Starlink : la FCC accepte des satellites Internet de SpaceX sur orbite plus basse

Le par  |  9 commentaire(s) Source : SpaceNews
terre-reseau-mondial

Un peu moins de 1 600 satellites initiaux pour le projet Starlink de SpaceX pourront être déployés sur une orbite de 550 km d'altitude au lieu de 1 150 km.

Avec son projet Starlink d'Internet par satellite, SpaceX prévoit le déploiement d'une constellation de près de 12 000 minisatellites en orbite terrestre basse. Deux prototypes (TinTin A et B) ont été lancés l'année dernière.

Un premier groupe de satellites ne devrait pas tardé à être lancé. Pour l'heure, Gwynne Shotwell, la présidente et directrice de l'exploitation de SpaceX, a annoncé que la Federal Communications Commission (FCC) a approuvé des modifications.

En mars 2018, la Commission fédérale américaine des communications avait donné son aval pour le lancement de 4 425 satellites sur des orbites comprises en 1 110 et 1 325 km, puis en novembre pour le déploiement de 7 518 satellites Starlink sur une orbite plus basse.

spacex-mission-fevrier-2018-avec-prototypes-satellites-starlinkSpaceX : décollage mission de février 2018 avec TinTin A et B

La semaine dernière, la FCC a accepté une demande de SpaceX - sur la base des tests avec TinTin A et B - pour 1 584 à une orbite de 550 km au lieu de 1 150 km. Cela devrait permettre des temps de latence de l'ordre de 15 ms. Dans le même temps, le nombre initial de 4 425 satellites est réduit à 4 409.

OneWeb et Kepler Communications, qui développent leurs propres constellations sur orbite terrestre basse, avaient demandé à la FCC de rejeter la demande de modification de SpaceX pour des risques d'interférence avec leurs satellites, voire de collision. Chaque satellite est néanmoins capable d'opérer des manœuvres d'évitement.

Rappelons qu'avec son projet Kuiper, Amazon ambitionne aussi le lancement d'une constellation de satellites de télécommunicatoins pour l'Internet depuis l'espace.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2060677
N'importe quoi
Le #2060695
"SpaceX a demandé à la FCC de positionner le tiers de ses satellite à une orbite de 550 km au lieu de 1150 km."

"OneWeb et Kepler Communications, ..., avaient demandé à la FCC de rejeter la demande de modification de SpaceX pour des risques d'interférence avec leurs satellites, voire de collision."

OneWeb est dirigé par des cons. Ils auraient du être heureux que SpaceX passe de 1150 km à 550 km car leurs satellites seront placés à 1,200 km d'altitude. Le changement demandé par SpaceX diminue donc le risque de collision.

OneWeb est frustré car SpaceX offrira une latence de 15ms, soit moins de la moitié de leur reseau de satellites. De plus SpaceX fabrique ses propres satellites et n'a pas d'intermédiaire à payer pour leur fabrication, alors que OneWeb paie le gros prix. Et pour finir SpaceX utilise ses propres fusées récupérables pour mettre leurs satellites en orbite, alors que OneWeb doit une fois de plus passer par des intermédiaires couteux.

Bref, OneWeb sait qu'il s'en va droit dans un mur et ne sais plus comment arrêter SpaceX. Ça sent la faillite.
Le #2060708
Illuminati a écrit :

"SpaceX a demandé à la FCC de positionner le tiers de ses satellite à une orbite de 550 km au lieu de 1150 km."

"OneWeb et Kepler Communications, ..., avaient demandé à la FCC de rejeter la demande de modification de SpaceX pour des risques d'interférence avec leurs satellites, voire de collision."

OneWeb est dirigé par des cons. Ils auraient du être heureux que SpaceX passe de 1150 km à 550 km car leurs satellites seront placés à 1,200 km d'altitude. Le changement demandé par SpaceX diminue donc le risque de collision.

OneWeb est frustré car SpaceX offrira une latence de 15ms, soit moins de la moitié de leur reseau de satellites. De plus SpaceX fabrique ses propres satellites et n'a pas d'intermédiaire à payer pour leur fabrication, alors que OneWeb paie le gros prix. Et pour finir SpaceX utilise ses propres fusées récupérables pour mettre leurs satellites en orbite, alors que OneWeb doit une fois de plus passer par des intermédiaires couteux.

Bref, OneWeb sait qu'il s'en va droit dans un mur et ne sais plus comment arrêter SpaceX. Ça sent la faillite.


.
Quelle impartialité, bravo.
Le #2060750
Mouve92 a écrit :

Illuminati a écrit :

"SpaceX a demandé à la FCC de positionner le tiers de ses satellite à une orbite de 550 km au lieu de 1150 km."

"OneWeb et Kepler Communications, ..., avaient demandé à la FCC de rejeter la demande de modification de SpaceX pour des risques d'interférence avec leurs satellites, voire de collision."

OneWeb est dirigé par des cons. Ils auraient du être heureux que SpaceX passe de 1150 km à 550 km car leurs satellites seront placés à 1,200 km d'altitude. Le changement demandé par SpaceX diminue donc le risque de collision.

OneWeb est frustré car SpaceX offrira une latence de 15ms, soit moins de la moitié de leur reseau de satellites. De plus SpaceX fabrique ses propres satellites et n'a pas d'intermédiaire à payer pour leur fabrication, alors que OneWeb paie le gros prix. Et pour finir SpaceX utilise ses propres fusées récupérables pour mettre leurs satellites en orbite, alors que OneWeb doit une fois de plus passer par des intermédiaires couteux.

Bref, OneWeb sait qu'il s'en va droit dans un mur et ne sais plus comment arrêter SpaceX. Ça sent la faillite.


.
Quelle impartialité, bravo.


Il a pourtant raison, SpaceX a une grande avance, tout comme pour les fusées réutilisables, tout comme Tesla pour les performances et autonomies de ses voitures, tout comme les progrès récents fulgurants de l'IA de Tesla sur la conduite autonome, les plaçant loin devant les autres.
Un génie des affaires ce Musk.

Je ne suis pas impartial non plus, mais c'un fait que Musk est en avance sur bien des domaines.
Le #2060764
Lustuccc a écrit :

Mouve92 a écrit :

Illuminati a écrit :

"SpaceX a demandé à la FCC de positionner le tiers de ses satellite à une orbite de 550 km au lieu de 1150 km."

"OneWeb et Kepler Communications, ..., avaient demandé à la FCC de rejeter la demande de modification de SpaceX pour des risques d'interférence avec leurs satellites, voire de collision."

OneWeb est dirigé par des cons. Ils auraient du être heureux que SpaceX passe de 1150 km à 550 km car leurs satellites seront placés à 1,200 km d'altitude. Le changement demandé par SpaceX diminue donc le risque de collision.

OneWeb est frustré car SpaceX offrira une latence de 15ms, soit moins de la moitié de leur reseau de satellites. De plus SpaceX fabrique ses propres satellites et n'a pas d'intermédiaire à payer pour leur fabrication, alors que OneWeb paie le gros prix. Et pour finir SpaceX utilise ses propres fusées récupérables pour mettre leurs satellites en orbite, alors que OneWeb doit une fois de plus passer par des intermédiaires couteux.

Bref, OneWeb sait qu'il s'en va droit dans un mur et ne sais plus comment arrêter SpaceX. Ça sent la faillite.


.
Quelle impartialité, bravo.


Il a pourtant raison, SpaceX a une grande avance, tout comme pour les fusées réutilisables, tout comme Tesla pour les performances et autonomies de ses voitures, tout comme les progrès récents fulgurantsde l'IA de Tesla sur la conduite autonome, les plaçant loin devant les autres.
Un génie des affaires ce Musk.

Je ne suis pas impartial non plus, mais c'un fait que Musk est en avance sur bien des domaines.


.
Définir des plannings très optimistes et très serrés pour finir par ne pas les respecter, ce n'est pas très génial.
Le #2060816
Mouve92 a écrit :

Lustuccc a écrit :

Mouve92 a écrit :

Illuminati a écrit :

"SpaceX a demandé à la FCC de positionner le tiers de ses satellite à une orbite de 550 km au lieu de 1150 km."

"OneWeb et Kepler Communications, ..., avaient demandé à la FCC de rejeter la demande de modification de SpaceX pour des risques d'interférence avec leurs satellites, voire de collision."

OneWeb est dirigé par des cons. Ils auraient du être heureux que SpaceX passe de 1150 km à 550 km car leurs satellites seront placés à 1,200 km d'altitude. Le changement demandé par SpaceX diminue donc le risque de collision.

OneWeb est frustré car SpaceX offrira une latence de 15ms, soit moins de la moitié de leur reseau de satellites. De plus SpaceX fabrique ses propres satellites et n'a pas d'intermédiaire à payer pour leur fabrication, alors que OneWeb paie le gros prix. Et pour finir SpaceX utilise ses propres fusées récupérables pour mettre leurs satellites en orbite, alors que OneWeb doit une fois de plus passer par des intermédiaires couteux.

Bref, OneWeb sait qu'il s'en va droit dans un mur et ne sais plus comment arrêter SpaceX. Ça sent la faillite.


.
Quelle impartialité, bravo.


Il a pourtant raison, SpaceX a une grande avance, tout comme pour les fusées réutilisables, tout comme Tesla pour les performances et autonomies de ses voitures, tout comme les progrès récents fulgurantsde l'IA de Tesla sur la conduite autonome, les plaçant loin devant les autres.
Un génie des affaires ce Musk.

Je ne suis pas impartial non plus, mais c'un fait que Musk est en avance sur bien des domaines.


.
Définir des plannings très optimistes et très serrés pour finir par ne pas les respecter, ce n'est pas très génial.


Le hic pour toi, c'est qu'à peu près tout les projets qu'il annonce, aussi impossibles qu'ils paraissent, il fini par les achever, en donner plus au client, et toujours avant la concurrence.

Ce que les grands médias près de Wall Street décrivent comme des promesses et qui montent des scandales sur ces exagérations, n'ont jamais été *promis*. Ce sont des objectifs destinés à nous mettre en appétit et motiver ses troupes à se dépasser... et ça marche.

Comme par exemple, la date de sortie du Model 3, entreprise pharaonesque, a été devancée d'un an par lui quand il a vu le nombre effarant de pré-commandes.
Il y est presque parvenu. Ce qui importe c'est que ces voitures ont été livrées, bien avant les autres fabricants qui ne font que des annonces et qui retardent encore la production de masse. Pourtant, ils ont 100 fois les ressources de Tesla

À propos des échéances ratées, et des estimations, Musk a dit après coup : Je n'ai jamais démarré une grande chaîne de montage automobile, comment voulez-vous que je le sache!

Puis en y réfléchissant juste un peu, n'y a-t-il pas débordement des échéances sur à peu près toutes les grandes entreprises?
Le #2060820
Lustuccc a écrit :

Mouve92 a écrit :

Lustuccc a écrit :

Mouve92 a écrit :

Illuminati a écrit :

"SpaceX a demandé à la FCC de positionner le tiers de ses satellite à une orbite de 550 km au lieu de 1150 km."

"OneWeb et Kepler Communications, ..., avaient demandé à la FCC de rejeter la demande de modification de SpaceX pour des risques d'interférence avec leurs satellites, voire de collision."

OneWeb est dirigé par des cons. Ils auraient du être heureux que SpaceX passe de 1150 km à 550 km car leurs satellites seront placés à 1,200 km d'altitude. Le changement demandé par SpaceX diminue donc le risque de collision.

OneWeb est frustré car SpaceX offrira une latence de 15ms, soit moins de la moitié de leur reseau de satellites. De plus SpaceX fabrique ses propres satellites et n'a pas d'intermédiaire à payer pour leur fabrication, alors que OneWeb paie le gros prix. Et pour finir SpaceX utilise ses propres fusées récupérables pour mettre leurs satellites en orbite, alors que OneWeb doit une fois de plus passer par des intermédiaires couteux.

Bref, OneWeb sait qu'il s'en va droit dans un mur et ne sais plus comment arrêter SpaceX. Ça sent la faillite.


.
Quelle impartialité, bravo.


Il a pourtant raison, SpaceX a une grande avance, tout comme pour les fusées réutilisables, tout comme Tesla pour les performances et autonomies de ses voitures, tout comme les progrès récents fulgurantsde l'IA de Tesla sur la conduite autonome, les plaçant loin devant les autres.
Un génie des affaires ce Musk.

Je ne suis pas impartial non plus, mais c'un fait que Musk est en avance sur bien des domaines.


.
Définir des plannings très optimistes et très serrés pour finir par ne pas les respecter, ce n'est pas très génial.


Le hic pour toi, c'est qu'à peu près tout les projets qu'il annonce, aussi impossible qu'ils apparaissent, il fini par les achever, en donner plus au client, et toujours avant la concurrence.

Ce que les grands médias près de Wall Street décrivent comme des promesses et qui montent des scandales sur ces exagérations, n'ont jamais été *promis*. Ce sont des objectifs destinés à nous mettre en appétit et motiver ses troupes à se dépasser... et ça marche.

Comme par exemple, la date de sortie du Model 3, entreprise pharaonesque, a été devancée d'un an par lui quand il a vu le nombre effarant de pré-commandes.
Il y est presque parvenu. Ce qui importe c'est que ces voitures ont été livrées, bien avant les autres fabricants qui ne font que des annonces et qui retardent encore la production de masse. Pourtant, ils ont 100 fois les ressources de Tesla

À propos des échéances ratées, et des estimations, Musk a dit après coup : Je n'ai jamais démarré une grande chaîne de montage automobile, comment voulez-vous que je le sache!

Puis en y réfléchissant juste un peu, n'y a-t-il pas débordement des échéances sur à peu près toutes les grandes entreprises?


"À propos des échéances ratées, et des estimations, Musk a dit après coup : Je n'ai jamais démarré une grande chaîne de montage automobile, comment voulez-vous que je le sache!."
.
Quand on ne sait pas on s'entoure de collaborateurs qui savent. Mais pour Musk, les objectifs ne sont destinés qu'à nous mettre en appétit !
Le #2060827
Mouve92 a écrit :

Lustuccc a écrit :

Mouve92 a écrit :

Lustuccc a écrit :

Mouve92 a écrit :

Illuminati a écrit :

"SpaceX a demandé à la FCC de positionner le tiers de ses satellite à une orbite de 550 km au lieu de 1150 km."

"OneWeb et Kepler Communications, ..., avaient demandé à la FCC de rejeter la demande de modification de SpaceX pour des risques d'interférence avec leurs satellites, voire de collision."

OneWeb est dirigé par des cons. Ils auraient du être heureux que SpaceX passe de 1150 km à 550 km car leurs satellites seront placés à 1,200 km d'altitude. Le changement demandé par SpaceX diminue donc le risque de collision.

OneWeb est frustré car SpaceX offrira une latence de 15ms, soit moins de la moitié de leur reseau de satellites. De plus SpaceX fabrique ses propres satellites et n'a pas d'intermédiaire à payer pour leur fabrication, alors que OneWeb paie le gros prix. Et pour finir SpaceX utilise ses propres fusées récupérables pour mettre leurs satellites en orbite, alors que OneWeb doit une fois de plus passer par des intermédiaires couteux.

Bref, OneWeb sait qu'il s'en va droit dans un mur et ne sais plus comment arrêter SpaceX. Ça sent la faillite.


.
Quelle impartialité, bravo.


Il a pourtant raison, SpaceX a une grande avance, tout comme pour les fusées réutilisables, tout comme Tesla pour les performances et autonomies de ses voitures, tout comme les progrès récents fulgurantsde l'IA de Tesla sur la conduite autonome, les plaçant loin devant les autres.
Un génie des affaires ce Musk.

Je ne suis pas impartial non plus, mais c'un fait que Musk est en avance sur bien des domaines.


.
Définir des plannings très optimistes et très serrés pour finir par ne pas les respecter, ce n'est pas très génial.


Le hic pour toi, c'est qu'à peu près tout les projets qu'il annonce, aussi impossible qu'ils apparaissent, il fini par les achever, en donner plus au client, et toujours avant la concurrence.

Ce que les grands médias près de Wall Street décrivent comme des promesses et qui montent des scandales sur ces exagérations, n'ont jamais été *promis*. Ce sont des objectifs destinés à nous mettre en appétit et motiver ses troupes à se dépasser... et ça marche.

Comme par exemple, la date de sortie du Model 3, entreprise pharaonesque, a été devancée d'un an par lui quand il a vu le nombre effarant de pré-commandes.
Il y est presque parvenu. Ce qui importe c'est que ces voitures ont été livrées, bien avant les autres fabricants qui ne font que des annonces et qui retardent encore la production de masse. Pourtant, ils ont 100 fois les ressources de Tesla

À propos des échéances ratées, et des estimations, Musk a dit après coup : Je n'ai jamais démarré une grande chaîne de montage automobile, comment voulez-vous que je le sache!

Puis en y réfléchissant juste un peu, n'y a-t-il pas débordement des échéances sur à peu près toutes les grandes entreprises?


"À propos des échéances ratées, et des estimations, Musk a dit après coup : Je n'ai jamais démarré une grande chaîne de montage automobile, comment voulez-vous que je le sache!."
.
Quand on ne sait pas on s'entoure de collaborateurs qui savent. Mais pour Musk, les objectifs ne sont destinés qu'à nous mettre en appétit !


Ouais, tu peux bien parler de la partialité de illuminati, qu'en est-il de la tienne, tu ne sais pas très bien de quoi tu parles mais tous tes commentaires (et tes pouces) sont sur le mode négatif... on repassera pour l'objectivité...

Non, une chaine de montage aussi innovante et automatisée que celle qu'il projetait, personne ne savait. Du jamais vu. Et maintenant, après un lent démarrage et plusieurs ajustements, elle commence à rapporter gros.

Et je te signale qu'il sait s'entourer, qu'il s'est toujours entouré des meilleurs collaborateurs, attirés par son enthousiasme, son charisme et les défis qu'il propose.
Si jamais tu lis sa biographie (de Ashley Vance), tu y apprendras que les premiers ~1000 employés de SpaceX et Tesla, il les a tous triés et embauchés personnellement!

Ce n'est pas pour rien que SpaceX et Tesla bougent si vite. Il n'y a pas juste lui, il y a son équipe qui sont les meilleurs!
...en toute objectivité
Le #2060833
Lustuccc a écrit :

Mouve92 a écrit :

Lustuccc a écrit :

Mouve92 a écrit :

Lustuccc a écrit :

Mouve92 a écrit :

Illuminati a écrit :

"SpaceX a demandé à la FCC de positionner le tiers de ses satellite à une orbite de 550 km au lieu de 1150 km."

"OneWeb et Kepler Communications, ..., avaient demandé à la FCC de rejeter la demande de modification de SpaceX pour des risques d'interférence avec leurs satellites, voire de collision."

OneWeb est dirigé par des cons. Ils auraient du être heureux que SpaceX passe de 1150 km à 550 km car leurs satellites seront placés à 1,200 km d'altitude. Le changement demandé par SpaceX diminue donc le risque de collision.

OneWeb est frustré car SpaceX offrira une latence de 15ms, soit moins de la moitié de leur reseau de satellites. De plus SpaceX fabrique ses propres satellites et n'a pas d'intermédiaire à payer pour leur fabrication, alors que OneWeb paie le gros prix. Et pour finir SpaceX utilise ses propres fusées récupérables pour mettre leurs satellites en orbite, alors que OneWeb doit une fois de plus passer par des intermédiaires couteux.

Bref, OneWeb sait qu'il s'en va droit dans un mur et ne sais plus comment arrêter SpaceX. Ça sent la faillite.


.
Quelle impartialité, bravo.


Il a pourtant raison, SpaceX a une grande avance, tout comme pour les fusées réutilisables, tout comme Tesla pour les performances et autonomies de ses voitures, tout comme les progrès récents fulgurantsde l'IA de Tesla sur la conduite autonome, les plaçant loin devant les autres.
Un génie des affaires ce Musk.

Je ne suis pas impartial non plus, mais c'un fait que Musk est en avance sur bien des domaines.


.
Définir des plannings très optimistes et très serrés pour finir par ne pas les respecter, ce n'est pas très génial.


Le hic pour toi, c'est qu'à peu près tout les projets qu'il annonce, aussi impossible qu'ils apparaissent, il fini par les achever, en donner plus au client, et toujours avant la concurrence.

Ce que les grands médias près de Wall Street décrivent comme des promesses et qui montent des scandales sur ces exagérations, n'ont jamais été *promis*. Ce sont des objectifs destinés à nous mettre en appétit et motiver ses troupes à se dépasser... et ça marche.

Comme par exemple, la date de sortie du Model 3, entreprise pharaonesque, a été devancée d'un an par lui quand il a vu le nombre effarant de pré-commandes.
Il y est presque parvenu. Ce qui importe c'est que ces voitures ont été livrées, bien avant les autres fabricants qui ne font que des annonces et qui retardent encore la production de masse. Pourtant, ils ont 100 fois les ressources de Tesla

À propos des échéances ratées, et des estimations, Musk a dit après coup : Je n'ai jamais démarré une grande chaîne de montage automobile, comment voulez-vous que je le sache!

Puis en y réfléchissant juste un peu, n'y a-t-il pas débordement des échéances sur à peu près toutes les grandes entreprises?


"À propos des échéances ratées, et des estimations, Musk a dit après coup : Je n'ai jamais démarré une grande chaîne de montage automobile, comment voulez-vous que je le sache!."
.
Quand on ne sait pas on s'entoure de collaborateurs qui savent. Mais pour Musk, les objectifs ne sont destinés qu'à nous mettre en appétit !


Ouais, tu peux bien parler de la partialité de illuminati, qu'en est-il de la tienne, tu ne sais pas très bien de quoi tu parles mais tous tes commentaires (et tes pouces) sont sur le mode négatif... on repassera pour l'objectivité...

Non, une chaine de montage aussi innovante et automatisée que celle qu'il projetait, personne ne savait. Du jamais vu. Et maintenant, après un lent démarrage et plusieurs ajustements, elle commence à rapporter gros.

Et je te signale qu'il sait s'entourer, qu'il s'est toujours entouré des meilleurs collaborateurs, attirés par son enthousiasme, son charisme et les défis qu'il propose.
Si jamais tu lis sa biographie (de Ashley Vance), tu y apprendras que les premiers ~1000 employés de SpaceX et Tesla, il les a tous triés et embauchés personnellement!

Ce n'est pas pour rien que SpaceX et tesla bougent si vite. Il n'y a pas juste lui, il y a son équipe qui sont les meilleurs!
...en toute objectivité ;-)


.
Amen.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme