Apple A15 Bionic : le SoC toujours produit par TSMC mais en 5 nm optimisée

Le par Christian D.  |  0 commentaire(s) | Source : Trendforce
Apple A14

L'iPhone 12 et son SoC Apple A14 Bionic à peine lancé, les analystes évaluent déjà le potentiel de l'Apple A15 Bionic attendu sur les iPhone 13 de 2021.

Le SoC Apple A14 est au coeur de l'ensemble de la gamme iPhone 12 et à bord de la tablette iPad Air. Il a la particularité d'être le premier à passer à une gravure en 5 nm permettant d'accroître les performances avec une consommation réduite.

Dès à présent, les analystes de Trendforce commencent à étudier le contexte de l'émergence de la génération suivante, qui correspond donc au SoC Apple A15 Bionic de futurs iPhone 13 en 2021.

Comme pour l'A14, le prochain SoC devrait toujours être produit par TSMC mais avec une gravure encore optimisée et passant au 5 nm+ ou N5P, ce qui permettra d'améliorer encore les performances.

Apple A14 02

Apple A14, premier SoC de la firme gravé en 5 nm

Les analystes notent que la défection de HiSilicon, dont la production de SoC Kirin gravés en 5 nm est désormais bloquée par les sanctions américaines, ne pourra être complètement remplacée par d'autres commandes, conduisant les lignes de production de gravure en 5 nm de TSMC de tourner entre 85 et 90% de leur capacité, ce qui n'est pas forcément une bonne nouvelle au regard des investissements consentis et du rythme rapide de déploiement de la technologie pour verrouiller le marché.

L'enjeu de la gravure en 4 nm en 2022

TSMC pourra compter l'an prochain sur les premières productions de puces AMD utilisant l'architecture Zen 4 gravées en 5 nm pour compléter les commandes d'Apple.

Un relais pourrait être trouvé ensuite en 2022 avec la production de processeurs pour Intel. Trendforce spécule déjà que le SoC Apple A16 de 2022 a de nouveau de bonnes chances d'être confié à TSMC, avec cette fois une gravure en 4 nm, qui dérivera de la gravure en 5 nm.

De son côté, Samsung pourra mettre sa propre technique de gravure en 5 nm au service de ses processeurs Exynos, des SoC mobiles de Qualcomm mais aussi des composants pour GPU de Nvidia pour son architecture Hopper. Toutefois, le SoC Snapdragon 8 de Qualcomm de 2022 pourrait revenir ponctuellement chez TSMC pour profiter d'une gravure en 4 nm.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire