Débuts de l'informatique musicale

Le
voir_le_reply-to
En fait, le premier véritable ordinateur musical grand public a été le
CX5M Yamaha, sorti en 1984, qui tournait sous MSX (aahhh! Microsoft
Super Xtended ou MicroSoft eXtension selon les versions, mais Microsoft
quand même ! En fait c'était du DOS !)
<https://fr.wikipedia.org/wiki/MSX>
<https://en.wikipedia.org/wiki/Yamaha_CX5M>

Pourquoi dis-je le premier alors que la page wiki sur la MAO décrit des
solutions informatisées antérieures ?
<https://fr.wikipedia.org/wiki/Musique_assistée_par_ordinateur>

- parce qu'il était doté de prises MIDI
- et d'un générateur de son multitimbral 8 voix totalement éditable (FM)
- ainsi que de logiciels musicaux, d'un clavier de piano dédié etc.

Le Mac est sorti la même année (deux mois plus tôt pour autant que je
sache), mais un accord signé avec Apple Records (des Beatles) au sujet
de la marque Apple Computer l'empêchait de disposer de fonctionnalités
musicales *par défaut*, et ça l'a handicapé fort longtemps !

Heureusement, assez rapidement, des interfaces MIDI externes (qui se
branchaient sur le port modem), et des logiciels de qualité ont assuré
l'affaire. Dans mon cas, faisant à l'époque de la gravure de partitions,
c'était un choix incontournable non seulement à cause de logiciels qui
n'existaient nulle par ailleurs mais surtout à cause du postscript
natif Mais «je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne
peuvent pas connaître» :-)

--
Gérald
Vos réponses Page 1 / 4
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jean-Pierre Roche
Le #26448892
Le 24/10/2017 à 15:09, Gerald a écrit :
En fait, le premier véritable ordinateur musical grand public a été le
CX5M Yamaha, sorti en 1984, qui tournait sous MSX (aahhh! Microsoft
Super Xtended ou MicroSoft eXtension selon les versions, mais Microsoft
quand même ! En fait c'était du DOS !)

Il est bon de lire un article jusqu'au bout... Le MSX
(Machines with Software eXchangeability) n'a qu'assez peu à
voir avec Microsoft en dehors du BASIC. C'est une tentative
japonaise pour imposer une norme d'ordinateur grand public,
dit "familial" à l'époque. D'ailleurs il me semble qu'il a
principalement existé des fabrications japonaises. Les
seules vendues en France AMHA. Le CX5M était une exception,
la plupart des MSX faisant avant tout office de console de
jeu avec un système de cartouches...
--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
pehache
Le #26448936
Le 24/10/2017 à 17:13, Jean-Pierre Roche a écrit :
Le 24/10/2017 à 15:09, Gerald a écrit :
En fait, le premier véritable ordinateur musical grand public a été le
CX5M Yamaha, sorti en 1984, qui tournait sous MSX (aahhh! Microsoft
Super Xtended ou MicroSoft eXtension selon les versions, mais Microsoft
quand même ! En fait c'était du DOS !)

Il est bon de lire un article jusqu'au bout... Le MSX (Machines with
Software eXchangeability) n'a qu'assez peu à voir avec Microsoft en
dehors du BASIC. C'est une tentative japonaise pour imposer une norme
d'ordinateur grand public, dit "familial" à l'époque. D'ailleurs il me
semble qu'il a principalement existé des fabrications japonaises. Les
seules vendues en France AMHA. Le CX5M était une exception, la plupart
des MSX faisant avant tout office de console de jeu avec un système de
cartouches...


D'après le wiki engliche, c'est quand même bien MS qui a fourni le
"MSX-DOS", qui serait plus ou moins basé sur MS-DOS et adapté au Zilog
Z80 des MSX.
pehache
Le #26448935
Le 24/10/2017 à 15:09, Gerald a écrit :
En fait, le premier véritable ordinateur musical grand public a été le
CX5M Yamaha, sorti en 1984, qui tournait sous MSX (aahhh! Microsoft
Super Xtended ou MicroSoft eXtension selon les versions, mais Microsoft
quand même ! En fait c'était du DOS !)
Pourquoi dis-je le premier alors que la page wiki sur la MAO décrit des
solutions informatisées antérieures ?
- parce qu'il était doté de prises MIDI
- et d'un générateur de son multitimbral 8 voix totalement éditable (FM)
- ainsi que de logiciels musicaux, d'un clavier de piano dédié etc.
Le Mac est sorti la même année (deux mois plus tôt pour autant que je
sache), mais un accord signé avec Apple Records (des Beatles) au sujet
de la marque Apple Computer l'empêchait de disposer de fonctionnalités
musicales *par défaut*, et ça l'a handicapé fort longtemps !

Ca ne tient pas la route : si vraiment Apple avait voulu doter le Mac de
capacités musicales, et si vraiment le nom était un problème, ils se
seraient débrouiller pour le commercialiser avec un autre nom.
Heureusement, assez rapidement, des interfaces MIDI externes (qui se
branchaient sur le port modem), et des logiciels de qualité ont assuré
l'affaire. Dans mon cas, faisant à l'époque de la gravure de partitions,
c'était un choix incontournable non seulement à cause de logiciels qui
n'existaient nulle par ailleurs mais surtout à cause du postscript
natif... Mais «je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne
peuvent pas connaître...» :-)


Parler de l'histoire de l'informatique musicale en ne mentionnant pas
l'Atari ST, il faut le faire... C'est bien l'Atari ST, et pas du le Mac,
qui a fait décoller la MAO chez les musiciens lambda.
pehache
Le #26448934
Le 24/10/2017 à 20:08, pehache a écrit :
ils se
seraient débrouiller

*débrouillés
hum...
voir_le_reply-to
Le #26448977
pehache
Ca ne tient pas la route : si vraiment Apple avait voulu doter le Mac de
capacités musicales, et si vraiment le nom était un problème, ils se
seraient débrouiller pour le commercialiser avec un autre nom.

Et pourtant :
(ce n'est pas sur le nom Macintosh qu'il y a eu dispute évidemment, mais
sur la marque Apple et pratiquement depuis toujours ! Ça s'est
sérieusement envenimé avec la création de l'iTMS, et à chaque fois
réconciliés, jusqu'à l'intégration du répertoire des Beatles dans le
catalogue (je ne sais pas dans quelle mesure le fait que les Beatles
aient vendu leurs droits à Michel Jackson a joué un rôle).
Parler de l'histoire de l'informatique musicale en ne mentionnant pas
l'Atari ST, il faut le faire... C'est bien l'Atari ST, et pas du le Mac,
qui a fait décoller la MAO chez les musiciens lambda.

Nous sommes d'accord sur lambda. Nous divergeons sur le fait de savoir
si l'utilisation que fait/faisait lambda du MIDI était de la MAO (Mr
Jourdain ?).
Ce n'est pas spécifique au *langage* MIDI, mais s'étend à tous les
langages. On est d'accord aussi sur le fait que le MIDI n'est pas
l'alpha et l'oméga de la MAO mais en a quand même constitué une part
très importante (et si on cherchait bien : continue ! Sinon quoi ?)
L'Atari ST n'est sorti qu'après. Sa grande popularité s'est située à la
fin des années 80. C'était une TRÈS bonne machine, efficace et robuste
(et pas chère), mais limitée à une utilisation séquenceur MIDI (qui est
loin de représenter la totalité de la MAO !).
Il serait intéressant de savoir POURQUOI il est mort. Peut-être a-t-il
mal négocié le virage des séquenceurs audio ? Il aura duré moins
longtemps que le Minitel...
--
Gérald
Jean-Pierre Roche
Le #26448982
Le 24/10/2017 à 20:04, pehache a écrit :
D'après le wiki engliche, c'est quand même bien MS qui a
fourni le "MSX-DOS", qui serait plus ou moins basé sur
MS-DOS et adapté au Zilog Z80 des MSX.

Oui bien sûr mais Microsoft n'était qu'un fournisseur. Il
n'était pas à l'origine du système; piloté entièrement par
l'industrie japonaise. Vouloir faire du M de MSX l'initiale
de Microsoft est un erreur amha.
--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
Pascal J. Bourguignon
Le #26449047
(Gerald) writes:
pehache
Ca ne tient pas la route : si vraiment Apple avait voulu doter le Mac de
capacités musicales, et si vraiment le nom était un problème, ils se
seraient débrouiller pour le commercialiser avec un autre nom.

Et pourtant :
(ce n'est pas sur le nom Macintosh qu'il y a eu dispute évidemment, mais
sur la marque Apple et pratiquement depuis toujours ! Ça s'est
sérieusement envenimé avec la création de l'iTMS, et à chaque fois
réconciliés, jusqu'à l'intégration du répertoire des Beatles dans le
catalogue (je ne sais pas dans quelle mesure le fait que les Beatles
aient vendu leurs droits à Michel Jackson a joué un rôle).

Ceci dit sur le nom Macintosh (type de pomme préféré de Raskin), il y eu
aussi une histoire similaire, puisqu'Apple dût se mettre d'accord avec
la compagnie McIntosh (qui apparement était aussi dans le domaine du son).
https://www.folklore.org/StoryView.py?story=Bicycle.txt
Parler de l'histoire de l'informatique musicale en ne mentionnant pas
l'Atari ST, il faut le faire... C'est bien l'Atari ST, et pas du le Mac,
qui a fait décoller la MAO chez les musiciens lambda.

Nous sommes d'accord sur lambda. Nous divergeons sur le fait de savoir
si l'utilisation que fait/faisait lambda du MIDI était de la MAO (Mr
Jourdain ?).
Ce n'est pas spécifique au *langage* MIDI, mais s'étend à tous les
langages. On est d'accord aussi sur le fait que le MIDI n'est pas
l'alpha et l'oméga de la MAO mais en a quand même constitué une part
très importante (et si on cherchait bien : continue ! Sinon quoi ?)
L'Atari ST n'est sorti qu'après. Sa grande popularité s'est située à la
fin des années 80. C'était une TRÈS bonne machine, efficace et robuste
(et pas chère), mais limitée à une utilisation séquenceur MIDI (qui est
loin de représenter la totalité de la MAO !).
Il serait intéressant de savoir POURQUOI il est mort. Peut-être a-t-il
mal négocié le virage des séquenceurs audio ? Il aura duré moins
longtemps que le Minitel...

--
__Pascal J. Bourguignon
http://www.informatimago.com
pehache
Le #26449049
Le 25/10/2017 à 07:08, Jean-Pierre Roche a écrit :
Le 24/10/2017 à 20:04, pehache a écrit :
D'après le wiki engliche, c'est quand même bien MS qui a fourni le
"MSX-DOS", qui serait plus ou moins basé sur MS-DOS et adapté au Zilog
Z80 des MSX.

Oui bien sûr mais Microsoft n'était qu'un fournisseur. Il n'était pas à
l'origine du système; piloté entièrement par l'industrie japonaise.
Vouloir faire du M de MSX l'initiale de Microsoft est un erreur amha.


Oui je suis d'accord.
pehache
Le #26449048
Le 25/10/2017 à 03:52, Gerald a écrit :
pehache
Ca ne tient pas la route : si vraiment Apple avait voulu doter le Mac de
capacités musicales, et si vraiment le nom était un problème, ils se
seraient débrouiller pour le commercialiser avec un autre nom.

Et pourtant :
(ce n'est pas sur le nom Macintosh qu'il y a eu dispute évidemment, mais
sur la marque Apple et pratiquement depuis toujours !

Je ne conteste pas le fait qu'il y ait eu dispute sur l'utilisation du
nom Apple, mais que cette dispute ait pu être la cause du manque
(relatif) de capacités musicales du Mac.
Quand une boîte quelconque se voit bloquer l'utilisation d'un nom pour
un produit, elle change le nom, elle n'abandonne pas le produit.
Parler de l'histoire de l'informatique musicale en ne mentionnant pas
l'Atari ST, il faut le faire... C'est bien l'Atari ST, et pas du le Mac,
qui a fait décoller la MAO chez les musiciens lambda.

Nous sommes d'accord sur lambda. Nous divergeons sur le fait de savoir
si l'utilisation que fait/faisait lambda du MIDI était de la MAO (Mr
Jourdain ?).
Ce n'est pas spécifique au *langage* MIDI, mais s'étend à tous les
langages. On est d'accord aussi sur le fait que le MIDI n'est pas
l'alpha et l'oméga de la MAO mais en a quand même constitué une part
très importante (et si on cherchait bien : continue ! Sinon quoi ?)
L'Atari ST n'est sorti qu'après. Sa grande popularité s'est située à la
fin des années 80. C'était une TRÈS bonne machine, efficace et robuste
(et pas chère), mais limitée à une utilisation séquenceur MIDI (qui est
loin de représenter la totalité de la MAO !).
Il serait intéressant de savoir POURQUOI il est mort. Peut-être a-t-il
mal négocié le virage des séquenceurs audio ? Il aura duré moins
longtemps que le Minitel...


Atari a totalement foiré le Falcon, qui était le successeur des modèles
ST/TT, et cet échec a conduit à la mort de la gamme, puis à la mort de
la boîte (qui a foiré aussi sa console de jeu Jaguar).
Olivier Miakinen
Le #26449050
Le 26/10/2017 00:57, pehache répondait à Gerald :
Ca ne tient pas la route : si vraiment Apple avait voulu doter le Mac de
capacités musicales, et si vraiment le nom était un problème, ils se
seraient débrouill[és] pour le commercialiser avec un autre nom.

Et pourtant :
(ce n'est pas sur le nom Macintosh qu'il y a eu dispute évidemment, mais
sur la marque Apple et pratiquement depuis toujours !

Je ne conteste pas le fait qu'il y ait eu dispute sur l'utilisation du
nom Apple, mais que cette dispute ait pu être la cause du manque
(relatif) de capacités musicales du Mac.
Quand une boîte quelconque se voit bloquer l'utilisation d'un nom pour
un produit, elle change le nom, elle n'abandonne pas le produit.

Même lorsque le nom est reconnu depuis une dizaine d'années ?
--
Olivier Miakinen
Publicité
Poster une réponse
Anonyme