Qualcomm rêve toujours de devenir incontournable dans les PC ARM

Le par Christian D.  |  6 commentaire(s)

Durant son événement Investor Day 2021, Qualcomm a réaffirmé son intention d'étendre l'écosystème Snapdragon et de devenir une force incontournable dans la migration des PC vers l'architecture ARM.

Qualcomm PC ARM Nuvia

Le groupe Qualcomm a afffiché sa confiance dans l'avenir durant son événement Investor Day 2021 grâce aux diverses ramifications de son écosystème Snapdragon.

On connaît bien sûr les puces mobiles présentes dans les smartphones mais l'univers Snapdragon va bien au-delà et s'étend vers les PC ARM, l'IoT et l'automotive, tout en continuant de tenir le leadership en matière de 5G grâce aux modems mais aussi aux composants RF.

Qualcomm perspectives marché

Avec un marché potentiel estimé à 700 milliards de dollars sur la prochaine décennie, contre 100 milliards de dollars actuellement, les perspectives s'annoncent alléchantes, a indiqué Cristiano Amon, CEO de Qualcomm, avant d'évoquer un avenir qui passera aussi par les PC sous architecture ARM.

Les PC ARM, prochain relais de croissance ?

La firme dispose déjà d'une offre (les plates-formes Snapdragon 8cx / 8c / 7c) mais Apple a secoué le marché avec ses puissantes puces M1 / M1 Pro et M1 Max pour ses Mac.

Qualcomm PC ARM

Qualcomm veut devenir l'équivalent d'Apple côté Windows avec une nouvelle plate-forme dont le CPU profitera d'architectures concoctées par sa récente acquisition Nuvia.

Le géant de San Diego n'en dit pas plus pour le moment sur le "CPU Next-Gen" de cette plate-forme sinon que les premières machines équipées verront le jour en 2023.

Qualcomm PC ARM Nuvia 02

Elles reprendront les qualités déjà mises en avant concernant une longue autonomie avec des connectivités avancées (5G, WiFi 6) toujours activées, de l'intelligence artificielle et le savoir-faire en matière de photo / vidéo.

Cristiano Amon a rappelé à plusieurs reprises les liens entre Qualcomm et Microsoft et les efforts pour corréler hardware Snapdragon et software Windows, y compris avec Windows 11.

Les smartphones, surtout premium

Pour ce qui est des smartphones, on en saura plus dans quelques semaines avec la présentation du prochain SoC premium Snapdragon 8 lors du Snapdragon Tech Summit mais le CEO de Qualcomm a déjà souligné l'effort réalisé cette année pour faire connaître la marque Snapdragon, notamment en Asie où le concurrent MediaTek est fortement implanté.

Qualcomm Snapdragon marque

La firme a lancé l'initiative Snapdragon Insiders et lancé un smartphone spécial (dérivé de l'Asus ROG Phone 5) pour mieux faire connaître les possibilités de ses plates-formes.

L'effort de Qualcomm se concentre toujours sur le premium et le haut de gamme, qui offrent plus de rentabilité, et divers partenariats sur deux ans avec des grands noms comme Xiaomi, Honor, Oppo ou Vivo, permettent de consolider le modèle économique.

Qualcomm Snapdragon

L'entreprise cherche également à s'étendre sur les accessoires mobiles (montres connectées, écouteurs sans fil) et de nouvelles catégories de produits (robots et enceintes connectés...) et reste donc au contact du marché avec des plates-formes comme Snapdragon Audio.

Cristiano Amon n'a pas manqué d'évoquer les perspectives du métavers, qu'il vienne de Facebook ou d'ailleurs, en rappelant que bon nombre des casques de réalité virtuelle du marché exploitent une plate-forme Snapdragon dédiée.

L'Automotive, Eldorado à concrétiser

Et puisque Qualcomm sait concevoir des puces de communication et des plates-formes embarquées, le secteur rêvé pour synthétiser toute cette expertise reste celui de l'automobile.

Qualcomm conduite autonome

Qu'il s'agisse de connecter des véhicules entre eux et aux infrastructures par le C-V2X, de fournir des données en cloud via les réseaux cellulaires 4G et 5G, de rendre les véhicules autonomes ou de gérer la partie divertissement / infotainment, Qualcomm dispose de solutions à ces différentes problématiques et souhaite les réunir dans une plate-forme Snapdragon Digital Chassis qui fournirait une solution clé en main (hardware + software) aux constructeurs automobiles.

Qualcomm Snapdragon Digital Chassis

La concurrence est déjà rude dans le domaine mais le groupe américain a déjà une certaine expérience (et plusieurs plates-formes à son actif) et dispose d'une capacité d'intégration de ses différentes expertises difficilement égalable.

La 5G Fixe ou l'ère de la fibre sans fil

Cristiano Amon a brièvement évoqué l'activité de Qualcomm dans le domaine de l'équipement télécom. Si la société sait faire des modems 5G et des composants RF, elle propose aussi des solutions pour équipementiers et mise notamment sur la 5G FWA (Fixed Wireless Access) pour assurer le dernier point de liaison entre clients et réseau fixe des opérateurs.

Qualcomm 5G fibre wireless

Ce qui n'était pas possible avec la 4G, pour des raisons de débits et de latence, le devient avec la 5G, qualifiée de "fibre sans fil", et va permettre d'accélérer les déploiements haut débit à moindre coût.

Qualcomm RAN virtuel

Il est aussi beaucoup question d'edge computing (en soutien du cloud et pour gagner en réactivité) et de RAN virtualisé dans la conception des nouveaux réseaux cellulaires et ces aspects sont couverts par des solutions de Qualcomm.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Le #2149310
Bon courage sur les PC !

Comparer avec Apple est une mauvaise comparaison. Apple optimisant ses CPU à son OS.

Si demain Microsoft devait optimiser Windows à l’ensemble des CPU ARM du marché bon courage !
norwy offline Hors ligne Vénéré avatar 2539 points
Le #2149318
amaura a écrit :

Bon courage sur les PC !

Comparer avec Apple est une mauvaise comparaison. Apple optimisant ses CPU à son OS.

Si demain Microsoft devait optimiser Windows à l’ensemble des CPU ARM du marché bon courage !


Il faut quand même pouvoir transposer les performances du M1 à celles des processeurs Qualcomm.

L'OS est différent certes mais l'exercice est valable malgré tout...
ullbach offline Hors ligne Héroïque avatar 785 points
Le #2149330
ARM est clairement le soc pour ordinateur personnel, qu'il soit Apple ou pas.
L'industrie laisse du temps à Intel (car elle est majoritairement américaine, j'y reviens) mais à partir du moment où le apple silicon M1 avait montré le potentiel d'ARM par rapport à X86, la partie était terminée. C'était évident dès les premiers test.


Ce qui donne du temps à intel est le fait que l'industrie high tech américaine (microsoft et qualcomm inclus) laissent du temps, intel est trop importante et stratégique.

Egalement, le blocus de la division hisilicon de Huawei de l'accès à la gravure TSMC. Huawei aurait certainement fait fabriquer (ils l'ont déjà en fait) un soc qui donne du répondant au M1 et de ce fait, mettre en péril une partie important du business qualcomm/intel réunis.
Des kupung de huawei avaient déjà tourné sur des desktop avant même la sortie de apple M1. Connaissant leur puissance industriel, nous aurions déjà des puces sur base ARM estampillés huawei tournant sur du desktop.

ps : non les performances de apple M1 ne s'expliquent pas par l'optimisation os/matériel, le gain en puissance/consommation est trop important.


L'industrie high tech américaine prépare son tournant tout en freinant "provisoirement" une des plus puissantes boites high tech au monde, chinoise en l'occurrence, d'accélérer le processus. Les kirin faisaient mal à tout le monde. Des pc gamers tournent déjà en chine avec des processeurs maisons sur base ARM (phytium). D'autres se lancent sur des architectures risc comme loongarch.

Quand à samsung, ils n'iront pas chercher frontalement les usa....ni les chinois. Ils s'articulent avec eux, aussi puissants soient ils, ils sont adossés à un petit marché
Chitzitoune online Connecté VIP avatar 23088 points
Le #2149338
ullbach a écrit :

ARM est clairement le soc pour ordinateur personnel, qu'il soit Apple ou pas.
L'industrie laisse du temps à Intel (car elle est majoritairement américaine, j'y reviens) mais à partir du moment où le apple silicon M1 avait montré le potentiel d'ARM par rapport à X86, la partie était terminée. C'était évident dès les premiers test.


Ce qui donne du temps à intel est le fait que l'industrie high tech américaine (microsoft et qualcomm inclus) laissent du temps, intel est trop importante et stratégique.

Egalement, le blocus de la division hisilicon de Huawei de l'accès à la gravure TSMC. Huawei aurait certainement fait fabriquer (ils l'ont déjà en fait) un soc qui donne du répondant au M1 et de ce fait, mettre en péril une partie important du business qualcomm/intel réunis.
Des kupung de huawei avaient déjà tourné sur des desktop avant même la sortie de apple M1. Connaissant leur puissance industriel, nous aurions déjà des puces sur base ARM estampillés huawei tournant sur du desktop.

ps : non les performances de apple M1 ne s'expliquent pas par l'optimisation os/matériel, le gain en puissance/consommation est trop important.


L'industrie high tech américaine prépare son tournant tout en freinant "provisoirement" une des plus puissantes boites high tech au monde, chinoise en l'occurrence, d'accélérer le processus. Les kirin faisaient mal à tout le monde. Des pc gamers tournent déjà en chine avec des processeurs maisons sur base ARM (phytium). D'autres se lancent sur des architectures risc comme loongarch.

Quand à samsung, ils n'iront pas chercher frontalement les usa....ni les chinois. Ils s'articulent avec eux, aussi puissants soient ils, ils sont adossés à un petit marché


Le RISC / CISC c'est aussi vieux que le client léger / lourd, et c'est la même chose:

Aucun n'est fondamentalement meilleurs que l'autre techniquement: ils répondent pas aux mêmes besoins

Au point qu'au final, les procs "généralistes" sont un mélange des 2 (y compris les intels actels)


Quand au phytium, au niveau performance, on est quand même très loin des x86 gamers.... Tu peux jouer sur un proc de téléphone entrée de gamme à certains jeux, c'est pas pour autnt que ça équivaut à la puissance / possibilité d'un i7 / i9....

Et outre les performances, l’interopérabilité est un critère fondamental.
Ca pu se développer sur mobile, car y'avait aucun environnement logiciel historique. C'est pas le cas sur PC (que ça soit personnel ou pros)

C'est d'ailleurs pour ça que niveau usage grand public, une tablette se résume à un terminal internet + jeux du store smartphone en gros. Alors que des tablettes beaucoup plus complete existent, depuis bien longtemps, en usage pro.... mais le prix n'est plus le même car ce sont des "vrais" PC à l'intérieur niveau matériel, et un OS desktop
ENZOLIV offline Hors ligne Vénéré avatar 2604 points
Le #2149385
Chitzitoune a écrit :

ullbach a écrit :

ARM est clairement le soc pour ordinateur personnel, qu'il soit Apple ou pas.
L'industrie laisse du temps à Intel (car elle est majoritairement américaine, j'y reviens) mais à partir du moment où le apple silicon M1 avait montré le potentiel d'ARM par rapport à X86, la partie était terminée. C'était évident dès les premiers test.


Ce qui donne du temps à intel est le fait que l'industrie high tech américaine (microsoft et qualcomm inclus) laissent du temps, intel est trop importante et stratégique.

Egalement, le blocus de la division hisilicon de Huawei de l'accès à la gravure TSMC. Huawei aurait certainement fait fabriquer (ils l'ont déjà en fait) un soc qui donne du répondant au M1 et de ce fait, mettre en péril une partie important du business qualcomm/intel réunis.
Des kupung de huawei avaient déjà tourné sur des desktop avant même la sortie de apple M1. Connaissant leur puissance industriel, nous aurions déjà des puces sur base ARM estampillés huawei tournant sur du desktop.

ps : non les performances de apple M1 ne s'expliquent pas par l'optimisation os/matériel, le gain en puissance/consommation est trop important.


L'industrie high tech américaine prépare son tournant tout en freinant "provisoirement" une des plus puissantes boites high tech au monde, chinoise en l'occurrence, d'accélérer le processus. Les kirin faisaient mal à tout le monde. Des pc gamers tournent déjà en chine avec des processeurs maisons sur base ARM (phytium). D'autres se lancent sur des architectures risc comme loongarch.

Quand à samsung, ils n'iront pas chercher frontalement les usa....ni les chinois. Ils s'articulent avec eux, aussi puissants soient ils, ils sont adossés à un petit marché


Le RISC / CISC c'est aussi vieux que le client léger / lourd, et c'est la même chose:

Aucun n'est fondamentalement meilleurs que l'autre techniquement: ils répondent pas aux mêmes besoins

Au point qu'au final, les procs "généralistes" sont un mélange des 2 (y compris les intels actels)


Quand au phytium, au niveau performance, on est quand même très loin des x86 gamers.... Tu peux jouer sur un proc de téléphone entrée de gamme à certains jeux, c'est pas pour autnt que ça équivaut à la puissance / possibilité d'un i7 / i9....

Et outre les performances, l’interopérabilité est un critère fondamental.
Ca pu se développer sur mobile, car y'avait aucun environnement logiciel historique. C'est pas le cas sur PC (que ça soit personnel ou pros)

C'est d'ailleurs pour ça que niveau usage grand public, une tablette se résume à un terminal internet + jeux du store smartphone en gros. Alors que des tablettes beaucoup plus complete existent, depuis bien longtemps, en usage pro.... mais le prix n'est plus le même car ce sont des "vrais" PC à l'intérieur niveau matériel, et un OS desktop


Le succès du couple Intel/Microsoft est plus lié à un coup de génie marketing/commercial qu'à la supériorité technique des 2 solutions!

Depuis toujours, c'est indéniable que les architectures RISK et les OS type Linux sont plus performants! je vois pas un domaine où le X86 est particulièrement prédisposé...

le jeu? les consoles Microsoft et Sony sont passée sur du X86 pour des raisons d'économies d'échelle avec le monde PC, et pas pour les avantages de cette archi.

Pour ce qui est des tablettes PRO dans l'industrie, là où je bosse, les briques hors de prix sous windows sont abandonnées au profit des tablettes android bien plus fonctionnelles et moins couteuses... toutes les appli qui sont sélectionnées maintenant doivent fonctionner dessus.
Chitzitoune online Connecté VIP avatar 23088 points
Le #2149430
ENZOLIV a écrit :

Chitzitoune a écrit :

ullbach a écrit :

ARM est clairement le soc pour ordinateur personnel, qu'il soit Apple ou pas.
L'industrie laisse du temps à Intel (car elle est majoritairement américaine, j'y reviens) mais à partir du moment où le apple silicon M1 avait montré le potentiel d'ARM par rapport à X86, la partie était terminée. C'était évident dès les premiers test.


Ce qui donne du temps à intel est le fait que l'industrie high tech américaine (microsoft et qualcomm inclus) laissent du temps, intel est trop importante et stratégique.

Egalement, le blocus de la division hisilicon de Huawei de l'accès à la gravure TSMC. Huawei aurait certainement fait fabriquer (ils l'ont déjà en fait) un soc qui donne du répondant au M1 et de ce fait, mettre en péril une partie important du business qualcomm/intel réunis.
Des kupung de huawei avaient déjà tourné sur des desktop avant même la sortie de apple M1. Connaissant leur puissance industriel, nous aurions déjà des puces sur base ARM estampillés huawei tournant sur du desktop.

ps : non les performances de apple M1 ne s'expliquent pas par l'optimisation os/matériel, le gain en puissance/consommation est trop important.


L'industrie high tech américaine prépare son tournant tout en freinant "provisoirement" une des plus puissantes boites high tech au monde, chinoise en l'occurrence, d'accélérer le processus. Les kirin faisaient mal à tout le monde. Des pc gamers tournent déjà en chine avec des processeurs maisons sur base ARM (phytium). D'autres se lancent sur des architectures risc comme loongarch.

Quand à samsung, ils n'iront pas chercher frontalement les usa....ni les chinois. Ils s'articulent avec eux, aussi puissants soient ils, ils sont adossés à un petit marché


Le RISC / CISC c'est aussi vieux que le client léger / lourd, et c'est la même chose:

Aucun n'est fondamentalement meilleurs que l'autre techniquement: ils répondent pas aux mêmes besoins

Au point qu'au final, les procs "généralistes" sont un mélange des 2 (y compris les intels actels)


Quand au phytium, au niveau performance, on est quand même très loin des x86 gamers.... Tu peux jouer sur un proc de téléphone entrée de gamme à certains jeux, c'est pas pour autnt que ça équivaut à la puissance / possibilité d'un i7 / i9....

Et outre les performances, l’interopérabilité est un critère fondamental.
Ca pu se développer sur mobile, car y'avait aucun environnement logiciel historique. C'est pas le cas sur PC (que ça soit personnel ou pros)

C'est d'ailleurs pour ça que niveau usage grand public, une tablette se résume à un terminal internet + jeux du store smartphone en gros. Alors que des tablettes beaucoup plus complete existent, depuis bien longtemps, en usage pro.... mais le prix n'est plus le même car ce sont des "vrais" PC à l'intérieur niveau matériel, et un OS desktop


Le succès du couple Intel/Microsoft est plus lié à un coup de génie marketing/commercial qu'à la supériorité technique des 2 solutions!

Depuis toujours, c'est indéniable que les architectures RISK et les OS type Linux sont plus performants! je vois pas un domaine où le X86 est particulièrement prédisposé...

le jeu? les consoles Microsoft et Sony sont passée sur du X86 pour des raisons d'économies d'échelle avec le monde PC, et pas pour les avantages de cette archi.

Pour ce qui est des tablettes PRO dans l'industrie, là où je bosse, les briques hors de prix sous windows sont abandonnées au profit des tablettes android bien plus fonctionnelles et moins couteuses... toutes les appli qui sont sélectionnées maintenant doivent fonctionner dessus.


Encore une fois non, aucun des 2 n'est plus performants: ca dépend des usages

C'est pour ça d'ailleurs que ça existe plus du RISC ou du CISC "pur"

Chez Intel, t'as du RICS, et dans les ARM t'as du CISC, c'est surtout la "proportion" qui change. Car en usage "généraliste", les 2 seraient mauvais sans ces bouts de fonctions de l'autre.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire