Pour la fin du droit des magistrats à se syndiquer

Le
ast
Le débat est lancé par Henri Guaino

Le député UMP et proche de Nicolas Sarkozy Henri Guaino a
demandé aujourd'hui la suppression du droit des magistrats à se
syndiquer.

"Je pense que le syndicalisme est devenu un des plus grands maux
de la magistrature", a déclaré Henri Guaino sur BFM TV-RMC,
soulignant qu'un juge d'instruction ne pouvait pas instruire à charge
et à décharge s'il faisait passer "ses préjugés avant tout". "Donc il
faut supprimer le syndicalisme dans la magistrature. On va me dire
que c'est un principe constitutionnel, alors il faut faire un référendum
et inscrire dans la Constitution que ni dans l'armée ni dans la magistrature
on ne peut être syndiqué", a-t-il également dit.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/07/03/97001-20140703FILWWW00086-magistrature-guaino-pour-la-fin-du-syndicalisme.php

Effectivement, 30% des magistrats sont adhérents au Syndicat de la
Magistrature, un syndicat proche de l'extrême gauche très présent
au coté de Christiane Taubira au ministère de la Justice. C'est un grave
problème pour la démocratie dans notre pays. On ne peut pas être à
la fois un militant politique extrémiste et un juge impartial.
Vos réponses Page 3 / 12
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Kiniol
Le #26239362
Le 03/07/2014 09:56, ast a écrit :
Le débat est lancé par Henri Guaino

Le député UMP et proche de Nicolas Sarkozy Henri Guaino a
demandé aujourd'hui la suppression du droit des magistrats à se
syndiquer.

"Je pense que le syndicalisme est devenu un des plus grands maux
de la magistrature", a déclaré Henri Guaino sur BFM TV-RMC,
soulignant qu'un juge d'instruction ne pouvait pas instruire à charge
et à décharge s'il faisait passer "ses préjugés avant tout". "Donc il
faut supprimer le syndicalisme dans la magistrature. On va me dire
que c'est un principe constitutionnel, alors il faut faire un référendum
et inscrire dans la Constitution que ni dans l'armée ni dans la
magistrature
on ne peut être syndiqué", a-t-il également dit.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/07/03/97001-20140703FILWWW00086-magistrature-guaino-pour-la-fin-du-syndicalisme.php


Effectivement, 30% des magistrats sont adhérents au Syndicat de la
Magistrature, un syndicat proche de l'extrême gauche très présent
au coté de Christiane Taubira au ministère de la Justice. C'est un grave
problème pour la démocratie dans notre pays. On ne peut pas être à
la fois un militant politique extrémiste et un juge impartial.




Et heureusement, que la plupart des magistrats spécialisés dans les
affaires et la politique soient de gauche !

Un homme de droite par définition, place l'argent au sommet de tout.
L'argent l'argent le fric les dollars la réussite personnelle à tout
prix, voilà les valeurs primaires de la droite. Guère compatibles avec
les missions d'un juge aux affaires.

Mais pour ce qui est du traitement de la délinquance ordinaire, les
violences physiques etc. je suis d'accord qu'un juge de droite serait
plus efficace et plus sévère qu'un juge de gauche.
Le Mâle du Siècle
Le #26239472
"Ricazerty" 53b52d67$0$2917$
"Le Mâle du Siècle"/"Ricazerty"

Bravo Guaino !



Hé hé, on a les héros qu'on peut !...



vos héros n'auraient-ils pas du sang sur les mains, dés fois...
pol pot et consorts...
Le Mâle du Siècle
Le #26239462
"Roaringriri"
Le 03/07/14 12:15, Ricazerty a écrit :
"Le Mâle du Siècle"/"Ricazerty"

Bravo Guaino !



Hé hé, on a les héros qu'on peut !...



Le Guaino, c'est de la mierde !



la bave du gauchon d'extrèm'droite n'atteint pas la blanche colombe
Le Mâle du Siècle
Le #26239452
"Xavier Dupeyré" le message de news:
ast a écrit le 03/07/2014 :

Effectivement, 30% des magistrats sont adhérents au Syndicat de la
Magistrature, un syndicat proche de l'extrême gauche très présent
au coté de Christiane Taubira au ministère de la Justice. C'est un grave
problème pour la démocratie dans notre pays. On ne peut pas être à
la fois un militant politique extrémiste et un juge impartial.





c'est pourquoi, il faudrait soit interdire le syndicalisme de droite comme
de gauche dans la magistrature, haut-fonctionnariat
soit instituer une cour spécial pour juger des personnalités politiques.

Et l'interdiction du syndicalisme empêcherait à chacun d'avoir des
convictions ?

--
Xavier
Le Mâle du Siècle
Le #26239442
----- Original Message -----
From: "Caligula" Newsgroups: fr.soc.politique,fr.misc.droit
Sent: Thursday, July 03, 2014 11:24 AM
Subject: Re: Pour la fin du droit des magistrats à se syndiquer


ast avait énoncé :

On ne peut pas être à
la fois un militant politique extrémiste et un juge impartial.



Vous glissez vite, et sans faire de démonstration, du concept d'"adhérent
à un syndicat" à celui de "militant politique extrémiste"...




justement il faut empécher ce glissement et créer un garde fou
donc deux solutions
soit on interdit purement et simplement le syndicalisme au sein de la
magistrature
soit on crée un tribunal spécial pour juger les personnalités politique afin
d'éviter les partis pris, conflit d'intérêt, et les réglements de compte
politique par instrumentalisation de la Justice... comme ça été le cas dans
l'affaire Dieudo-Valls.
Christian Navis
Le #26239432
Caligula avait soumis l'idée :
Le retour de la loi Le Chapelier... en somme.



Une loi éminemment révolutionnaire adoptée en 1791, contre les abus
des corporations qui dirigeaient les secteurs secondaires et tertiaires
de l'économie, imposaient des normes anachroniques, et préservaient
leurs avantages en faisant du lobbying pour réserver aux "fils de..."
l'accès aux gamelles et bannir tout progrès technologique.

"La main qui vous nourrit..."
Les fonctionnaires, les agents publics... paient leurs impôts, ils
participent à la nourriture, en somme.



La gauche française n'ayant jamais adopté un "Godesberger Programm"
(55 ans d'archaïsmes !) il est très difficile de faire comprendre
à la caste politique, issue à 90% de la fonction publique et imbibée
d'une idéologie gaucharde même à droite, qu'il faut commencer par
produire des richesses avant de les distribuer.

Guaino évidemment doit bénéficier des niches fiscales des gens de son milieu,
pour ne pas trop nourrir l'état.



Dans le système que j'espère, Guaino prof et haut fonctionnaire, aurait
été tenu de démissionner avant de se lancer en politique.

--
"Trois personnes sur quatre ne comprennent rien au rock.
Alors mec, si tu veux être cool, évite de faire partie de ces
trois-là."
http://christian.navis.over-blog.com/
Arthur
Le #26239422
Le 03/07/2014 09:56, ast a écrit :
Le débat est lancé par Henri Guaino

Le député UMP et proche de Nicolas Sarkozy Henri Guaino a
demandé aujourd'hui la suppression du droit des magistrats à se
syndiquer.

"Je pense que le syndicalisme est devenu un des plus grands maux
de la magistrature", a déclaré Henri Guaino sur BFM TV-RMC,
soulignant qu'un juge d'instruction ne pouvait pas instruire à charge
et à décharge s'il faisait passer "ses préjugés avant tout". "Donc il
faut supprimer le syndicalisme dans la magistrature. On va me dire
que c'est un principe constitutionnel, alors il faut faire un référendum
et inscrire dans la Constitution que ni dans l'armée ni dans la
magistrature
on ne peut être syndiqué", a-t-il également dit.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/07/03/97001-20140703FILWWW00086-magistrature-guaino-pour-la-fin-du-syndicalisme.php


Effectivement, 30% des magistrats sont adhérents au Syndicat de la
Magistrature, un syndicat proche de l'extrême gauche très présent
au coté de Christiane Taubira au ministère de la Justice. C'est un grave
problème pour la démocratie dans notre pays. On ne peut pas être à
la fois un militant politique extrémiste et un juge impartial.




Par contre on peut être conseiller du Président de la République et très
con.
C'est un grave problème pour la démocratie, mais il n'y a pas
d'incompatibilité.

--
Arthur
Patrick V
Le #26239612
Le 03/07/2014 12:50, Christian Navis a écrit :
Non seulement les magistrats, mais aussi les fonctionnaires d'autorité
et agents publics assimilés, ainsi que les responsables d'assoces vivant
de subventions publiques, bref toutes les personnes qui mangent grâce
à l'argent puisé dans les poches de tous les Français, sans distinction,
devraient être interdits de se syndiquer et/ou d'adopter publiquement
des prises de position politiques.



Il faut donc interdire aux politiques de faire de la politique.

--
http://www.chevaliers4vents.com/
Caligula
Le #26239602
Il se trouve que Le Mâle du Siècle a formulé :

soit on interdit purement et simplement le syndicalisme au sein de la
magistrature



Manifestement vous ne comprenez pas l'utilité de se syndiquer.

--
Caligula
Christian Navis
Le #26239592
Patrick V a couché sur son écran :

Il faut donc interdire aux politiques de faire de la politique.



Quel bel aveu de collusion et de non-respect de la séparation
des pouvoirs !

--
"Trois personnes sur quatre ne comprennent rien au rock.
Alors mec, si tu veux être cool, évite de faire partie de ces
trois-là."
http://christian.navis.over-blog.com/
Publicité
Poster une réponse
Anonyme