Rétrospective Mobilité 2008 Seconde partie

Le par Christian D.  |  0 commentaire(s)
dossier mini retro 02

Second volet de la rétrospective Mobilité 2008, qui couvre maintenant le second semestre de l'année. On entre lentement mais sûrement dans la crise et on commence à annoncer des lendemains qui déchantent. Pourtant, tout est loin d'être gris : lancement de l' iPhone 3G et de l' App Store, annonce puis lancement à son tour du premier smartphone Google Android. La rentrée est aussi l'occasion de relancer le débat sur la quatrième licence 3G, sans pourtant avoir l'impression d'avancer beaucoup.

Juillet 2008

L'iPhone 3G déferle sur le monde, l' App Store fait ses premiers pas
iPhone_App_StoreC'est le vendredi 11 juillet 2008 qu' Apple a choisi comme date de lancement de la deuxième phase de sa stratégie mobile. Après l 'iPhone EDGE, dont l'ergonomie a pris de court la concurrence,  et qui visait un public restreint par son prix, place à l'ouverture au marché de masse.

l' iPhone 3G, tout en restant proche de son prédécesseur, s'ouvre aux réseaux mobiles haut débit, voit son prix se réduire et s'attaque à une vingtaine de marchés pour commencer. La veille, Apple avait également lancé l' App Store, son portail de téléchargement d'applications, qui va se révéler comme  un redoutable atout, malgré son petit nombre d'applications au lancement.

Trois jours plus tard, Apple donne le ton : 1 million d' iPhone 3G ont été écoulés tandis que l' App Store a compté 10 millions de téléchargements. C'est le coup d'envoi d'une prise de conscience : les applications mobiles sont devenues un enjeu stratégique.

En France, il faudra attendre le 17 juillet, suite à des négociations difficiles entre Orange et Apple, dont le modèle économique par reversement est abandonné.


Nokia s'empare de Navteq
Nokia Maps 3 03Quelques mois plus tôt, TomTom a mis la main sur Tele Atlas, spécialiste de la cartographie, pour étendre ses opportunités stratégiques. Désormais, c'est Nokia qui prend le contrôle de Navteq, l'autre grand spécialiste de ce domaine.

Le géant finlandais veut développer le GPS dans les mobiles, et pas seulement sur les smartphones, mais il entend aussi développer les services innovants qui sauront attirer les utilisateurs vers ses terminaux. Combiner géolocalisation avec les réseaux communautaires ou les moteurs de shopping s'annonce comme une continuité nécessaire créer l'adoption de masse du GPS dans les téléphones portables.

Nokia compte pour cela sur sa plate-forme de services Ovi, qui comporte un volet GPS, et sur son application mobile de navigation Nokia Maps. Désormais, le fabricant a un contrôle complet de sa stratégie dans les services GPS mobiles.


Le prix des SMS en itinérance fait débat

drapeau Europe UEAprès la voix en itinérance, dont les prix font l'objet d'un plafonnement, c'est au tour des SMS en itinérance d'être la cible de la Commission européenne. Viviane Reding, commissaire européenne en charge des télécommunications, estime que les opérateurs n'ont pas fait assez d'efforts.

Elle propose donc des pistes de réflexion dont celle d'une régulation par plafonnement, ce qui fait bien sûr l'objet des critiques des représentants des opérateurs, qui estiment que le marché peut et doit se réguler par lui-même.

Viviane Reding se donne jusqu'à l'automne pour voir comment la situation évolue et se voit soutenue par le GRE ( Groupe des Régulateurs Européens ). La question du trafic data mobile est également évoquée bien que le marché soit ici encore peu structuré.


Google Android se fait désirer
Android logo proPendant qu' Apple installe durablement son iPhone, la maturation de Google Android, le système d'exploitation mobile du géant de la recherche, se poursuit. On cherche ici aussi à profiter du talent des développeurs pour constituer une bibliothèque d'applications mobiles attractives.

Mais les mises à jour du SDK ne viennent pas vite et Google reste relativement silencieux sur les axes de développement. Certains développeurs posent même ouvertement la question du choix entre Android et iPhone, alors même que l' App Store commence à créer les premiers revenus avec un bon taux de reversement ( 70% ) pour les créateurs.

C'est que Google prépare en petit comité l'évolution qui doit coller à la sortie du premier terminal Android du marché. La date n'est pas connue mais il faudra absolument disposer de quelques applications à son lancement, et donc d'un kit de développement répondant aux attentes.


Quel avenir pour les opérateurs mobiles virtuels ?
Conseil concurrence logoLe Conseil de la Concurrence dresse le bilan de la situation des opérateurs virtuels ( MVNO )  en France et il n'est pas bon. Ceux-ci ne sont pas en mesure de jouer le rôle de trublions qu'ils devraient avoir, du fait d'un contrôle étroit des trois opérateurs historiques qui ne leur laissent que des miettes.

Contrats trop restrictifs, manque de visibilité, le développement des opérateurs virtuels français fait pâle figure par rapport à ceux des autres pays européens. Ils occupent à peine 5% du marché quand on parle de 10 à 15% ailleurs.

D'où la volonté de redynamiser ce secteurs par des mesures spécifiques, ce qui sera lourd de conséquences dans la réflexion portant sur l'arrivée éventuelle d'un quatrième opérateur mobile. Pour faire diversion, les opérateurs se disent prêts à assouplir leurs contrats avec les MVNO pourvu qu'on n'autorise pas un nouvel acteur fort à entrer sur leur marché. Chantage en vue ?



Août 2008

indows Mobile s'est moins bien vendu que prévu
Windows Mobile logo18 millions de licences écoulées durant l'année fiscale 2008, au lieu des 20 millions espérées, et le succès de Windows Mobile, la plate-forme de Microsoft, est remis en question. C'est que le marché a beaucoup évolué depuis le début de l'année.

Il se tourne vers des smartphones polyvalents, avec pour acteurs forts Apple et Research in Motion, qui rivalisent d'ingéniosité pour l'un et de terminaux pour l'autre alors même que Windows Mobile est plutôt orienté vers le secteur professionnel.

Des informations sur Windows Mobile 7 ont bien circulé en début d'année, les surcouches logicielles ont beau se multiplier, le système d'exploitation de Microsoft est considéré comme étant en retard du point de vue de l'ergonomie.

Chez Microsoft, on fait le dos rond, on évoque des retards de commercialisation chez les partenaires, et surtout on fait le dos rond en attendant des jours meilleurs.


Les PND GPS font moins recette
logotomtom tomtomGadgets technologiques à la croissance insolente en 2005 et 2006, les PND ( Personal Navigation Devices ) commencent à voir leur effet s'essoufler. Les prévisions ne tablent plus sur des volumes de vente doublés même si les perspectives restent encore attractives.

Mais la guerre d'usure des prix affaiblit les sociétés tandis que les téléphones portables dotés d'un module GPS se font plus menaçants. Ils ont pour eux la possibilité de se connecter aux réseaux mobiles et de profiter de services interactifs.

Au mois d'août 2008, on ne le sait pas encore mais TomTom prépare sa risposte avec une première série de PND connectés ( la gamme TomTom GO Live ) et des technologies de pointe pour tenter de faire la différence.


Le smartphone HTC Dream apparaît en coulisses
HTC Dream FCCDepuis son évocation en début d'année, peu de détails fiables ont été donnés sur le mystérieux HTC Dream, premier terminal sous Google Android. Pourtant, le 18 août, des détails concrets apparaissent avec la publication de documents techniques sur le site de la FCC ( Federal Communications Commission ).

Tout appareil électronique destiné à être commercialisé doit d'abord recevoir la certification de cet organisme, ce qui rend ses publications toujours très intéressantes pour qui cherche à deviner à quoi ressembleront les produits lancés dans les prochaines semaines ou mois.

Surtout, c'est un premier schéma qui est publié, donnant une idée du form factor du HTC Dream. C'est peu, malgré quelques détails supplémentaires présents dans les documents, mais cela suffit pour confirmer que le produit est sur la voie de la commercialisation. Et on sait déjà à ce moment qu'il sera distribué par l'opérateur T-Mobile USA.


Archos se lance dans les tablettes Internet Multimédia
SFR Archos 3G 03Le fabricant français de baladeurs Archos change son fusil d'épaule. Après les baladeurs multimédia, place aux tablettes Internet Multimédia avec deux produits, les Archos 5 et 7, plus orientés vers la consultation d'Internet en WiFi et l'accès à la messagerie.

Sorte de compromis entre baladeur, smartphone et MID, ces tablettes profitent aussi d'un nouveau processeur, que le fabricant sera le seul à savoir maîtriser en 2008, et qui apporte la réactivité qui pouvait manquer dans les produits précédents.

Un ensemble d'accessoires et de codec en option permet de personnaliser l'appareil selon ses besoins tandis que les capacités de stockage vont de 60 à 320 Go selon les modèles. D'autre part, Archos s'essaie également aux dispositifs connectés au travers d'un partenariat avec SFR autour de l' Archos 3G+ par SFR, qui sera dévoilé plus précisément lors de la présentation de la stratégie mobile de l'opérateur à la rentrée.

 

Palm Treo Pro
Palm Treo Pro Conf 12Palm choisit le mois d'août pour présenter son nouveau modèle haut de gamme, le Palm Treo Pro qui, comme son nom l'indique, vise principalement le segment professionnel. Le smartphone, sous Windows Mobile, est riche en fonctionnalités mais conserve le fameux clavier complet logé sous l'écran.

Sans chercher forcément à lutter avec les smartphones polyvalents du moment, Palm propose un produit complet qui ne tardera pas à révéler ses qualités pour l'usage attendu, preuve que la société sait encore sortir des terminaux aboutis.

Il fallait un bon smartphone pour que l'on reparle de Palm et le voici tout trouvé avec le Palm Treo Pro. Cela n'empêche pas les soucis financiers de s'accumuler au fil des trimestres, mais cela permettra d'attendre les annonces futures, au rang desquelles la plate-forme Nova qui doit relancer la société...



Septembre 2008

Free toujours candidat à la quatrième licence 3G
Iliad logo new (Small)C'est la rentrée et après la trève de l'été, les affaires reprennent. Xavier Niel, actionnaire principal du groupe Iliad, recentre la question de la quatrième licence 3G en redisant son intérêt pour cette dernière et sa volonté de faire baisser le prix de la téléphonie mobile.

L'homme d'affaires verrait bien Free jouer les perturbateurs dans un marché bien réglé et prétend pouvoir diviser par deux la facture mobile. La consultation publique sur la question est toujours en cours et un peu d'effronterie ne fait pas de mal.

Elle vise aussi à ne pas laisser les décideurs aux mains du lobbying des opérateurs qui refusent absolument l'arrivée d'un nouvel acteur sur leur marché. Les déclarations d'intention et prises de position vont d'ailleurs se multiplier dans les semaines suivantes.


La TMP reste un sujet difficile
Nokia N77 DVB HMalgré les efforts déployés pour poser un cadre autour de la télévision mobile personnelle ( TMP ), tout reste à faire du côté du modèle économique en ce mois de septembre 2008. Le standard a été choisi, les candidats aux canaux disponibles ont été choisis par le CSA, mais qui va payer pour créer le réseau de diffusion ?

Quels terminaux seront proposés ? Quelle forme de revenus pourra-t-on tirer ? Diffuseurs de chaînes et opérateurs de télécommunications avancent leur arguments mais rien ne parvient à émerger. Et la TV Mobile en broadcast semble condamnée à ne démarrer qu'en 2009, et non plus fin 2008 comme espéré.

A la fin de l'année, constatant les blocages, le gouvernement se proposera de jouer les médiateurs d'ici le début de l'année 2009. En septembre, la TMP reste définitivement un sujet de discorde.


Le WiMAX en France, un sujet à la traîne
wimaxL'Arcep, régulateur français des télécommunications, a fait le point sur les déploiements WiMAX dans le pays et constate que les acteurs sont très en retard sur les objectifs de couverture fixés lors de l'attribution de leur licence.

Le WiMAX reste donc un sujet anecdotique en France mais les atermoiements entre les différentes variantes de la norme ont aussi leur part de responsabilité. Les équipements n'ont pas été disponibles à temps et ont retardé d'autant les déploiements.

L'Arcep comprend ces arguments et décide de ne pas sanctionner les sociétés. Mais elle fait pression en demandant un suivi régulier tous les six mois jusqu'en 2010, date de la prochaine évaluation de la couverture.


Le T-Mobile G1, premier smartphone Android, entre en scène
T Mobile G1 e2Après des mois de spéculations, le premier smartphone utilisant le système Google Android est présenté au monde entier. C'est l'opérateur T-Mobile USA qui en a l'exclusivité, et ce sera le seul appareil disponible jusqu'à la fin de l'année 2008.

Assemblé par HTC, le T-Mobile G1 possède un affichage tactile et un clavier complet logé sous l'écran. Le terminal est plutôt bien accueilli même s'il ne crée pas l'extase du lancement de l'iPhone. C'est surtout l'occasion de voir ce que donne réellement Android, hors des émulateurs.

Comme l'iPhone, le T-Mobile G1 disposera de son catalogue d'applications mobiles à télécharger depuis l'Android Market. Le Royaume-Uni sera servi en novembre mais pour l'Europe, rien avant 2009. Les mois suivants seront riches en comparatifs T-Mobile G1 / iPhone.


Sony Ericsson Xperia X1 : premiers lancements
MWC Sony Ericsson Xperia 02C'est lors du salon MWC 2009, en février que Sony Ericsson a créé la surprise en lançant son premier terminal sous Windows Mobile. Le Sony Ericsson Xperia X1 est assemblé par HTC mais dispose d'un interface faite de panneaux dynamiques formant autant de raccourcis.

Le produit est d'autant plus important que le fabricant est confronté à un ralentissement de ses ventes depuis le début de l'année. Redorer son blason avec un modèle haut de gamme performant est donc plus que bienvenu.

L'appareil est prometteur et dispose de tout ce qu'on peut attendre d'un smartphone de ce type. Après un long délai de maturation, ce qui a permis de distiller quelques rumeurs de retards et de problèmes de dernière minute à régler, le Sony Ericsson Xperia X1 débarque officiellement à la fin du mois de septembren sur quelques marchés seulement. Pour la France, il faudra attendre début décembre.



Octobre 2008

Nokia fait dans le tactile avec Symbian S60 5th Edition
Nokia5800XpressMusic_red_MenuLe Nokia 5800 XpressMusic ( nom de code Tube ) n'avait cessé de s'effeuiller au cours de l'été et il n'aura pas fallu attendre plus de quelques mois la confirmation de son existence en tant que premier smartphone sous Symbian S60 5th Edition, qui met en avant les interfaces tactiles et la gestion des capteurs.

Nokia aura donc pris son temps pour proposer sa propre définition des interfaces tactiles et, pour commencer, c'est un smartphone de milieu de gamme qui est présenté. Il est aussi le pivot d'une offre que le géant finlandais peaufine depuis plus d'un an : Nokia Comes with Music, une offre combinant terminal mobile et accès aux catalogues musicaux des majors avec téléchargement illimité pendant un an.

Annoncé initialement pour la fin de l'année 2008, il ne sera en réalité livré que dans certains pays, du côté des marchés émergents, comme l'Inde, et manquera la période des fêtes de fin d'année dans la quasi-totalité de l'Europe.


Santé et mobiles : le débat toujours vif
interdiction mobileL'année 2008 avait commencé sous cette thématique et le mois d'octobre s'annonce riche en rebondissements. Tout d'abord, c'est une plainte demandant le démantèlement d'une antenne-relais qui reçoit un écho favorable.

Cette décision incite le gouvernement à organiser une réunion de travail, pour laquelle les associations militantes ne seront pas invitées, ce qui les incitera à lancer leur propre campagne de sensibilisation plus tard dans l'année.

Pendant ce temps, les résultats de l'étude Interphone, qui doit éventuellement permettre de trancher sur un risque sanitaire, ne sont plus attendus avant le début de l'année 2009. A l'opposé des associations, une organisation britannique à vocation scientifique publie une brochure voulant dégonfler une bonne partie des mythes et menaces supposées de la téléphonie mobile. Chacun ses arguments !


La quatrième licence 3G reste au coeur des préoccupations
France Numerique 2012Une semaine, on prédit son enterrement, la suivante, on assure que rien n'est joué. La quatrième licence 3G est décidément difficile à cerner, d'autant que c'est le gouvernement qui aura le dernier mot. Eric Besson, secrétaire d'Etat à l'économie numérique, jure que rien n'est joué.

Cela transparaît pourtant peu dans le Plan France Numérique 2012, échafaudage à objectifs multiples qui doit assurer la place de la France dans les technologies numériques. On y évoque bien la bande 900 MHz pour les services 3G, la sous-bande 790-862 MHz pour les réseaux mobiles à très haut débit du futur ou encore le soutien aux opérateurs virtuels, mais pour la quatrième licence, on souhaite seulement un appel à candidatures début 2009.

Le sujet serait-il sensible au point de refuser sa prise en compte dans le grand plan français ? Ou est-ce déjà le signe de son abandon ? Toutes les pistes restent ouvertes.


Le T-Mobile G1 est commercialisé
T Mobile G1 cUn mois après son annonce, c'est le lancement commercial du T-Mobile G1 sous Google Android qui occupe le mois d'octobre. Enfin, surtout aux Etats-Unis puisque c'est le seul pays dans lequel il est distribué. Là encore, on ne peut pas réellement parler d'engouement.

On évoquait bien 1,5 million de précommandes, mais il semble qu'il s'agisse d'une erreur d'interprétation. Les vrais chiffres n'ayant pas été communiqués, c'est le mystère. HTC indique s'attendre à écouler 600.000 à 700.000 exemplaires d'ici la fin de l'année, prévision que le groupe taiwanais relèvera à 1 million d'unités peu après.

L'appareil est sympathique et semble prometteur une fois qu'il disposera d'un catalogue d'applications mobiles fourni. Pourtant, on attend déjà avec impatience d'autres modèles qui, s'ils ne seront pas disponibles avant 2009, proviendront de nombreux fabricants.


Sombres prévisions pour 2009

Wall StreetEn ce second semestre 2008, les mauvaises nouvelles s'accumulent pour le marché de la téléphonie mobile. Nokia a déjà fait savoir qu'il allait perdre des parts de marché sur la période et s'attend à des moments difficiles.

La crise économique, qui semblait un mal lointain malgré les premiers signes dès le début 2008, s'étend désormais à de nombreux secteurs. On sent déjà que la croissance des ventes de mobiles sur l'année sera faible et que 2009 ne sera pas meilleure...au contraire.

Nous ne sommmes qu'en octobre et les fabricants espèrent que les fêtes de fin d'année permettront de relativiser ce ralentissement qui se profile. On commence à imaginer des stratégies alternatives et à s'intéresser de plus près aux marchés émergents qui pourraient rester dynamiques.



Novembre 2008

TomTom Go Live
TomTom Go Live 11En vue de répondre à la menace grandissante des téléphones portables dotés de fonctionnalités GPS, TomTom lance une nouvelle série de PND ( Personal Navigation Devices ), les TomTom Go x40 Live, dotés d'un module GSM / GPRS leur permettant d'accéder à des services interactifs.

Car l'aspect connecté est en train de devenir le nerf de la guerre des PND, comme ce fut le cas pour les PDA non communicants, supplantés par les PDAPhones. Cela permet en outre à TomTom de déployer des services dont il espère tirer des revenus par abonnement mensuel.

Et l'acquisition du cartographe Tele Atlas lui permet d'associer un ensemble de technologies pour améliorer les planifications d'itinéraires et les estimations de temps de trajet grâce à un suivi du trafic en temps réel. Il s'agit désormais de proposer de la cartographie dynamique et de la recherche locale.

 

Campagne danger mobile au volant
telephone portable automobileEn ce mois de novembre, le gouvernement souhaite sensibiliser sur la question de l'usage du mobile au volant. Les études ont montré que le fait de téléphoner mobilise d'importantes ressources d'attention qui ne peuvent plus être consacrées à ce qui se passe sur la route, allongeant les temps de réaction.

Bien qu'interdit, le mobile au volant reste fréquent et se pose en source accidentogène. Et le kit mains libres, toléré, n'est pas mieux loti puisqu'il ne change pas grand-chose à ce problème de capture de l'attention.

Les associations contre la violence routière y voient d'ailleurs l'occasion de demander son interdiction pure et simple, au même titre que l'usage du mobile au volant. Sans aller jusque là, la campagne de sensibilisation veut faire prendre conscience des dangers qui y sont liés.

 

NFC en 2009 ? Pas si sûr
NFCPhotoLa technologie NFC ( Near Field Communications ) pourrait changer beaucoup de choses dans la façon d'utiliser son téléphone portable vis à vis de son environnement. Paiement sans contact, authentification et distribution de contenus sont autant de moyens de créer de nouveaux services générateurs de revenus.

Tout au long de l'année, des avancées ont jalonné l'actualité de ce domaine, la rapprochant de la phase de commercialisation. Pourtant, le chemin est encore long pour réussir à coordonner les efforts. Les observateurs ne voient pas de décollage du marché avant 2012.

La GSMA ( GSM Association ), qui regroupe les principaux opérateurs mobiles, lance alors un appel aux industriels pour accélérer l'apparition des téléphones portables compatibles NFC. Cela passe par l'intégration par les fabricants de différents protocoles, dont le SWP ( Single Wire Protocol ) qui permet de faire interagir carte SIM et module NFC embarqué.

Si les fabricants jouent le jeu, les terminaux pourraient être disponibles en quantité avant la fin 2009. D'autant plus qu'on s'active du côté des applications de paiement, avec des pilotes au niveau de la grande distribution.

 

Un numéro contre le spam mobile
antispam logoEncore une initiative gouvernementale en ce mois de novembre 2008. Le spam mobile n'est pas encore un fléau mais crée déjà du désordre en s'invitant sur cet objet si personnel qu'est le téléphone portable. Pour éviter que le phénomène ne prenne de l'ampleur, un numéro court, le 33700, est mis en place pour permettre aux utilisateurs de signaler les cas de spam mobile.

Et le succès est immédiat. Avant même son lancement officiel, le service reçoit plus de 10.000 signalements. C'est que si les réseaux mobiles sont moins ouverts que les tuyaux d'Internet, la mise en place de machines à envoyer automatiquement du spam, installées à l'étranger, est relativement facile à mettre en oeuvre.

D'où la volonté de s'attaquer au problème dès le début pour éviter de laisser la situation s'installer. On a déjà bien assez à faire avec le spam dans les messageries mobiles !

 

Samsung en tête aux Etats-Unis
Samsung Player Addict 17aC'est un peu la fin d'un règne. Après des années de leadership grâce à son modèle RAZR, le fabricant américain Motorola, dont la division mobile est en pleine débâcle, cède la première place sur le marché des Etats-Unis au sud-coréen Samsung.

Ce dernier connaît une ascension irrésistible en cette année 2008 et se place fermement au deuxième rang mondial grâce à une production diversifiée. C'est même l'un des seuls du Top 5 mondial à afficher une progression de ses ventes au troisième trimestre quand les autres stagnent au mieux.

Samsung a su placer des terminaux chez tous les opérateurs américains. De son côté, Motorola a vu le RAZR rester en tête des téléphones les plus vendus pendant un temps conséquent, profitant de la préférence des utilisateurs pour leur marque locale.



Décembre 2008

okia N97, smartphone ou mini-ordinateur ?
Nokia N97Après le Nokia 5800 XpressMusic annoncé en octobre, premier smartphone tactile sous Symbian S60 5th Edition positionné sur le milieu de gamme et les marchés émergents, place au Nokia N97, concentré de technologies et modèle haut de gamme.

Qualifié de mini-ordinateur portable multimédia, il combine affichage tactile et clavier complet et semble se montrer aussi efficace en matière de productivité que de divertissement, avec son accès large aux services mobiles Ovi du fabricant et ses 32 Go d'espace de stockage extensibles.

Avec le N97, Nokia donne la pleine mesure de l'évolution de son système d'exploitation Symbian ( dont il a racheté l'ensemble des parts de son éditeur, Symbian Ltd, en vue d'en faire un système open source d'ici 2010 ). Mais la technologie a un coût : plus de 800 €.

 

NFC : accord entre opérateurs et distributeurs
Nokia 6212 Classic NFCAppel aux industriels en novembre...accords en décembre. En l'occurrence, opérateurs mobiles et acteurs de la grande distribution forment une alliance pour accélérer le développement des services mobiles NFC ( Near Field Communications ).

Cet accord veut également servir de signal pour l'ensemble du secteur, montrant la détermination des acteurs à avancer vite et à poser des jalons de manière à pouvoir lancer des services commerciaux dès 2010.

En attendant, les expérimentations vont bon train. Après le commerce de proximité, c'est au tour de la grande distribution de prévoir des pilotes pour valider les différents aspects des services mobiles NFC. En espérant que les fabricants de terminaux soient aussi enthousiastes...




Apple numéro trois mondial sur les smartphones
Apple iPhone 3GAprès avoir réussi son entrée sur le marché de la téléphonie mobile, Apple est passée à la vitesse supérieure avec le lancement de l' iPhone 3G dans plusieurs dizaines de pays. Et l'effet ne s'est pas fait attendre.

Le cabient d'études Gartner note ainsi qu' Apple s'est directement placée en troisième position mondiale des vendeurs de smartphones au troisième trimestre 2008, se permettant même de dépasser le taiwanais HTC. Seule Research in Motion, avec ses Blackberry, est en mesure de lui résister, car profitant également d'une solide croissance.

Du côté des systèmes d'exploitation, l' OS de l' iPhone se place aussi en troisième position mondiale, s'offrant même le luxe de passer devant Windows Mobile. Et toujours cet App Store qui joue son rôle d'attracteur.


Attribution des licences 3G en Chine
Chine drapeauAprès des années d'attente, pour laisser le temps à la norme TD-SCDMA de se développer, le gouvernement chinois annonce enfin son intention d'attribuer les licences 3G aux opérateurs du pays. Tous les standards pourront être représentés et il y en a pour des dizaines de milliards d'euros d'investissement dans la création des réseaux.

Si cette opportunité devrait surtout être profitable pour les équipementiers chinois, les sociétés occidentales ne désespèrent pas d'y réaliser de bonnes affaires, surtout pour celles qui sont déjà présentes par des partenariats sur le territoire.

La Chine comptant plus de 630 millions d'abonnés, il n'est pas difficile de comprendre tout l'enjeu économique de cette décision. Ce sera aussi l'occasion de vérifier si le TD-SCDMA a valu la peine de retarder de trois ans le passage du plus grand pays au monde vers les réseaux mobiles haut débit.


Fin de l'exclusivité de distribution de l'iPhone par Orange

logo OrangeSurprise, à quelques jours de Noël 2008 : la plainte de Bouygues Telecom concernant l'exclusivité de distribution de l' iPhone par Orange aboutit à la suspension de celle-ci, à titre conservatoire. Bouygues Telecom et SFR peuvent donc à leur tour proposer le fameux terminal.

En réalité, les deux opérateurs n'auront pas le temps de négocier avec Apple pour disposer de terminaux durant les fêtes de fin d'année. Pendant ce temps, Orange fait appel de la décision et rappelle l'importance de son implication dans le partenariat.

Cela pose un certain nombre de questions sur la durée d'une exclusivité et la profondeur des partenariats. Même si l' iPhone pourra être acheté chez d'autres opérateurs, Orange conserve une longueur d'avance sur les prix. En espérant bien récupérer son exclusivité d'ici le mois de février 2009.



  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire