Très haut débit : le projet de déploiement solo de SFR n'a pas de sens, pour Stéphane Richard, PDG d'Orange

Le par  |  12 commentaire(s) Source : La Tribune
fibre optique

Sans grande surprise, le patron d'Orange se montre plutôt critique vis à vis du projet de déploiement fibre de SFR sans requérir d'argent public.

Largement dominant sur le marché de la fibre, l'opérateur Orange n'a aucun intérêt à voir la concurrence tenter de s'extirper du cadre du Plan France Très haut débit pour mener ses propres déploiements en se passant du financement public, comme vient de le proposer SFR.

Orange stéphane richardStéphane Richard, PDG de l'opérateur historique, monte donc logiquement au créneau pour dénoncer un projet qui n'a "pas de sens" et que le plan Très haut débit tel qu'il est formulé actuellement permettra d'atteindre les objectifs de couverture prévus pour 2022.

"Nous pensons que le cadre de régulation, tel qu'il existe aujourd'hui, fonctionne. Il faut peut-être l'ajuster à la marge pour gagner en temps et en efficacité. Mais globalement, il n'y a pas lieu de le remettre complètement en cause", a-t-il indiqué, mettant en avant le danger de retards s'il fallait en changer les règles du jeu maintenant.

Et de fustiger l'intention de SFR de monter en parallèle des projets de déploiement existants son propre réseau dans les zones moins denses, point également mis en avant par le gouvernement dans les négociations en cours pour créer un cadre au projet intermédiaire de "bon haut débit" pour 2020.

Sur ce terrain, c'est la couverture du territoire, et non celle de la population, qui va devoir être améliorée, où elle atteint moins de 60% pour chacun des opérateurs et 45% pour Free, arrivé plus tard sur le marché, note le journal La Tribune.

Les opérateurs n'y sont pas opposés mais discutent toujours des contreparties, comme l'allègement de l'impôt IFER et l'extension des durées d'utilisation des licences mobiles.

Stéphane Richard fait ainsi les comptes : "entre 6000 et 12000 antennes mobiles supplémentaires" seraient nécessaires, soit 600 millions à 1,2 milliard d'euros "à répartir entre les opérateurs".

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1975052
Perspicace le Steph'.
Le #1975053
Subutox a écrit :

Perspicace le Steph'.


Orange.

64,3 % État Français

23 % Bpifrance = 50% État Français, 50%Caisse des dépôts et consignations- État Français.



Le #1975054
Qu'est ce qui a du sens chez sfr depuis le rachat par drahi ?
Le #1975056
Drahi bénéficie d'un blanc-seing bancaire...

Mais la CIMA est en train de s'occuper de lui en portant plainte pour abus de biens sociaux...
Le #1975057
drahus a écrit :

Subutox a écrit :

Perspicace le Steph'.


Orange.

64,3 % État Français

23 % Bpifrance = 50% État Français, 50%Caisse des dépôts et consignations- État Français.




Je préfère quand même des données plus à jour datant de la dernière assemblée générale du 1er juin 2017, (plutôt que des infos de 2010 !), donc, principaux actionnaires :

1. Etat Français : 13,39%

2. Bpifrance Participations : 9,56%

3. Salariés : 5,37%

4. Amundi Asset Management : 5,01%

5. FCPE Cap Orange :4,99%

________________
source : http://www.boursorama.com/bourse/profil/profil.phtml?symbole=1rPORA
Le #1975064
salut

quand Orange fibre c'est pour tout les FAI.......
Le #1975072
ah le Richard "Nous pensons que le cadre de régulation, tel qu'il existe aujourd'hui, fonctionne." ! Alors lui si ont ne l'avais pas eu chez Orange ont l'avait en politique c'est sur .

Le #1975083
Subutox a écrit :

drahus a écrit :

Subutox a écrit :

Perspicace le Steph'.


Orange.

64,3 % État Français

23 % Bpifrance = 50% État Français, 50%Caisse des dépôts et consignations- État Français.




