Free : à la limite du criminel ?

Le
Le GBAHB
Bonjour à toutes et à tous !

Il me prend soudain l'envie de vous raconter ma mésaventure et de vous
demander si vous pourriez m'indiquer :

1./ Quoi faire ?
2./ Suis-je le seul dans ce cas ?

Merci à tous/tes les courageux/euses qui me liront jusqu'au bout.

Tout à commencé fin juin 2004 ; je préparais mon déménagement de
Suisse en France et j'étais alors hébergé, pour un de mes domaines,
chez Online. Bien qu'ayant parfois quelques lenteurs, cet hébergement
me satisfaisait.

Il me fallut choisir un FAI et, bien logiquement, je pensai à Free. Je
fis donc la demande de ligne auprès de FT, reçus mon numéro et remplis
le formulaire d'abonnement à Free. Leur page disait "délai indicatif :
10 jours", ce qui me convenanit fort bien, mon déménagement étant
prévu pour le 27 juillet 2004.

Je déménage donc, pas de ligne. "Ils ont un peu de retard, pas de
souci", me dis-je.

Fin août, je commence à m'inquiéter : les 10 jours se transforment en
4 semaines J'envoie un e-mail : pas de réponse, et le "suivi" du
site indique toujours "demande en cours chez FT". Trois jours plus
tard, je faxe (N° de fax payant), avec la copie de mon précédent
e-mail. Aucune réponse.

Le 8 septembre 2004 (six semaines après la demande d'abonnement),
j'envoie un courrier avec accusé de réception les mettant en demeure
de me dire ce qui se passe. Aucune réponse.

Le 13 septembre 2004, je revoie une lettre recommandée avec AR leur
signifiant la rupture du contrat pour non respect des clauses
commerciales. Pas de réponse. A chaque fois, j'inclus copie de mes
précédents courriers, bien sûr.

Je fais opposition aux prélèvements auotmatiques.

Fin septembre, je contracte chez Wanadoo.

Le 9 octobre, je reçois un petit courrier de Free répondant à mon fax
de fin août et me disant "c'est en cours" !!!

Le 10 octobre, ma ligne Wanadoo est fonctionnelle.

Je réponds à Free, toujours en rec. + AR, au sujet de leur courrier du
9 octobre, renvoyant une fois de plus toute la sauce et leur répétant
que j'ai résilié.

Le 27 octobre 2004, je recois un paquet : c'est la freebox ! Retour
immédiat à l'expéditeur, sans l'ouvrir.

Début novembre, le cirque commence : je reçois un message électronique
me menaçant de poursuites si je ne paie pas

Et cela continue, malgré deux autres courriers recommandés avec AR
reprenant, comme de bien entendu, tout le dossier.

Tous les mois, un e-mail

En mars 2005, je reçois un avis d'une société de recouvrement ! Je
peur réponds, recommandé avec AR, avec la copie complète du dossier.

Les e-mails continuent, ainsi que les tentatives de prélèvement.

En juin 2005, rebelote et encore une mise en demeure d'une société de
recouvrement. Je réagis à l'identique de la fois précédente, avec
copie du courrier complet à Free.

En juillet 2005, un aimable "chef du contentieux" de Free me téléphone
et me demande pourquoi je ne paie pas Je lui raconte toute
l'histoire et lui dis que je peux lui envoyer, à son nom, tout le
dossier s'il n'en a pas la trace (!). Il décline et m'assure que "tout
est en ordre, vous n'êtes plus client chez Free".

Parfait, me dis-je.

En septembre 2005, e-mail et tentative de recouvrement de fonds !

Et en octobre 2005, le 13 octobre pour être précis ma Livebox ne se
synchronise plus. Après une brève enquête chez FT, il apparaît "qu'un
FAI tiers effectue un dégroupage sur ma ligne, à ma demande" !!

Quinze jours et pas mal de paperasses plus tard, je récupère enfin ma
ligne Wanadoo. Quel est l'opérateur indélicat ? Free, bien sûr !

En décembre 2005, nouveau courrier menaçant de poursuites, même
réaction de ma part.

Et fin décembre 2005, je reçois un e-mail de Free me disant en
substance ceci : "Vous êtes un ancien client de Free et, à ce titre,
avez droit à notre offre de Noël" !!!

Janvier 2006 : nouvelle tentative de prélèvement

Voilà. Kafkaïen, non ?

Je tiens évidemment une copie de l'ensemble du dossier à qui saura me
convaincre qu'il/elle peut m'être d'une utilité quelconque.

D'autre part, j'envisage très sérieusement d'attaquer au civil ET au
pénal, avec demande de dommages/intérêts (civil : harcèlement
commercial - usage abusif de ma signature (dégroupage abusif) / pénal:
harcèlement - vol de ma ligne - intimidation - tentative d'extorsion)
  • Partager ce contenu :
Vos réponses Page 1 / 4
Trier par : date / pertinence
Michel Doucet
Le #13980561
Le Sat, 14 Jan 2006 16:54:10 +0000, Le GBAHB a écrit :

D'autre part, j'envisage très sérieusement d'attaquer au civil ET au
pénal, avec demande de dommages/intérêts (civil : harcèlement
commercial - usage abusif de ma signature (dégroupage abusif) / pénal:
harcèlement - vol de ma ligne - intimidation - tentative d'extorsion)



Free ... la "liberté" de se faire arnaquer ... !

--
Utilisez l'OS, le butineur, le courriéleur et le lecteur de nouvelles
avec lesquels vous vous sentez le plus sécurisé :-)
Arkanode
Le #13980551
Tu peux avoir aussi le même genre de mésaventures chez les concurrents.
Vu des tribunaux d'instance, je pense que c'est même devenu un standard.

En ce qui concerne les sociétés de recouvrement, effectivement, elles te
harcèlent et elles utilisent les mêmes méthodes quel que soit leur client
(c'est idem dans les mobiles).
Il faut noter les appels téléphoniques et porter plainte dès que ceux-ci
dépassent le nombre de trois. Il faut aussi collectionner les courrier
toujours plus rouges (mais jamais en recommandé) qu'ils t'envoient.

Pour ce qui est des "chefs du contentieux", ce sont des gens de ces sociétés
de recouvrement un peu moins bornés que les autres et qui t'écoutent. Tu
leur expliques de bonne foi ta vision des choses, ils acquiessent, et ça
repart de plus belle. Ca te fait un chaud-froid mais ils ne bougent pas le
petit doigt pour toi.

La seule solution, c'est de montrer les crocs.
Luc
Le #13980541
Michel Doucet nous a déclaré...

Free ... la "liberté" de se faire arnaquer ... !



Encore une intervention passionnante typique de Michel Doucet !

Son combat quotidien, son os à ronger...
ROTFL

--
Luc Burnouf

adresse de réponse invalide
pour me joindre --> http://cerbermail.com/?1bU8V4YO3y

kenobi24
Le #13980531
"Michel Doucet" news:
Le Sat, 14 Jan 2006 16:54:10 +0000, Le GBAHB a écrit :

D'autre part, j'envisage très sérieusement d'attaquer au civil ET au
pénal, avec demande de dommages/intérêts (civil : harcèlement
commercial - usage abusif de ma signature (dégroupage abusif) / pénal:
harcèlement - vol de ma ligne - intimidation - tentative d'extorsion)



Free ... la "liberté" de se faire arnaquer ... !



tiens revoila michou la censure ad hominem himself qui vole au secours de
wanamou son idole
kenobi24
Le #13980511
>
Montrer les crocs = porter plainte, si je vous suis bien ?



non reviser ton code pénal



CeltNick
Le #13980501
Bonsoir,

Le GBAHB wrote:

Bonjour à toutes et à tous !

Il me prend soudain l'envie de vous raconter ma mésaventure et de vous
demander si vous pourriez m'indiquer :

1./ Quoi faire ?
2./ Suis-je le seul dans ce cas ?

Merci à tous/tes les courageux/euses qui me liront jusqu'au bout.

Tout à commencé fin juin 2004 ; je préparais mon déménagement de
Suisse en France et j'étais alors hébergé, pour un de mes domaines,
chez Online. Bien qu'ayant parfois quelques lenteurs, cet hébergement
me satisfaisait.

Il me fallut choisir un FAI et, bien logiquement, je pensai à Free. Je
fis donc la demande de ligne auprès de FT, reçus mon numéro et remplis
le formulaire d'abonnement à Free. Leur page disait "délai indicatif :
10 jours", ce qui me convenanit fort bien, mon déménagement étant
prévu pour le 27 juillet 2004.

Je déménage donc, pas de ligne. "Ils ont un peu de retard, pas de
souci", me dis-je.

Fin août, je commence à m'inquiéter : les 10 jours se transforment en
4 semaines... J'envoie un e-mail : pas de réponse, et le "suivi" du
site indique toujours "demande en cours chez FT". Trois jours plus
tard, je faxe (N° de fax payant), avec la copie de mon précédent
e-mail. Aucune réponse.

Le 8 septembre 2004 (six semaines après la demande d'abonnement),
j'envoie un courrier avec accusé de réception les mettant en demeure
de me dire ce qui se passe. Aucune réponse.

Le 13 septembre 2004, je revoie une lettre recommandée avec AR leur
signifiant la rupture du contrat pour non respect des clauses
commerciales. Pas de réponse. A chaque fois, j'inclus copie de mes
précédents courriers, bien sûr.

Je fais opposition aux prélèvements auotmatiques.

Fin septembre, je contracte chez Wanadoo.

Le 9 octobre, je reçois un petit courrier de Free répondant à mon fax
de fin août et me disant "c'est en cours" !!!

Le 10 octobre, ma ligne Wanadoo est fonctionnelle.

Je réponds à Free, toujours en rec. + AR, au sujet de leur courrier du
9 octobre, renvoyant une fois de plus toute la sauce et leur répétant
que j'ai résilié.

Le 27 octobre 2004, je recois un paquet : c'est la freebox ! Retour
immédiat à l'expéditeur, sans l'ouvrir.

Début novembre, le cirque commence : je reçois un message électronique
me menaçant de poursuites si je ne paie pas...

Et cela continue, malgré deux autres courriers recommandés avec AR
reprenant, comme de bien entendu, tout le dossier.

Tous les mois, un e-mail...

En mars 2005, je reçois un avis d'une société de recouvrement ! Je
peur réponds, recommandé avec AR, avec la copie complète du dossier.

Les e-mails continuent, ainsi que les tentatives de prélèvement.

En juin 2005, rebelote et encore une mise en demeure d'une société de
recouvrement. Je réagis à l'identique de la fois précédente, avec
copie du courrier complet à Free.

En juillet 2005, un aimable "chef du contentieux" de Free me téléphone
et me demande pourquoi je ne paie pas... Je lui raconte toute
l'histoire et lui dis que je peux lui envoyer, à son nom, tout le
dossier s'il n'en a pas la trace (!). Il décline et m'assure que "tout
est en ordre, vous n'êtes plus client chez Free".

Parfait, me dis-je.

En septembre 2005, e-mail et tentative de recouvrement de fonds !

Et en octobre 2005, le 13 octobre pour être précis... ma Livebox ne se
synchronise plus. Après une brève enquête chez FT, il apparaît "qu'un
FAI tiers effectue un dégroupage sur ma ligne, à ma demande" !!

Quinze jours et pas mal de paperasses plus tard, je récupère enfin ma
ligne Wanadoo. Quel est l'opérateur indélicat ? Free, bien sûr !

En décembre 2005, nouveau courrier menaçant de poursuites, même
réaction de ma part.

Et fin décembre 2005, je reçois un e-mail de Free me disant en
substance ceci : "Vous êtes un ancien client de Free et, à ce titre,
avez droit à notre offre de Noël" !!!

Janvier 2006 : nouvelle tentative de prélèvement...

Voilà. Kafkaïen, non ?

Je tiens évidemment une copie de l'ensemble du dossier à qui saura me
convaincre qu'il/elle peut m'être d'une utilité quelconque.



Votre seule chance (si on peut dire) c'est qu'un Corp Free voit votre
message ici et tente de résoudre votre problème (C'est encore sur ces
forums que ça fonctionne le mieux chez Free). Seulement, on est en WE et
il me semble qu'ils font relâche les Corps ... donc, si vous pouvez
patienter jusqu'à lundi ...

D'autre part, j'envisage très sérieusement d'attaquer au civil ET au
pénal, avec demande de dommages/intérêts (civil : harcèlement
commercial - usage abusif de ma signature (dégroupage abusif) / pénal:
harcèlement - vol de ma ligne - intimidation - tentative d'extorsion)



Fatalement, faute d'accord amiable, vous n'aurez guère d'autre choix.

Bonne soirée.
Arkanode
Le #13980481
"Le GBAHB"
Bonsoir !


On Sat, 14 Jan 2006 18:19:43 +0100, "Arkanode" wrote:

Tu peux avoir aussi le même genre de mésaventures chez les concurrents.



Bien sûr ! Je ne pensais pas que ce genre de comportement fût unique à
Free.

Vu des tribunaux d'instance, je pense que c'est même devenu un standard.

En ce qui concerne les sociétés de recouvrement, effectivement, elles te
harcèlent et elles utilisent les mêmes méthodes quel que soit leur client
(c'est idem dans les mobiles).
Il faut noter les appels téléphoniques et porter plainte dès que ceux-ci
dépassent le nombre de trois. Il faut aussi collectionner les courrier
toujours plus rouges (mais jamais en recommandé) qu'ils t'envoient.



OK, ça j'ai fait. Pour l'instant, pas de harcèlement téléphonique.

Pour ce qui est des "chefs du contentieux", ce sont des gens de ces
sociétés
de recouvrement un peu moins bornés que les autres et qui t'écoutent. Tu
leur expliques de bonne foi ta vision des choses, ils acquiessent, et ça
repart de plus belle. Ca te fait un chaud-froid mais ils ne bougent pas le
petit doigt pour toi.



Alors à quoi bon utiliser ces gens ? Ils coûtent de l'argent et ne
servent à rien...

La seule solution, c'est de montrer les crocs.



Montrer les crocs = porter plainte, si je vous suis bien ?



Pour la plainte au commissariat pour harcèlement, c'est toi qui vois.
Sinon, prends un premier conseil juridique, si tu penses que c'est dans ton
intérêt, vas au greffe du tribunal d'instance de ton domicile et très vite,
comme par miracle, tu t'appercevras que la, ton ex-futur-fournisseur sait
très bien gérer. Tu pourras espérer 1500 euros pour tes diverses peines...
Michel Doucet
Le #13980451
Le Sat, 14 Jan 2006 19:04:12 +0100, kenobi24 a écrit :

Free ... la "liberté" de se faire arnaquer ... !



tiens revoila michou la censure ad hominem himself qui vole au secours de
wanamou son idole



Les Free roquets sont en forme ce soir :-)
--
Utilisez l'OS, le butineur, le courriéleur et le lecteur de nouvelles
avec lesquels vous vous sentez le plus sécurisé :-)
Michel Doucet
Le #13980441
Le Sat, 14 Jan 2006 19:07:37 +0100, kenobi24 a écrit :



Montrer les crocs = porter plainte, si je vous suis bien ?



non reviser ton code pénal






tiens revoila kenobi24 la censure ad hominem himself qui vole au secours
de Free son idole

--
Utilisez l'OS, le butineur, le courriéleur et le lecteur de nouvelles
avec lesquels vous vous sentez le plus sécurisé :-)
claude.grognu
Le #13980431
Salut !
Tu as trop attendu. Les L.A.R c'est bien. Mais il fallait saisir le tribunal
de proximité dès les premiers signes de magouilles, c'est plus efficace.
C'est la procédure que j'ai prise pour avoir gain de cause suite à un litige
avec FREE. Quand ils sont assignés, ils lâchent prise.

"Le GBAHB"
Bonjour à toutes et à tous !

Il me prend soudain l'envie de vous raconter ma mésaventure et de vous
demander si vous pourriez m'indiquer :

1./ Quoi faire ?
2./ Suis-je le seul dans ce cas ?

Merci à tous/tes les courageux/euses qui me liront jusqu'au bout.

Tout à commencé fin juin 2004 ; je préparais mon déménagement de
Suisse en France et j'étais alors hébergé, pour un de mes domaines,
chez Online. Bien qu'ayant parfois quelques lenteurs, cet hébergement
me satisfaisait.

Il me fallut choisir un FAI et, bien logiquement, je pensai à Free. Je
fis donc la demande de ligne auprès de FT, reçus mon numéro et remplis
le formulaire d'abonnement à Free. Leur page disait "délai indicatif :
10 jours", ce qui me convenanit fort bien, mon déménagement étant
prévu pour le 27 juillet 2004.

Je déménage donc, pas de ligne. "Ils ont un peu de retard, pas de
souci", me dis-je.

Fin août, je commence à m'inquiéter : les 10 jours se transforment en
4 semaines... J'envoie un e-mail : pas de réponse, et le "suivi" du
site indique toujours "demande en cours chez FT". Trois jours plus
tard, je faxe (N° de fax payant), avec la copie de mon précédent
e-mail. Aucune réponse.

Le 8 septembre 2004 (six semaines après la demande d'abonnement),
j'envoie un courrier avec accusé de réception les mettant en demeure
de me dire ce qui se passe. Aucune réponse.

Le 13 septembre 2004, je revoie une lettre recommandée avec AR leur
signifiant la rupture du contrat pour non respect des clauses
commerciales. Pas de réponse. A chaque fois, j'inclus copie de mes
précédents courriers, bien sûr.

Je fais opposition aux prélèvements auotmatiques.

Fin septembre, je contracte chez Wanadoo.

Le 9 octobre, je reçois un petit courrier de Free répondant à mon fax
de fin août et me disant "c'est en cours" !!!

Le 10 octobre, ma ligne Wanadoo est fonctionnelle.

Je réponds à Free, toujours en rec. + AR, au sujet de leur courrier du
9 octobre, renvoyant une fois de plus toute la sauce et leur répétant
que j'ai résilié.

Le 27 octobre 2004, je recois un paquet : c'est la freebox ! Retour
immédiat à l'expéditeur, sans l'ouvrir.

Début novembre, le cirque commence : je reçois un message électronique
me menaçant de poursuites si je ne paie pas...

Et cela continue, malgré deux autres courriers recommandés avec AR
reprenant, comme de bien entendu, tout le dossier.

Tous les mois, un e-mail...

En mars 2005, je reçois un avis d'une société de recouvrement ! Je
peur réponds, recommandé avec AR, avec la copie complète du dossier.

Les e-mails continuent, ainsi que les tentatives de prélèvement.

En juin 2005, rebelote et encore une mise en demeure d'une société de
recouvrement. Je réagis à l'identique de la fois précédente, avec
copie du courrier complet à Free.

En juillet 2005, un aimable "chef du contentieux" de Free me téléphone
et me demande pourquoi je ne paie pas... Je lui raconte toute
l'histoire et lui dis que je peux lui envoyer, à son nom, tout le
dossier s'il n'en a pas la trace (!). Il décline et m'assure que "tout
est en ordre, vous n'êtes plus client chez Free".

Parfait, me dis-je.

En septembre 2005, e-mail et tentative de recouvrement de fonds !

Et en octobre 2005, le 13 octobre pour être précis... ma Livebox ne se
synchronise plus. Après une brève enquête chez FT, il apparaît "qu'un
FAI tiers effectue un dégroupage sur ma ligne, à ma demande" !!

Quinze jours et pas mal de paperasses plus tard, je récupère enfin ma
ligne Wanadoo. Quel est l'opérateur indélicat ? Free, bien sûr !

En décembre 2005, nouveau courrier menaçant de poursuites, même
réaction de ma part.

Et fin décembre 2005, je reçois un e-mail de Free me disant en
substance ceci : "Vous êtes un ancien client de Free et, à ce titre,
avez droit à notre offre de Noël" !!!

Janvier 2006 : nouvelle tentative de prélèvement...

Voilà. Kafkaïen, non ?

Je tiens évidemment une copie de l'ensemble du dossier à qui saura me
convaincre qu'il/elle peut m'être d'une utilité quelconque.

D'autre part, j'envisage très sérieusement d'attaquer au civil ET au
pénal, avec demande de dommages/intérêts (civil : harcèlement
commercial - usage abusif de ma signature (dégroupage abusif) / pénal:
harcèlement - vol de ma ligne - intimidation - tentative d'extorsion)




Poster une réponse
Anonyme