Apple : les analystes plus prudents sur la croissance à moyen terme

Le par  |  5 commentaire(s)
logo_pro_apple

Mauvais début de semaine pour Apple qui voit son cours reculer de 1% dès l'ouverture après qu'un analyste a abaissé sa prévision de valeur de l'action sur fond de ralentissement de la croissance des ventes.

En début d'année, quand Apple a vu son cours passer de 400 à 500 dollars, puis à 600 dollars en l'espace de deux mois, beaucoup d'analystes se sont précipités pour modifier leur objectif de cours qui tournait jusqu'alors vers les 700 dollars.

On a vu alors apparaître des prévisions de moyen terme à 800, 900 voire 1000 dollars, alors qu'étaient attendus un nouvel iPad et un nouvel iPhone, sans compter un iPad Mini dont la rumeur circulait depuis longtemps et qui s'est finalement cristallisée.

Mais si le cours a bien dépassé un court moment les 700 dollars, le reflux a été rapide depuis septembre et l'annonce de l'iPad Mini n'a finalement pas donné l'impulsion suivante qui aurait dû aider le cours à continuer de croître.

Depuis, les ratés du service Maps made in Apple, les incertitudes sur les quantités d'appareils produits et la pression accentuée d'Android, associée à des nouvelles mitigées venant de Chine ont contribué à ramener le cours vers les 540 dollars.


Perspectives moins favorables dans un an
Certes, les analystes s'attendent à de très fortes ventes (Le Figaro sort ce jour le chiffre non sourcé de 47,5 millions d'iPhone écoulés pour le dernier trimestre 2012, valeur que nous indiquions déjà il y a une semaine et en indiquant la provenance) pour la fin d'année actuelle et une belle progression sur l'exercice fiscal en cours mais l'euphorie du début d'année sur un plus long terme n'y est plus.

Pour preuve, Peter Misek, analyste chez Jefferies a revu à la baisse l'objectif de cours d'Apple, le faisant passer de 900 dollars à 800 dollars. La perspective reste donc positive mais on craint désormais un ralentissement de la croissance des ventes d'iPhone sur l'exercice fiscal 2014 (qui correspond à la période débutant en octobre 2013 ) du fait de la saturation du marché US et une pression accrue sur les marges.

Cette révision a aussitôt déclenché un mouvement de repli de la valeur de l'action Apple, de l'ordre de 1%, à l'ouverture des marchés, avant de se reprendre et de repasser au-dessus des 533 dollars de début de séance.


Au jeu des 7 familles d'Apple, je voudrais...
Peter Misek estime qu'un iPhone 5S sera lancé sur la période juin / juillet 2013 et anticipe des améliorations du côté de l'écran, de l'APN, de la batterie et le support de la technologie NFC. Il pourrait être proposé en capacité 128 Go et utiliser un affichage IGZO pour un écran Retina+. Et il pourrait être proposé en plusieurs coloris. Tout ceci fait un peu liste au Père Noël.

L'analyste croit lui aussi qu'un iPhone low cost sera dévoilé mi-2013, avec un prix compris entre 200 et 250 dollars, tout en indiquant, une fois de plus, que le produit n'a pas encore obtenu le feu vert de la direction et qu'il représente un danger pour la marge brute du groupe.

Misek prédit également un iPad de 5ème génération, toujours sur la période de juin, avec un affichage IGZO pour l'affiner et réduire son poids, de même qu'un iPad Mini aux caractéristiques légèrement revisitées, un affichage Retina et un choix de coloris. Pour une iTV, il vaudra mieux attendre la fin 2013.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1112622
Pourquoi on écoute (et on relait) encore ces guignols d'analystes ? Non seulement GNT joue le jeu du capitalisme sauvage, mais en plus ces mecs là sont nuisibles au développement commercial des sociétés citées...
Le #1112762
J'attends de voir l'ail phone 24 pour voir ce qu'il va offrir pour 800$.
patheticcockroach Hors ligne VIP 7663 points
Le #1112862
graveen a écrit :

Pourquoi on écoute (et on relait) encore ces guignols d'analystes ? Non seulement GNT joue le jeu du capitalisme sauvage, mais en plus ces mecs là sont nuisibles au développement commercial des sociétés citées...


Surtout que les analystes bien souvent se contentent, comme la météo en son temps, de prédire l'évolution du cours qui a déjà eu lieu. La preuve avec ces ajustements de prévision qui au final consistent juste en [les prévisions d'avant] - [le cours perdu depuis la date à laquelle ces prévisions ont été faites]. Le plus hallucinant dans tout ça, c'est que ces analystes, en plus d'être lus ou écoutés, gagnent bien leur vie...
Le #1112922
Apple par ici, Apple par là, Apple fait ci ... Apple fait ca ... Ca y est ! C'est décidé ! Ma prochaine compote sera faite de poires (heu ... rien avoir avec les fans de la marque)

Ulysse, tu sors ou quelqu'un d'autre va s'en charger ...
Le #1113392
graveen a écrit :

Pourquoi on écoute (et on relait) encore ces guignols d'analystes ? Non seulement GNT joue le jeu du capitalisme sauvage, mais en plus ces mecs là sont nuisibles au développement commercial des sociétés citées...


J me fais régulièrement la même réflexion : qui paie ces %*$@§!µ* d'analyses , ça doit être Apple, non ?

A part Apple,qui bénéficie ainsi d'une énorme couverture médiatique et publicitaire déguisée, reprise par tous les sites techno-machin-truc, puis par les sites grand public, --- sans jamais le moindre recul ou distance par rapport à des infos ... douteuses ---, qui peut avoir le moindre intérêt à payer ces cochonneries d' "analyses" prospectives foireuses ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]