Des lasers pour repérer les fibres d'amiante en suspension dans l'air

Le par  |  4 commentaire(s) Source : Dvice
Laser amiante

Difficile d’ignorer aujourd’hui les risques liés à l’inhalation de l’amiante après les divers scandales sanitaires ayant touché la France dans les années 1970 et 1990. Aujourd’hui la technologie pourrait mieux permettre de mesurer sa présence dans l’air.

Largement utilisé dans les matériaux d’isolation ou de protection contre le feu, l’amiante n’a été interdit que le 1er janvier 1997 en France, à la fois dans la construction et la rénovation des bâtiments.

lasersasbestos3 L’amiante offre diverses caractéristiques très intéressantes pour le secteur de la construction, et pourtant, une exposition prolongée à ses poussières très fines et caractéristiques entraine le développement de maladies mortelles.

Pour lutter contre l’asbestose, une fibrose interstitielle pulmonaire due à l’inhalation prolongée de poussière d’amiante, les chercheurs viennent de développer une méthode permettant de détecter la présence de fibres d’amiante en suspension dans l’air de façon immédiate.

La quantité d’amiante nocive présente dans les bureaux et habitations reste encore inconnue des organismes de santé publique. Jusqu’à présent, en dehors des indices visuels permettant d’en repérer la présence, il faut prélever des échantillons et les faire analyse en laboratoire. Un processus long et couteux qui pourrait être facilité par le projet des scientifiques de l’Université d’Hertfordshire.

Laser amiante (2) Leur appareil qui se base sur l’utilisation de lasers est ainsi capable de repérer les microscopiques fibres d’amiante en suspension dans l’air de façon presque instantanée.

Des lasers sont ainsi projetés dans la pièce à analyser, et une caméra étudie toute réflexion de lumière. De par leur forme spécifique, les particules d’amiante ont une signature caractéristique en termes de réfraction lumineuse. Et puisque les particules d’amiante nocives sont également magnétiques, un champ magnétique est appliqué dans la pièce. Si les particules s’alignent, les scientifiques ont alors la preuve de la présence d’amiante dangereuse pour l’homme.

Les chercheurs espèrent pouvoir proposer une version commerciale de leur appareil aux alentours des 800 $. Actuellement en France et pour les entreprises, la recherche d’amiante est obligatoire avant et après travaux si un premier diagnostic n’a pas été réalisé, obligatoire également pour toutes les transactions immobilières entre particuliers.

Reste qu’une fois découverte, un autre problème se pose : le traitement de l’amiante, dont les couts sont généralement très importants, ils se présentent majoritairement sous la forme d’un enfouissement des déchets aux dépens du processus de vitrification.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1346652
- Music and Light ?
- No, asbestos fiber detection
Le #1347442
Heu pour être plus sérieux, c'est une remarquable avancée, enfin un outil objectif pour découvrir le VRAI taux de contamination d'un lieu en amiante
Le #1387162
oups a priori, pas de comptage en direct, simple détection...
ce pourrait être un appareil de détection, dans le cadre d'une surveillance environnementale de chantier de rénovation jusqu'au chantier de désamiantage...

a approfondir...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]