E-paper : E-Ink rêve de claviers, montres, affichages...

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Digitimes
E-Ink logo

Les affichages électrophorétiques ( e-paper ) ont révélé leurs qualités avec les lecteurs d'ebooks. Mais ils pourraient trouver de nombreux autres débouchés que le taiwanais E-Ink compte bien exploiter.

E-Ink logoLes affichages e-paper ont constitué une petite révolution dans le domaine des lecteurs d'ebooks, contribuant à faire décoller le marché ( au moins aux Etats-Unis ). Ne nécessitant pas de rétroéclairage, offrant une lisibilité proche de celle d'une feuille de papier et consommant très peu d'énergie, ils ont naturellement trouvé place dans des liseuses telles que le Kindle d' Amazon ou les différents lecteurs de Sony.

C'est à Taiwan que se trouvent les principaux fournisseurs d'affichages électrophorétiques et cette technologie y est considérée comme un axe stratégique au point que le gouvernement taiwanais a lancé fin 2009 un plan de soutien pour maintenir son avance technologique alors que les groupes coréens et chinois commencent à s'y intéresser de près.

Parmi les sociétés taiwanaises les plus actives dans le domaine, on trouve E-Ink qui s'est fait un nom en fournissant les affichages de nombreux lecteurs e-paper. Mais, face à la montée de la concurrence, elle explore les possibilités d'autres débouchés.


De multiples débouchés possibles
Observant l'augmentation de la demande de certains fabricants, dont Samsung Electronics, pour des affichages e-paper destinés à remplacer le clavier physique de certains téléphones portables, E-Ink veut placer ses écrans dans de nombreuses applications qui pourraient aller du clavier de téléphone ou d'ordinateur à la montre en passant par les étiquettes ou les affichages publicitaires.

Autant de pistes qui sont déjà explorées par d'autres sociétés, comme le français Nemoptic ou le néerlandais Liquavista ( même si la technologie employée est différente ). Un clavier utilisant la technologie d'affichage électrophorétique ( voir le prototype de DoCoMo ) peut ainsi faire apparaître différents caractères sur les touches, selon la localisation ( en fonction de la langue dans laquelle le produit est commercialisé ) ou selon des besoins spécifiques ( faire apparaître un panneau de contrôle du lecteur musical, par exemple ).

E-Ink a ainsi mis en place deux divisions, l'une consacrée aux lecteurs d'ebooks, qui restent sa source principale de fourniture d'écrans, et l'autre qui se charge des applications non liées aux liseuses. La société va par ailleurs nouer des partenariats avec des fabricants et des intégrateurs pour accélérer l'adoption des affichages électrophorétiques dans les systèmes informatiques.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]