Je préfère quand même des données plus à jour datant de la dernière assemblée générale du 1er juin 2017, (plutôt que des infos de 2010 !) :

1. Etat Français : 13,39%

2. Bpifrance Participations : 9,56%

3. Salariés : 5,37%

4. Amundi Asset Management : 5,01%

5. FCPE Cap Orange :4,99%

________________
source : http://www.boursorama.com/bourse/profil/profil.phtml?symbole=1rPORA


ou sont passé les 62% restant....
Le #1975096
micropastis a écrit :

Subutox a écrit :

drahus a écrit :

Subutox a écrit :

Perspicace le Steph'.


Orange.

64,3 % État Français

23 % Bpifrance = 50% État Français, 50%Caisse des dépôts et consignations- État Français.




Je préfère quand même des données plus à jour datant de la dernière assemblée générale du 1er juin 2017, (plutôt que des infos de 2010 !) :

1. Etat Français : 13,39%

2. Bpifrance Participations : 9,56%

3. Salariés : 5,37%

4. Amundi Asset Management : 5,01%

5. FCPE Cap Orange :4,99%

________________
source : http://www.boursorama.com/bourse/profil/profil.phtml?symbole=1rPORA


ou sont passé les 62% restant....


Les chiffres du rapport annuel 2016 d'Orange sont les suivants (arrêtés au 31 décembre 2016):
Bpifrance Participations 9.56%
État Français 13.39%
Total Secteur Public 22,95 %

Personnel du Groupe 5.37% (sans compter actions au porteur)
Autodétention 0% (22 423 actions seulement)
Flottant 71,68 %

Dans le flottant il y a de nombreux fond d'investissement et des banques, les plus gros porteurs étant Norges Bank Investment Management, The Vanguard Group, Inc., Amundi Asset Management SA, DNCA Finance SA (racheté par Amundi récemment), Thornburg Investment Management, Inc., Blackrock.

De plus, il est clairement écrit: "aucun actionnaire autre que l’État, Bpifrance Participations et le Personnel du Groupe (en particulier par l’intermédiaire du Fonds Commun de Placement d’Entreprise Cap’Orange qui détient au 31 mars 2017 4,88% du capital social et 7,85% des droits de vote), ne possédait à la connaissance d’Orange
directement ou indirectement plus de 5 % du capital ou des droits de vote."
Note: "Comprend les actions détenues dans le cadre des plans d’épargne Groupe, notamment par l’intermédiaire des FCPE Cap’Orange et Orange Actions, ou sous la forme nominative": ce qui explique les 5.37% attribué à "Personnel du Groupe".

Enfin, "Suite à l’entrée en vigueur de la loi Florange du 29 mars 2014, l’État et le Fonds Commun de Placement d’Entreprise Cap’Orange bénéficient de droits de vote double sur les actions qu’ils détiennent au nominatif depuis plus de deux ans."

Pour finir, "au 31 décembre 2016, les investisseurs institutionnels détenaient 63,6 % du capital et les particuliers 8,1 %, se maintenant ainsi à peu près à leur niveau de l’année précédente."
Le #1975107
micropastis a écrit :

Subutox a écrit :

drahus a écrit :

Subutox a écrit :

Perspicace le Steph'.


Orange.

64,3 % État Français

23 % Bpifrance = 50% État Français, 50%Caisse des dépôts et consignations- État Français.




Je préfère quand même des données plus à jour datant de la dernière assemblée générale du 1er juin 2017, (plutôt que des infos de 2010 !) :

1. Etat Français : 13,39%

2. Bpifrance Participations : 9,56%

3. Salariés : 5,37%

4. Amundi Asset Management : 5,01%

5. FCPE Cap Orange :4,99%

________________
source : http://www.boursorama.com/bourse/profil/profil.phtml?symbole=1rPORA


ou sont passé les 62% restant....


Ce sont les principaux actionnaires" uniquement, pas la totalité.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]