Petit empilage à main levée

Le
Ghost-Rider
Arachnophobes, passez votre chemin.

En prenant une photo à main levée de cette araignée, je me suis dit que
les pattes de devant étaient vraiment trop floues.
J'ai donc pris une deuxième photo avec juste les pattes de devant nettes
et le reste complètement flou, et j'ai empilé les deux photos.
Première photo : corps net, pattes de devant floues
Deuxième photo : corps flou, pattes de devant nettes
Troisième photo : le résultat.
http://min.us/mGMiK6uFN
Et toujours : D90, 18-200 à 200, 2 bonnettes Olympus et flash interne
avec diffuseur Picard Surgelés.

--
Ghost Rider
Vos réponses Page 6 / 6
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Bour-Brown
Le #24625851
Ghost-Rider a écrit
( 4ff9bfe3$0$6158$ )

1600 iso mais peu de grain, lumière naturelle, 1/200 à f11 et un beau
piqué, aucun bougé



Oh, y a eu du déchet - on va dire 30% à 50% au premier visionnage - ensuite
des vues qui ne s'ajusteront nulle part, l'insecte qui bouge la tête, se
nettoie, modifie la position de ses ailes, etc.


le tout en appui basculant pour cadrer à quelques centimètres



Oui, j'ai préféré partir d'un peu loin. Avec cet objectif c'est cool, je
reste à une douzaine de centimètres de la lentille frontale, et si je zoome,
je peux même rester plus loin.


d'une créature particulièrement craintive.



Euh là, je ne sais pas. La libellule c'est comme l'araignée, ça m'a l'air
assez placide, comme genre. En ville il n'y en a pas trop, mais un type qui
vit en bord d'étang, je suis sûr qu'il doit pouvoir en ramener de bien
meilleures.

En fait ça dépend comment on est habillé je pense, du temps qu'il fait, là
il y a avait du vent par exemple, ce qui fait que tout bougeait, rageant
pour la mise au point, mais une chance pour le photographe, elle est bien
restée cinq minutes sur sa tige sans trop se soucier des mouvements autour
d'elle avant de décoller.

Donc du bol, aussi.
albert
Le #24625991
"Bour-Brown" a écrit :

Euh là, je ne sais pas. La libellule c'est comme l'araignée, ça m'a l'air
assez placide, comme genre. En ville il n'y en a pas trop, mais un type
qui
vit en bord d'étang, je suis sûr qu'il doit pouvoir en ramener de bien
meilleures.



J'ai un copain qui, pour photographier des grenouilles, a creusé un trou
dans son jardin, a fabriqué un mini-étang, a fait pousser des nénuphars et
se tient assis dans un autre trou juste au bord, oû il a sa chaise sous une
petite toiture en toile camouflée, il attend tôt le matin, ou tard les soirs
d'été quand les grenouilles viennent à sauter, plouf ! dans son verre de
pastis.

Amitiés,
albert
----------------------------------------------------------
Photographies imaginaires
http://photo.imaginaire.free.fr
----------------------------------------------------------
Ofnuts
Le #24626361
On 07/08/2012 07:57 PM, Bour-Brown wrote:


En fait ça dépend comment on est habillé je pense, du temps qu'il fait, là
il y a avait du vent par exemple, ce qui fait que tout bougeait, rageant
pour la mise au point, mais une chance pour le photographe, elle est bien
restée cinq minutes sur sa tige sans trop se soucier des mouvements autour
d'elle avant de décoller.

Donc du bol, aussi.



J'ai l'impression que si on arrive quasiment dans l'axe du soleil mais
sans porter d'ombre sur la bestiole, elle est aveuglée par le soleil et
ne nous voit pas.

--
Bertrand
René
Le #24626471
"Ghost-Rider" a écrit dans le message de groupe de discussion :
4ff57b2a$0$6152$

Alors, faut-il le suivre et retenir qu'à force de faire des photos plus ou
moins au jugé, on arrive à ses résultats . Je m'interroge.




GR tu te goures dans tes déductions. Essayons de faire simple.
Soit un objet de 10 cm que tu photographies avec un grand angle. Places-toi
à une distance telle que l'image de l'objet soit de 1 cm sur la plan image.
Voilà une réduction de 10 fois.
Maintenant inverse l'objectif en conservant précisément les distances grâce
à des tubes d'extension ou un soufflet. La distance objet-objectif se trouve
maintenant être celle objectif-plan image. Idem de l'autre côté où un objet
de 1cm sera projeté vers le plan film 10 fois plus grand, un grossissement
de 10 fois.

Avec un objectif inversé la distance objet-objectif est toujours plus grande
que la distance minimum de l'objectif en position normale avec une mise au
point à l'infinie. Pour un reflex cette distance objectif-objet ne sera
donc pas de seulement 8mm comme tu l'as déduit dans ton essai erronné en ne
retournant pas l'objectif.

Même si la distance objet-objectif n'est plus que de quelques cm,
l'éclairage est possible par dessus comme le fait d'ailleurs l'auteur.

René
Ghost-Rider
Le #24626821
Le 09/07/2012 01:09, René a écrit :

GR tu te goures dans tes déductions. Essayons de faire simple.



Oui, oui, j'ai fait amende honorable le 5/7 à 17h24.


--
Ghost Rider
Bour-Brown
Le #24627191
Ofnuts a écrit
( 4ffa0b04$0$2360$ )

J'ai l'impression que si on arrive quasiment dans l'axe du soleil mais
sans porter d'ombre sur la bestiole, elle est aveuglée par le soleil et ne
nous voit pas.



Bien possible. Là, le ciel était voilé, donc c'est tout de suite moins
efficace, comme méthode.

Ceci dit, le soleil plein pot, ça fait exactement comme un flash, des trucs
surex qui brillent tout partout, perso je n'aime pas trop.
Bour-Brown
Le #24627251
albert a écrit
( jtcn78$q60$ )

J'ai un copain qui, pour photographier des grenouilles, a creusé un
trou dans son jardin, a fabriqué un mini-étang, a fait pousser des
nénuphars



L'élevage et la culture vs la chasse et la cueillette. On sait où ça mène...

et se tient assis dans un autre trou juste au bord, oû il a sa chaise
sous une petite toiture en toile camouflée [...] dans son verre de pastis.



Et voilà, le pliant, le parasol, l'apéro... La civilisation, quoi.
Ghost-Rider
Le #24627411
Le 08/07/2012 19:57, Bour-Brown a écrit :

Ghost-Rider a écrit

1600 iso mais peu de grain, lumière naturelle, 1/200 à f11 et un beau
piqué, aucun bougé



Oh, y a eu du déchet - on va dire 30% à 50% au premier visionnage - ensuite
des vues qui ne s'ajusteront nulle part, l'insecte qui bouge la tête, se
nettoie, modifie la position de ses ailes, etc.



Un truc de pro : un jet de fly-tox et hop ! bien tranquille la libellule !
On peut aussi utiliser de l'azote liquide.

le tout en appui basculant pour cadrer à quelques centimètres



Oui, j'ai préféré partir d'un peu loin. Avec cet objectif c'est cool, je
reste à une douzaine de centimètres de la lentille frontale, et si je
zoome, je peux même rester plus loin.



C'est la technique qui me semble la plus efficace : un monopode ou un
trépied aux jambes réunies et on bascule pour s'approcher. A condition
de bien viser le même point on peut faire de l'empilage, la preuve par BB.

d'une créature particulièrement craintive.



Euh là, je ne sais pas. La libellule c'est comme l'araignée, ça m'a l'air
assez placide, comme genre. En ville il n'y en a pas trop, mais un type qui
vit en bord d'étang, je suis sûr qu'il doit pouvoir en ramener de bien
meilleures.



C'est Noëlle qui a prétendu pour m'embêter que les demoiselles sont
faciles et les libellules inaccessibles, exprès pour que je me
décourage, mais elle a été déçue, hé, hé :
http://cjoint.com/12ju/BGeuHdywVbC.htm
Aeshna Cyanea
Message du 4/7 sur frpm.

En fait ça dépend comment on est habillé je pense, du temps qu'il fait, là
il y a avait du vent par exemple, ce qui fait que tout bougeait, rageant
pour la mise au point, mais une chance pour le photographe, elle est bien
restée cinq minutes sur sa tige sans trop se soucier des mouvements autour
d'elle avant de décoller.
Donc du bol, aussi.



On peut aussi se mêler discrètement aux libellules :
http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSSgHWuzcSNmF3tsz9393rwhT16HHxchEhZwRSeL9_RqNWs4C-r
Avec une aide, c'est plus facile pour prendre les photos :
http://www.universtores.com/images/T/CSC-885651.jpg


--
Ghost Rider
Bour-Brown
Le #24627741
Ghost-Rider a écrit
( 4ffac2c2$0$6184$ )

Un truc de pro : un jet de fly-tox et hop ! bien tranquille la libellule !



Marrant, la plupart des stackings que l'on trouve sur le Net concernent
justement des insectes morts. Il y en a pas mal qui sont installés post
mortem sur lit de mousse, pattes et antennes ajustées à l'aiguille,
nettoyage méticuleux tout ça...

À tout prendre, je préfère encore les mises en scène à la Igor Siwanowicz,
si on fait dans la pose, qu'au moins on le fasse avec éclairage et
paillettes.


On peut aussi utiliser de l'azote liquide.



Puisque tu en es aux conseils réalistes, en rayon paralysant, il y a quoi ?
René
Le #24628101
"Ghost-Rider" a écrit dans le message de groupe de discussion :
4ffa8bd1$0$6171$

Le 09/07/2012 01:09, René a écrit :

GR tu te goures dans tes déductions. Essayons de faire simple.



Oui, oui, j'ai fait amende honorable le 5/7 à 17h24.




Tu étais pardonné même avant sinon je t'aurais envoyé mes guêpes...

René
Publicité
Poster une réponse
Anonyme