MAJ de mon site sur GIMP Windows

Le
Jean-Louis Hamel
Salut à tous.

Mise à jour de mon site sur GIMP sous Windows:

http://jlhamel.club.fr/

1) Quelques rappels.

GIMP est un programme libre de traitement d'images, comparable à
Photoshop, au moins du point de vue de l'étendue des possibilités et
donc de la complexité.

Ce site a pour but de fournir le minimum de renseignements nécessaire
pour installer et configurer GIMP afin de pouvoir commencer à apprendre
à travailler avec.

Ceux qui disent que l'interface de ce programme n'est pas pratique n'ont
probablement jamais fait l'effort de comprendre son fonctionnement et
surtout de la configurer selon leurs goûts, car la configuration de
l'organisation des fenêtres est très puissante, mais pas du tout
évidente. J'essaie de l'expliquer.

Par ailleurs on trouve quelques particularités bien utiles comme la
possibilité de coller en permanence dans un coin de l'écran les deux ou
trois menus les plus utilisés.

2) Objet de la mise à jour.

Le passage de GIMP à la version 2.4 a entraîné l'écriture d'une nouvelle
page, car, entre autres choses, l'interface d'outils couramment utilisés
a été améliorée. J'ai donc dû adapter le chapitre sur la retouche d'images.

Je met également en téléchargement des greffons que j'ai adaptés, dans
des versions pour Windows et Linux.

Pour ceux qui seraient intéressés, je fournis des environnements
permettant de compiler soi-même des greffons à partir des fichiers sources.

3) L'impression

Cette version de GIMP est la première à gérer les profiles ICC.

Cependant, je ne traite pas du tout cette question, car je décris le
système que j'utilise pour le moment, qui est basé sur un script
utilisant des fichiers de corrections par courbes adaptés à chaque
papier. Tout se fait grâce à des étalonnages à l'oeil au moyen de
chartes de gamma et de niveaux de gris. Cette méthode n'a pas la
prétention de rivaliser avec les procédés professionnels, mais permet
d'obtenir une correspondance que je trouve acceptable entre les mêmes
images imprimées et vues sur le moniteur, et ce sans achat d'équipement
coûteux.

En espérant avoir été utile,

--
JLH
Vos réponses Page 2 / 5
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Stéphan Peccini
Le #6728931
Sur fr.rec.photo.numerique, Dark_T s'est exprimé ainsi :

Moueche, je sais pas trop. Ecoute je viens de le réinstaller. Je le lance,
je vois une sorte de barre d'outils toute laide, où d'ailleurs l'outil
rectangle select semble sélectionné alors qu'un peu en dessous les options
s'affichent pour "Paintbrush".


Au premier lancement, oui. Plus après, a priori.

Un peu à côté j'ai une fenetre plus petite avec marqué Layers et où tout
est grisé.


Normal, puisque ce n'est actif que lorsque tu as une image. Je trouve cela
intéressant d'avoir en grisé ce que tu ne peux pas utiliser à un instant
donné.

Et entre les deux il y a toutes mes fenêtres ouvertes. Je pourrai très
bien ne pas du tout faire de rapprochement entre la barre Gimp et le
machin Layers.


Avec le petit logo Gimp dessus ? Et comme je disais, tu prends un bureau
virtuel pour Gimp et tu as résolu le problème. Sinon, tu prends Gimpshop,
Gimpmode qui résolve ce type de problème.

J'ouvre une image quelconque. Je me suis dit que peut-être s'était dans
File, bingo. Je me suis d'ailleurs interrogé sur "Open Location" avec un
globe terrestre. Ca veut dire que je peux éditer une image directement sur
Intgimp http://cjoint.com/data/fzlMmo7agv_Solitudes_6.JPGernet ?).


Non, mais que tu peux l'ouvrir ; par exemple, j'ouvre directement l'image
depuis Internet :

gimp http://cjoint.com/data/fzlMmo7agv_Solitudes_6.JPG

Sinon, il suffit de donner l'URL sans avoir besoin de charger l'image sur
son disque avec un outil à part. C'est bien un avantage sur pas mal
d'autres produits, non ? Est-ce que Photoshop sait le faire ?

D'ailleurs à côté de File il y a un machin "Xtns". Xtns quoi. Qu'est-ce
que ça peut bien vouloir dire, Xtns ? (sans doute extensions, mais
pourquoi un raccourci aussi bizarre ?)
Donc je click sur Open,


Et pourquoi tu ne fais pas du drag and drop depuis ton navigateur konqueror,
par exemple, sur la boîte d'outil ? Cela marche bien.

j'utilise le haïssable File Dialog de GTK et pas
le beau truc de KDE dans lequel j'ai configuré tous mes raccourcis, et
avec lequel même OpenOffice a fini par s'intégrer.


Quand je disais que ... Tu vois bien que tu as une solution simple mais que
tu ne l'applique pas et pourtant on a tellement l'habitude de l'utiliser
avec d'autres produits.

Je choisis l'image, qui
s'affiche encore dans une fenêtre à part, tout en bas à droite de mon
écran ! Et cette fenêtre a aussi un menu File, qui n'est pas le même que
le File de l'autre fenêtre. Une seule application, deux menus File
différents.


Exact. Corrigé dans la 2.6 à venir. Mais une fois que tu le sais ...

Bon, je fais un essai de Unsharpen Mask, dans Filter>Enhance, bon, à la
rigueur.
Et là, le coup de grâce : la preview se fait dans la petite fenêtre
ridicule de la boite de dialogue, cette dernière est agrandissable mais
PAS la fenêtre de preview.


Chez moi si, elle s'agrandit, en 2.4.5 et en 2.5.1.

Et biensûr, pas de preview en direct sur
l'image finale.


Pourquoi avoir un preview du unsharp mask sur une image qui soit est visible
sur l'imagette de l'outil adaptée à la taille pour laquelle tu veux voir
ton image finale soit est trop grande pour en apprécier l'effet ?

C'est normal : plus personne ne travaille sur la version 1.6.x, tout le
travail porte sur la version 2 pour KDE4. C'est pas pour tout de suite :)
Mais par contre ca sera compatible Windows aussi (et Mac).


J'ai KDE4 avec ma Fedora 9, je lance krita et ... mince, crash :-(

--
Stéphan Peccini
Les photos : Les Pyrénées : Le blog :
Stéphan Peccini
Le #6728921
Sur fr.rec.photo.numerique, Stéphan Peccini s'est exprimé ainsi :

Quand je disais que ... Tu vois bien que tu as une solution simple mais
que tu ne l'applique pas et pourtant on a tellement l'habitude de
l'utiliser avec d'autres produits.


Je viens de faire l'essai avec firefox et cela marche aussi. Et même avec
Firefox dans un bureau virtuel et gimp dans un autre en glissant simplement
d'un bureau à l'autre, avec les changements de bureau automatiques.

--
Stéphan Peccini
Les photos : Les Pyrénées : Le blog :
Jean-Louis Hamel
Le #6728911

Les gens qui soutiennent la vision "mauvais utilisateur, changer
l'utilisateur". Ou la vision "les développeurs savent mieux que vous ce qui
est bon pour vous".
Type Gnome, ou Gimp. Voir la réaction de Linus à Gnome :)



A mon avis, les créateurs de cette interface n'ont pas exactement cette
vision !

Leur point de vue est:
Vu les nombreux goûts différents des utilisateurs, donnons leur la
possibilité de configurer *eux-mêmes* l'interface (disposition des
fenêtres, raccourcis clavier, options des outils, etc.) selon leur souhait.

Cette interface étant complexe, la configuration ne peut pas être simple
et demande un effort certain, mais qui n'est nécessaire qu'une fois.
Je déplore deux choses:
- La configuration standard n'est pas pratique. Il ne faut pas coller
ensemble des fenêtres trop différentes, il faut les laisser séparées,
(seulement une abondance de fenêtres n'est pas toujours pratique parce
que MS, si prolixe en gadgets inutiles, n'a toujours pas mis en standard
les bureaux virtuels sous Windows).
- Les explications sur la façon de coller/séparer les fenêtres et de
gérer les onglets sont insuffisantes. C'est ce à quoi j'ai essayé de
remédier, mais l'utilisateur devra quand même faire quelques essais et
erreurs.

Actuellement les utilisateurs d'informatique voudraient que toute
application leur arrive avec une configuration intuitive et bien sûr
adaptée à leur cas particulier, ce qui est tout à fait impossible dans
le cas d'un programme sophistiqué de traitement d'image.

Ceci dit je comprends votre réaction : il y a plusieurs années, la
première fois que j'ai essayé GIMP (en version 1.2), j'ai été horrifié
et j'ai tout désinstallé immédiatement. Plus tard, ayant acquis un
appareil photo numérique, j'ai eu besoin d'un programme de traitement
d'image, et avant d'acheter quoi que ce soit, j'ai réinstallé GIMP et
vraiment essayé de l'utiliser. C'est seulement après quelques semaines
d'usage que, contrairement aux apparences, j'ai constaté que l'interface
était en fait assez pratique, et j'ai continué...

En fait, pour apprécier GIMP, il faut *vraiment en avoir l'usage*, et je
pense ce doit être vrai aussi de Photoshop.

Ceux qui n'ont besoin de ne faire que des opérations élémentaires
devraient commencer par un programme plus simple, genre Photofiltre.

PS. Je ne vois pas bien ce que vous avez contre Gnome, du moins en temps
qu'utilisateur. Sur ma machine j'ai en double boot Windows XP et Linux
Mandriva avec Gnome; avec mes configurations, il faut y regarder à deux
fois pour voir a l'usage une grosse différence entre les deux systèmes.
Si vous êtes programmeur, c'est autre chose, Gnome est effectivement
assez compliqué.

--
JLH

Stéphan Peccini
Le #6729371
Sur fr.rec.photo.numerique, Jean-Louis Hamel s'est exprimé ainsi :

Vu les nombreux goûts différents des utilisateurs, donnons leur la
possibilité de configurer *eux-mêmes* l'interface (disposition des
fenêtres, raccourcis clavier, options des outils, etc.) selon leur
souhait.


C'est un des produits les plus configurables en termes d'interface
utilisateur.


Cette interface étant complexe, la configuration ne peut pas être simple
et demande un effort certain, mais qui n'est nécessaire qu'une fois.


Et donc à chacun de savoir s'il va utiliser un peu ou beaucoup ce logiciel
et décider ou non de le prendre en fonction de l'investissement initial.

- La configuration standard n'est pas pratique. Il ne faut pas coller
ensemble des fenêtres trop différentes, il faut les laisser séparées,
(seulement une abondance de fenêtres n'est pas toujours pratique parce
que MS, si prolixe en gadgets inutiles, n'a toujours pas mis en standard
les bureaux virtuels sous Windows).


En fait, si :-) Les applications gèrent leur propre bureau virtuel en
ajoutant un conteneur pour grouper toutes leurs fenêtres ; exemple :
photoshop avec une fenêtre conteneur et des fenêtres qui s'ouvrent à
l'intérieur.

- Les explications sur la façon de coller/séparer les fenêtres et de
gérer les onglets sont insuffisantes. C'est ce à quoi j'ai essayé de
remédier, mais l'utilisateur devra quand même faire quelques essais et
erreurs.


Merci à toi.

Ceci dit je comprends votre réaction : il y a plusieurs années, la
première fois que j'ai essayé GIMP (en version 1.2), j'ai été horrifié
et j'ai tout désinstallé immédiatement.


J'utilise encore beaucoup cinepaint qui est basé sur cette branche de Gimp.

En fait, pour apprécier GIMP, il faut *vraiment en avoir l'usage*, et je
pense ce doit être vrai aussi de Photoshop.


Oui pour les deux et c'est pour cela que je ne suis jamais arrivé à me
mettre à Photoshop.

Ceux qui n'ont besoin de ne faire que des opérations élémentaires
devraient commencer par un programme plus simple, genre Photofiltre.


Ou Digikam sous Linux.

--
Stéphan Peccini
Les photos : Les Pyrénées : Le blog :
Jide
Le #6729351
Les gens qui soutiennent la vision "mauvais utilisateur, changer
l'utilisateur". Ou la vision "les développeurs savent mieux que vous ce
qui est bon pour vous".


Je ne crois pas que ce soit le cas pour Gimp. Personnellement j'ai
demarre avec Gimp et PhotoShop me desoriente , on s'habitue vite a un
logiciel et a ses defauts, il faut quelquefois un effort pour voir
ailleurs.
J.D.

Ofnuts
Le #6730751
Jean-Louis Hamel wrote:

A mon avis, les créateurs de cette interface n'ont pas exactement cette
vision !

Leur point de vue est:
Vu les nombreux goûts différents des utilisateurs, donnons leur la
possibilité de configurer *eux-mêmes* l'interface (disposition des
fenêtres, raccourcis clavier, options des outils, etc.) selon leur souhait.


Il y a aussi, pour beaucoup, le fait que le dev de ce genre de logiciel
est un processus collaboratif, et qu'il y a rarement quelqu'un qui peut
jouer le rôle de "chef de produit" et taper sur la table pour dire
"c'est comme çà et pas autrement". Donc on se rabat sur une
configurabilité maximum qui fait que personne ne pleure, mais aussi que
personne n'est vraiment content.

AMHA (mais j'attends la retraite pour pouvoir m'en occuper), GIMP
devrait avoir des skins/schemes ou en d'autre termes des configurations
chargeables "précuites", pour que l'utilisateur de PhotoLE ou autre ne
sente pas trop dépaysé.

PS. Je ne vois pas bien ce que vous avez contre Gnome, du moins en temps
qu'utilisateur.


Rien, mais je préfère quand même KDE :-)

--
Bertrand

Charles VASSALLO
Le #6731191
Stéphan Peccini wrote:


Si je te dis que je n'arrive à rien trouver facilement dans Photoshop et que
je perds un temps fou à l'utiliser. J'ai d'ailleurs arrêté de l'utiliser
depuis un bon moment (Photoshop Elements, pas mal, et un peu Photoshop 7
pour tester).



Si ça peut te rassurer, j'ai un copain au club qui souffre des mêmes
symptômes d'incapacité à s'orienter dans Photoshop. Mon hypothèse est
qu'une exposition prolongée au Gimp, ou, pire, une chute prématurée dans
le produit quand on était petit, provoque une distorsion des neurones et
l'incapacité de voir naturellement ce qui est naturellement bon et sain
pour l'utilisateur.


Pour ma part, j'ai fait mes premières dents avec TV-Paint du temps de
l'Amiga. J'ai été forcé de passer à Photoshop, mais j'ai pesté à
plusieurs reprises. Enfin, c'est vieux tout ça...

Charles

Stéphan Peccini
Le #6731181
Sur fr.rec.photo.numerique, Charles VASSALLO s'est exprimé ainsi :

Si ça peut te rassurer, j'ai un copain au club qui souffre des mêmes
symptômes d'incapacité à s'orienter dans Photoshop. Mon hypothèse est
qu'une exposition prolongée au Gimp, ou, pire, une chute prématurée dans
le produit quand on était petit, provoque une distorsion des neurones et
l'incapacité de voir naturellement ce qui est naturellement bon et sain
pour l'utilisateur.


Pourtant on n'arrête pas de me dire que Photoshop est « intuitif » pour son
interface car similaire aux autres applications Windows. Je connais bien
les applications Windows et pourtant je n'y arrive pas avec Photoshop. Et
pourtant, je ne me vois pas critiquer l'interface de Photoshop.

Et sinon, j'ai aussi une hypothèse. Elle est qu'une exposition prolongée à
Photoshop, ou, pire, une chute prématurée dans le produit quand on était
petit, provoque une distorsion des neurones et l'incapacité de voir
naturellement ce qui est naturellement bon et sain pour l'utilisateur.

--
Stéphan Peccini
Les photos : Les Pyrénées : Le blog :
Jean-Pierre Roche
Le #6731171

Pourtant on n'arrête pas de me dire que Photoshop est « intuitif » pour son
interface car similaire aux autres applications Windows. Je connais bien
les applications Windows et pourtant je n'y arrive pas avec Photoshop. Et
pourtant, je ne me vois pas critiquer l'interface de Photoshop.


Non l'interface de Photoshop n'est pas si intuitive... Par
pas mal de choses elle est même assez énervante. Mais c'est
un logiciel pro et tous les pros sont formés dessus... Une
fois que tu es formé, l'intuition...
En revanche par nombre de cotés elle suit quand même les
règles non écrites de l'interface Win/Mac à laquelle les
gens sont habitués. Ce qui n'est pas le cas de Gimp.

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...

sebastienmarty
Le #6731161
Stéphan Peccini
Pourtant on n'arrête pas de me dire que Photoshop est « intuitif » pour son
interface car similaire aux autres applications Windows.


Ah ouais, l'analogie est pas mauvaise ;) Autant dire que c'est carrément
imbitable, en effet.

--
[SbM]
"If the French were really intelligent, they'd speak English" (W. Sheed)

Publicité
Poster une réponse
Anonyme