[Alerte Media][Fr2] Mots croises : la France manque-t-elle d'immigres ?

Le
Yoki
http://mots-croises.france2.fr/18296391-fr.php

La réponse est oui.

Je vous invite à lire ce plaidoyer pour une immigration libre sur :

http://www.fahayek.org/index.php?option=com_content&task=view&idS4&Itemid=1

Les cas irlandais et britanniques (et américain) ont montré que
l'immigration ne pénalisait pas l'emploi, mais qu'au contraire elle le
favorisait :

> The CSO's current (Q3 2005) Quarterly National Household Survey reports
> that approximately 25% of the 40,000 immigrants who joined the labour
> force found work in the construction industry. Interestingly, the same
> release reports a 30,000 increase in employment in that sector in the 12
> months to the end of Q3. That means that an extra 20,000 Irish people
> found work in construction, despite the influx of 10,000 "displacing"
> immigrants into the industry.
>
> So not only is construction employing more immigrants, it is also
> employing more Irish people too. In fact, despite the extra 40,000
> immigrants who joined the labour force, the CSO shows that there are some
> 96,200 extra people in employment in Ireland than there were 12 months
> previously."
(http://www.freedominst.org/2006/01/exposing-immigration-myth.html , trouvé
via http://www.johannorberg.net/)

Certes, mais ces immigrants ne tirent-ils pas les salaires vers le bas ?
rétorqueront sans doute en coeur le porte-parole du gouvernement
réactionnaire français, la fille du borgne d'extrême-droite et la gauche
sociale-nationaliste (celle qui voit des plombiers polonais partout et
demande aux lituaniens d'aller se faire foutre) ?

Là encore, la réponse est clairement négative :

> An examination of wage inflation statistics further casts doubt on (this)
> claim. While construction absorbed the highest percentage of immigrant
> workers, wage inflation in this area stood at 6.0% in the 12 months to
> September 2005. One wonders how the effect of immigrant labour is
> undercutting wages in this industry.
>
> [] One obvious question is how do construction earnings stack up
> against other industries? The CSO provides the answer. Earnings in the
> Financial Services sector were up just 1.7% in the 12 months to
> September, below the rate of consumer price inflation.
>
> Indeed, average industrial earnings were up 3.0% in the 12 months to
> September, half the rate seen in the construction industry. Earnings
> growth in distribution and business services (3.5% in the 12 months to
> June) and also the public sector (5.5%) were also behind that seen in the
> "displaced" construction industry.

Répétons-le : dans une économie libérale, l'immigration permet de pourvoir
des emplois qui créent d'autres emplois à plus forte valeur ajoutée,
entrainant un cercle vertueux de croissance.

Les politiques étatiques restreignant la liberté d'aller et venir ne font
que tarir cette source de création de richesses.
Vos réponses Page 6 / 6
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
sm
Le #10030091
Falloujah mon amour wrote:

Je pense toutefois que la faible formation de nombreux immigrés en
France ne peut pas avoir d'effets bénéfiques sur l'emploi : soit ces
immigrés ne trouvent pas d'emplois ou sont sous-employés, soit ils
rentrent en concurrence avec des Français peu formés et en mettent
certains de ceux-ci au chômage, tout en déprimant les salaires dans
ce secteur.





C'etait le but recherché.
Pierre Maurette
Le #10030081
UBUjean-jacques viala, le 21/02/2006 a écrit :
[...]
comme toujours une allouette


C'est vrai que l'alouette a deux ailes ...

--
Pierre Maurette
Falloujah mon amour
Le #10030071
sm a écrit :
Falloujah mon amour wrote:

Je pense toutefois que la faible formation de nombreux immigrés en
France ne peut pas avoir d'effets bénéfiques sur l'emploi : soit ces
immigrés ne trouvent pas d'emplois ou sont sous-employés, soit ils
rentrent en concurrence avec des Français peu formés et en mettent
certains de ceux-ci au chômage, tout en déprimant les salaires dans
ce secteur.





C'etait le but recherché.



Non, pas uniquement, il y a eu plein de raisons pour laisser rentrer
des masses d'immigrants : de la couardise des politiciens pour qui cela
supposait un effort et la possibilité de se voir condamner comme
raciste,s aux partisans d'un monde sans frontière et d'un métissage
libérateur.
sm
Le #10030051
Falloujah mon amour wrote:
sm a écrit :

Falloujah mon amour wrote:


Je pense toutefois que la faible formation de nombreux immigrés en
France ne peut pas avoir d'effets bénéfiques sur l'emploi : soit ces
immigrés ne trouvent pas d'emplois ou sont sous-employés, soit ils
rentrent en concurrence avec des Français peu formés et en mettent
certains de ceux-ci au chômage, tout en déprimant les salaires dans
ce secteur.





C'etait le but recherché.




Non, pas uniquement, il y a eu plein de raisons pour laisser rentrer
des masses d'immigrants : de la couardise des politiciens pour qui cela
supposait un effort et la possibilité de se voir condamner comme
raciste,s aux partisans d'un monde sans frontière et d'un métissage
libérateur.




Ca c'est les consequences. Le but etait juste de soutenir le chomage.
tijluilenspiegel
Le #10030041
"UBUjean-jacques viala"
snip> en 1945: 2 millions
en 1954, 2,4 (dont 85% européens, 12% maghrebins)
1962: 2,9
1968 3,4 .
1975 3,9
1982 3,1 Les enfants nés en france de parents étrangers ne sont plus
dans la statistique.
1990 5,4

1990, chiffres rectifiés publiés à l'occasion du recensement de 1999,
sans explications: 4,2 dont 30 % de maghrebins. 1,2 millions ont
disparu des statistiques, sans aucune explication. Le plus
vraissemblable est qu'il s'agit de français musulmans d'algérie, nés
avant 1962.

1999 4,3 millions dont 30% de maghrebins.

le flou au mieux la manipulation sans doute.

--


Oui les deux sans doute, on ne peut pas retrouver des les gens issus de
l'immigration (Magrébine ou non d'ailleurs), né en France , de nationalité
française il n'y a plus moyen de compter.
Mais les flux d'entrées officiels peuvent etre saisis et les clandestins
saisis pas trop mal par le biais de la régulation après dix ans.
Tijl
tijluilenspiegel
Le #10029821
"Falloujah mon amour" news:
snipJamais rien dit de tel (seul facteur), simple synchronisme dans la
constatation : on ouvre en grand les vannes de l'immigration (qui
devient familiale) quand la situation de l'emploi se détériore
(après le choc pétrolier de 1973).



Je pense que c'est l'inverse, on ouvre dès que la sitituation de l'emploi
s'améliore afin de peser sur les salaires, mais comme on n'a pas de données
fiables...

Je pense toutefois que la faible formation de nombreux immigrés en
France ne peut pas avoir d'effets bénéfiques sur l'emploi : soit ces
immigrés ne trouvent pas d'emplois ou sont sous-employés, soit ils
rentrent en concurrence avec des Français peu formés et en mettent
certains de ceux-ci au chômage, tout en déprimant les salaires dans
ce secteur.



Oui mais nous le savons,,les raisons du sous emploi sont d'abord
économiques, la forte progression de la productivité(dans l'industrie et
l'agriculuter dans les années Mitterand, la trop faible progression de la
consommation et des exports pour écouler la production,puis l'augmentation
du nombre de demandeurs d'emploi à caus de la croissance du taux d'emploi
chez les femmes.
On a perdu 1 million d'emplois dans l'agriculture,
avec la croissance de l'emploi féminin cela suffit presque pour expliquer la
croissance du chomage.
Si l'économie avait besoin de bras on se débrouillerait pour former sur le
tas meme les analphabètes

Un des buts poursuivis par l'immigration est sans doute celui que vous
citez est sans doute celui que vous citez:
déprimer les salaires.
La politique de l'immigration choisie(cad au fur et à mesure des besoins du
patronat) permettrait cela; peser sur les salaires à chaque fois là(branche,
région) ou ils risquent de monter faute d'une MO pléthorique dans un crénaux
donnée.

Elle est bien perçue par le MEDEF semble-t-il et est quasi officielle au
niveau européen.
Tijl
Akhenaton
Le #10029781
tijluilenspiegel wrote:
"Falloujah mon amour" message de news:

snipJamais rien dit de tel (seul facteur), simple synchronisme dans
la constatation : on ouvre en grand les vannes de l'immigration (qui
devient familiale) quand la situation de l'emploi se détériore
(après le choc pétrolier de 1973).



Je pense que c'est l'inverse, on ouvre dès que la sitituation de
l'emploi s'améliore afin de peser sur les salaires, mais comme on n'a
pas de données fiables...

Je pense toutefois que la faible formation de nombreux immigrés en
France ne peut pas avoir d'effets bénéfiques sur l'emploi : soit ces
immigrés ne trouvent pas d'emplois ou sont sous-employés, soit ils
rentrent en concurrence avec des Français peu formés et en mettent
certains de ceux-ci au chômage, tout en déprimant les salaires dans
ce secteur.



Oui mais nous le savons,,les raisons du sous emploi sont d'abord
économiques, la forte progression de la productivité(dans l'industrie
et l'agriculuter dans les années Mitterand, la trop faible
progression de la consommation et des exports pour écouler la
production,puis l'augmentation du nombre de demandeurs d'emploi à
caus de la croissance du taux d'emploi chez les femmes.




On ne vous le fait pas dire que le féminisme est en cause.
Et disons le très largement en cause. Ensuite de manière
plus générale l'accroissement de la population. Puis
le changement d'état d'esprit des jeunes qui ne veulent plus trop
se fouler. Enfin le social avec l'augmentation inconsidérée des
aides et allocations de toutes sortes.

On a perdu 1 million d'emplois dans l'agriculture,
avec la croissance de l'emploi féminin cela suffit presque pour
expliquer la croissance du chomage.



Tiens tiens le bon sens revient comme le printemps !

Si l'économie avait besoin de bras on se débrouillerait pour former
sur le tas meme les analphabètes

Un des buts poursuivis par l'immigration est sans doute celui que
vous citez est sans doute celui que vous citez:
déprimer les salaires.



Meuh non voilà l'idéologie de retour. Les immigrés c'est pour
occuper les emplois dont les jeunes coocoonés ne veulent pas.

La politique de l'immigration choisie(cad au fur et à mesure des
besoins du patronat) permettrait cela; peser sur les salaires à
chaque fois là(branche, région) ou ils risquent de monter faute d'une
MO pléthorique dans un crénaux donnée.




Encore une fois c'est de l'idéologie. cf ci-dessus
ce qui concerne les jeunes de toutes classes.

Elle est bien perçue par le MEDEF semble-t-il et est quasi
officielle au niveau européen.



Faut parler du fait que la popopulation européenne est en déclin !

tijl a les idées claires tant que son idéologisme viscéral
ne prend pas le dessus pour les lui masquer !
Publicité
Poster une réponse
Anonyme