Actualité GNT : ce que vous avez peut-être manqué

Le par  |  0 commentaire(s)
Logo résumé actualité

Comme chaque lundi, redécouvrez les faits qui ont marqué l'actualité de la semaine précédente et que vous avez peut-être manqués.

Cette semaine, Google a annoncé son intention de se protéger des requins et fait l’objet d’une nouvelle rumeur concernant son service de musique en streaming, tandis que l’industrie du jeu vidéo a communiqué sur son intention de rendre hommage à Robin Williams et le créateur des popups présenté ses excuses.

En Autriche, Facebook va une nouvelle fois devoir s'expliquer concernant sa politique relative à la vie privée, tandis que chez nous, l’expression Big Data sera désormais à bannir.

Sur ce, bonne lecture et bon début de semaine sur GNT.


Google attaqué par les requins : Google envisage de protéger ses câbles sous-marins avec un revêtement de type kevlar, afin de résister aux morsures des requins. Il y a bien quelques hypothèses comme les champs électromagnétiques émis qui pourraient être à l'origine de cette attirance et une confusion avec une proie, mais un spécialiste californien des requins évoque aussi la simple curiosité.


YouTube Music Key : cela fait maintenant un long moment que Google prépare le lancement d'un service de musique en ligne par abonnement adossé à YouTube. Il devrait s'appeler Music Key et proposer plus de 20 millions de titres dits en haute qualité pour une écoute sans publicité sur mobile, ordinateur et TV.



Hommages à Robin Williams : des acteurs de l'industrie du jeu vidéo ont indiqué leur intention de rendre hommage à l'acteur américain Robin Williams. Beaucoup espèrent un personnage à l’effigie de l’acteur vedette d’Hollywood.

Excuses publiques du créateur de ces satanés popups : Ethan Zuckerman, l'informaticien qui a créé les pop-ups, fait aujourd’hui son mea culpa auprès des internautes, conscient qu’il est à l’origine de l’une des plus grandes plaies du Web. L’homme en profite pour les inviter à revenir vers le payant, plutôt que d’accepter du gratuit contre leur vie privée.


On ne dit plus Big Data en France : il ne faut plus parler de Big Data en France, mais de mégadonnées. Le terme a fait l’objet d’une publication dans le Journal Officiel. L'expression " données massives " reste toutefois acceptée.

Facebook va devoir s'expliquer : l’étudiant autrichien en droit Max Schrems ne lâche pas prise. Le réseau communautaire Facebook va une nouvelle fois devoir s'expliquer face aux accusations du groupe Europe versus Facebook concernant sa politique vis-à-vis des données personnelles des internautes.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]