Fusion des systèmes de messagerie de Facebook : la DPC sur le qui-vive

Le par  |  1 commentaire(s)
Oneloupe logo

Avec son projet de rapprochement de WhatsApp, Instagram et Messenger pour la messagerie, Facebook va être surveillé comme le lait sur le feu.

Facebook a initié un projet d'intégration de ses services de messagerie sur WhatsApp, Instagram et Messenger. Via une unification de l'architecture technique, il est prévu de rendre ces applications compatibles entre elles, tout en généralisant le chiffrement de bout en bout.

Sans grande surprise, ce projet - qui n'en est qu'à ses débuts - a attiré l'attention de la Data Protection Commission. L'autorité irlandaise de protection des données indique avoir demandé à Facebook Irlande (siège européen de Facebook) des précisions en urgence.

" La DPC examinera de très près les projets de Facebook au fur et à mesure de leur développement, en particulier dans la mesure où ils impliquent le partage et la fusion de données personnelles entre différentes sociétés de Facebook. "

whatsapp-instagram-messenger

L'autorité irlandaise souligne par ailleurs que tout devra se faire le cas échéant dans le respect des exigences du Règlement général sur la protection des données (RGPD).

On se souviendra que fin 2017, la Cnil avait mis WhatsApp en demeure pour le transfert illégal des données de ses utilisateurs à Facebook, sans l'obtention de leur consentement.

Au Royaume-Uni, WhatsApp avait pris l'engagement public de ne pas partager des données personnelles d'utilisateurs avec Facebook jusqu'à l'entrée en vigueur du RGPD, puis de se conformer à ce dernier en cas de partage de données.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2049237
Cette fusion est une bonne chose, surtout si je peux tout avoir dans l'app Messenger (mais je crois que je rêve un peu)
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme