Des dispositifs électroniques sans fil et solubles pour révolutionner la médecine

Le par  |  1 commentaire(s) Source : Wired
circuit soluble (2)

Dans un futur proche, des dispositifs électroniques pourraient être placés dans les blessures du corps pour aider à la guérison avant de se dissoudre totalement dans l’organisme.

Les scientifiques travaillent actuellement à la réalisation d’un circuit électronique qui serait positionné dans une blessure, et qui serait activé sans fil pour lui ordonner de libérer de la chaleur afin de détruire des bactéries.

circuit soluble (2)  La thérapie par la chaleur permettrait de combattre les microbes les plus résistants au médicament, et l’électronique développée serait ensuite absorbée par l’organisme humain une fois la guérison accomplie.

Le scénario semble fantaisiste et pourtant les chercheurs sont en bonne voie et expérimentent déjà des prototypes sur des rongeurs.

Le développement d’un système de ce genre devrait marquer une étape significative et lancer une nouvelle ère des dispositifs électroniques de soins biocompatibles. Des systèmes de ce genre pourraient ainsi être employés pour stimuler les nerfs ou la pousse des os, aider à la cicatrisation des plaies, délivrer des médicaments de façon progressive, ou agir comme des antibiotiques.

Les circuits développés seront contrôlés par ondes radio et entièrement constitués de matériaux solubles dans l’eau à base de nanomembranes de silice, du magnésium et de la soie.

Dissolving L’antenne des dispositifs sera constituée d’une couche de magnésium appliquée sur un fil de soie. Avec une épaisseur de seulement 500 nm, elle devrait se dissoudre totalement dans de l’eau désionisée à température ambiante en deux heures seulement. Une version six fois plus épaisse pourrait durer quelques jours dans le corps humain.

C’est l’antenne qui captera les signaux radio et les transformera en électricité. Une démonstration a été faite récemment et a prouvé que le dispositif était capable de convertir 15% des ondes radio émises à 2 mètres de distance en électricité pour alimenter une LED.

Les expériences se concentrent actuellement sur un dispositif capable de générer de la chaleur à partir des ondes radio captées. Testés sur des rongeurs, les scientifiques sont parvenus à faire augmenter la chaleur autour de l’implant de quelques degrés sans entrainer de fibrose ou d’inflammation des tissus.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1330702
Super intéressant! pour des mouchards!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]