Le fondeur TSMC confirme qu'il ne livrera plus de puces à Huawei à partir de septembre

Le par Christian D.  |  7 commentaire(s) | Source : The Register
TSMC wafer

Le président du conseil d'administration de TSMC a confirmé à ses actionnaires que les livraisons de composants au groupe TSMC cesseront à partir de septembre, suivant les restrictions commerciales imposées par les Etats-Unis.

Si Huawei a vu ses relations commerciales avec les entreprises high-tech nord-américaines fortement contraintes par le décret sur la sécurité nationale signé par Donald Trump en 2019, le contexte s'est encore durci cette année avec le blocage de l'accès au fondeur taiwanais TSMC.

Ce dernier produit entre autres les puces mobiles Kirin de HiSilicon pour Huawei qui constitue ainsi son deuxième plus gros client après Apple et fait partie de ces acteurs prêts à mettre la main à la poche pour profiter des dernières évolutions des technologies de gravure.

TSMC gravure

Le site The Register indique que Mark Liu, président du conseil d'administration de TSMC, a confirmé aux actionnaires que le fondeur stopperait les livraisons de puces d'ici le mois de septembre, sachant que les dernières commandes ont été prises à la mi-mai.

Les directives du BIS (Bureau of Industry and Security) n'ayant pas changé depuis le mois de mai et la période de commentaires publics qui a suivi, le fondeur taiwanais n'a d'autre choix que de se séparer de son pourtant précieux client.

TSMC a cependant déjà indiqué être en mesure de compenser cette perte avec ses autres gros clients de sorte que ses résultats financiers ne devraient pas être trop chamboulés.

Le fondeur travaille toujours à l'implantation d'un site de production en Arizona pour 12 milliards de dollars, de manière à permettre une relocalisation partielle aux Etats-Unis de la fabrication de certains composants.

De son côté, Huawei a vraisemblablement pu se constituer un stock de puces Kirin gravées en 5 nm pour ses prochains smartphones de référence mais il reste à voir quelle direction il prendra pour la suite, entre l'utilisation de processeurs mobiles tiers ou bien un changement de fondeur, avec le risque de se retrouver bloqué de la même façon.


  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Okutsuko Hors ligne Vétéran icone 1152 points
Le #2104265
Très honnêtement je vois difficilement Huawei perdurer en Occident sans Google sur le secteur Smartphone. C'est vraiment impensable pour les gens de faire sans.

Je fais pas de souci pour TSMC par contre, ils ont les reins solides et des techno qui avancent vites !
Adarion29 Hors ligne Vétéran avatar 1912 points
Le #2104271
Okutsuko a écrit :

Très honnêtement je vois difficilement Huawei perdurer en Occident sans Google sur le secteur Smartphone. C'est vraiment impensable pour les gens de faire sans.

Je fais pas de souci pour TSMC par contre, ils ont les reins solides et des techno qui avancent vites !


Il suffit de voir les remise constante sur les p40 pour s'en convaincre Huawei ne vend plus beaucoup ses nouveaux modèles en dehors de chine, et quand les p30 deviendront obsolète et trop cher a produire je doute que leur présence perdure.
jacob13 Hors ligne VIP icone 5545 points
Le #2104275
Je vois que si les USA continus ce jeu à la c*n,la Chine mettra peut être quelques années mais se rendra complétement indépendante technologiquement et là leur feront concurrences.
Fafa43 Hors ligne Vénéré avatar 2776 points
Le #2104284
"Les pires choses inimaginables ont souvent été faites avec les meilleurs intentions."
Et l'Homme créa les Etats-Unis
Mouve92 Hors ligne VIP icone 7856 points
Le #2104287
.
Il vas y avoir du sport :
.
Sous la pression de l'Elliott Management Corp de Paul Singer, un important investisseur de la SoftBank avec une participation d'environ 3 milliards de dollars, la société a annoncé en mars un plan de rachat d'actions de 41 milliards de dollars et de réduction de la dette. Cela pourrait inclure la vente d'actifs tels que Arm, ainsi que le rachat d'actions ordinaires à hauteur de 18 milliards de dollars. Le programme de SoftBank se déroulera au cours des quatre prochains trimestres financiers en tandem avec un programme de rachat séparé de 4,8 milliards de dollars.
.
SoftBank envisagerait la vente totale ou partielle de Arm pour renforcer les réserves de trésorerie de l'entreprise dans le cadre d'un programme de réduction de la dette de 41 milliards de dollars.
.
Le conglomérat japonais a mandaté la banque d'investissement Goldman Sachs pour explorer les deux options possibles – introduction en bourse (IPO) ou vente, et jauger l'intérêt du marché.
.
Et si une société Chinoise en prenait le contrôle l
.
skynet Hors ligne VIP icone 77367 points
Le #2104289
Mouve92 a écrit :

.
Il vas y avoir du sport :
.
Sous la pression de l'Elliott Management Corp de Paul Singer, un important investisseur de la SoftBank avec une participation d'environ 3 milliards de dollars, la société a annoncé en mars un plan de rachat d'actions de 41 milliards de dollars et de réduction de la dette. Cela pourrait inclure la vente d'actifs tels que Arm, ainsi que le rachat d'actions ordinaires à hauteur de 18 milliards de dollars. Le programme de SoftBank se déroulera au cours des quatre prochains trimestres financiers en tandem avec un programme de rachat séparé de 4,8 milliards de dollars.
.
SoftBank envisagerait la vente totale ou partielle de Arm pour renforcer les réserves de trésorerie de l'entreprise dans le cadre d'un programme de réduction de la dette de 41 milliards de dollars.
.
Le conglomérat japonais a mandaté la banque d'investissement Goldman Sachs pour explorer les deux options possibles – introduction en bourse (IPO) ou vente, et jauger l'intérêt du marché.
.
Et si une société Chinoise en prenait le contrôle l
.


Oui, Softbank a besoin de pognon à cause de son fond d'investissement en perte :

https://www.01net.com/actualites/arm-fait-exploser-le-prix-de-certaines-de-ses-licences-1949256.html

Qui va trinquer au bout ? Nous !
wawa91 Hors ligne Habitué avatar 163 points
Le #2104466
C"est pas grave Huawei va mettre au point sa propre usine qui piquera des parts de marché à TSMC,et dans le même temps APPLE décidera de fabriquer ses propres puces en interne et alors il n'auront plus que les yeux pour pleurer!
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar