5G : Intel abandonne le segment des modems pour smartphones

Le par  |  6 commentaire(s) Source : Les Echos
Intel XMM 8160

Conséquence directe de l'accord amiable trouvé entre Apple et Qualcomm, le groupe Intel annonce qu'il se retire du segment des modems 5G pour smartphones, tout en poursuivant d'autres opportunités dans la 5G.

En étant présent dans la plupart des premiers smartphones 5G du marché, le groupe Qualcomm a clairement montré lors du salon MWC 2019 de Barcelone que ses solutions mobiles 5G autour du modem Snapdragon X50 étaient finalisées et commercialisables.

La firme de San Diego a réalisé une vraie démonstration de force sur le salon en invitant les dirigeants de plus d'une dizaine d'entreprises, opérateurs et fabricants de smartphones, pour fêter le lancement de la 5G, sous le nez d'Intel dont le stand était à quelques mètres de là.

Qualcomm 5G momentum

Qualcomm 5G Momentum (MWC 2019)

De son côté, le groupe de Santa Clara n'a pas pu s'aligner sur le rythme effréné de son concurrent (nous étions présents à Hong Kong fin 2016 pour la première officialisation du modem X50 de Qualcomm) et s'est fait plus discret sur ses développements en matière de modem 5G mobile après l'annonce de ses solutions XMM 8060 / 8160.

Récemment, le groupe avait confirmé ne pas pouvoir lancer son premier modem 5G avant 2020, soit une année après Qualcomm. Autant dire une éternité dans une industrie mobile où il faut savoir capter rapidement les gros clients.

Le coup de grâce vient d'être porté avec l'annonce d'un accord amiable entre Apple et Qualcomm mettant fin à tous leurs litiges et qui remet ce dernier en selle pour la fourniture de modems 5G dans les iPhone de 2020.

Intel XMM 8160 02

Intel, actuel fournisseur des modems 4G de l'iPhone en remplacement de Qualcomm, pouvait espérer devenir aussi celui des modems 5G chez Apple et bénéficier ainsi des importants volumes générés.

Qualcomm redevenant fréquentable pour Apple, le groupe Intel n'a plus guère de possibilités nettes de rentabiliser les développements de son modem 5G et annonce se retirer du segment des modems 5G pour smartphones.

Il ne se retire pas pour autant de la 5G qui constitue l'un de ses piliers stratégiques. Il reste la possibilité d'équiper en modems d'autres appareils comme des PC ou des objets connectés, et le groupe a annoncé au CES 2019 une plate-forme Snow Ridge gravée en 10 nm et tournée vers la 5G et les réseaux...mais du côté des infrastructures des opérateurs télécom.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2059130
Retards de nouvelles architectures, ARM qui fait de plus en plus de l'ombre, abandon de la 5G... je me demande comment va se dessiner la suite ?
Le #2059135
Intel est dans la merde. Voilà ce que donnent les monopoles. On prend systématiquement un gros cul...
Le #2059136
CostaDelSol a écrit :

Retards de nouvelles architectures, ARM qui fait de plus en plus de l'ombre, abandon de la 5G... je me demande comment va se dessiner la suite ?


"je me demande comment va se dessiner la suite"
.
abandon des cartes graphiques.
Le #2059139
Mouve92 a écrit :

CostaDelSol a écrit :

Retards de nouvelles architectures, ARM qui fait de plus en plus de l'ombre, abandon de la 5G... je me demande comment va se dessiner la suite ?


"je me demande comment va se dessiner la suite"
.
abandon des cartes graphiques.


Vu les prix et perf des version "portable" des vidia et amd je doute fortement... car sans CG t'as rien qui s'affiche par définition...
Le #2059172
Intel : Grandeur et décadence
Le #2059193
Tout est cyclique ; Intel a eu des hauts et des bas, Amd aussi...

La période est défavorable à Intel, spa grâvissime. Mais le temps n'est pas un allié !!! et si Intel se reprend pas, ça risque d'être la soupe à la grimace pendant un bon moment...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme