Test du lecteur e-paper Cybook Gen 3 de Booken

Le par Bruno C.  |  6 commentaire(s)
Cybook mini

Le Cybook Gen3 de Bookeen fait partie de cette nouvelle génération de lecteurs d'ebooks faisant appel à la technologie e-paper, ou papier électronique, qui garantit confort de lecture et faible consommation d'énergie. Attendue depuis longtemps, cette technique est vue par beaucoup comme celle qui va faire passer l'édition et la culture du livre dans une nouvelle ère.

Présentation

Cybook BookeenE-paper, papier électronique....ces termes évoquent une véritable révolution en matière d'affichage et sont porteurs de la promesse d'une nouvelle façon d'appréhender l'édition numérique et la lecture. Cela fait des années que les modèles économiques autour du livre numérique ( ebook ) sont explorés avec plus ou moins de bonheur.

Deux problèmes majeurs ont longtemps constitué des freins à la progression du marché du livre numérique : la technologie et l'offre de contenus. Concernant la première contrainte, un premier pas a été réalisé avec le développement des appareils mobiles de type PDA et smartphones qui ont apporté la mobilité et la capacité d'emporter une vraie bibliothèque partout avec soi.



Dans le même temps, plusieurs sociétés ont tenté de développer des lecteurs dédiés d'ebooks mais avec un succès relatif pour plusieurs raisons :
  • l'affichage rétroéclairé, fatigant pour les yeux
  • l'autonomie, restreinte à une dizaine d'heures
  • la difficulté à générer un catalogue de contenus récents
La technologie e-paper, en développement depuis plusieurs années, répond aux contraintes techniques. Non rétroéclairé, ce type d'affichage offre une lisibilité comparable à celle d'une feuille de papier ordinaire. D'autre part, et contrairement aux écrans rétroéclairés de type LCD, un écran e-paper maintient son affichage sans devoir être constamment alimenté en énergie. La consommation, très faible, n'intervient qu'au moment du renouvellement des informations à l'écran, comparable au fait de tourner une page.

Enfin, l'absence d'un système de rétroéclairage permet de réduire l'épaisseur de l'affichage et de concevoir des appareils d'une extrême finesse. L'écran est formé de microcapsules enfermant des particules blanches et noires chargées électriquement qui migrent en fonction du courant appliqué aux électrodes.

Epaper Eink

Il n'est donc pas étonnant que les premières applications commerciales du papier électronique aient concerné des lecteurs d'ebook, avec plusieurs modèles apparus début 2006. Mais les applications à venir sont presque infinies, d'autant plus que certaines versions de papier électronique peuvent donner lieu à des dispositifs avec affichage enroulable, permettant de concevoir des appareils mobiles compacts avec des affichages de grande taille.


e paperL'e-paper n'en est qu'à ses débuts. Pour le moment en noir et blanc et affichant des images statiques, il ajoutera bientôt la couleur et les images animées. Les publicitaires rêvent déjà de panneaux d'affichage e-paper ne consommant presque pas d'énergie et pouvant modifier leur affichage instantanément sur commande, ou des publicités animées dans des journaux ou sur des paquets.

On notera pour le versant édition numérique que le gouvernement français suit de près l'évolution du projet SYLEN ( SYstème de Lecture Nomade ) mené par la société française Nemoptic et auquel est rattaché Bookeen. Il vise à la création d'un pôle d'édition numérique français et à la conception d'appareils mobiles capables d'en profiter, notamment au travers de la technologie d'écrans bistables de Nemoptic.


Ces derniers mois ont été riches pour l'activité des lecteurs d'ebook puisque le journal Les Echos a lancé une offre d'abonnement à son édition numérique associée à deux dispositifs de lecture e-paper, tandis qu'aux Etats-Unis, Amazon a présenté le Kindle, un lecteur disposant également d'un affichage e-paper mais avec la particularité de pouvoir se connecter sur les réseaux cellulaires pour obtenir ou mettre à jour du contenu.

Ces récents événements tentent de parer au troisième facteur limitant du marché des ebooks, celui de l'offre de contenus. Sans d'importantes réorganisations de l'offre et la mise en place de catalogues conséquents, il sera difficile d'attirer le grand public vers les ebooks.

Il faut espérer que les maisons d'édition sauront s'adapter à ce nouveau marché et en faire une branche complémentaire de leur activité, sans y voir un dangereux concurrent pour le livre papier. C'est désormais là que se situe le point critique de ce marché et il n'est pas encore certain que 2008 soit l'année décisive pour cette évolution car bien des questions d'ordre économique restent en suspens.

Mais revenons à notre lecteur d'ebook Cybook Gen3.


Le Cybook Gen3

Cybook 01

Caractéristiques

  • Dimensions 188 x 118 x 8,5 mm pour 174 g
  • Ecran e-paper non tactile E Ink Vizplex 6
  • Résolution 800 x 600 pixels 4 niveaux de gris
  • Processeur Samsung 200 MHz
  • 16 Mo de RAM
  • 64 Mo de mémoire interne
  • Système d'exploitation Linux
  • Ports SD / MMC et mini USB
  • Prise casque 2,5 mm
  • Batterie 1000 mAh
  • Autonomie : environ 8.000 rafraîchissements d'écran

Le lecteur d'ebook Cybook Gen3 est distribué par la société française Bookeen qui le propose depuis le mois de novembre 2007. Alors que les premiers lecteurs de ce type coûtaient dans les 600 à 700 €, celui-ci est commercialisé au prix de 350 € nu ou 450 € dans une édition de luxe comprenant une série d'accessoires ( couverture de protection en cuir, carte mémoire, écouteurs... ).

Et le succès semble être au rendez-vous puisque dès les premières semaines, la société signalait un délai de traitement de la commande d'une dizaine de jours. Actuellement ( début janvier ), c'est la rupture de stock et un système de pré-commande a été instauré.

Cybook 02 Cybook 03

La version présentée ici est la version de base, sans les accessoires supplémentaires, ce qui explique la nudité de la boîte. A l'intérieur, on trouvera un fiche explicative, un câble USB et bien évidemment le lecteur. Ce qui surprend dès le premier contact avec le Cybook Gen3, c'est la finesse et la légèreté du produit.

Cybook 04

8,5 mm d'épaisseur, 174 g, ça ne fait pas lourd et on a presque peur de le manipuler. Mais l'impression disparaît rapidement à l'usage. Pour l'aspect général, c'est la sobriété qui est de mise, l'écran de 6" couvrant la majeure partie de la façade tandis qu'un pad directionnel est placé dans le coin inférieur droit. On suppose donc que la lecture se fait à deux mains, avec les pouces reposant sur la bande grise inférieure et le pouce droit servant aux manipulations.

Cybook 07 Cybook 05

Sur la partie supérieure, un bouton on / off est présent, ainsi que le port pour cartes mémoire SD ou MMC. Le côté gauche comporte quatre touches, avec de haut en bas :
  • accès au lecteur musical
  • accès au menu
  • retour en arrière
  • poubelle
Cybook 06 Cybook 18

Le côté droit est nu à l'exception de deux petites touches dans la partie inférieure pour gérer le volume sonore. Enfin, la partie inférieure comprend le port mini USB qui servira à la recharge et à la synchronisation / transfert des données, et la prise casque 2,5 mm, le tout à l'abri derrière un cache en caoutchouc.

Sur la face arrière, on notera simplement un trou Reset et le cache de la batterie 1000 mAh, maintenu par une vis.
Le Cybook Gen3 est protégé par une coque en plastique noir lisse qui offre l'avantage de la légèreté mais donne un toucher impersonnel, avec un bande gris sombre plus rugueuse près du pavé directionnel, à l'endroit où s'appuient les pouces.

L'impression générale est plutôt bonne, malgré la surprise de la légèreté au début. L'ensemble est discret mais attractif avec ses coloris noir et argent et possède des dimensions qui, si elles permettent pas de le glisser dans une poche, restent suffisamment réduites pour prévoir de l'emporter partout avec soi.


A l'usage

Cybook 08L'objectif principal du Cybook Gen3 concerne la lecture d'ebooks, ces livres numériques ne représentant que quelques centaines de Ko et pouvant donc être emportés en grande quantité dans un petit espace de stockage.

Là où la plupart des dispositifs utilisent un écran LCD rétroéclairé, le Cybook fait appel à un nouveau type d'affichage dit e-paper ou papier électronique. Ses propriétés particulières assurent une lisibilité plus proche de celle d'une feuille de papier, l'absence de rétroéclairage et une consommation d'énergie très faible associée à un maintien de son affichage sans consommation d'énergie.

L'écran utilise la technologie Vizplex de E Ink et se rapproche de l'expérience de lecture d'une feuille de papier. A ce titre, il faudra une source lumineuse pour pouvoir profiter de l'appareil.

D'autre part, l'écran ne provoque aucun scintillement et possède un très large angle de vision. Par ces aspects, on ne fait quasiment pas la différence entre un papier imprimé et un affichage e-paper. L'écran étant en noir et blanc, la comparaison est encore plus flagrante.

Mais l'un des points forts de ce type d'écran repose également sur sa précision. Les polices sont lissées et nettes et l'affichage d'images est convaincant, dans la limite des quatre niveaux de gris supportés par le Cybook. Cela apporte un confort de lecture indéniable au système.

Cybook 14


Cela joue un peu sur la réactivité de l'interface, qui doit également s'accommoder du temps de rafraîchissement de l'affichage. Celui-ci met une bonne demi-seconde pour changer de page, avec un effet "écran noir" destiné à effacer les résidus de l'affichage précédent. On peut désactiver l'effet mais certaines portions de l'affichage précédent peuvent rester visibles en surimpression.

Cybook 20 Cybook 09

Au démarrage, le Cybook met une vingtaine de secondes pour s'initialiser et s'ouvre sur la bibliothèque des documents présents sur l'appareil et / ou la carte mémoire SD. La navigation se fait via le pad directionnel et avec les touches du côté gauche.

Cybook 11 Cybook 12

Une fois dans un ebook, l'appui sur ce même bouton fait apparaître un menu, variable selon le type de document, permettant de régler certains paramètres, de modifier l'orientation de l'affichage ou la taille de la police ( quand c'est possible ).

Cybook 19

Enfin, on peut lire tout en écoutant de la musique grâce au lecteur MP3 présent. Ses fonctions sont très basiques ( en gros lecture ou arrêt ) mais, n'étant pas la fonction première du Cybook, cela ne porte pas préjudice à l'appareil.


Ce qu'on peut en faire

Mobipocket logoLe Cybook Gen3 est un pur lecteur d'ebook. A ce titre, il fonctionne en relation avec le distributeur en ligne Mobipocket, dont il permettra de lire les ouvrages gratuits ou payants au format .PRC. Il sera difficile d'y trouver les derniers romans du moment mais un réel catalogue est là.

En utilisant le logiciel gratuit Mobipocket Reader 6.1, il est également possible de synchroniser des flux d'information RSS parmi un large choix proposé. Ce n'est pas la vocation première du terminal mais la fonctionnalité est là, et rien n'empêche de synchroniser quelques flux d'actualité à lire tranquillement pendant le transport ou à tête reposée et loin d'un écran d'ordinateur.

Le Cybook Gen3 gère d'autres formats comme les fichiers PDF, HMTL et TXT. Mais pour les deux premiers, il existe un certain nombre de contraintes qui peuvent rendre leur usage délicat. La façon dont les fichiers sont construits jouent sur les possibilités de zoom pour les PDF, tandis que du côté HMTL, les pages  comportant des frames, du javascript et des tables ne pourront être lues  sur l'appareil.

Cybook 17 Cybook 16

Fichier PDF natif à gauche, le même fichier converti au format PRC à droite

Concrètement, il sera difficile de simplement copier une page Web pour la lire ensuite sur le lecteur d'ebook. Une parade peut être éventuellement trouvée en utilisant les convertisseurs présents dans Mobipocket Creator, autre application gratuite, qui transformera lesdits documents en fichiers PRC, mais parfois avec des résultats surprenants dans la mise en page.

Cybook 15

Bien restitué mais illisible, ou presque

Il reste toujours la solution de copier un article trouvé sur le Net dans un fichier texte mais là aussi mise en page et images risquent d'en faire les frais, sans compter la multiplication des manipulations nécessaires. En revanche, une fois ces obstacles franchis, c'est un régal de pouvoir accéder à un aride document technique sur le Cybook, comme s'il avait été imprimé, et sans avoir à s'user les yeux sur un écran d'ordinateur.

Si l'on considère l'exercice de lecture d'ebook sur le Cybook Gen3 par rapport à un PDA ou d'autres lecteurs d'ebook reposant sur un affichage LCD, l'affichage e-paper montre clairement sa supériorité au niveau du confort, et donc du plaisir, de lecture.

Certes, les amateurs du livre papier y trouveront toujours à redire, mais c'est un véritable saut qualitatif qui est réalisé avec ce type d'écran, conforté par la finesse, la légèreté de l'appareil et par son autonomie.

Cybook 10

Une vraie bibliothèque au creux de la main

Le temps n'est pas encore tout à fait venu pour obtenir directement le dernier best-seller sur son lecteur d'ebook mais son ouverture reste appréciable et permet de ne pas sentir limité à un unique catalogue. Pour des usages allant au-delà de la lecture d'ebook, comme la consultation de contenus régulièrement mis à jour, il faudra passer par la connexion USB pour assurer la synchronisation ou copier des données.

Bien sûr, une connectivité sans fil aurait alors été intéressante mais cela aurait conduit à sortir du cadre fixé par Bookeen, qui est celui du lecteur d'ebook avant tout.


Conclusion

Cybook 13Le Cybook Gen3 de Bookeen introduit une rupture avec le lecteur d'ebook traditionnel grâce à sa technologie d'écran e-paper. Lisible comme une feuille de papier, très peu gourmand en énergie, il apporte les solutions techniques qui manquaient il y a quelques années.

Les principales critiques portant sur l'ergonomie des lecteurs d'ebooks sont écartées, avec un appareil pas plus encombrant qu'un livre de poche, doté d'une autonomie pouvant aller jusqu'à 3 mois pour un lecteur moyen et capable d'emporter une bibliothèque entière.

L'utilisation de l'interface ne pose pas de problème particulier, à part un léger manque de réactivité parfois, associé à un pad directionnel un peu dur, mais rien de désagréable. Le rafraîchissement de l'écran se fait en environ une demi-seconde, soit à peu près le temps nécessaire pour tourner une vraie page.

On notera la finesse de l'écran qui assure la lisibilité des polices et permet d'afficher des images ou photos avec un bon degré de précision, malgré la limitation des quatre nuances de gris. L'appareil est très simple à manipuler, avec un menu sans excès d'options possibles et un nombre de boutons limités.



Pour ce qui est de l'offre disponible, l'autre grand problème pour l'adoption des ebooks, tout repose, ou presque, sur le catalogue de Mobipocket et de ses partenaires. A défaut d'accords étendus avec les grands éditeurs français, il sera difficile de trouver le dernier roman en date de tel ou tel auteur en vue. Et les prix des oeuvres dématérialisées ne sont pas forcément plus attractifs que leurs équivalents papier.

Les anglophones pourront profiter d'une offre plus large côté anglo-saxon mais il reste ici à construire l'offre de contenus propre à convaincre le plus grand nombre. Après l'aboutissement technique en 2007 grâce aux affichages e-paper, observera-t-on la révolution de l'accès au contenu en 2008 ?

C'est à espérer et c'est en tout cas une condition essentielle pour la constitution d'un marché de masse pour les ebooks. En attendant, le Cybook, avec sa compatibilité PDF, HTML et TXT, permettra de diversifier ses lectures et d'en emprunter une bonne part à Internet.

Sans compter la possibilité de gestion des flux RSS à lire ensuite son lecteur, mais selon un modèle qui devra être amélioré pour offrir tout son potentiel.



En conclusion, le Cybook Gen3 de Bookeen se révèle parfaitement adapté à sa fonction de lecture d'ebook grâce à ses caractéristiques techniques et montre que l'affichage e-paper a les moyens de produire une véritable révolution des usages de lecture numérique et d'accès aux oeuvres littéraires.

Après plusieurs départs manqués, l'industrie de l'ebook semble avoir là une ressource lui permettant de sortir de l'ombre et de s'adresser à un large public. Certes, il faut encore compter 350 € pour ce modèle, mais c'est déjà moitié moins que des produits comparables vendus il y a seulement un an.

Il ne fait pas de doute que les prix vont continuer à baisser et que la base d'utilisateurs va rapidement s'élargir. Mais pour que la réussite soit au rendez-vous, il faudra encore plus de contenus attractifs, qu'il s'agisse d'ouvrages, mais aussi de journaux ou de magazines.

Noir et blanc et statique aujourd'hui, l'affichage e-paper promet d'être coloré et animé demain, comme en témoignent les prototypes sans cesse plus élaborés et réactifs. Ils permettront alors de mettre en valeur une multitude de contenus.

Dans sa version actuelle, le Cybook Gen3 est conçu comme un substitut direct du livre papier, avec une utilisation similaire d'accès à des contenus fixes. On ne peut qu'espérer que les prochaines évolutions feront la part belle aux contenus dynamiques avec, pourquoi pas, un gestionnaire de flux RSS embarqué ou une plus grande souplesse des formats ( ou plus précisément au sein du format lui-même ) afin d'assurer un usage polyvalent, ouvert et capable de gérer les contenus multiformes de l'Internet.


+ Les plus
  • Ergonomie
  • Autonomie
  • Lisibilité de l'écran
  • Choix des formats
- Les moins
  • Conversion de documents pas toujours aisée
  • Petit manque de réactivité parfois

  • Partager ce contenu :
Dans le même style
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
Canardo offline Hors ligne Vétéran avatar 1611 points
Le #194983
il y a trois phrases coupées dans la page "à l'usage"
Christian D. away Absent Equipe GNT icone 2204 points
Le #194988
Pas bien compris ce qui s'est passé, mais c'est corrigé !
text2texte offline Hors ligne Vénéré avatar 2579 points
Le #194992
J'ai préféré l'iLiad, entre autres parce que le Cybook n'était pas disponible, mais force est d'admettre qu'il est tout aussi agréable de lire des documents ou un livre sur ce type de support que sur du papier.

Et de fait, le contraste et la précision des caractères, même en tout petit, est impressionnante. Quant à la demi seconde nécessaire pour tourner une page on l'oublie très vite (surtout si l'ouvrage est intéressant). Le seul point noir est éventuellement de rechercher un détail qui nous a échappé quelques pages en arrière.

Quant à l'absence de contenu, pour l'instant, elle offre une excellente occasion de relire ses classiques, non soumis au droit d'auteur et donc gratuits...
djcobrax offline Hors ligne Vétéran avatar 1267 points
Le #195001
Il est toujours passionnant de suivre l'évolution d'une technologie qui dans quelques années (décennies ?) sera présente presque partout dans le monde.

Lorsque l' e-paper sera plus pratique que le papier (5 ans ? 10 ans ?) et qu'il sera abordable (en gros le prix de 4 ou 5 livres) le succès sera aussi fulgurant que celui des lecteurs mp3 ou des téléphones portables.

L'univers de l'édition vivra alors une véritable révolution au moins équivalente à celle de la musique aujourd'hui et le livre "papier" deviendra un bel objet qu'on aura plaisir à offrir.
D Kaf offline Hors ligne Héroïque avatar 702 points
Le #197979
J'ai une petite question. Je suis bien tenté par ce Cybook, mais ce sera principalement pour la lecture d'ouvrages en PDF conçus pour le format A4. Sur le site de bookeen ils disent que le zoom n'est disponible que dans des formats prédéfinis (j'imagine 100%, 50% ...). Quelqu'un peut-il me renseigner sur l'ergonomie de ça ? notamment si l'on peut ensuite naviguer de façon pratique avec le pad dans la page zoomée ?
Christian D. away Absent Equipe GNT icone 2204 points
Le #198050
Sur l'ensemble des PDF que j'ai visionnés, il n'était pas possible de changer réellement le niveau de zoom. On peut afficher en mode portrait ou paysage ou afficher en pleine page ou pleine largeur.

Pour pouvoir les lire confortablement, il vaut mieux les reformater au format PRC via le logiciel gratuit Mobipocket Creator. La mise en page souffre un peu mais la taille des caractères devient réglable.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire