Semiconducteurs : TSMC détaille sa future gravure en 5 nm

Le par  |  5 commentaire(s) Source : AnandTech
TSMC wafer

Le fondeur taiwanais TSMC est le premier à se lancer sur la gravure en 7 nm, lui permettant d'attirer de précieux clients. Au-delà, c'est la gravure 7 nm EUV qui se profile l'an prochain, et ensuite la gravure en 5 nm pour des performances encore optimisées.

Avec la production du SoC Apple A12 des iPhone de 2018 et sans doute le SoC Kirin 980 pour Huawei, le fondeur taiwanais TSMC est le premier à permettre la gravure de composants électroniques en 7 nm, baptisée CLN7FF.

TSMC logo Pour battre Samsung sur son propre terrain, le fondeur n'a pas attendu de passer par la lithographie EUV (Extreme Ultra Violet), plus efficace. Cette étape est prévue en 2019 et permettra de proposer une deuxième génération de gravure en 7 nm, ou CLN7FF+.

Elle devrait permettre d'accroître légèrement la densité en transistors et réduire encore un peu la consommation d'énergie par rapport à la gravure CLN7FF. Mais déjà se prépare chez TSMC la gravure en 5 nm CLN5, attendue vers 2020 (la gravure en 3 nm arriverait quant à elle vers 2025).

Il s'agira en fait d'une optimisation des procédés de gravure en 7 nm par lithographie EUV permettant de multiplier par 1,8 la densité en transistors par rapport à CLN7FF tout en réduisant encore la consommation d'énergie de 20%, relève le site AnandTech.

TSMC promet également de déployer une technique ELTV (Extremely Low Threshold Voltage) qui devrait permettre d'augmenter la fréquence des puces de 25%.

AnandTech note tout de même que les progressions entre ces différentes évolutions restent contenues, confirmant la difficulté grandissante à faire progresser la technologie.

Faute de gains significatifs, seuls les très gros clients, capables de passer commande pour des dizaines de millions de composants électroniques, pourraient opter pour les dernières technologies de gravure, tandis que les autres vont être amenés à sauter certaines étapes du cycle évolutif.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2012672
Wow 3nm en 2025......et elle pour quand la vraie révolution pour mettre le vieux silicium a la retraite ?
Le #2012698
kevstopper a écrit :

Wow 3nm en 2025......et elle pour quand la vraie révolution pour mettre le vieux silicium a la retraite ?


A mon avis, c'est comme pour tout : quand un fondu aura mis des milliards pour prouver qu'on peut faire avec autre chose...

Tant que ça reste théorique, ca reste risqué... (en terme de dépenses, bien sûr)
Le #2012707
lebonga a écrit :

kevstopper a écrit :

Wow 3nm en 2025......et elle pour quand la vraie révolution pour mettre le vieux silicium a la retraite ?


A mon avis, c'est comme pour tout : quand un fondu aura mis des milliards pour prouver qu'on peut faire avec autre chose...

Tant que ça reste théorique, ca reste risqué... (en terme de dépenses, bien sûr)


Quand on voit les dizaines de milliards investis pour réduire le nœud de gravure, je me dis que c'est pas forcément plus rentable de continuer sur le silicium...
Le #2012720
Safirion a écrit :

lebonga a écrit :

kevstopper a écrit :

Wow 3nm en 2025......et elle pour quand la vraie révolution pour mettre le vieux silicium a la retraite ?


A mon avis, c'est comme pour tout : quand un fondu aura mis des milliards pour prouver qu'on peut faire avec autre chose...

Tant que ça reste théorique, ca reste risqué... (en terme de dépenses, bien sûr)


Quand on voit les dizaines de milliards investis pour réduire le nœud de gravure, je me dis que c'est pas forcément plus rentable de continuer sur le silicium...


cf. mon 1° paragraphe : là, on sait faire, et ça marche... Mais quand on sait pas faire et que c'est même pas sûr que ça marche, les investisseurs ne se mouillent pas...
Le #2012839
Safirion a écrit :

lebonga a écrit :

kevstopper a écrit :

Wow 3nm en 2025......et elle pour quand la vraie révolution pour mettre le vieux silicium a la retraite ?


A mon avis, c'est comme pour tout : quand un fondu aura mis des milliards pour prouver qu'on peut faire avec autre chose...

Tant que ça reste théorique, ca reste risqué... (en terme de dépenses, bien sûr)


Quand on voit les dizaines de milliards investis pour réduire le nœud de gravure, je me dis que c'est pas forcément plus rentable de continuer sur le silicium...


Je pense qu'ils ont du y penser, et qu'ils y pensent toujours A mon avis les calculs de rentabilité ils maitrisent
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme