Qualcomm : les puces mobiles se vendent très bien mais prudence en 2014

Le par  |  0 commentaire(s)
SnapDragon logo

Les puces SnapDragon et les modems 3G / 4G de Qualcomm sont dans tous les smartphones et tablettes de milieu / haut de gamme ou presque, permettant des résultats en forte progression, mais le groupe se montre malgré tout prudent sur le dernier trimestre de l'année.

Difficile d'échapper aux plates-formes SnapDragon et aux modems conçus par Qualcomm dans les smartphones de milieu et haut de gamme et dans un grand nombre de tablettes cette année. Les problèmes de pénurie qui avaient freiné la production des composants l'an dernier est oubliée et le lancement précoce des SoC SnapDragon 600 et 800 dès le début de l'année a court-circuité la concurrence, notamment Nvidia et ses Tegra.

Qualcomm logo Cette puissance de Qualcomm dans le secteur se manifeste dans la présentation des résultats de son dernier trimestre fiscal 2013, terminé fin septembre, avec des chiffres impressionnants. Le groupe augmente d'un tiers son chiffre d'affaires sur un an (6,48 milliards de dollars), de 30% son bénéfice opérationnel (1,59 milliard de dollars) et de 18% son bénéfice net, à 1,50 milliard de dollars.

Sur l'ensemble de l'exercice fiscal, Qualcomm a généré un chiffre d'affaires de 24,87 milliards de dollars (+30% sur un an) et son bénéfice net atteint 6,85 milliards de dollars (+12% sur un an). Le groupe a écoulé  716 millions de SoC, en hausse de 21% sur un an.

Qualcomm SnapDragon Ces chiffres, qui démontrent l'excellente santé du groupe, ne suffisent cependant pas à rassurer les observateurs qui s'attendent à un déplacement de la croissance du segment des smartphones vers la Chine avec des terminaux plus bas en gamme..et moins rentables.

Or, en Asie, plusieurs fabricants de puces mobiles sont en train d'émerger comme de véritables concurrents bien installés sur ces marchés, à commencer par MediaTek qui devient de plus en plus visible et obtient des contrats chez les plus grands fabricants de terminaux.

Si le segment des smartphones haut de gamme connaît une stagnation, le très fort rythme de croissance de Qualcomm ne pourra que s'affaiblir. Le groupe a déjà senti le danger venir en préparant une offre de puces mobiles pour les terminaux d'entrée de gamme et ce segment devrait monter dans les priorités de la firme.

Paul Jacobs, CEO de Qualcomm, a indiqué à Reuters que le rythme de lancement de nouveaux processeurs milieu/haut de gamme avait été très rapide ces derniers trimestres, plus que ce que pouvaient intégrer les fabricants.

D'où une volonté de ralentir un peu cette cadence et de concentrer les efforts sur l'entrée de gamme ainsi que sur de nouveaux marchés, comme les microcontrôleurs et capteurs pour applications domotiques mais aussi le wearable computing, dont Qualcomm a directement produit un démonstrateur avec la montre connectée Qualcomm TOQ durant le salon IFA 2013 de Berlin.

Malgré tout, en fixant un objectif de chiffre d'affaires entre 26 et 27,5 milliards de dollars pour l'exercice fiscal 2014, Qualcomm se positionne au bas du consensus des analystes et ne prévoit pas plus de 10% de croissance. Le groupe restera en très bonne santé et l'un des grands leaders de son secteur mais il dégagera moins de valeur pour ses actionnaires, ce qui a conduit à une chute assez sévère de son cours de 4%.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]