En avant vers le passé

Le
benoit
Bonjour,

Histoire de continuer la discussion sur le stockage d'images
(numériques) dans le temps, voici ce que les canadiens ont réussi à
faire avec des daguerréotypes foutus de chez foutus (voir les images
d'origines et le résultat en bas de la page).

En résumé : le développement, à l'époque, utilisait de la vapeur de
mercure et si beaucoup de choses ont pu s'abîmer, s'effacer, avec le
temps, le mercure est toujours présent. On scanne avec un faisceau de
rayons X ultra-fin (10x10 microns) avec une énergie adaptée à ce que le
mercure l'absorbe. Huit heures de scan pour une image.

<https://mediarelations.uwo.ca/2018/06/22/western-led-research-team-uncovers-lost-images-19th-century-using-21st-century-tech/>

--
Pense à l'étiquette qu'une fois les vendanges faites.
Benoit chez lui à leraillez.com
Vos réponses Page 1 / 5
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
jdd
Le #26480405
Le 27/06/2018 à 21:42, Benoit a écrit :

j'ai à peu près la même :-)
http://dodin.org/piwigo/picture.php?/102345-scan_130711_0006/category/5398
jdd
--
http://dodin.org
benoit
Le #26480408
jdd
Le 27/06/2018 à 21:42, Benoit a écrit :
<https://mediarelations.uwo.ca/2018/06/22/western-led-research-team-unco
vers-lost-images-19th-century-using-21st-century-tech/>

j'ai à peu près la même :-)
http://dodin.org/piwigo/picture.php?/102345-scan_130711_0006/category/5398


Moi, j'ai un paquet (une centaine) de plaque de famille à numériser. Je
ne sais pas quand attaquer la montagne, ni comment. J'ai un scanner
Epson qui sait le faire, mais descendre, ou monter, jusqu'à quelle
résolution ? Parce qu'à 4800 c'est beaucoup. Et c'est leeeeeeeeeeent.
--
Pense à l'étiquette qu'une fois les vendanges faites.
Benoit chez lui à leraillez.com
efji
Le #26480412
Le 27/06/2018 à 22:39, Benoit a écrit :
jdd
Le 27/06/2018 à 21:42, Benoit a écrit :
<https://mediarelations.uwo.ca/2018/06/22/western-led-research-team-unco
vers-lost-images-19th-century-using-21st-century-tech/>

j'ai à peu près la même :-)
http://dodin.org/piwigo/picture.php?/102345-scan_130711_0006/category/5398

Moi, j'ai un paquet (une centaine) de plaque de famille à numériser. Je
ne sais pas quand attaquer la montagne, ni comment. J'ai un scanner
Epson qui sait le faire, mais descendre, ou monter, jusqu'à quelle
résolution ? Parce qu'à 4800 c'est beaucoup. Et c'est leeeeeeeeeeent.


Les scanner c'est facile : regarder dans la doc quelle est la résolution
native (sans extrapolation et autres foutaises), et s'y tenir toujours.
Le temps de scan est parfois long mais on ne le fait qu'une fois. 4800
c'est du lourd. C'est sûr que c'est la résolution native ?
--
F.J.
benoit
Le #26480416
efji
Le 27/06/2018 à 22:39, Benoit a écrit :
jdd
Le 27/06/2018 à 21:42, Benoit a écrit :
<https://mediarelations.uwo.ca/2018/06/22/western-led-research-team-unco
vers-lost-images-19th-century-using-21st-century-tech/>

j'ai à peu près la même :-)
http://dodin.org/piwigo/picture.php?/102345-scan_130711_0006/category/5398

Moi, j'ai un paquet (une centaine) de plaque de famille à numériser. Je
ne sais pas quand attaquer la montagne, ni comment. J'ai un scanner
Epson qui sait le faire, mais descendre, ou monter, jusqu'à quelle
résolution ? Parce qu'à 4800 c'est beaucoup. Et c'est leeeeeeeeeeent.

Les scanner c'est facile : regarder dans la doc quelle est la résolution
native (sans extrapolation et autres foutaises), et s'y tenir toujours.
Le temps de scan est parfois long mais on ne le fait qu'une fois. 4800
c'est du lourd. C'est sûr que c'est la résolution native ?

Faut que je retrouve le scanner et son modèle (à 500km). Mais ta
remarque est très juste, je la retiens comme quelques trucs que as
faits. :)
--
Pense à l'étiquette qu'une fois les vendanges faites.
Benoit chez lui à leraillez.com
albert
Le #26480421
"Benoit" En avant vers le passé
Quel beau titre.
Merci pour le lien, c'est très intéressant, c'est fascinant même. Les
archéologues de l'image. Je songe à dans cent ans, quand tous les disques
durs auront disparu, que les archéologues des temps futurs retrouveront
malgré tout dans les décombres de la mémoire numérique, des restes d'images
et qu'ils les reconstruiront, pour y retrouver quoi ? Des moments perdus de
cette humanité en pleine déshérence telle que nous la vivons aujourd'hui.
Qu'ils vont s'extasier alors que franchement ce monde est déjà perdu.
Amitiés,
albert
benoit
Le #26480423
albert
"Benoit" En avant vers le passé
Quel beau titre.

Merci, je n'ai que « repris » le titre d'un film.
Merci pour le lien, c'est très intéressant, c'est fascinant même. Les
archéologues de l'image. Je songe à dans cent ans, quand tous les disques
durs auront disparu, que les archéologues des temps futurs retrouveront
malgré tout dans les décombres de la mémoire numérique, des restes d'images
et qu'ils les reconstruiront, pour y retrouver quoi ?

Des choses qui peuvent paraître sans intérêt pour nous, mais qui
raconterons une partie de notre histoire. En archéologie on est bien
émerveillé de trouver une jarre pleine de graines.
Des moments perdus de cette humanité en pleine déshérence telle que nous
la vivons aujourd'hui. Qu'ils vont s'extasier alors que franchement ce
monde est déjà perdu.

Mais non il n'est pas perdu, il évolue ; pas toujours bien ni toujours
mal. Il évolue. Tu parles comme un ancêtre qui trouve qu'aujourd'hui
c'est moins bien qu'avant. Mais si aujourd'hui notre société à des
défauts, que sont-ils par rapport aux décénnies passées avec ses guerres
mondiales, exterminations, pouvoir sur la presse... Ma mère, en France,
est allée à l'école avec, le long de la route, des pendus sur le poteaux
télégraphiques. C'est aujourd'hui la déshérence ?
C'est sûr qu'on n'est pas très propre, mais c'est mieux qu'avant et les
évolutions mettent du temps ; au moins une génération. Regarde les
grands-parents qui sont paumés avec ces téléphones compliqués, les
télécommandes avec plus de vingt-cinq boutons, les frigidraires
paramétrables, les plaques de cuisson à induction où on ne voit rien par
rapport à la bonne vieille flamme de la gazinière... Regarde le nomnbre
de centenaires qui ne cesse de croître : 200 fois plus qu'en 1900.
Regarde la malnutrition qui baisse en faveur de l'obésité. L'un implique
l'autre.
Ce n'est pas perdu, ça avance même dans le bons sens, mais on ne parle
que des trains qui arrivent en retard, des innondations, des avions qui
se crashent... Tiens ! T'en veux une bonne, il y a de moins en moins
d'accidents mortels sur la route. Inconvénient : il y a de moins en
moins de quoi faire des greffes.
Alors, stp, ne regardes pas le futur avec tristesse en regardant de ce
fait le passé avec joie.
Sinon, l'idée qu'ils ont eu de chercher du mercure sur les plaques :
j'aurai aimé la trouver.
--
Vie : n.f. Maladie mortelle sexuellement transmissible
Benoit chez lui à leraillez.com
Jacques DASSIÉ
Le #26480425
albert a exposé le 28/06/2018 :
"Benoit" En avant vers le passé
Quel beau titre.
Merci pour le lien, c'est très intéressant, c'est fascinant même. Les
archéologues de l'image. Je songe à dans cent ans, quand tous les disques
durs auront disparu, que les archéologues des temps futurs retrouveront
malgré tout dans les décombres de la mémoire numérique, des restes d'images
et qu'ils les reconstruiront, pour y retrouver quoi ? Des moments perdus de
cette humanité en pleine déshérence telle que nous la vivons aujourd'hui.
Qu'ils vont s'extasier alors que franchement ce monde est déjà perdu.
Amitiés,
albert

En te parodiant, mais pas avec le même état d'esprit :
Quel beau titre.
Merci pour le lien, c'est très intéressant, c'est fascinant même. Les
archéologues de l'image. Je songe à dans cent ans, quand tous les
disques durs auront disparu, que les archéologues des temps futurs
retrouveront malgré tout dans les décombres de la mémoire numérique,
des restes d'images et qu'ils les reconstruiront, pour y retrouver quoi
?
Des moments perdus de cette humanité en pleine explosion vers l'avenir
!
C'était l'époque des miracles scientifiques, des yeux en acrylique, de
l'analyse spectrographiques du sol des planètes, de minuscules boîtes
implantées dans notre corps et qui faisaient repartir ou assistaient
nos organes défaillants. Parfois il était même plus simple de les
remplacer...
L'infiniment petit est devenu encore plus petit et les étranges
particules repoussent sans cesse les limites de nos connaissances.
Dans un centre spécialisé, aux Etats-Unis, vit un diplodocus, cloné.
C'est une attraction qui fait fureur...
La communication entre les hommes est totale, d'un simple clic, même
avec notre colonie lunaire. Les distances ont raccourcies (mais pas le
prix du billet !). N-Y à moins de 2 heures de Paris surprend toujours !
Les grandes guerres mondiales sont vraiment du domaine de l'histoire.
Oh, il y a bien toujours des tensions, par-ci par-là, et les causes en
restent inchangées : déséquilibres économiques et fanatismes religieux.
Nous n'y pouvons rien, les hommes sont incorrigibles...
--
Jacques DASSIÉ
Toujours sçavoir plus
http://archaero.com/
jdd
Le #26480428
Le 28/06/2018 à 02:39, Benoit a écrit :
Alors, stp, ne regardes pas le futur avec tristesse en regardant de ce
fait le passé avec joie.

a ben si: hier on était jeune :-(
Sinon, l'idée qu'ils ont eu de chercher du mercure sur les plaques :
j'aurai aimé la trouver.


c'est connu comme le loup blanc. L'intérêt me parait mince, ce ne sont
pas les daguerréotypes en bon état qui manquent.
c'est dur à reproduire car l'image est réflexive, elle réfléchir la
lumière comme un miroir. A la main on incline le support pour avoir le
bon angle
J'en avais plus que ça, mais à la mort de mon père en 1989, ma mère a
fait un grand nettoyage, du coup je n'ai pas retrouvé grand chose
jdd
--
http://dodin.org
GhostRaider
Le #26480432
Le 27/06/2018 à 21:42, Benoit a écrit :
Bonjour,
Histoire de continuer la discussion sur le stockage d'images
(numériques) dans le temps, voici ce que les canadiens ont réussi à
faire avec des daguerréotypes foutus de chez foutus (voir les images
d'origines et le résultat en bas de la page).
En résumé : le développement, à l'époque, utilisait de la vapeur de
mercure et si beaucoup de choses ont pu s'abîmer, s'effacer, avec le
temps, le mercure est toujours présent. On scanne avec un faisceau de
rayons X ultra-fin (10x10 microns) avec une énergie adaptée à ce que le
mercure l'absorbe. Huit heures de scan pour une image.

Pourquoi tout ce grain et ce manque de contraste ?
https://www.cjoint.com/doc/18_06/HFCgAivAMwK_restored-woman-NW-001.jpg
benoit
Le #26480441
GhostRaider
Le 27/06/2018 à 21:42, Benoit a écrit :
Bonjour,
Histoire de continuer la discussion sur le stockage d'images
(numériques) dans le temps, voici ce que les canadiens ont réussi à
faire avec des daguerréotypes foutus de chez foutus (voir les images
d'origines et le résultat en bas de la page).
En résumé : le développement, à l'époque, utilisait de la vapeur de
mercure et si beaucoup de choses ont pu s'abîmer, s'effacer, avec le
temps, le mercure est toujours présent. On scanne avec un faisceau de
rayons X ultra-fin (10x10 microns) avec une énergie adaptée à ce que le
mercure l'absorbe. Huit heures de scan pour une image.
<https://mediarelations.uwo.ca/2018/06/22/western-led-research-team-unco
vers-lost-images-19th-century-using-21st-century-tech/>

Pourquoi tout ce grain et ce manque de contraste ?
https://www.cjoint.com/doc/18_06/HFCgAivAMwK_restored-woman-NW-001.jpg

Je te propose de continuer pour complètement achever leur travail. Voilà
l'idée. Un peu comme ce qu'on peut faire aux séries des années 50.
https://www.cjoint.com/doc/18_06/HFCjQTwGveT_HFCgAivAMwK-restored-woman-NW-001.jpg
--
Pense à l'étiquette qu'une fois les vendanges faites.
Benoit chez lui à leraillez.com
Publicité
Poster une réponse
Anonyme