Snapdragon 855 : nos résultats de benchmark !

Le par Christian D.  |  1 commentaire(s)
SnapDragon 855 vignette

Le SoC Snapdragon 855 constitue la nouvelle plate-forme haut de gamme de Qualcomm, toujours plus puissante et riche en intelligence artificielle. C'est aussi la première puce mobile du groupe à passer en gravure 7 nm. GNT a pu mener en exclusivité française une série de benchmarks sur un smartphone de référence.

Snapdragon 855, la nouvelle plate-forme haut de gamme

En 2018, l'industrie mobile a vu passer les premières plate-formes gravées en 7 nm, toutes chez le fondeur TSMC. Il y a eu l'Apple A12 Bionic des iPhone et le Kirin 980 de Huawei sur sa série Mate 20.

Le groupe Qualcomm a profité de son événement Snapdragon Tech Summit de Hawaï au mois de décembre pour annoncer à son tour une plate-forme mobile Snapdragon 855 elle aussi gravée en 7 nm chez TSMC.

SnapDragon 855 01

Profitant de l'héritage de cette famille de SoC mobiles équipant nombre de smartphones haut de gamme venant de fabricants très divers, elle réexploite une partie des tendances apportées par le SnapDragon 845 tout en renforçant certains éléments comme l'intelligence artificielle.

SnapDragon 855 Kryo 485

Si la partie CPU comprend comme l'an dernier huit coeurs, la nouveauté cette année, outre la gravure en 7 nm, concerne l'organisation en tri-cluster. On trouve donc trois groupes de coeurs Kryo 485 activés en fonction des scénarios d'usage et de la puissance requise, de sorte à pouvoir mieux gérer la consommation d'énergie.

Les trois groupes de coeurs se présentent comme suit :

  • 1 Prime Core puissant cadencé à 2,84 GHz
  • 3 Performance Cores cadencés à 2,42 GHz
  • 4 Efficiency Cores à 1,80 GHz

Ce choix permet de mieux segmenter les charges de travail pour n'activer que les coeurs nécessaires et d'éviter ainsi les surconsommations inutiles et contribuant à échauffer l'appareil mobile.

Snapdragon 855 01

La plate-forme SnapDragon 855 profite également d'un nouveau GPU Adreno 640 qui constitue une évolution légère par rapport à l'Adreno 630 de son prédécesseur mais qui promet tout de même un rendu graphique 20% plus rapide et le support des dernières API graphiques.

SnapDragon 855 Adreno 640

Mais la plate-forme SnapDragon 855 apporte aussi de nombreuses nouveautés du côté de l'intelligence artificielle, toujours en tirant parti des différents composants (dont les DSP et ISP) du SoC pour générer une capacité de traitement de 7 TOPS.

SnapDragon 855 Hexagon 690 02

L'une des grandes avancées reste l'intégration directe au sein du DSP Hexagon 690 d'un accélérateur Tensor permettant d'accroître les performances des traitements spécifiques d'intelligence artificielle.



Le principe des benchmarks

La pratique du benchmarking permet de tester des plates-formes hardware mobiles selon des scénarios spécifiques mettant à l'épreuve principalement CPU et GPU et tendant à négliger les autres fonctionnalités d'un SoC, alors qu'elles sont de plus en plus riches, ne serait-ce que pour l'intelligence artificielle. Il existe déjà un certain nombre de tests qui traitent spécifiquement de ce domaine.

Snapdragon 855 gfx car chase 01

Les benchmarks peuvent tendre à pousser les performances des différents éléments du SoC à leur maximum mais ils ne sont alors pas forcément représentatifs d'un usage réel qui correspond plutôt à une mosaïque d'usages plus ou moins intenses. Plus que la puissance brute (qui épuise aussi rapidement la batterie), c'est le savant dosage entre performances et consommation d'énergie qui fait la qualité d'un smartphone au quotidien.

Snapdragon 855 perfs

Snapdragon 855 geekbench 02

Pour la partie GPU, il faut également tenir compte de la capacité à tenir les performances dans le temps. Rien de plus frustrant que de voir sa session de jeu ralentie ou interrompue par un effet de throttling.

Snapdragon 855 gaming

Snapdragon 855 gfx car chase 02

Snapdragon 855 benchmark limites

On n'oubliera donc pas que les résultats de benchmark fournis ci-après ne montrent qu'une partie d'un tableau plus vaste, surtout dans le cas d'un SoC Qualcomm où les différents composants sont sollicités pour fonctionner de concert et renforcer certaines capacités.



Le smartphone de référence

De passage à Las Vegas, nous avons eu l'occasion, en exclusivité française, de faire tourner une série de benchmarks sur un smartphone de référence embarquant le nouveau SoC SnapDragon 855 (portant la dénomination msmnile, déjà apparue dans des benchmarks officieux).

Snapdragon 855 msmnile

Le smartphone en soi est un modèle sous Android 9.0 Pie ressemblant comme deux gouttes d'eau à un smartphone standard, ni plus grand ni plus épais. Il embarque un affichage 18:9 à l'avant, avec capteur photo avant dans la bande noire supérieure, et un double capteur photo avec flash à l'arrière.

SnapDragon 855 benchmark 04

Les benchmarks les plus courants étaient déjà installés à bord, avec la possibilité d'en installer de plus exotiques, dans la mesure où ils ne lâchaient pas les résultats dans la nature.

Snapdragon 855 benchmark 07

Snapdragon 855 benchmark 08

Des benchmarks relatifs aux capacités IA étaient également présents dans le smartphone de référence, dont un outil spécifiquement développé par Qualcomm pour mettre en valeur les capacités du nouvel accélérateur Tensor présent dans le DSP Hexagon 690, et pas seulement les quatre HVX (Hexagon Vector eXtensions).

Snapdragon 855 benchmark 03

Pour rappel, un smartphone de référence est un smartphone complètement fonctionnel avec une configuration et des réglages standard. Elle fournit ainsi un dénominateur commun que les fabricants de smartphones pourront améliorer chacun à leur façon, par des composants spécifiques et des optimisations de configuration...et obtenir ainsi des valeurs plus élevées sur les benchmarks dans les mois à venir.

Le SoC SnapDragon 855 est riche en connectivités sans fil (WiFi 6, support du 60 GHz) et potentiellement compatible avec la 5G. Ces éléments n'ont pas été explorés durant la session de deux heures qui nous a été allouée. Les smartphones de référence étaient dépourvus de carte SIM et ne fonctionnaient qu'en WiFi sous environnement contrôlé pour éviter que les résultats de benchmark n'apparaissent avant l'heure sur le Web.



SnapDragon 855 ; les résultats de benchmark

Les principaux résultats sont donnés ci-dessous, par rapport aux précédents appareils de référence (RD) de Qualcomm et sachant que ces valeurs sont susceptibles d'augmenter significativement avec les optimisations des fabricants.

Par exemple, si la plate-forme de référence pour Snapdragon 845 affichait environ 255 000 points sur AnTuTu début 2018, les récents smartphones sortis fin 2018 tutoient les 300 000 points. Il en sera sans doute de même pour ces premiers résultats issus d'un smartphone de référence avec SnapDragon 855.

SD855 RD (7 nm)
SD845 RD SD835 RD Kirin 980 (7nm) Apple A12 Bionic (7 nm)
AnTuTu 7.1.1 361 057 255 000 184 000 300 000 352 000
Geekbench Single Core 3523 2400 2050 3400 4797
Geekbench Multi Core 11098 7700 6400 9900 11264
GFXBench Car Chase 1080 ES 3.1 offscreen
42 fps 35 fps 25 fps
GFXBench Manhattan 1080 ES 3.1 offscreen
71 fps 60 fps 45 fps
GFXBench Manhattan 1080 ES 3.0 offscreen
102 fps 84 fps 61 fps
GFXBench T-Rex 1080 ES 2.0 offscreen
167 fps 150 fps 118 fps

On le voit, le saut de performances sur les tests synthétiques est significatif et permet déjà à Qualcomm de se positionner dans le segment de tête des SoC mobiles.

Snapdragon 855 AnTuTu

Snapdragon 855 sur AnTuTu

Snapdragon 855 Geekbench

Snapdragon 855 sur Geekbench

Snapdragon 855 gfxbench 02

Snapdragon 855 sur Gfxbench

La progression sur le GPU est comme attendue un peu plus modeste mais permet  de continuer d'améliorer les performances tout en profitant des possibilités de la gravure en 7 nm, notamment en matière de consommation d'énergie.

Benchmarks JavaScript

Ci-dessous, les tests relatifs aux moteurs JavaScript et à la réactivité du navigateur web :

SD855 RD
Octane 2.0 24391
Speedometer 1.0 117

Snapdragon 855 Octane

Snapdragon 855 Speedometer

Snapdragon 855 avec Octane et Speedometer

Snapdragon 855 jetstream

Snapdragon 855 avec Jetstream

Benchmarks intelligence artificielle

Et enfin, plusieurs tests ont été réalisés pour mesurer les capacités de traitement d'intelligence artificielle. Le domaine prend de l'importance avec les dernières plates-formes mobiles qui rivalisent de puissance de traitement grâce à leur NPU (Neural Processing Unit) ou la combinaison des éléments internes (CPU, GPU, DSP...) comme chez Qualcomm, même avec désormais des éléments matériels directement intégrés dans les DSP et ISP, constituant une sorte de solution hybride.

Le groupe de San Diego mise beaucoup sur cet aspect pour se différencier de la concurrence dans la mesure où l'intelligence artificielle pilote de plus en plus de fonctions au sein des smartphones, pour aider à la prise de vue photographique mais aussi pour piloter certains aspects (consommation d'énergie intelligente, réglages spécifiques en fonction des habitudes de l'utilisateur, anticipation des attentes...).

Ces tests sont plus délicats à interpréter, étant donné que l'IA peut prendre plusieurs formes et différents modes de traitement  mais il existe déjà quelques tests génériques donnant une première possibilité de comparaison entre smartphones de différentes origines.

SD855 RD
AI Benchmark -Nominal 26451
AI Benchmark - Performance 34735
AI Engine - Performance 154,7 inf/s

Deux modes de fonctionnement du smartphone de référence sous Snapdragon 855 étaient disponibles : Nominal et Performance, et dans les deux cas pour AI Benchmark, les résultats se situent largement au-dessus des résultats globaux pour les autres plates-formes matérielles.

 Snapdragon 855 IA benchmark 07

Snapdragon 855 et AI Benchmark (mode Nominal)

Snapdragon 855 IA benchmark 03

Snapdragon et AI Benchmark (mode Performance)

A titre de comparaison, sur ce même test, le SoC Kirin 980, plate-forme vedette de Huawei avec ses deux NPUs, atteint un score compris entre 12 000 et 14 600, constituant déjà une belle progression par rapport au score de 7000 à 7600 du Kirin 970. Le SoC Snapdragon 845 obtient pour sa part un score sur AI Benchmark autour de 11 000.

On notera d'ailleurs que sur ce benchmark, les dernières plates-formes de MediaTek (Helio P90, par exemple) s'en sortent plutôt bien et confirment la direction prise par le concepteur de processeurs mobiles vers une solide IA plutôt que des performances brutes élevées.

Et parce que tous les benchmarks d'IA ne prennent pas en compte tous les aspects des composants utilisés dans les SoC, Qualcomm a développé son propre outil à même d'exploiter les capacités à la fois des HVX (Hexagon Vector eXtension) et du HTA (Hexagon Tensor Accelerator) inclus pour la première fois dans la puce de traitement des signaux (DSP) Hexagon 690.

Snapdragon 855 IA benchmark 02

En mode Performance utilisant HVX et HTA, le benchmark fait été d'un score de 154 inférences / seconde, valeur dont nous aurons l'occasion de reparler.




  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
skynet Hors ligne VIP icone 78397 points
Le #2047409
Merci pour ce test très complet
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire