SpaceX : un premier suspect dans l'explosion de la fusée

Le par  |  5 commentaire(s)
SpaceX-explosion

L'enquête préliminaire concernant l'explosion de la fusée Falcon 9 pointe vers une fuite dans le système d'hélium cryogénique du deuxième étage.

Le 1er septembre 2016, une fusée Falcon 9 de SpaceX a explosé sur son pas de tir à cap Canaveral en Floride lors d'une préparation à un test d'allumage des moteurs en vue d'un lancement qui était prévu deux jours plus tard. L'explosion a entraîné la perte d'un satellite de communications AMOS-6 de 200 millions de dollars.

Rapidement, SpaceX a évoqué une anomalie au niveau du réservoir supérieur d'oxygène lors du chargement du carburant, et ce alors que les moteurs n'avaient pas été allumés et sans aucune source de chaleur apparente. Elon Musk, le patron de SpaceX, avait présenté la défaillance comme la plus difficile et complexe en 14 ans d'existence de sa société.

Aujourd'hui, SpaceX déclare que " l'examen préliminaire des données et des débris suggère une large brèche au niveau du système d'hélium cryogénique dans le réservoir d'oxygène liquide du deuxième étage ". Ce deuxième étage est propulsé par un seul moteur qui s'allume quelques secondes après la séparation du premier étage - qui dispose lui de neuf moteurs - afin de placer la charge utile sur orbite.

  

L'incident s'est produit dans un laps de temps très court. Entre les premiers signes d'une anomalie et la perte de données, il s'est écoulé près de 93 millisecondes. La cause de la fuite demeure inconnue pour l'heure. Une seule certitude, il n'y a aucun lien avec l'explosion de la mission CRS-7 l'année dernière.

Fin juin 2015, une fusée Flacon 9 transportant un vaisseau cargo Dragon vers la Station spatiale internationale s'était désagrégée après 2 minutes et 19 secondes de vol, juste avant la séparation entre le premier et le deuxième étage. L'incident a été imputé à une défaillance au niveau d'une entretoise pour sécuriser une bouteille d'hélium haute pression à l'intérieur du réservoir d'oxygène liquide du second étage.

  

SpaceX escompte reprendre des lancements dès le mois de novembre prochain. Certaines missions pourraient être effectuées depuis un nouveau site de lancement au Kennedy Space Center de la NASA.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1924621
soyouz reste le seul lanceur fiable
Le #1924623
jacob13 a écrit :

soyouz reste le seul lanceur fiable


Soyouz a quasi 15 ans. Sans compter le savoir faire Russe.
Tandis que space X n a même pas 5 ans.
C est deja une prouesse d arriver a leur niveau
Le #1924626
jacob13 a écrit :

soyouz reste le seul lanceur fiable


il y a eu des morts avec soyouz https://fr.wikipedia.org/wiki/Soyouz_11

mais aussi Soyouz 18a
Soyouz T-10-1


https://fr.wikipedia.org/wiki/Accidents_et_incidents_li%C3%A9s_%C3%A0_la_conqu%C3%AAte_spatiale
Le #1924627
Vu le titre je m'attendais à des éclaircissements.. or une seule certitude; l'incertitude...
Le #1924631
Jymmy el loco a écrit :

jacob13 a écrit :

soyouz reste le seul lanceur fiable


Soyouz a quasi 15 ans. Sans compter le savoir faire Russe.
Tandis que space X n a même pas 5 ans.
C est deja une prouesse d arriver a leur niveau


Justement ça fait 5 ans c'est long sachant qu'ils n'ont pas à redécouvrir plein de chose.
Mon opinion c'est que les USA par erreur se sont fourvoyé avec la navette et ont laissé au privé le soin de relancer le spatial chez eux mais le manque de moyen financier montre les limites de la chose.
Le spatial reste un des secteurs stratégiques ou les états doivent garder le contrôle mais l'idéologie de certains transforme les USA en nain de l'espace.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]