Test Honor View 20 : de l'écran percé à la photo en 48 megapixels

Le par  |  1 commentaire(s)

Le Honor View 20 propose à l'avant un capteur photo 25 megapixels avec ouverture f/2,0, présent dans le coin supérieur gauche de l'écran, là où le Honor View 10 proposait un module 13 megapixels.

L'appareil photo à selfies offre un rendu plutôt intéressant, avec de la clarté et de la précision. L'effet bokeh n'est pas si mal restitué, pourvu que l'arrière-plan ne soit pas trop complexe et l'effet d'embellissement n'est pas poussé à des extrêmes donnant un teint de cire.

Honor View 20 capteur photo avant

On pourra toujours choisir d'activer l'intelligence artificielle embarquée mais les différences de réglages ne sautent pas aux yeux. Les désormais grands classiques de la prise de vue, comme le mode studio, sont présents pour étoffer ses compositions.

Honor View 20 photo interface 01

A l'arrière, le Honor View 20 fait le choix d'un unique capteur photo 48 megapixels (module Sony IMX586) au lieu du double module 16 + 20 megapixels de son prédécesseur, avec l'ajout d'un capteur 3D TOF récupérant des informations de profondeur.

Honor View 20 photo interface 02 Honor View 20 photo interface 03

Le format compact impose des photosites très petits et captant en principe moins de lumière mais plusieurs astuces, comme le pixel binning, permettent de regrouper les pixels entre eux et de conserver une certaine luminosité.

Honor View 20 capteur photo arriere 02

Par défaut, l'application photo du Honor View photographie en 12 megapixels mais il est possible de passer au mode 48 megapixels, en principe adapté pour des scènes fixes (le temps de pose est un peu long mais peut être interrompu avant la fin) dont on veut capter un maximum de détails. Mais attention, un tel cliché demandera alors entre 10 et 20 Mo de stockage, au lieu de quelques Mo.

Honor View 20 exemple

Le résultat en extérieur avec une bonne luminosité est très correct et plutôt coloré, que l'intelligence artificielle associée pourra avoir tendance à enjoliver encore.

Honor View 20 exemple 12 Honor View 20 exemple 48

Honor View 20 (à gauche : 12 megapixels ; à droite : 48 megapixels)

Avec des conditions de lumière plus faibles, le résultat reste correct mais le smartphone tend à prendre des clichés plus lumineux que la réalité. Cela permet de conserver les détails mais avec un résultat plus contrasté que la réalité. Si vous vouliez conserver les effets de pénombre observés à l'oeil nu, il va falloir aller batailler du côté du menu Pro.

En basse lumière, la situation se complique un peu, malgré la présence d'un mode nuit qui éclaircira bien les clichés au prix d'un traitement mangeant les détails et rendant difficile l'obtention d'un cliché net.

Honor View 20 exemple 48 02

Honor View 20 (48 megapixels)

Les puristes pourront toujours s'attaquer au mode pro de l'application pour accéder aux réglages fins mais, dans l'ensemble, les résultats obtenus sont loin d'être désagréables dans les conditions courantes du quotidien.

Une option à l'écran permet de basculer vers le computer vision, avec la reconnaissance d'objet ou la traduction de texte, ce qui occupera bien cinq minutes avant d'oublier son existence. Dommage.

Honor View 20 exemple 02

Le Honor View 20 se dote aussi d'un mode "Cliché Nocturne" similaire dans son fonctionnement à ce que propose Huawei. Il produira un éclaircissement significatif de la prise de vue, jusquà dévoiler des détails tout juste perceptibles à l'oeil nu en très faible luminosité.

Le capteur TOF 3D était certes impressionnant lors de la présentation du smartphone, avec sa capacité à reconnaître sujet et arrière-plan ou à servir à piloter un jeu par les gestes mais il faudra attendre qu'émergent des applications pour l'exploiter pleinement.

Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2050954
Wow ce bleu métallisé on dirait une mazda des années 90 ...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme