Taxe Google : l'Italie vote un dispositif pour forcer Google à payer plus d'impôts

Le par  |  14 commentaire(s) Source : Le Figaro
logo-google

L'Italie s'attaque à la question de l'optimisation fiscale pratiquée par Google en votant une mesure qui devrait obliger le géant américain à payer plus d'impôts dans le pays.

L'optimisation fiscale pratiquée par les grands groupes américains fait l'objet de nombreuses critiques en Europe et les études pointent régulièrement l'écart entre le chiffre d'affaires réalisé et l'impôt sur les entreprises versé.

Récemment encore, cet écart était mis en valeur dans le cas de Google en France, mais d'autres pays européens ont aussi adressé des critiques à l'égard de stratégies d'optimisation fiscale tellement bien rodées qu'elles permettent de payer des impôts minimes au regard de l'activité des multinationales.

logo-google Ainsi, si Google a déclaré 193 millions d'euros de chiffre d'affaires en France en 2012 et a versé 6,5 millions d'euros d'impôt sur les entreprises, son chiffre d'affaires effectif serait de 1,4 milliard d'euros, selon une étude de la société VRDCI.

Ces méthodes ne sont pas illégales mais elles créent un déséquilibre avec les entreprises nationales, dont le chiffre d'affaires se voit beaucoup plus lourdement imposé. Et c'est en Italie que vient d'être prise une première mesure visant à obliger Google à payer plus d'impôt.

La mise en place d'une taxe Google a été votée pour forcer le géant du Web à passer par des intermédiaires italiens pour gérer ses revenus publicitaires, au lieu d'acteurs installés dans des pays à la fiscalité très favorable, en Irlande notamment.

Avec cette mesure, les députés italiens espèrent générer de 100 à 150 millions d'euros d'impôt supplémentaire, mais elle suscite aussi la crainte de certains de voir les grandes entreprises fuir le pays. Le sujet est sensible et fait l'objet d'évaluations jusqu'au niveau européen.

Face à la jungle des législations fiscales, toute modification des règles du jeu peut entraîner des effets inattendus allant bien au-delà de ce qui était initalement visé. D'où les appels à la prudence et à la concertation face à ce qui peut se transformer en effet domino.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1603892
Enfin un pays qui a le courage de gérer le problème...
Le #1603932
bugmenot a écrit :

Enfin un pays qui a le courage de gérer le problème...


Ha oui c'est vrai avec tout les fainéants de fonctionnaires et politiques qu'il y a nourrir il faut ramasser l'argent sur le dos des entreprises comme en France.
Le #1604002
jeanlucesi a écrit :

bugmenot a écrit :

Enfin un pays qui a le courage de gérer le problème...


Ha oui c'est vrai avec tout les fainéants de fonctionnaires et politiques qu'il y a nourrir il faut ramasser l'argent sur le dos des entreprises comme en France.


C'est vrai que c'est vachement plus juste de saigner nos entreprises locales et de laisser Big Brother s'engraisser sans frais et à leurs dépens...
Le #1604022
bugmenot a écrit :

jeanlucesi a écrit :

bugmenot a écrit :

Enfin un pays qui a le courage de gérer le problème...


Ha oui c'est vrai avec tout les fainéants de fonctionnaires et politiques qu'il y a nourrir il faut ramasser l'argent sur le dos des entreprises comme en France.


C'est vrai que c'est vachement plus juste de saigner nos entreprises locales et de laisser Big Brother s'engraisser sans frais et à leurs dépens...


J'ai oublié le nom de l'entreprise italienne qui est sur le marché de Google. On entend parler d'une petite PME qui s'appellerait Microsofti mais je n'en sais pas plus.
Le #1604072
penseurodin a écrit :

bugmenot a écrit :

jeanlucesi a écrit :

bugmenot a écrit :

Enfin un pays qui a le courage de gérer le problème...


Ha oui c'est vrai avec tout les fainéants de fonctionnaires et politiques qu'il y a nourrir il faut ramasser l'argent sur le dos des entreprises comme en France.


C'est vrai que c'est vachement plus juste de saigner nos entreprises locales et de laisser Big Brother s'engraisser sans frais et à leurs dépens...


J'ai oublié le nom de l'entreprise italienne qui est sur le marché de Google. On entend parler d'une petite PME qui s'appellerait Microsofti mais je n'en sais pas plus.


Google ce n'est pas que la recherche et Android, c'est aussi la régie publicitaire, le comparateur de prix Google Shopping, Youtube, etc, etc, et tout plein de startups croquées chaque années.
Alors les concurrents italiens je sais pas, mais en France on pourra citer Effiliation, Prixdunet, Twenga, Dailymotion...
Le #1604172
bugmenot a écrit :

penseurodin a écrit :

bugmenot a écrit :

jeanlucesi a écrit :

bugmenot a écrit :

Enfin un pays qui a le courage de gérer le problème...


Ha oui c'est vrai avec tout les fainéants de fonctionnaires et politiques qu'il y a nourrir il faut ramasser l'argent sur le dos des entreprises comme en France.


C'est vrai que c'est vachement plus juste de saigner nos entreprises locales et de laisser Big Brother s'engraisser sans frais et à leurs dépens...


J'ai oublié le nom de l'entreprise italienne qui est sur le marché de Google. On entend parler d'une petite PME qui s'appellerait Microsofti mais je n'en sais pas plus.


Google ce n'est pas que la recherche et Android, c'est aussi la régie publicitaire, le comparateur de prix Google Shopping, Youtube, etc, etc, et tout plein de startups croquées chaque années.
Alors les concurrents italiens je sais pas, mais en France on pourra citer Effiliation, Prixdunet, Twenga, Dailymotion...


Prend le morceau de Google que tu veux, il n'y a pas de boites européennes en face qui soit un leader mondial contrarié de Google (la vraie question c'est pourquoi). Les boites qui ont réussi à survivre dans leurs niches ne rêvent que d'être rachetées par un géant (américain). La loi italienne est évidement contraire aux traités européens mais dans l'état ou est la commission ça peut faire illusion un certain temps. L'Italie (et les autres) pourrait sortir d'une fiscalité obsolète mais ils ne le feront pas pour des raisons de copinage et de magouille. En attendant si on cherche à qui ça profite, on est bien obligé de penser à une autre boite américaine qui doit bien rigoler.
Le #1604202
bugmenot a écrit :

jeanlucesi a écrit :

bugmenot a écrit :

Enfin un pays qui a le courage de gérer le problème...


Ha oui c'est vrai avec tout les fainéants de fonctionnaires et politiques qu'il y a nourrir il faut ramasser l'argent sur le dos des entreprises comme en France.


C'est vrai que c'est vachement plus juste de saigner nos entreprises locales et de laisser Big Brother s'engraisser sans frais et à leurs dépens...


Nos entreprises n'ont qu'à bosser comme les Américains au lieu de tout le temps se plaindre et demander des subventions.
Le #1604222
penseurodin a écrit :

bugmenot a écrit :

penseurodin a écrit :

bugmenot a écrit :

jeanlucesi a écrit :

bugmenot a écrit :

Enfin un pays qui a le courage de gérer le problème...


Ha oui c'est vrai avec tout les fainéants de fonctionnaires et politiques qu'il y a nourrir il faut ramasser l'argent sur le dos des entreprises comme en France.


C'est vrai que c'est vachement plus juste de saigner nos entreprises locales et de laisser Big Brother s'engraisser sans frais et à leurs dépens...


J'ai oublié le nom de l'entreprise italienne qui est sur le marché de Google. On entend parler d'une petite PME qui s'appellerait Microsofti mais je n'en sais pas plus.


Google ce n'est pas que la recherche et Android, c'est aussi la régie publicitaire, le comparateur de prix Google Shopping, Youtube, etc, etc, et tout plein de startups croquées chaque années.
Alors les concurrents italiens je sais pas, mais en France on pourra citer Effiliation, Prixdunet, Twenga, Dailymotion...


Prend le morceau de Google que tu veux, il n'y a pas de boites européennes en face qui soit un leader mondial contrarié de Google (la vraie question c'est pourquoi). Les boites qui ont réussi à survivre dans leurs niches ne rêvent que d'être rachetées par un géant (américain). La loi italienne est évidement contraire aux traités européens mais dans l'état ou est la commission ça peut faire illusion un certain temps. L'Italie (et les autres) pourrait sortir d'une fiscalité obsolète mais ils ne le feront pas pour des raisons de copinage et de magouille. En attendant si on cherche à qui ça profite, on est bien obligé de penser à une autre boite américaine qui doit bien rigoler.


"il n'y a pas de boites européennes en face qui soit un leader mondial contrarié de Google"
=>Bah faudrait savoir, on parle de PME ou de boîte leader mondiale ?

"(la vraie question c'est pourquoi)"
=>Ben avan de devenir leader mondial, on commence en étant une petite PME assomée par la fiscalité, et on en revient à mon premier post. Ca suffit pas comme explication ?

" En attendant si on cherche à qui ça profite, on est bien obligé de penser à une autre boite américaine qui doit bien rigoler."
=>C'est toujours mieux que rien. Un duopole de 2 concurrents qui peuvent pas se saquer, c'est toujours mieux qu'un monopole, surtout quand celui-ci est détenu par le champion du "big-brothering".
Le #1604232
jeanlucesi a écrit :

bugmenot a écrit :

jeanlucesi a écrit :

bugmenot a écrit :

Enfin un pays qui a le courage de gérer le problème...


Ha oui c'est vrai avec tout les fainéants de fonctionnaires et politiques qu'il y a nourrir il faut ramasser l'argent sur le dos des entreprises comme en France.


C'est vrai que c'est vachement plus juste de saigner nos entreprises locales et de laisser Big Brother s'engraisser sans frais et à leurs dépens...


Nos entreprises n'ont qu'à bosser comme les Américains au lieu de tout le temps se plaindre et demander des subventions.


Pour bosser comme des américains il faut des taxes et une législation du travail comme les américains !!
Le #1604352
bugmenot a écrit :

jeanlucesi a écrit :

bugmenot a écrit :

jeanlucesi a écrit :

bugmenot a écrit :

Enfin un pays qui a le courage de gérer le problème...


Ha oui c'est vrai avec tout les fainéants de fonctionnaires et politiques qu'il y a nourrir il faut ramasser l'argent sur le dos des entreprises comme en France.


C'est vrai que c'est vachement plus juste de saigner nos entreprises locales et de laisser Big Brother s'engraisser sans frais et à leurs dépens...


Nos entreprises n'ont qu'à bosser comme les Américains au lieu de tout le temps se plaindre et demander des subventions.


Pour bosser comme des américains il faut des taxes et une législation du travail comme les américains !!


Et voilà on y arrive!!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]