Semi-conducteurs : face à ARM, la montée de RISC-V dans l'IoT s'annonce rapide

Le par Christian D.  |  2 commentaire(s)
OpenFive RISC

ARM domine le secteur des architectures pour semi-conducteurs actuellement mais la progression de l'architecture RISC-V s'annonce rapide ces prochaines années sur fond de stratégie géopolitique.

Les architectures des puces électroniques ont été marquées ces dernières années par x86 d'Intel pour les CPU et par ARM pour les smartphones et appareils mobiles, cette dernière s'étendant désormais à presque tous les domaines, des capteurs IoT jusqu'aux datacenters.

Selon le cabinet d'études Counterpoint Research, le marché des architectures a pesé 5,2 milliards de dollars en 2020 et devrait progresser rapidement pour atteindre 8,6 milliards de dollars d'ici 2025, porté par une demande dans de nombreux secteurs en croissance : intelligence artificielle, 5G, HPC (High Performance Computing), voiture autonome...

Et si ARM emporte 37% du marché des architectures pour puces actuellement, la donne pourrait changer ces prochaines années avec la nouvelle émergence de l'architecture RISC-V.

ARM vs RISC Counterpoint Research

Les analystes estiment ainsi que RISC-V comptera pour 25% du marché IoT au milieu de la décennie et 10% du marché de l'automobile connectée / autonome. Ils considèrent en effet que le secteur arrive à un point d'inflexion qui va nécessiter des approches plus diversifiées et ouvertes.

Le point de départ d'une électronique purement chinoise ?

RISC-V apparaît déjà comme une réponse potentielle au risque de prise de contrôle de ARM par Nvidia, dont le processus d'acquisition s'avère compliqué par des demandes de précisions à la hauteur des inquiétudes sur le maintien de l'accès aux architectures.

Le succès de RISC-V pourrait également être dopé par les efforts de la Chine pour contourner les restrictions d'accès aux technologies d'origine nord-américaines. Counterpoint Research évoque ainsi une "guerre froide dans les semi-conducteurs" qui inciterait l'industrie chinoise à se tourner vers cette architecture pour renforcer sa propriété intellectuelle et développer ses propres capacités de design de puces en vue de mettre fin à sa dépendance vis à vis du monde occidental.

Il reste à voir si l'écosystème, dont les soutiens sont essentiellement chinois, sera suffisamment puissant et organisé pour réellement faire de l'ombre à ARM ces prochaines années.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
DjDeViL offline Hors ligne Vétéran icone 2378 points
Le #2143351
Perso RISC-V cela à l'air d'être pas mal
rpo offline Hors ligne Héroïque icone 841 points
Le #2143357
ça me fait penser aux débats CISC vs RISC d'il y a quelques décennies.
MisterDams offline Hors ligne Vétéran icone 2097 points
Le #2143396
"Il reste à voir si l'écosystème, dont les soutiens sont essentiellement chinois, sera suffisamment puissant et organisé pour réellement faire de l'ombre à ARM ces prochaines années."

Pour l'instant, mais bon a priori Apple y jette un œil, ils recrutent des experts actuellement... Et les autres certainement aussi.
vVDB1 offline Hors ligne Senior avatar 454 points
Le #2143697
L'ESP utilisé massivement par les makers est maintenant disponible en Risk-V. Esp32-C3.
Il est utilisable depuis Arduino sans problème.
Vous pouvez toucher du doigt un SOC Risk-V wifi bluetooth pour 3€.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire