La photographie dans le Panopticon

Le
albert
Bonjour,

Je viens de mettre en ligne un texte qui parle de la photographie prise
au piège du Panopticon. Il n'est pas encore très abouti et parfois un peu
alambiqué, mais des petits schémas et illustrations aident à la
compréhension. Un discours théorique n'est pas forcément amusant, alors
surtout ne vous forcez pas ; comme dirait un intervenant : "Ca peut faire
mal à la tête". Si vous arrivez quand même au bout, faites moi signe, cela
me fera plaisir :
http://photo.imaginaire.free.fr/panoramique/void_19a/void_19a-a-propos.htm

Amitiés,
albert
-
Photographies imaginaires
http://photo.imaginaire.free.fr
-
Vos réponses Page 2 / 5
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
jdanield
Le #25276732
Le 12/03/2013 19:53, Jacques DASSIÉ a écrit :

nous aurons la faiblesse de trouver excellents, au moins sur le plan
de la colorimétrie. Je pense que nous serons d'accord.



il est impossible de comparer un écran et un tirage, comme un tirage
papier et une diapo dans le temps. Ce ne sont tout simplement pas la
même chose.

on fait donc au pifomètre, et une fois les réglages de base établis,
tout roule... les profils c'est pour les reproduire à l'identique dans
le temps.

peut-être un jour, un écran mat couleur comme celui des liseuses...

jdd
Stephane Legras-Decussy
Le #25276812
Le 12/03/2013 19:53, Jacques DASSIÉ a écrit :
puis des tirages que nous aurons la
faiblesse de trouver excellents, au moins sur le plan de la
colorimétrie.



impressionnant ...

sous quelle lumière ? celle du jour ? quel meteo,
à quelle heure de la journée ?

sinon quelle marque et modèle de lampe ?
Stephane Legras-Decussy
Le #25276802
Le 12/03/2013 20:15, jdanield a écrit :

il est impossible de comparer un écran et un tirage, comme un tirage
papier et une diapo dans le temps. Ce ne sont tout simplement pas la
même chose.

on fait donc au pifomètre, et une fois les réglages de base établis,
tout roule... les profils c'est pour les reproduire à l'identique dans
le temps.



c'est clair... la photo est tout sauf un outil de mesure, Dassié est en
plein dans l'audiophilie photographique ...



commencer déja par nettoyer ses capteurs, soit physiquement, soit
logiciellement ...








peut-être un jour, un écran mat couleur comme celui des liseuses...

jdd

albert
Le #25276862
"Jacques DASSIÉ" a écrit :
C'est là que nous nous rejoignons : tout étant correct en amont, il faut
corriger un poil les réglages du pilote d'imprimante pour qu'enfin il nous
imprime une mire impeccable, puis des tirages que nous aurons la faiblesse
de trouver excellents, au moins sur le plan de la colorimétrie. Je pense
que nous serons d'accord.



Je voudrais bien être d'accord avec toi, sauf que chez moi, à part pour
le courrier, il n'y a pas d'imprimante. Je fais faire les tirages chez
Picto, un labo pro qui me rend des tirages photo argentique sur Durst
Lambda. J'ai l'habitude de travailler avec eux et je leur fais plus
confiance, pour leur constance, qu'à une machine (une imprimante)
personnelle que je ne saurais pas forcément maîtriser.

J'en reviens encore à la comparaison Ecran/Tirage. Même si l'écran est
parfaitement calibré, la relation entre la vue sur écran et le tirage
produit est un couple incontournable pour moi. C'est pourquoi je fais
l'impasse sur la sonde qui ne concerne que l'écran, pas le tirage.

C'est bon, là ? Quoi, non, pas encore ! He non...



Peut-être bien que oui, peut-être bien que non (:

Amitiés,
albert
----------------------------------------------------------
Photographies imaginaires
http://photo.imaginaire.free.fr
----------------------------------------------------------
albert
Le #25276902
"jdanield" a écrit :
il est impossible de comparer un écran et un tirage, comme un tirage
papier et une diapo dans le temps. Ce ne sont tout simplement pas la même
chose.
on fait donc au pifomètre, et une fois les réglages de base établis, tout
roule... les profils c'est pour les reproduire à l'identique dans le
temps.



Exactement. Et heureusement qu'il y a les profils, cela permet de garder
une certaine constance avec le labo pour ne pas avoir de mauvaise surprise.

peut-être un jour, un écran mat couleur comme celui des liseuses...



Oui, mais il y aura encore la luminosité ambiante, elle influe
énormément sur ce que tu vois sur l'écran. Quand il y a beaucoup de soleil
dans la pièce, je ferme les volets, quand il pleut, je les ouvre. C'est du
pifomètre, au bout d'un moment on en prend l'habitude.

Amitiés,
albert
----------------------------------------------------------
Photographies imaginaires
http://photo.imaginaire.free.fr
----------------------------------------------------------
Jacques DASSIÉ
Le #25277162
albert avait prétendu :

"Jacques DASSIÉ" a écrit :
C'est là que nous nous rejoignons : tout étant correct en amont, il faut
corriger un poil les réglages du pilote d'imprimante pour qu'enfin il nous
imprime une mire impeccable.



sauf que chez moi, à part pour le courrier, il n'y a pas d'imprimante.
Je fais faire les tirages chez Picto, un labo pro qui me rend des
tirages photo argentique sur Durst Lambda.



Ça, j'ignorais. Merveilleux, mais... plus cher.
C'est un autre postulat : l'impression labo est parfaite. Plausible.
Mais j'apprécie beaucoup de disposer de résultats immédiats.

J'en reviens encore à la comparaison Ecran/Tirage. Même si l'écran est
parfaitement calibré, la relation entre la vue sur écran et le tirage
produit est un couple incontournable pour moi.



Evident. Remarque cependant que je fais exactement la même chose.

C'est pourquoi je fais l'impasse sur la sonde qui ne concerne que
l'écran, pas le tirage.



Et c'est bien notre seule différence réelle : ton écran constitue la
référence. Tu considères qu'il est réglé à la perfection par son
constructeur et répond parfaitement à un profil colorimétrique défini.

Alors que je souhaite que l'écran me donne la meilleure repésentation
possible de la réalité observée du sujet (il m'arrive de comparer écran
et paysage réel, fenêtre ouverte)... l'été !

Et ça passe d'abord par la sonde, qui t'approche le mieux possible de
cette bonne image. Sans exclure aucunement quelque corrections
tout-à-fait mineures de l'écran.

Mais là nous tombons dans le domaine des goûts et des couleurs...
Heureux d'avoir eu cet échange avec toi.

--
Jacques DASSIÉ
http://archaero.com/
albert
Le #25277252
"Jacques DASSIÉ" a écrit :
C'est pourquoi je fais l'impasse sur la sonde qui ne concerne que
l'écran, pas le tirage.



Et c'est bien notre seule différence réelle : ton écran constitue la
référence. Tu considères qu'il est réglé à la perfection par son
constructeur et répond parfaitement à un profil colorimétrique défini.



Non, ce n'est pas mon écran qui constitue la référence, mais les
tirages. J'adapte les réglages de l'écran en fonction du tirage sous un
éclairage donné. Ce n'est pas trop difficile et au bout d'un moment je n'ai
plus vraiment besoin d'y toucher. De toute façon c'est forcément
approximatif, il est impossible de faire une véritable comparaison entre la
vue écran et la vue du tirage, mais bon, on fait avec.

Alors que je souhaite que l'écran me donne la meilleure repésentation
possible de la réalité observée du sujet (il m'arrive de comparer écran et
paysage réel, fenêtre ouverte)... l'été !



Intéressant, je n'y aurais pas pensé (: Mais j'aurais du mal à
interpréter ce que je vois de ma fenêtre comme un immense tirage vu sous un
éclairage naturel, par définition (quelle belle mise en abyme). Donc c'est
quand même plus pratique avec le vrai tirage, sous une lumière donnée.

Mais là nous tombons dans le domaine des goûts et des couleurs...
Heureux d'avoir eu cet échange avec toi.



Moi aussi, merci.

Amitiés,
albert
----------------------------------------------------------
Photographies imaginaires
http://photo.imaginaire.free.fr
----------------------------------------------------------
jdanield
Le #25277272
Le 13/03/2013 09:03, albert a écrit :

Intéressant, je n'y aurais pas pensé (: Mais j'aurais du mal à
interpréter ce que je vois de ma fenêtre comme un immense tirage vu
sous un éclairage naturel, par définition (quelle belle mise en
abyme). Donc c'est quand même plus pratique avec le vrai tirage, sous
une lumière donnée.



pas immense, juste de la taille de la fenêtre :-)

jdd
user
Le #25279212
jdanield a écrit :

il est impossible de comparer un écran et un tirage, comme un tirage
papier et une diapo dans le temps. Ce ne sont tout simplement pas la
même chose.



Bien sûr que si, qu'on peut comparer. Ce n'est pas facile, mais ça se fait.

La gestion de la couleur a décidément du mal à bien pénétrer. Plein de
l'espoir naïf du prosélyte, je redonne donc une bonne adresse trop peu
connue
http://www.oitregor.com/numeric/gestion/couleur-calibration.pdf
On pourra sauter directement à la page 34 pour la comparaison entre
l'écran et un tirage papier.

charles
user
Le #25279202
Jacques DASSIÉ a écrit :

Alors que je souhaite que l'écran me donne la meilleure représentation
possible de la réalité observée du sujet (il m'arrive de comparer écran
et paysage réel, fenêtre ouverte)... l'été !



Ça, ça n'a guère de sens. Ah ! la gestion de la couleur...

Charles
Publicité
Poster une réponse
Anonyme