Qu'est-ce que la densité ?

Le
man-d
Bonjour,

Sur le Web, je trouve des ressources causant de densité dans le cadre
d'un négatif or très souvent vous causez de densité en observant une
photo mais de quoi s'agit-il ?

Merci,

Amicalement,
--
man-d
Vos réponses Page 3 / 12
Trier par : date / pertinence
Charles VASSALLO
Le #19790441
man-d wrote:


Si le densitomètre sert a étalonner d'autres appareils, il doit y avoir
une notion de densité optimale, non ?



A priori, non. La «densité» (optique) est une autre façon de parler de
la transparence ou de la réflectivité.

La densité en évoquant des caractéristiques d'une photo est-ce un abus
de langage ?



Pas vraiment, la «densité» tout court n'a jamais été coulée dans le
platine irridé au pavillon de Breteuil. Dans le langage courant, il faut
toujours se raccrocher au contexte... et demander des confirmations si
ça reste ambigû.

charles
Delestaque
Le #19790681
pascal wrote:
"Ofnuts" 4a639262$0$31415$
Papy Bernard wrote:

Les vieux cons d'autre fois te diront que ce n'est pas une question
de grains d'argent ...... et je crois qu'ils n'auront pas tort.



Les jeunes (enfin...) cons aimeraient alors savoir, si ce n'est pas
une question de grains d'argent, c'est quoi?

--
Bertrand



amha Ricco parlai des grains d'argents ayant reçu la lumiere, creant
ainsi la réaction au cours du passage dans le révélateur. Sinon au
sens strict la densite des grains d'argent est homogène (heureusement
!!) quoi ? que ?



C'est sûr que je parlais des garins d'argent développés et non pas sous
forme de bromure d'argent, et même si on devrait parler d'amas de grains
d'argent, c'est bien la quantité de ceux ci sur une surface donnée qui crée
la densité plus ou moins forte.

--
G.Ricco
Delestaque
Le #19790671
Charles VASSALLO wrote:
man-d wrote:


Si le densitomètre sert a étalonner d'autres appareils, il doit y
avoir une notion de densité optimale, non ?



A priori, non. La «densité» (optique) est une autre façon de parler de
la transparence ou de la réflectivité.



C'est exactement ça, comme la couche " L " :=)

La densité en évoquant des caractéristiques d'une photo est-ce un
abus de langage ?



Pas vraiment, la «densité» tout court n'a jamais été coulée dans le
platine irridé au pavillon de Breteuil. Dans le langage courant, il
faut toujours se raccrocher au contexte... et demander des
confirmations si ça reste ambigû.

charles



--
G.Ricco
Papy Bernard
Le #19790991
Bonjour

De Delestaque

On attend tes explications ?
je suis avide de savoir.



In La Phtographie/ Ed. Larousse/ 1956
////
Densité.
Ce mot s'emploie en photographie dans différents sens.
La densité d'un produit chimique est, on le sait, le rapport de son poids à
celui d'un même volume d'eau.
Mais, le plus souvent, ce mot qualifie l'intensité optique ou l'opacité d'un
cliché négatif.
On dit d'un cliché qu'il présente une faible densité lorsqu'il est clair,
transparent, et une forte densité lorsqu'il est très opaque.
La mesure des densités s'appelle la densitométrie.
Densitomètres. On nomme « densitomètres » des appareils plus ou moins
perfectionnés permettant de mesurer l'intensité des noircissements
proportionnels aux impressions lumineuses reçues par une émulsion.
Le densitomètre permet l'établissement des courbes de noircissement des
émulsions sensibles.
////

1/ Il semble que GoldBerg/Volomat ne fassent pas partie des références de
quelques intervenants qui se veulent moqueurs.

2/ Avec le numérique, se référer aux "grains d'argent" en matière de densité
n'a plus AUCUN sens. Celui/celle qui a dû recourrir à une radiographie
aujourd'hui a pu constater que l'argent (sauf celui de la facture du
radiologue) n'a plus AUCUN sens.
Il n'en reste pas moins que l'image doit avoir une certaine densité. Pour ne
pas dire une densité certaine pour être révélatrice.

--
A+
Papy Bernard
Papy Bernard
Le #19790981
Bonjour

De Charles VASSALLO

Pas vraiment, la «densité» tout court n'a jamais été coulée dans le
platine irridé au pavillon de Breteuil. Dans le langage courant, il
faut toujours se raccrocher au contexte... et demander des
confirmations si ça reste ambigû.

charles



Tu parles certainement là de la densité émotionnelle véhiculée par l'image.

--
A+
Papy Bernard
Delestaque
Le #19791121
Papy Bernard wrote:
Bonjour

De Delestaque

On attend tes explications ?
je suis avide de savoir.



In La Phtographie/ Ed. Larousse/ 1956
////
Densité.
Ce mot s'emploie en photographie dans différents sens.
La densité d'un produit chimique est, on le sait, le rapport de son
poids à celui d'un même volume d'eau.



Fallait vraiment allaer chercher ça, la densité des solution, là, c'est un
densimètre, et il s'agit du poids spécifique.



Mais, le plus souvent, ce mot qualifie l'intensité optique ou
l'opacité d'un cliché négatif.


pas que d'un négatif, mais de tout ce qu'on peut mesurer, opaque ou
transparent
Densitomètre reflexion transparence.

l'intensité optique, jamais entendu parler de ça, pour moi, ça ne veut rien
dire.
On dit d'un cliché qu'il présente une faible densité lorsqu'il est
clair, transparent, et une forte densité lorsqu'il est très opaque.



un papier serait forcément " dense " dans ce cas "
pas du tout l'image peut y être de faible densité.

La mesure des densités s'appelle la densitométrie.



Je n'ai jamais entendu parler de " densitomètrie " de densimètrie pour les
poins spécifique et de sensitomètrie pour les émusions.
Et pour l'imprimeria.

Densitomètres. On nomme « densitomètres » des appareils plus ou moins
perfectionnés permettant de mesurer l'intensité des noircissements
proportionnels aux impressions lumineuses reçues par une émulsion.
Le densitomètre permet l'établissement des courbes de noircissement
des émulsions sensibles.
////

1/ Il semble que GoldBerg/Volomat ne fassent pas partie des
références de quelques intervenants qui se veulent moqueurs.



J'ai ce genre de chose, le coin de Goldberg étant la base de toute cette
science, mais on a fait mieux depuis , notament des materiels qui ne sont
pas tributaires de l'acuité viisuelle de l'observateur, j'en ai démonté un
il y a quelques temps, et comme ça m'a pris le chou de le remonter, il est
parti aux ordures, comme une cellule Réalt.

2/ Avec le numérique, se référer aux "grains d'argent" en matière de
densité n'a plus AUCUN sens.



Ca n'empêcherait pas de mesurer une densité sur un tirage d'imprimante, si
on voulait ?
Bon, ça ne servirait pas à grand chose, c'est vrai, mais je n'ai vu personne
ici nous parler de grains d'argent et de numérique, tu te fias un film tout
seul, là ?


Celui/celle qui a dû recourrir à une
radiographie aujourd'hui a pu constater que l'argent (sauf celui de
la facture du radiologue) n'a plus AUCUN sens.



Prace que c'est numérique et imprimé par la suite ?
Au cas où on ne le saurait pas, au moins, ça fera moins de pollution, la
radiographie avec ses émulsions doubles ayant été particulièrement
gourmande, et ceci depuis longtamps.

Il n'en reste pas moins que l'image doit avoir une certaine densité.
Pour ne pas dire une densité certaine pour être révélatrice.



C'est drôle, amusant et divertissant,

--
G.Ricco
Delestaque
Le #19791091
Papy Bernard wrote:
Bonjour

De Charles VASSALLO

Pas vraiment, la «densité» tout court n'a jamais été coulée dans le
platine irridé au pavillon de Breteuil. Dans le langage courant, il
faut toujours se raccrocher au contexte... et demander des
confirmations si ça reste ambigû.

charles



Tu parles certainement là de la densité émotionnelle véhiculée par
l'image.



mais oui, c'est comme la température ressentie et la température réelle,
Il nous faudrait un " émotionomètre " dont, étant le créateur, je te
recommanderais l'usage.
J'envisage également un " conomètre " et je dispose de l'étanon absolu du
côté de l' Aquitaine.

--
G.Ricco
Delestaque
Le #19791321
Delestaque wrote:
Papy Bernard wrote:
Bonjour

De Charles VASSALLO

Pas vraiment, la «densité» tout court n'a jamais été coulée dans le
platine irridé au pavillon de Breteuil. Dans le langage courant, il
faut toujours se raccrocher au contexte... et demander des
confirmations si ça reste ambigû.

charles



Tu parles certainement là de la densité émotionnelle véhiculée par
l'image.



mais oui, c'est comme la température ressentie et la température
réelle, Il nous faudrait un " émotionomètre " dont, étant le
créateur, je te recommanderais l'usage.
J'envisage également un " conomètre " et je dispose de l'étanon (*)
absolu du côté de l' Aquitaine.



* lire " étalon "

--
G.Ricco
Papy Bernard
Le #19791371
Bonjour

De Delestaque

Ca n'empêcherait pas de mesurer une densité sur un tirage
d'imprimante, si on voulait ?
Bon, ça ne servirait pas à grand chose, c'est vrai, mais je n'ai vu
personne ici nous parler de grains d'argent et de numérique, tu te
fias un film tout seul, là ?



Et qui a pianoté in : h3vu8l$jpo$

///
C'est simplement plus clair plus foncé, la densité, logarithme de l'opacité,
en sensitométrie, c'est en fait basé sur , autrefois le nombre, la "quantité
de grains d'argent" sur une émulsion, film ou papier, plus c'est dense, plus
il y en a, moins la mumière passe ou se réflechit, donc plus c'est dense,
plus c'est sombre.
////

Ou tu as la mémoire courte ou tu n'as pas peur de te renier.

--
A+
Papy Bernard
filh
Le #19791611
Delestaque
du
côté de l' Aquitaine.



Tu peux pas vivre sans chercher la merde hein...

Le coup de la postière t'as pas servi de leçon ?

FiLH

--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org
Publicité
Poster une réponse
Anonyme