Petit empilage à main levée

Le
Ghost-Rider
Arachnophobes, passez votre chemin.

En prenant une photo à main levée de cette araignée, je me suis dit que
les pattes de devant étaient vraiment trop floues.
J'ai donc pris une deuxième photo avec juste les pattes de devant nettes
et le reste complètement flou, et j'ai empilé les deux photos.
Première photo : corps net, pattes de devant floues
Deuxième photo : corps flou, pattes de devant nettes
Troisième photo : le résultat.
http://min.us/mGMiK6uFN
Et toujours : D90, 18-200 à 200, 2 bonnettes Olympus et flash interne
avec diffuseur Picard Surgelés.

--
Ghost Rider
Vos réponses Page 3 / 6
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Charles Vassallo
Le #24617381
Elohan a écrit :

A part ça, qui sait quels sont les bons boîtiers qui font du focus stacking ?
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bracketing#Bracketing_de_la_mise_au_point_.28focus_bracketing.29




Ta formulation est ambiguë si on ne lit pas l'article : on peut faire du
focus stacking avec n'importe quel appareil (et on ne s'en prive pas)

Dans le contexte de l'article, je ne crois pas que beaucoup de boitiers
proposent un bracketing de mise au point. Olympus l'a fait sur son
E-510, mais il a abandonné sur les modèles suivants. Peut-être que ça ne
servait pas à grand chose ?

charles
Ghost-Rider
Le #24617391
Le 05/07/2012 12:04, Elohan a écrit :

Je suis partagé: ton analyse paraît sensée, mais en même temps il serait
absurde de sa part de leurrer son public. A sa place et si je voulais
garder mes petits secrets, je ne dirais carrément rien. Thomas Stahan
est par ailleurs un vrai artiste qui te fait de très belles sérigraphies
à partir d'un simple ciseau à bois...là il est impossible de tricher.



Je ne sais pas qui il est ni quelle sont ses motivations, réelles ou
supposées.
Je regarde juste si sa technique affichée cadre avec ses résultats pour
pouvoir faire pareil.
Et là, ça coince.
Pour essayer d'y voir clair, par expérience, j'ai monté mon 28 mm sur
mon Spotmatic avec des tubes allonges, soit 50 mm, nettement moins long
que les siens.
http://cjoint.com/12ju/BGfmSSQpmzx.htm
Le fait que l'objectif ne soit pas inversé ne changerait que la qualité
en bordure de champ, pas la distance de MAP ni la luminosité relative.
Et bien, avec un tube de 50 mm, le champ est d'environ 20 mm en largeur
et la distance du sujet à la lentille frontale est de l'ordre de 8 mm
seulement.
Il en résulte que même à f2,8 le sujet n'est visible que s'il est
éclairé par transparence, comme un voilage ou un écran de PC. Un sujet
posé sur ma table est très sombre car l'objectif cache la lumière.
Alors on peut supposer que l'objectif inversé cachera moins la lumière,
mais si on ferme le diaphragme, on ne voit presque plus rien du tout,
écran de PC ou voilage et faire la MAP manuelle relève du voeux pieux,
compte tenu que même à f16, la profondeur de champ est très faible.

Bref, je ne connais pas beaucoup de saltiques qui vont benoitement se
laisser approcher à moins d'un centimètre pour qu'on leur tire le
portrait en empilage manuel.

Ou bien alors, il utilise un 28 mm inversé sur un objectif macro monté
ou non sur tubes allonges. Dans un tel cas, il garde les automatismes.
J'ai également fait l'essai en vrai avec mon 18-200 et le 28 inversé.
Ça ne donne quand même pas grand-chose de bon mais ça reste possible car
la distance du sujet à la lentille frontale se mesure en centimètres, ce
qui peut ne pas effrayer une saltique plus téméraire que les autres.
Mais ce n'est pas ce qu'il dit ici :
http://myrmecos.net/2010/12/11/macro-photographer-thomas-shahan-shares-his-secrets/
où il ne parle qu'extension tubes et d'une reversed prime lens de 28mm
et où il dit que l'équipement ne compte pas, seulement le talent, la
persévérance, la persistance et surtout le nombre de photos prises !
Alors, faut-il le suivre et retenir qu'à force de faire des photos plus
ou moins au jugé, on arrive à ses résultats . Je m'interroge.

--
Ghost Rider
Elohan
Le #24617571
Ghost-Rider a écrit :
Le 05/07/2012 12:04, Elohan a écrit :

Je suis partagé: ton analyse paraît sensée, mais en même temps il serait
absurde de sa part de leurrer son public. A sa place et si je voulais
garder mes petits secrets, je ne dirais carrément rien. Thomas Stahan
est par ailleurs un vrai artiste qui te fait de très belles sérigraphies
à partir d'un simple ciseau à bois...là il est impossible de tricher.



Je ne sais pas qui il est ni quelle sont ses motivations, réelles ou
supposées.
Je regarde juste si sa technique affichée cadre avec ses résultats pour
pouvoir faire pareil.
Et là, ça coince.
Pour essayer d'y voir clair, par expérience, j'ai monté mon 28 mm sur mon
Spotmatic avec des tubes allonges, soit 50 mm, nettement moins long que les
siens.
http://cjoint.com/12ju/BGfmSSQpmzx.htm
Le fait que l'objectif ne soit pas inversé ne changerait que la qualité en
bordure de champ, pas la distance de MAP ni la luminosité relative.



Tu es sûr ? Je n'ai pas étudié la question. Pour la luminosité ça
paraît évident, mais pour la distance de MAP et pour le
grandissement...


Et bien, avec un tube de 50 mm, le champ est d'environ 20 mm en largeur et la
distance du sujet à la lentille frontale est de l'ordre de 8 mm seulement.
Il en résulte que même à f2,8 le sujet n'est visible que s'il est éclairé par
transparence, comme un voilage ou un écran de PC. Un sujet posé sur ma table
est très sombre car l'objectif cache la lumière.



Avec un flash avec diffuseur analogue à celui de Thomas Stahan ?


Alors on peut supposer que l'objectif inversé cachera moins la lumière, mais
si on ferme le diaphragme, on ne voit presque plus rien du tout, écran de PC
ou voilage et faire la MAP manuelle relève du voeux pieux, compte tenu que
même à f16, la profondeur de champ est très faible.

Bref, je ne connais pas beaucoup de saltiques qui vont benoitement se laisser
approcher à moins d'un centimètre pour qu'on leur tire le portrait en
empilage manuel.



Oui, mais ça fait pas mal de "si...": pas le même tube allonge, pas
d'inversion du 28mm, pas la même lumière...


Ou bien alors, il utilise un 28 mm inversé sur un objectif macro monté ou non
sur tubes allonges. Dans un tel cas, il garde les automatismes.
J'ai également fait l'essai en vrai avec mon 18-200 et le 28 inversé.
Ça ne donne quand même pas grand-chose de bon mais ça reste possible car la
distance du sujet à la lentille frontale se mesure en centimètres, ce qui
peut ne pas effrayer une saltique plus téméraire que les autres.
Mais ce n'est pas ce qu'il dit ici :
http://myrmecos.net/2010/12/11/macro-photographer-thomas-shahan-shares-his-secrets/
où il ne parle qu'extension tubes et d'une reversed prime lens de 28mm et où
il dit que l'équipement ne compte pas, seulement le talent, la persévérance,
la persistance et surtout le nombre de photos prises !
Alors, faut-il le suivre et retenir qu'à force de faire des photos plus ou
moins au jugé, on arrive à ses résultats . Je m'interroge.




J'ai trouvé un site français qui expose également de superbes macros:
http://lemondeminuscule.com/

La mise en oeuvre est déjà nettement plus explicite. C'est aussi un
amateur, mais l'équipemment est quand même d'un autre budget que celui
du sympathique étudiant américain.
Ghost-Rider
Le #24617891
Le 05/07/2012 14:50, Elohan a écrit :
Ghost-Rider a écrit :

Le fait que l'objectif ne soit pas inversé ne changerait que la
qualité en bordure de champ, pas la distance de MAP ni la luminosité
relative.



Tu es sûr ? Je n'ai pas étudié la question. Pour la luminosité ça paraît
évident, mais pour la distance de MAP et pour le grandissement...



Sûr maintenant du contraire en effet car je me suis complètement trompé.
J'ai vérifié après l'envoi de mon message et j'ai constaté que la
distance de MAP en montage inversé était bien plus grande, de l'ordre de
quelques centimètres et j'ai donc supprimé mon message de Usenet, pas
assez vite cependant car Google l'affiche.
En effet, je n'avais pas réfléchi au fait qu'un 28 mm pour reflex est un
objectif rétrofocus, non symétrique et comme je n'avais pas de bague
d'inversion, je n'ai pas immédiatement vérifié sa MAP en montage inversé
ce qui me couvre honteusement et rétrospectivement de goudron et de plumes !

Oui, mais ça fait pas mal de "si...": pas le même tube allonge, pas
d'inversion du 28mm, pas la même lumière...



Surtout, pas d'inversion du 28 mm, ÉNORME erreur de ma part.
Ça m'apprendra à être trop pressé et à tirer des conclusions hâtives de
mes convictions sans les confronter à l'expérience.
Cependant, il reste que Shahan travaille quand même apparemment en
manuel complet, à quelques centimètres d'insectes vivants et mobiles et
ça, ça me laisse rêveur. Faire de l'empilage à main levée dans ces
conditions me laisse sans voix.

J'ai trouvé un site français qui expose également de superbes macros:
http://lemondeminuscule.com/

La mise en oeuvre est déjà nettement plus explicite. C'est aussi un
amateur, mais l'équipemment est quand même d'un autre budget que celui
du sympathique étudiant américain.



En effet. Il utilise à 95 % le Canon MP-E 65, sans équivalent hélas chez
Nikon.
Son site me paraît très intéressant et raisonnable, par exemple il ne
voue pas les bonnettes (mes chères bonnettes) aux gémonies. C'est un
type bien !
Merci pour ce lien.

--
Ghost Rider
Jacques DASSIÉ
Le #24617991
Elohan avait soumis l'idée :

A part ça, qui sait quels sont les bons boîtiers qui font du focus stacking ?
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bracketing#Bracketing_de_la_mise_au_point_.28focus_bracketing.29



Sur ce point précis, une documentation traitant (en français) du
logiciel Helicon Remote focus indique :

Compatibilité des appareils photo
Helicon Remote fonctionne avec les reflex mono-objectifs Canon et
Nikon, qui supportent le mode LiveView.
Appareils compatibles :
Canon : EOS 550D, EOS 7D, EOS-1D Mark IV, 1Ds Mark III, 50D, 5D Mark
II, REBELXsi/450D/Kiss X2, EOS Kiss X3/EOS REBEL T1i /EOS 500D, REBEL
XS/1000D et les modèles ultérieurs.
Nikon ( D3, D3X, D300, D5000, D90, D700, D7000 et les modèles
ultérieurs. Nikon D3000 et D3100 ne sont pas supportés.

--
Jacques DASSIÉ
http://archaero.com/
Elohan
Le #24618181
Jacques DASSIÉ a écrit :
Elohan avait soumis l'idée :

A part ça, qui sait quels sont les bons boîtiers qui font du focus stacking
?
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bracketing#Bracketing_de_la_mise_au_point_.28focus_bracketing.29



Sur ce point précis, une documentation traitant (en français) du logiciel
Helicon Remote focus indique :

Compatibilité des appareils photo
Helicon Remote fonctionne avec les reflex mono-objectifs Canon et Nikon, qui
supportent le mode LiveView.
Appareils compatibles :
Canon : EOS 550D, EOS 7D, EOS-1D Mark IV, 1Ds Mark III, 50D, 5D Mark II,
REBELXsi/450D/Kiss X2, EOS Kiss X3/EOS REBEL T1i /EOS 500D, REBEL XS/1000D et
les modèles ultérieurs.
Nikon ( D3, D3X, D300, D5000, D90, D700, D7000 et les modèles ultérieurs.
Nikon D3000 et D3100 ne sont pas supportés.



Vu, merci.
Elohan
Le #24618241
Ghost-Rider a écrit :
Le 05/07/2012 14:50, Elohan a écrit :
Ghost-Rider a écrit :



Le fait que l'objectif ne soit pas inversé ne changerait que la
qualité en bordure de champ, pas la distance de MAP ni la luminosité
relative.



Tu es sûr ? Je n'ai pas étudié la question. Pour la luminosité ça paraît
évident, mais pour la distance de MAP et pour le grandissement...



Sûr maintenant du contraire en effet car je me suis complètement trompé. J'ai
vérifié après l'envoi de mon message et j'ai constaté que la distance de MAP
en montage inversé était bien plus grande, de l'ordre de quelques centimètres



Il me semblait bien qu'il visait son sujet à quelques centimètres et
non quelques millimètres.
http://i31.tinypic.com/2icbc7l.jpg


et j'ai donc supprimé mon message de Usenet, pas assez vite cependant car
Google l'affiche.
En effet, je n'avais pas réfléchi au fait qu'un 28 mm pour reflex est un
objectif rétrofocus, non symétrique et comme je n'avais pas de bague
d'inversion, je n'ai pas immédiatement vérifié sa MAP en montage inversé ce
qui me couvre honteusement et rétrospectivement de goudron et de plumes !




Pas grave, tu n'as rien à vendre. Mieux vaut oser réfléchir un minimum
par soi-même et faire des erreurs que de colporter des idées toutes
faites.


Oui, mais ça fait pas mal de "si...": pas le même tube allonge, pas
d'inversion du 28mm, pas la même lumière...



Surtout, pas d'inversion du 28 mm, ÉNORME erreur de ma part.
Ça m'apprendra à être trop pressé et à tirer des conclusions hâtives de mes
convictions sans les confronter à l'expérience.



Il y a quand même aussi la lumière: tel qu'on le voit à l'oeuvre,
Stahan bénéficie d'une belle lumière estivale, là où tu as essayé sur
une table pas forcément très éclairée. Or les niveaux d'éclairements
peuvent varier de quelques ordres de grandeur d'une situation à
l'autre.
http://www.tobelight.fr/info-unite-mesure-lumiere-lux.html

Cependant, il reste que Shahan travaille quand même apparemment en manuel
complet, à quelques centimètres d'insectes vivants et mobiles et ça, ça me
laisse rêveur. Faire de l'empilage à main levée dans ces conditions me laisse
sans voix.



Je suis également perplexe quand je vois ce qu'il est censé faire là où
d'autres mettent beauooup plus de moyens.


J'ai trouvé un site français qui expose également de superbes macros:
http://lemondeminuscule.com/

La mise en oeuvre est déjà nettement plus explicite. C'est aussi un
amateur, mais l'équipemment est quand même d'un autre budget que celui
du sympathique étudiant américain.



En effet. Il utilise à 95 % le Canon MP-E 65, sans équivalent hélas chez
Nikon.



...Canon MP-E 65 + rail pour stacking à pas très fin + boîtier de
commande filaire...C'est un amateur; mais il n'a n'a pas l'air de
plaisanter.

Son site me paraît très intéressant et raisonnable, par exemple il ne voue
pas les bonnettes (mes chères bonnettes) aux gémonies. C'est un type bien !
Merci pour ce lien.



Ses images sont somptueuses, peut-être plus encore que celles de
Stahan. Mais les moyens ne sont pas les mêmes et il est possible que
les prises de vues réussies sont le plus souvent faites en labo sur
insectes plus ou moins anesthésiés...Sur le diaporama, je n'ai vu
qu'une fois un insecte dans son milieu (à savoir une guêpe sur une
fleur.) Il n'y a pas le côté "astuce scout" buccolique de Stahan, ce
n'est pas tout-à-fait le même plaisir.

Même constat ici:
http://www.lenaturaliste.net/forum/viewtopic.php?fV&t16

C'est intéressant mais ça fait davantage TP de SVT que sortie
naturaliste. Cela dit, tu peux considérer ce forum avec attention,
d'autant plus qu'un bon nombre des contributeurs semblent être équipés
en Nikon.
Bour-Brown
Le #24622061
Elohan a écrit
( jt42ib$5q7$ )

J'ai trouvé un site français qui expose également de superbes macros:
http://lemondeminuscule.com/



Ah oui, très bien.


l'équipemment est quand même d'un autre budget que celui du sympathique
étudiant américain.



C'est tout le problème : que veut-on faire, et à quel prix ?

Perso je n'ai pas trop envie de me lancer dans de l'achat de matériel que je
n'utiliserai qu'une ou deux fois par an, et encore. Donc mon plaisir, c'est
de faire au fur et à mesure des occasions, et tant pis si c'est perfectible.

Puisqu'on parle de stacking à main levée, j'ai essayé avec télé et bonnette
sur du minuscule. Il y a du détail, mais le résultat est horrible :
http://cjoint.com/12ju/BGhmf4wzAZg_beurk.jpg

Des fois j'ai honte.
MELMOTH
Le #24622281
Ce cher mammifère du nom de Bour-Brown nous susurrait, le samedi
07/07/2012, dans nos oreilles grandes ouvertes mais un peu sales tout
de même, et dans le message
suivants :

Des fois j'ai honte.



Tu peux...

--
Car avec beaucoup de science, il y a beaucoup de chagrin ; et celui qui
accroît sa science accroît sa douleur.
[Ecclésiaste, 1-18]
MELMOTH - souffrant
Ghost-Rider
Le #24622361
Le 07/07/2012 12:08, Bour-Brown a écrit :

Puisqu'on parle de stacking à main levée, j'ai essayé avec télé et bonnette
sur du minuscule. Il y a du détail, mais le résultat est horrible :
http://cjoint.com/12ju/BGhmf4wzAZg_beurk.jpg
Des fois j'ai honte.



C'est pas mal pour un premier essai.

--
Ghost Rider
Publicité
Poster une réponse
Anonyme