iPhone de San Bernardino : le hack du FBI ne fonctionnera pas sur les versions plus récentes

Le par  |  3 commentaire(s) Source : 9to5MAc
iPhone-5c-case

La méthode du FBI pour contourner les défenses de l'iPhone 5C de San Bernardino et accéder aux données ne fonctionne pas sur des versions plus récentes de l'iPhone.

iPhone-5CAprès plusieurs mois de bras de fer entre Apple et le FBI concernant le déblocage d'un iPhone 5C utilisé par l'un des auteurs de la tuerie de San Bernardino en décembre 2015, les requêtes judiciaires ont été suspendues, l'agence gouvernementale annonçant avoir obtenu une méthode d'une tierce partie pour accéder aux données de l'appareil malgré les systèmes de sécurité en place.

La technique en question n'a pas été révélée, pas plus que le nom de son fournisseur (même s'il pourrait s'agir de la société Cellebrite spécialisée dans l'extraction d'informations dans les téléphones portables) et l'une des questions qui s'est aussitôt posée était de savoir si cette méthode fonctionnait aussi avec les autres variantes de l'iPhone.

La réponse à cette interrogation a été directement fournie par James Comey, directeur du FBI, qui a indiqué que l'outil acheté pour débloquer l'iPhone de San Bernardino a un spectre étroit et ne permet pas de débloquer les iPhone les plus récents, pas plus que l'iPhone 5S.

Pour le site 9to5Mac, cette affirmation tend à suggérer que c'est bien la méthode dite de NAND mirroring qui a été utilisée. Cette technique, qui vise à dupliquer le contenu de la mémoire Flash et à tenter de trouver le code par force brute est possible sur l'Apple A6 de l'iPhone 5C mais pas sur les générations suivantes (Apple A7 et ultérieur) qui disposent d'un mécanisme spécial, baptisé Secure Enclave, qui décompte les tentatives de déblocage même en dupliquant la mémoire, et entraînant l'effacement du contenu au bout de dix tentatives erronées.

L'indication du directeur du FBI ne prouve pas que ce soit bien cette technique qui ait été utilisée mais elle reste cohérente avec son utilisation. Ce qui signifierait aussi qu'il n'y a pas vraiment eu de faille exploitée dans les iPhone et que les derniers modèles restent sécurisés, même pour les agences gouvernementales.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1888828
C'est du pipeau marketing organisé entre Apple d'un coté et le FBI et la NSA de l'autre. On essaye de faire croire que les iphones sont sécurisés pour rassurer les malfaiteurs et terroristes mais aussi et surtout pour continuer à espionner les naïves entreprises européennes
Le #1888846
Magic2016 a écrit :

C'est du pipeau marketing organisé entre Apple d'un coté et le FBI et la NSA de l'autre. On essaye de faire croire que les iphones sont sécurisés pour rassurer les malfaiteurs et terroristes mais aussi et surtout pour continuer à espionner les naïves entreprises européennes


Surtout que celui qui affronte la NSA s'expose à un "tragique accident" dans la plupart des cas
Le #1888906
Magic2016 a écrit :

C'est du pipeau marketing organisé entre Apple d'un coté et le FBI et la NSA de l'autre. On essaye de faire croire que les iphones sont sécurisés pour rassurer les malfaiteurs et terroristes mais aussi et surtout pour continuer à espionner les naïves entreprises européennes


Oui oui oui oui oui oui
Illuminatis /_ (<= triangle)

Regarde derrière toi il y a des hommes qui te suivent
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]