Le premier patron de TikTok démissionne après trois mois

Le par Jérôme G.  |  2 commentaire(s) | Source : Axios
tiktok

Kevin Mayer ne sera pas resté en poste bien longtemps. Moins de trois mois après sa nomination, le premier patron de TikTok démissionne dans un contexte politique tendu sous l'impulsion de Donald Trump.

Le 1er juin dernier, Kevin Mayer est devenu le premier patron de TikTok. Cette nomination de l'homme d'affaires, qui dirigeait auparavant la division Direct-to-Consummer & International de The Walt Disney Company et a supervisé le lancement de Disney+, avait été largement mise en avant par ByteDance.

Après un peu moins de trois mois, la maison-mère chinoise de TikTok va déjà devoir se passer des services et de la caution américaine Kevin Mayer qui occupait également le poste de directeur de l'exploitation de ByteDance.

" Nous sommes conscients que les dynamiques politiques de ces derniers mois ont considérablement modifié l'étendue du rôle de Kevin et nous respectons totalement sa décision. Nous le remercions pour le temps qu'il a passé dans l'entreprise et lui souhaitons bonne chance ", déclare TikTok.

En annonçant sa démission à ses collaborateurs, Kevin Mayer assure qu'elle n'a rien à voir avec l'entreprise elle-même. " En même temps, je comprends que le rôle pour lequel j'ai signé - y compris la direction de TikTok au niveau mondial - sera très différent en raison de l'action de l'administration américaine pour pousser à la vente de l'activité américaine ", ajoute-t-il.

TikTok

En début de semaine, la populaire application de partage de vidéos au format court a déposé une plainte en justice et s'attaque à l'administration Trump. TikTok conteste le décret signé par Donald Trump visant à interdire toute transaction américaine avec ByteDance ou ses filiales. Il pourrait avoir pour conséquence d'interdire l'utilisation de TikTok aux États-Unis.

Selon le président des États-Unis, il existe " des preuves crédibles qui me portent à croire que ByteDance pourrait prendre des mesures qui menacent de porter atteinte à la sécurité nationale des États-Unis. " En filigrane, de l'espionnage pour le gouvernement chinois avec des informations d'utilisateurs américains de TikTok.

TikTok conteste avec vigueur les allégations de l'administration Trump sur une supposée menace de sécurité nationale. Dans le même temps, Donald Trump se dit favorable à un rachat à ByteDance des activités de TikTok aux États-Unis par une société américaine. Jusqu'à percevoir une partie de la transaction pour le département du Trésor des États-Unis…

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
phebus29 offline Hors ligne Vétéran avatar 1682 points
Le #2106820
"qui me portent à croire" et "pourrait prendre des mesures qui menacent". Bref guerre économique contre la Chine bien visible avant les prochaines élections.
NannyFox offline Hors ligne Héroïque icone 752 points
Le #2106863
Un kévin à la tête de Tik Tok, ça paraissait pourtant le meilleur choix possible
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire