CSA : synthèse de la consultation publique sur la radio numérique

Le
Thierry VIGNAUD
Le CSA a publié un document pdf (40 page) qui constitue la synthèse de
la consultation publique sur la radio numérique.

Le document est disponible, à partir de cette page :
http://www.csa.fr/actualite/communiques/communiques_detail.php?id4196


thierry.vignaud@NO-SPAM_laposte.net
Emetteurs radio et TV :
http://perso.wanadoo.fr/tvignaud
Vos réponses Page 1 / 4
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Pierre CHABOT
Le #13341401
Merci, Thierry, pour ce lien. J'avais déjà lu les rapports de quelques
contributeurs, mais pas la synthèse générale. La question de l'installation
progressive de la diffusion DRM en ondes moyennes est préoccupante: il
apparaît, après les essais de TDF qui ont eu lieu pendant plusieurs mois à
Clermont-Ennezat (AM 20 kW 1494 kHz et DRM 1kW 1485 kHz) que le simulcast
sur un même canal n'est pas praticable à moins de se contenter d'une qualité
audio "téléphonique". Donc, la solution qui pourrait être retenue serait
celle de deux canaux adjacents. Mais dans ce cas deux problèmes se posent
encore: 1) l'émission DRM laissant "baver"" copieusement son ronflement de
part et d'autre de son canal de 9kHz, il sera nécessaire de limiter
considérablement sa puissance pour ne pas gêner l'AM voisine. 2) dans cette
hypothèse, comment espérer une portée nocturne suffisante de l'émission DRM
? comme il n' y a pas de canaux disponibles, elle décrochera à coup sûr
au-delà d'une vingtaine de kilomètres, trop perturbée par d'autres signaux.
De toute façon, il faudra établir un plan international rigoureux qui risque
de ne pas être respecté par certains pays durant la période de transition.
Est-ce qu'il est prévu d'évoquer/étudier ces problèmes dans une prochaine
conférence ? Les diffucultés me semblent telles qu'on risque d'avoir une
belle pagaille qui ira s'intensifiant pendant toute la période de transition
(qui risque d'être fort longue...). Je ne voudrais pas être taxé de
pessimisme, mais je ne vois pas la situation s'éclaircir avant une dizaine
d'années; et je crains que les responsables des nouvelles stations se
fassent pour le DRM les mêmes illusions que pour l'AM (à ce propos ayons une
pensée compatissante pour la pauvre "Loisirs FM" écrasée le soir par la
Norvège; sur une fréquence comme celle-ci, ce n'est pas la technique DRM qui
pourra étendre beaucoup sa portée nocturne!)
Thierry VIGNAUD" message de news:
Le CSA a publié un document pdf (40 page) qui constitue la synthèse de
la consultation publique sur la radio numérique.

Le document est disponible, à partir de cette page :
http://www.csa.fr/actualite/communiques/communiques_detail.php?id4196



Emetteurs radio et TV :
http://perso.wanadoo.fr/tvignaud


Nicolas Croiset
Le #13341391
"Pierre CHABOT"

De toute façon, il faudra établir un plan international rigoureux qui risque
de ne pas être respecté par certains pays durant la période de transition.
Est-ce qu'il est prévu d'évoquer/étudier ces problèmes dans une prochaine
conférence ? Les diffucultés me semblent telles qu'on risque d'avoir une
belle pagaille qui ira s'intensifiant pendant toute la période de transition
(qui risque d'être fort longue...). Je ne voudrais pas être taxé de
pessimisme, mais je ne vois pas la situation s'éclaircir avant une dizaine
d'années; et je crains que les responsables des nouvelles stations se
fassent pour le DRM les mêmes illusions que pour l'AM (à ce propos ayons une
pensée compatissante pour la pauvre "Loisirs FM" écrasée le soir par la
Norvège; sur une fréquence comme celle-ci, ce n'est pas la technique DRM qui
pourra étendre beaucoup sa portée nocturne!)



Salut,

le DRM était présenté par certains comme la 8ème merveille du monde et
aujourd'hui on s'apercoit que ce n'est pas le cas...

Concernant les conférences internationales, il n'est pa prévu de
conférence pour ce type de fréquence pour les 2 ans à venir. Plus tard,
les calendriers ne sont pas fixés.

Je pense personnellement que les radios basculeront doucement en DRM
leur fréquence analogique, ce qui parait la solution la plus simple.
Ceci sera possible à la condition que la radio puisse être écouté par un
autre moyen en analogique simultanément.

Pour les radios privées qui diffusent actuellement en France en OM, je
pense elles pourront basculer en DRM sans difficulté, vu l'audience et
la qualité des programmes actuels. Cela ne devrai pas gêner grand monde.

il y a d'autres problèmes sous jacent qui font peur tel que les
perturbations en tout genre sur ces bandes qui s'accroissent très
rapidement.

A suivre.
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : |
| Annuaire des radios AM/FM/DAB : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
Thierry VIGNAUD
Le #13341381
On Fri, 10 Feb 2006 19:30:00 +0100, Nicolas Croiset


Salut,

le DRM était présenté par certains comme la 8ème merveille du monde et
aujourd'hui on s'apercoit que ce n'est pas le cas...

Concernant les conférences internationales, il n'est pa prévu de
conférence pour ce type de fréquence pour les 2 ans à venir. Plus tard,
les calendriers ne sont pas fixés.

Je pense personnellement que les radios basculeront doucement en DRM
leur fréquence analogique, ce qui parait la solution la plus simple.
Ceci sera possible à la condition que la radio puisse être écouté par un
autre moyen en analogique simultanément.

Pour les radios privées qui diffusent actuellement en France en OM, je
pense elles pourront basculer en DRM sans difficulté, vu l'audience et
la qualité des programmes actuels. Cela ne devrai pas gêner grand monde.

il y a d'autres problèmes sous jacent qui font peur tel que les
perturbations en tout genre sur ces bandes qui s'accroissent très
rapidement.



En continuant sur la question certains peut-être se souviendront d'un message
que j'ai posté l'année dernière, le 8 mars 2005, indiquant que le Luxembourg
avait demandé auprès de l'UIT l'attribution de fréquences en grandes et
moyennes ondes avec des puissances non négligeables qui l'on pouvait supposer
être destinées à une diffusion DRM.

Cela concernait :
279 kHz 300 kW Junglinster
567 kHz 250 kW Clervaux
783 kHz 250 kW Clervaux
1098 kHz 250 kW Clervaux

Bref à la lecture du dernier état de l'UIT (GE75/113) du 7/2/2006, qui
informait de la validation de la fréquences 1593 kHz pour Littoral AM, en
France, (que j'ai signalé ici ce matin), aucune de ces fréquences ne l'a été,
donc il y a dû y avoir des oppositions d'autres pays.

J'ose à peine rappeler le battage concernant la disponibilité des récepteurs
DRM piloté par la CLT et/ou BCE (Broadcasting Center Europe) pour la fin de
l'année 2005. Personnellement dans les grandes surfaces, Darty, FNAC, moi je
n'ai pas vu de différence entre ce jour et il y a un an ! Peut-être que ce
n'est pas le cas à l'étranger ?


Emetteurs radio et TV :
http://perso.wanadoo.fr/tvignaud
Nicolas Croiset
Le #13341371
Thierry VIGNAUD

J'ose à peine rappeler le battage concernant la disponibilité des récepteurs
DRM piloté par la CLT et/ou BCE (Broadcasting Center Europe) pour la fin de
l'année 2005. Personnellement dans les grandes surfaces, Darty, FNAC, moi je
n'ai pas vu de différence entre ce jour et il y a un an ! Peut-être que ce
n'est pas le cas à l'étranger ?



A priori, lors de mes discussions avec les constructeurs, les premiers
récepteurs devraient sortir pour juillet 2006. Mais ce sera peut-être 2
ou 3 modèles pas plus...

Je me répète, mais il faut au moins 1 an entre la sortie de la puce et
la sortie des premiers récepteurs fonctionnant avec cette puce.
L'annonce de TI date de aout 2005, il est donc peu probable d'avoir des
récepteurs avant juillet 2006.

Après il y aura un second facteur, c'est la présence de programmes et le
prix du récepteur qui décidera de sa mise ne vente sur un marché ou non.

Personnellement je pense pas que l'on verra de récepteurs DRM en France
avant le lancement du numérique officiellement et le DAB risque d'être
le moteur du DRM pour les ventes de récepteurs car les récepteurs DRM
auront également le DAB intégré. Aujourd'hui il n'existe pas de chip DRM
seul.

Au salon Le Radio ! qui aura lieu à partir de Dimanche à la porte de
Versailles, il y aura la présentation de récepteurs DRM, DAB et DMB.

Sur le stand VRN / Worlddab, il y aura une démonstration de podcasting
an DAB avec Europe 1.

+------------------------------------------------------------+
| E-mail : |
| Annuaire des radios AM/FM/DAB : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+
avour
Le #13341361
Thierry VIGNAUD a formulé la demande :
Le CSA a publié un document pdf (40 page) qui constitue la synthèse de
la consultation publique sur la radio numérique.

Le document est disponible, à partir de cette page :
http://www.csa.fr/actualite/communiques/communiques_detail.php?id4196



Emetteurs radio et TV :
http://perso.wanadoo.fr/tvignaud



et quid du calendrier pour la radiodiffusion DAB en France !!
va t-on encore rester longtemps à la traine et arrêter de se poser des
questions existencielles sur ces nlles normes non définitives et plutôt
d'activer sérieusement sur la mise en service du DAB qui lui fonctionne
parfaitement partout en Europe pour la mobilité (voiture, train et
ballade pédestre...) au niveau national comme nous voisins européens
(angleterre, allemagne, suisse, italie et j'en passe...

--
Merci de vos futures réponses.
Pierre CHABOT
Le #13341351
Je pense personnellement que les radios basculeront doucement en DRM
leur fréquence analogique, ce qui parait la solution la plus simple.
Ceci sera possible à la condition que la radio puisse être écouté par un
autre moyen en analogique simultanément.



Le seul autre moyen envisageable actuellement est évidemment la FM. En ce
qui concerne Radio-France, le fait d'avoir consacré la presque totalité des
émetteurs ondes moyennes à France-Info prendrait alors tout son sens.Ils
pourraient basculer en DRM sans inconvénient majeur, la plus grande partie
des auditeurs écoutant ce programme en FM. Qu'en pensez-vous ? Serait-ce la
stratégie de RF à long terme ou est-ce que je m'égare dans des spéculations
fumeuses ?"Nicolas Croiset" message de news:
"Pierre CHABOT"

De toute façon, il faudra établir un plan international rigoureux qui
risque
de ne pas être respecté par certains pays durant la période de transition.
Est-ce qu'il est prévu d'évoquer/étudier ces problèmes dans une prochaine
conférence ? Les diffucultés me semblent telles qu'on risque d'avoir une
belle pagaille qui ira s'intensifiant pendant toute la période de
transition
(qui risque d'être fort longue...). Je ne voudrais pas être taxé de
pessimisme, mais je ne vois pas la situation s'éclaircir avant une dizaine
d'années; et je crains que les responsables des nouvelles stations se
fassent pour le DRM les mêmes illusions que pour l'AM (à ce propos ayons
une
pensée compatissante pour la pauvre "Loisirs FM" écrasée le soir par la
Norvège; sur une fréquence comme celle-ci, ce n'est pas la technique DRM
qui
pourra étendre beaucoup sa portée nocturne!)



Salut,

le DRM était présenté par certains comme la 8ème merveille du monde et
aujourd'hui on s'apercoit que ce n'est pas le cas...

Concernant les conférences internationales, il n'est pa prévu de
conférence pour ce type de fréquence pour les 2 ans à venir. Plus tard,
les calendriers ne sont pas fixés.

Je pense personnellement que les radios basculeront doucement en DRM
leur fréquence analogique, ce qui parait la solution la plus simple.
Ceci sera possible à la condition que la radio puisse être écouté par un
autre moyen en analogique simultanément.

Pour les radios privées qui diffusent actuellement en France en OM, je
pense elles pourront basculer en DRM sans difficulté, vu l'audience et
la qualité des programmes actuels. Cela ne devrai pas gêner grand monde.

il y a d'autres problèmes sous jacent qui font peur tel que les
perturbations en tout genre sur ces bandes qui s'accroissent très
rapidement.

A suivre.
+------------------------------------------------------------+
| E-mail : |
| Annuaire des radios AM/FM/DAB : http://www.annuradio.fr/ |
+------------------------------------------------------------+


Pierre CHABOT
Le #13341341
> En continuant sur la question certains peut-être se souviendront d'un
message
que j'ai posté l'année dernière, le 8 mars 2005, indiquant que le
Luxembourg
avait demandé auprès de l'UIT l'attribution de fréquences en grandes et
moyennes ondes avec des puissances non négligeables qui l'on pouvait
supposer
être destinées à une diffusion DRM.

Cela concernait :
279 kHz 300 kW Junglinster
567 kHz 250 kW Clervaux
783 kHz 250 kW Clervaux
1098 kHz 250 kW Clervaux



Effectivement, je m'en souviens, et cela m' avait semblé très surprenant,
pour ne pas dire irréaliste. Mais la CLT ne manque ni d'argent ni
d'ambition. Donc, il semblerait qu'elle soit tombée sur un os très dur. Mais
il y a certainement un grand projet DRM là-dessous, d'autant plus que la CLT
est très active dans ce domaine aussi bien en OM qu'en OC.
"Thierry VIGNAUD" message de news:
On Fri, 10 Feb 2006 19:30:00 +0100, Nicolas Croiset


Salut,

le DRM était présenté par certains comme la 8ème merveille du monde et
aujourd'hui on s'apercoit que ce n'est pas le cas...

Concernant les conférences internationales, il n'est pa prévu de
conférence pour ce type de fréquence pour les 2 ans à venir. Plus tard,
les calendriers ne sont pas fixés.

Je pense personnellement que les radios basculeront doucement en DRM
leur fréquence analogique, ce qui parait la solution la plus simple.
Ceci sera possible à la condition que la radio puisse être écouté par un
autre moyen en analogique simultanément.

Pour les radios privées qui diffusent actuellement en France en OM, je
pense elles pourront basculer en DRM sans difficulté, vu l'audience et
la qualité des programmes actuels. Cela ne devrai pas gêner grand monde.

il y a d'autres problèmes sous jacent qui font peur tel que les
perturbations en tout genre sur ces bandes qui s'accroissent très
rapidement.



En continuant sur la question certains peut-être se souviendront d'un
message
que j'ai posté l'année dernière, le 8 mars 2005, indiquant que le
Luxembourg
avait demandé auprès de l'UIT l'attribution de fréquences en grandes et
moyennes ondes avec des puissances non négligeables qui l'on pouvait
supposer
être destinées à une diffusion DRM.

Cela concernait :
279 kHz 300 kW Junglinster
567 kHz 250 kW Clervaux
783 kHz 250 kW Clervaux
1098 kHz 250 kW Clervaux

Bref à la lecture du dernier état de l'UIT (GE75/113) du 7/2/2006, qui
informait de la validation de la fréquences 1593 kHz pour Littoral AM, en
France, (que j'ai signalé ici ce matin), aucune de ces fréquences ne l'a
été,
donc il y a dû y avoir des oppositions d'autres pays.

J'ose à peine rappeler le battage concernant la disponibilité des
récepteurs
DRM piloté par la CLT et/ou BCE (Broadcasting Center Europe) pour la fin
de
l'année 2005. Personnellement dans les grandes surfaces, Darty, FNAC, moi
je
n'ai pas vu de différence entre ce jour et il y a un an ! Peut-être que ce
n'est pas le cas à l'étranger ?


Emetteurs radio et TV :
http://perso.wanadoo.fr/tvignaud


Pierre PANTALÉON
Le #13341331
avour a écrit :

et quid du calendrier pour la radiodiffusion DAB en France !!
va t-on encore rester longtemps à la traine et arrêter de se poser des
questions existencielles sur ces nlles normes non définitives et plutôt
d'activer sérieusement sur la mise en service du DAB qui lui fonctionne
parfaitement partout en Europe pour la mobilité (voiture, train et
ballade pédestre...) au niveau national comme nous voisins européens
(angleterre, allemagne, suisse, italie et j'en passe...




Disons, qu'en France d'après ce que je comprend, c'est que les
ressources fréquentielles n'y sont pas, comme ailleurs d'ailleurs ;)

Tous les pays mettant en place le DAB, ne dispose que de ressources
rares réparti actuellement sur 6-7 canaux sur les 38-40 an bande III par
exemple !

Il s'en suit alors des phénomènes que l'on aura toujours avec les
techonologies numériques c'est la rapidité d'évolution.

Le DAB pour les grands détracteurs c'est la vieillerie de la
technologie, la faible qualité. Pour d'autre c'est une technologie
éprouvée et donc fiable.
Mais je persiste dans le fait que la ressource fréquentielle étant rare,
on assiste alors à des diminutions de débit et donc de qualité par
rapport aux réelles possibilités. C'est d'ailleurs un grand débat en
Angleterre. Mais ne rêvons pas, même une technologie avec de nouveaux
encodages aura les mêmes effets. On parle de DVB-H (supporter pour la
TV-Mobile ce qui et finalement bien différent de la radio ;) ) avec des
multiplex géants à très grande capacité certes, mais au départ on parle
de AAC 128 kbit/s pour la qualité, mais comme on entend déjà que le 64
kbit/s c'est très bon, et qu'on obtient une qualité FM+ à 32 kbit/s, je
ne vois pas ce qui empêcherait les diffuseurs d'avoir 4 programmes au
lieu d'un ! et on aura aussi des problèmes de qualité. Le risque existe
aussi avec le DRM+ et ses canaux de 50/100 KHz avec des débits
potentiels important qui pourrait sans problème créer de mini multiplex
de 3 radios en 32 kbit/s (donc de qualité plutôt médiocre)

C'est un gros problème de la numérisation !

Il y a finalement pas beaucoup de solution.
- Soit il faut ouvrir une nouvelle bande de fréquence dédié et
internationale ce qui prendra de très nombreuses années (idem pour la
Bande III), avec apparition de récepteurs bon marché (meilleur
qu'actuellement !) équipé en série (comme les autoradios par exemple).

- Soit on utilise les bandes dédiés actuelles que le l'on migre au fur
et à mesure. Sauf que les récepteurs pour les technologie IBOC par
exemple sont hors de prix (et propriétaires). La technologie DRM+ n'est
pas prête donc il faut quelques années (prévisionnel 2 ans, donc en
réalité au moins 10 ans !)



Le problème est très complexe, et au final on peut se demander ce que
font tous les acteurs. À une époque, ou on fait des téléphones portable
numérique avec une nouvelle génération d'appareil tous les 4 mois, et
des appareils premier prix à moins de 20 euros, on peut se poser la
question du prix des récepteurs DAB !

Quoi qu'on en dise, notament en Angleterre, comment peut-on demander à
la population de s'équiper de post de radio DAB dont les premiers prix
sont autour de 45£ pour écouter des stations de radios de qualités
médiocres alors que pour le même prix en FM, c'est de la hifi !

Les politiques et industriel ont planté une technologie qui étaient
bonnes je pense, de sont temps. Les évolutions technologiques auraient
pu être réfléchi et adapté au fur et à mesure, mais rien de rien. Une
technologie au point qui meurt dans l'oeuf ! pourquoi ?
avour
Le #13341321
Après mure réflexion, Pierre PANTALÉON a écrit :
avour a écrit :

et quid du calendrier pour la radiodiffusion DAB en France !!
va t-on encore rester longtemps à la traine et arrêter de se poser des
questions existencielles sur ces nlles normes non définitives et plutôt
d'activer sérieusement sur la mise en service du DAB qui lui fonctionne
parfaitement partout en Europe pour la mobilité (voiture, train et ballade
pédestre...) au niveau national comme nous voisins européens (angleterre,
allemagne, suisse, italie et j'en passe...




Disons, qu'en France d'après ce que je comprend, c'est que les ressources
fréquentielles n'y sont pas, comme ailleurs d'ailleurs ;)

Tous les pays mettant en place le DAB, ne dispose que de ressources rares
réparti actuellement sur 6-7 canaux sur les 38-40 an bande III par exemple !

Il s'en suit alors des phénomènes que l'on aura toujours avec les
techonologies numériques c'est la rapidité d'évolution.

Le DAB pour les grands détracteurs c'est la vieillerie de la technologie, la
faible qualité. Pour d'autre c'est une technologie éprouvée et donc fiable.
Mais je persiste dans le fait que la ressource fréquentielle étant rare, on
assiste alors à des diminutions de débit et donc de qualité par rapport aux
réelles possibilités. C'est d'ailleurs un grand débat en Angleterre. Mais ne
rêvons pas, même une technologie avec de nouveaux encodages aura les mêmes
effets. On parle de DVB-H (supporter pour la TV-Mobile ce qui et finalement
bien différent de la radio ;) ) avec des multiplex géants à très grande
capacité certes, mais au départ on parle de AAC 128 kbit/s pour la qualité,
mais comme on entend déjà que le 64 kbit/s c'est très bon, et qu'on obtient
une qualité FM+ à 32 kbit/s, je ne vois pas ce qui empêcherait les diffuseurs
d'avoir 4 programmes au lieu d'un ! et on aura aussi des problèmes de
qualité. Le risque existe aussi avec le DRM+ et ses canaux de 50/100 KHz avec
des débits potentiels important qui pourrait sans problème créer de mini
multiplex de 3 radios en 32 kbit/s (donc de qualité plutôt médiocre)

C'est un gros problème de la numérisation !

Il y a finalement pas beaucoup de solution.
- Soit il faut ouvrir une nouvelle bande de fréquence dédié et internationale
ce qui prendra de très nombreuses années (idem pour la Bande III), avec
apparition de récepteurs bon marché (meilleur qu'actuellement !) équipé en
série (comme les autoradios par exemple).

- Soit on utilise les bandes dédiés actuelles que le l'on migre au fur et à
mesure. Sauf que les récepteurs pour les technologie IBOC par exemple sont
hors de prix (et propriétaires). La technologie DRM+ n'est pas prête donc il
faut quelques années (prévisionnel 2 ans, donc en réalité au moins 10 ans !)



Le problème est très complexe, et au final on peut se demander ce que font
tous les acteurs. À une époque, ou on fait des téléphones portable numérique
avec une nouvelle génération d'appareil tous les 4 mois, et des appareils
premier prix à moins de 20 euros, on peut se poser la question du prix des
récepteurs DAB !

Quoi qu'on en dise, notament en Angleterre, comment peut-on demander à la
population de s'équiper de post de radio DAB dont les premiers prix sont
autour de 45£ pour écouter des stations de radios de qualités médiocres alors
que pour le même prix en FM, c'est de la hifi !

Les politiques et industriel ont planté une technologie qui étaient bonnes je
pense, de sont temps. Les évolutions technologiques auraient pu être réfléchi
et adapté au fur et à mesure, mais rien de rien. Une technologie au point qui
meurt dans l'oeuf ! pourquoi ?



c'est déconcertant :o) en attendant que la connerie humaine évolue,
vais continuer à écouter mes stations préférés (surtout FIP) en haute
qualité audio via le sat (Astra) mais avec le problème d'une réception
fixe :-?

--
Merci de vos futures réponses.
xavier cahen
Le #13341291
Pour information :

une émission de radiolist.org en hommage à radio caroline ou véronika

Véronika : Emission n°1, Contact.
http://radiolist.org//?pD#more-44

Xavier


Véronika est un projet d’émissions s’intéressant aux conditions mêmes de
la diffusion radiophonique, de la perception, de la communicabilité.

› Télécharger mp3 | Contrat d’utilisation : Licence Creative Commons
› Emission réalisée par : a.chazard

Conception et réalisation : Alexis Chazard
Assistante mixage : Gwenola Wagon,
Voix : Alexis Chazard, David Bruto et Philippe Chazard.

Stuart, le contact des années 50, après l’avion, les tests du
microtrv900e. Les prises de contact sont ponctués des voix éphémérides
des dernières sirènes capables de nous émouvoir sans se faire payer,
artificielles, on aimerait qu’elles nous réapprennent à écouter ce
qu’elles nous disent sur le signal. Quelques avions survolants Véronika
lancent des appels directement issues des années cinquante… En contact
avec des cigales équatoriales émises en code morse rappelant les belles
heures de la cibi.

Cette première émission se compose de sons d’origines diverses :
enregistrements personnels, synthèse vocale et fichiers open source. Une
fois que tout est allumé et après avoir déambulé dans les méandres des
tests de micros, le contact semble établi. Mais lorsque ce signal vient
de loin, voire de très loin, il faut alors prêter l’oreille. Nous
poursuivons notre exploration aux confins du signal par quelques
égarements réunis sous le terme de “silences”. Pour ensuite finir avec
“A sort of hommage”, une pièce d’Alexis Chazard dédicacée à Richard
Chartier.

Véronika est un projet d’émissions s’intéressant aux conditions mêmes de
la diffusion radiophonique, de la perception, de la communicabilité.
Off-shore on-line elles prolongent l’existence de Radio Veronika,
bateau-radio mythique émettant à intervalles irréguliers dans toutes les
eaux du monde depuis 45 ans. Vous retrouverez les liens relatifs à
l’émission sur cela.etant.free.fr/veronika “avec un k”. Oui. La
prochaine émission portera sur un thème palpitant : la foi. Restez à
l’écoute…





Pierre CHABOT a écrit :
Merci, Thierry, pour ce lien. J'avais déjà lu les rapports de quelques
contributeurs, mais pas la synthèse générale. La question de l'installation
progressive de la diffusion DRM en ondes moyennes est préoccupante: il
apparaît, après les essais de TDF qui ont eu lieu pendant plusieurs mois à
Clermont-Ennezat (AM 20 kW 1494 kHz et DRM 1kW 1485 kHz) que le simulcast
sur un même canal n'est pas praticable à moins de se contenter d'une qualité
audio "téléphonique". Donc, la solution qui pourrait être retenue serait
celle de deux canaux adjacents. Mais dans ce cas deux problèmes se posent
encore: 1) l'émission DRM laissant "baver"" copieusement son ronflement de
part et d'autre de son canal de 9kHz, il sera nécessaire de limiter
considérablement sa puissance pour ne pas gêner l'AM voisine. 2) dans cette
hypothèse, comment espérer une portée nocturne suffisante de l'émission DRM
? comme il n' y a pas de canaux disponibles, elle décrochera à coup sûr
au-delà d'une vingtaine de kilomètres, trop perturbée par d'autres signaux.
De toute façon, il faudra établir un plan international rigoureux qui risque
de ne pas être respecté par certains pays durant la période de transition.
Est-ce qu'il est prévu d'évoquer/étudier ces problèmes dans une prochaine
conférence ? Les diffucultés me semblent telles qu'on risque d'avoir une
belle pagaille qui ira s'intensifiant pendant toute la période de transition
(qui risque d'être fort longue...). Je ne voudrais pas être taxé de
pessimisme, mais je ne vois pas la situation s'éclaircir avant une dizaine
d'années; et je crains que les responsables des nouvelles stations se
fassent pour le DRM les mêmes illusions que pour l'AM (à ce propos ayons une
pensée compatissante pour la pauvre "Loisirs FM" écrasée le soir par la
Norvège; sur une fréquence comme celle-ci, ce n'est pas la technique DRM qui
pourra étendre beaucoup sa portée nocturne!)
Thierry VIGNAUD" message de news:
Le CSA a publié un document pdf (40 page) qui constitue la synthèse de
la consultation publique sur la radio numérique.

Le document est disponible, à partir de cette page :
http://www.csa.fr/actualite/communiques/communiques_detail.php?id4196



Emetteurs radio et TV :
http://perso.wanadoo.fr/tvignaud






Publicité
Poster une réponse
Anonyme