



Je t'ai repondu que je ne te repondrai pas par mail. Maintenant que j'a i
3 minutes, je reponds ici.


J'apprécie.

C'est apparemment toujours le sujet à éviter parce que, comme chacu n
le sait, tout ce qui compte, c'est d'avoir un OS solide. Cf. ma
réponse dans: Re: Un peu de trouble quand même:



Il y a une maniere toute autre d'envisager le Libre et ce qui compte
n'est pas une generalite mais une conception individuelle. Dans mon cas ,
ce qui compte est d'avoir un OS solide parce que 50% de mes revenus
decoulant de serveurs infogeres, plus l'OS est solide, moins je suis
emmerde avec des problemes cons et plus je suis content.

L'important pour que Linux vive n'est pas ce qu'on considere, c'est
que quelques uns l'utilisent et aient une conception individuelle de
cette utilisation.

En fait, la plupart d'entres nous se foutent royalement de la part de m arche
de Linux, meme si certains sont interesses par la part de marche qu'ils
peuvent en reprendre. Mais encore une fois, l'interet est individuel.

Qu'un individu utilise Linux pour le fun, pour le job, parce que c'est
solide, parce que c'est convivial, parce que c'est performant ou parce
que c'est gratuit ou qu'un autre ne l'utilise pas parce que Windows est
plus convivial, qu'il est livre d'origine avec un PC neuf et qu'il est
plus rapide pour lancer Word, tout cela ne fera pas vivre ou mourir
Linux


Oui, cela peut faire mourir Linux. Actuellement, j'essaie de
convaincre la télévision d'État de fournir leur vidéo en format l ibre
sur leur site internet. Voici ce qu'un responsable me répond:

«(Avec Windows) Pour le moment, 97% de nos usagers n'ont rien à
télécharger pour utiliser nos contenus, et c'est
le maximum possible.»

Donc, il ne veut pas s'encombrer de formats ouverts, il marche à plein
pour renforcer le monopole de Microsoft, son raisonnement en va pas
plus loin. Pendant ce temps, Linux-Québec a été soigneusement moyau té
par des faiseux et il ne se passe rien.

Moi, j'essaie de fournir une alternative. On m'a dit ici-même que ça
s'appelle le format OGM. Alors, j'essaie de trouver des fichiers OGM.
J'en ai trouvé un de Futurama, et il est super. Un. C'est un peu mince.

Alors, j'ai posté pour avoir d'autres fichiers et un aperçu global de
la situation. Il n'y a personne qui répond. C'est comme si j'étais un
idiot parce que les enfants de 5 ans, qui passent leur temps à écoute r
de la vidéo, ont déjà une bonne idée de comment ça fonctionne.
Seulement, j'ai aussi quelques autres petits sujet de préiccupation
dans la vie, vois-tu.

Je me permet de repiquer une partie d'une correspondance en anglais:

«I haven't received one answer yet on where to find OGM files, either
from here or newgroups where I posted. There are lots of "how to rip"
this and that and DivX or whatever, but hardly any file to watch.

I'm puzzled. Does it make any sense to suggest that the CBC use this
format when nobody else does?

Mon correspondant:

In the specific notes: "OGM is another extension for the OGG
container adopted by Windows users to distinguish music (OGG) and
video (OGM). Although not an official extension it is used by DivX and
Xvid encoders that put video into the Ogg container."

Moi:

So, what's this supposed to mean? That other encoders use a different
extension? Could ogg files also be movies?

(...)

Puis, le gars me dit que le format à adopter, c'est le vp3. Nerde!
Mais je n'ai jamais entendu parler de ça ici. Ici, on me disait qu'il
fallait encapsuler du Mpeg et du ogg and du ogm. Va donc comprendre!

On continue:

Moi:

Until now, I found one with your links: a mov file. And even this
brings all kind of questions. Is mov an open format ? Can Xvid and
DivX produce mov files? Etc.

If I was a kid with lots of leisure time and had been born playing
movies on a computer, I wouldm't ask those "stupid" questions. Such is
not the case, and just writing to this jerk (from Radio-Canada) who
writes:

"Pour le moment, 97% de nos usagers n'ont rien à télécharger pour
utiliser nos contenus, et c'est le maximum possible."

"For the time being, 97% of our users have nothing to download to use
our contents, and it's the maximum possible."

(In other words, as a state society, Radio-Canada/CBC intends to
further Microsoft monopoly.)

takes some time.

Before I got to this guy, I had to write to the ombudsman and then
I'll certainly have to write to my deputy... who happens to be Paul
Martin, the prime minister of Canada.

And then I'll have to follow the dossier. Write and write again
because Linux-Quebec has been infiltrated by so-called "do-ers" and no
help is to be expected from them. And there are many such dossiers I'm
dealing with.

So, I would like everybody to understand, I'm doing my best with the
time at hand. Taking a month or two trying to figure out all the
formats and the licenses is just not an option for me.

I need a clear picture of the situation of open source and multimedia,
a picture I can submit to somebody who understands nothing about the
situation... and would rather not hear about it. And I need it fast.

If the Patents Offices throughout the world have their way, Windows
codecs might become more difficult to distribute and, though open
source formats might be as good or even better than patented ones,
they might be next to no use.»

-------

En d'autres mots, le jeu ne se jouera certainement pas toujours comme
il se joue aujourd'hui. On a beau prétendre le contraire, mais je
doute fort qu'il n'y ait pas de reverse engeneering quand on produit
des softs Linux adaptés au mainstream Windows. Si les lois sur les
brevets passent, il serait bien que tous les gouvernements aient
adopté des format ouverts. Or, ici, le moins qu'on puisse dire, c'est
qu'il m'en est vraiment pas souvent question.

Et il y en a mille problèmes de cet ordre qui vont surgir. Si tu te
retrouves avec un système Linux qui fonctionn ebien mais que même les
sociétés d'État offrent leur matériel dans un format incompatible ,
bien, il te reste à traiter sur ton traitement de texte em ascii.

Puis, il y a Bill qui songe à umplanter un système de satellite, son
ami Paul qui investit dans le cable, les softs pour les achats en
ligne qui vont être juste un tout petit peu plus compatibles aevc
leurs serveurs, qui vont être plus compatibles avec leur réseau, avec
leurs banques d'images (Corbis), avec Passport, avec les Extensions
FrontPage, avec leur Java, leur HTML, you name it, sans parler des
modifications qu'on veut amener aux processeurs pour qu'ils ne roulent
que les logiciels homolgués (Anciennement nommé projet Palladium), un
processus long et coûteux qui empêcherait le développement sur le n et.
Etc, etc, etc, jusqu'à demain.

De sorte que oui, tu installes des serveurs, et ça roule bien, mais il
se pourrait que tes serveurs qui roulent bien, ne roulent bientôt plus
pour personne. En affaires, si tu n'es pas capanble d'évaluer à quoi
demain va ressembler, t'es cuit d'avance.

Or, même l'évaliation de ce qui se passe aujourd'hui est biaisée. C e
n'est pas vrai que, pour chaque téléchargement de Linux, il y a dix
copies et/ou installations de faites. Quand tu ne paies pas, c'est
plutôt l'inverse qui se produit: tu télécharges, juste pour voir. M oi,
j'ai une bonne dizaine de copies de Linux et il n'y en a qu'une
d'installée sur mon Desktop.

Et quand tu lis chez Google que 1% ou moins de 1% des visites sont
faites avec Linux, c'est sans doute la meilleure approximation dont on
dispose. Il faut comprendre que c'est ça la réalité et il faut en
tenir compte. Parce que demain, ce sont ces gens qui vont demander un
certain type de serveur.

Olivier Gutknecht avait bien raison de citer "The Invisible Computer"
de Don Norman. C'est comme ça que les choses se passent. Les exemples
sont innombrables où une meilleure technologie a été éclipsée p ar une
moins bonne parce que justement, on a tenu seulement compte de la
supériorité technologique, plutôt que du marché.

Et c'est exactment ce que la communauté Linux fait actuellement. Je
doute fort que certaines entreprises -- Microsoft, pour ne pas la
nommer -- ne mettent pas l'épaule à la roue pour que les choses
évoluent dans ce sens et que toute opinion autre que technique, soit
déclarée nulle et non avenue.

Voici encore l'extrait de Norman, au cas où tu ne l'aurais pas lu:

When Edison invented the phonograph, he studied both the cylinder and
the disc, the form of the medium in use today in CDs and DVDs. He
recognized the superiority of the cylinder as a recording medium. He
knew that as the cylinder revolves, each part passes under the stylus
at the same speed. With discs, the outside edge moves past the stylus
more rapidly than the parts near the center, and so the sound at the
center deteriorates. Because the stylus in Edison's phonograph was
propelled across the record by a feed screw, record wear was decreased
in comparison with the disc, where the groove itself propelled the
needle. Edison's machine could also be used to make home recordings.
The cylinder's semipermanent jeweled stylus was more convenient than
the discs' steel needles, which had to be changed after every record side .

But the discs offered many advantages over the cylinders. They were
less fragile than the wax cylinders. Their hard shellac surface
allowed greater playback volume, if a more raucous, scratchy sound,
than the soft wax cylinders. They took up far less space, and were
easier to store, package, and ship. They could accommodate longer
playing time simply by increasing their diameter, and they had a
second side that could provide more music without increasing storage
space, for less money. Most important, they were far easier to mass
produce. The real use of the phonograph record, discovered after much
trial and error by a variety of manufacturers, was to provide
prerecorded music. Emile Berliner moved quickly to exploit this and
his company rapidly picked up a dominant market share. His gramophone
became the Victrola, manufactured by the Victor Talking Machine
Company, later RCA Victor. Berliner and his successors rapidly
established recording studios across the world and engaged the world's
most famous musicians in the effort.

(...)

Even after he began manufacturing discs, Edison continued to use the
vertical recording method, called "hill and dale," in which the sound
wave was represented by the vertical motion of the needle and a
corresponding depth of the groove. The needle vibrated up and down as
the record rotated. The competition used lateral recording, which
meant the needle vibrated side-to-side as the record rotated. Once
again, the differences are mostly technical, but the real point is
that the world wanted a single system. Early phonographs could only
play back one system, either vertical or lateral, so whichever system
customers bought, they couldn't play back the recordings of the other.
In chapter 6 I discuss the problems of nonsubstitutable goods,
infrastructure goods, when the infrastructures of one company differs
from that of another. Basically, if you have the dominant
infrastructure, you win. If you choose the wrong one, you lose, and
you lose big. Because the Victor Talking Machine Company had the
dominant infrastructure, Edison lost.

Which method of recording was actually better? Edison, of course,
thought hill and dale superior, and in numerous "tone tests" he sought
to prove that an audience could not distinguish the sounds produced by
his phonograph from those of a live singer.4 Once again, it didn't
matter. The sound quality of Victor's lateral recordings was "good
enough."

http://mitpress.mit.edu/books/NORVH/chapter1.html



IBM

et si je dois etre le dernier a l'utiliser, je serai le dernier
par qui il vivra et ce sera surtout parce que c'est un OS solide.

Le reste, c'est du bavardage.




Benjamin FRANCOIS
Le #4412221
GP s'est exprimé en ces termes:
Moi, j'essaie de fournir une alternative. On m'a dit ici-même que ça
s'appelle le format OGM. Alors, j'essaie de trouver des fichiers OGM.
J'en ai trouvé un de Futurama, et il est super. Un. C'est un peu mince.


Les groupes de fansub (sous-titrage non officiel réalisé par des fans)
de dessins animés japonais utilisent massivement Xvid et OGM de nos
jours. Le seul problème c'est que si tu télécharges des fichiers sur le
net, tu n'auras pour toute preuve que du matériel illégal.

Le mieux serait que tu produises toi-même ces fichiers OGM à partir de
vidéos sur lesquelles tu aurais les droits.


--
<zif> asyd: elle est sous quoi ta sparc ?
<Tomasera> sous le bureau

Poster une réponse
Anonyme