Gal=c3=a8re avec les haut-parleurs

Le
man-d
Bonjour,

Je me suis fourni des pieds pour haut-parleurs. Le fabricant et le
vendeur recommandent de remplir les pieds creux avec du sable ou autre.
Ma recherche sur le web m'indique que c'est une pratique courante et
bienvenue. J'ai suivi.
Alors que le son semblait provenir du milieu de l'écran du téléviseur
entre les haut-parleurs, après avoir rempli les pieds des supports, le
son de certaines voix semble maintenant provenir du pied du téléviseur.
J'ai utilisé les supports de haut-parleur pendant un an sans les
remplir. J'ai de suite perçu cette différence après le remplissage il y
a deux semaines : une partie du son s'est déplacé verticalement vers le
bas. Surtout les voix mais pas toutes.
Quand je délaisse le son du câblo-opérateur pour mettre de la musique,
c'est encore plus marqué. Après une heure d'écoute une partie du son
(généralement le chanteur/chanteuse) sort clairement au milieu entre les
haut-parleurs mais en-dessous ! C'est gênant et surprenant mais tout
n'est pas négatif non plus.
Fallait pas remplir les pieds ou j'ai manqué une étape ? Merci.
--
man-d
Vos réponses Page 1 / 5
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jean-Pierre Roche
Le #26432053
Le 16/04/2017 à 06:44, man-d a écrit :
Bonjour,
Je me suis fourni des pieds pour haut-parleurs. Le fabricant
et le vendeur recommandent de remplir les pieds creux avec
du sable ou autre. Ma recherche sur le web m'indique que
c'est une pratique courante et bienvenue. J'ai suivi.
Alors que le son semblait provenir du milieu de l'écran du
téléviseur entre les haut-parleurs, après avoir rempli les
pieds des supports, le son de certaines voix semble
maintenant provenir du pied du téléviseur.
J'ai utilisé les supports de haut-parleur pendant un an sans
les remplir. J'ai de suite perçu cette différence après le
remplissage il y a deux semaines : une partie du son s'est
déplacé verticalement vers le bas. Surtout les voix mais pas
toutes.
Quand je délaisse le son du câblo-opérateur pour mettre de
la musique, c'est encore plus marqué. Après une heure
d'écoute une partie du son (généralement le
chanteur/chanteuse) sort clairement au milieu entre les
haut-parleurs mais en-dessous ! C'est gênant et surprenant
mais tout n'est pas négatif non plus.
Fallait pas remplir les pieds ou j'ai manqué une étape ? Merci.

Faut changer la moquette pour une variété qui ne se fume pas.
Et sinon nettoyer et resserrer tous les contacts, bornes,
fils, etc.
--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
man-d
Le #26432067
Le 2017-04-16 à 01:29, Jean-Pierre Roche a écrit :
Faut changer la moquette pour une variété qui ne se fume pas.

Héhé :) Ben non pas de moquette dans le décor.
Et sinon nettoyer et resserrer tous les contacts, bornes, fils, etc.


Et pourquoi pas. Commençons par là vu l'âge de l'appareil. Merci.
--
man-d
ergeka
Le #26432077
Bonsoir,
Le 16/04/2017 à 06:44, man-d a écrit :
Bonjour,
Je me suis fourni des pieds pour haut-parleurs. Le fabricant et le
vendeur recommandent de remplir les pieds creux avec du sable ou autre.
...
Fallait pas remplir les pieds ou j'ai manqué une étape ? Merci.

Peut-être le son résonnait avec la cavité des pieds ?
--
Salutations - ergeka
voir_le_reply-to
Le #26432084
man-d
J'ai de suite perçu cette différence après le remplissage il y
a deux semaines : une partie du son s'est déplacé verticalement vers le
bas. Surtout les voix mais pas toutes.

Tout ce que tu décris l'est à la première personne du singulier.
Forcément ça crée un doute. N'as-tu personne qui soit en mesure d'avoir
écouté avant puis après et qui aurait pu faire la même constatation que
toi ? Sinon ne pourrais-tu faire des essai (dans l'idéal : en double
aveugle*) avec des parents ou amis effectuant des écoutes avec les pieds
vidés ou remplis, en leur demandant quelle différence ils entendent ? Tu
ne donnes pas d'indication non plus sur le type de source utilisée :
cela se produit-il pour toutes les musiques ? La présence de graves en
quantité influe-t-elle sur le résultat ? As-tu la possibilité
d'effectuer des mesures de niveau sonore**, et confirment-elles ou pas
tes impressions ?
Se souvenir, pour la nature de la source, que la majorité des
enregistrements du commerce actuels sont réalisés en fausse stéréo,
reconstituée en studio. Seuls quelques rares enregistrements "live"
réalisés avec une paire de micros appariés de bonne qualité (Schoeps ou
autres), en couple XY, ou ORTF, ou à l'aide d'une "tête" Sennheiser,
(plutôt dans les années 60-70), offrent une véritable stéréo.
Aujourd'hui il n'y a plus guère que les chasseurs de sons et/ou des
enregistrements "maison" pour le permettre.
hth, G.
(*) (**) sans aller jusqu'à investir dans des appareils spécifiques, on
trouve aujourd'hui de bonnes applications pour smartphone capables de
proposer des mesures chiffrées. Par exemple :
mais il a une trentaine d'équivalents !
--
Gérald
man-d
Le #26432143
Le 2017-04-16 à 13:22, ergeka a écrit :
Bonsoir,
Le 16/04/2017 à 06:44, man-d a écrit :
Bonjour,
Je me suis fourni des pieds pour haut-parleurs. Le fabricant et le
vendeur recommandent de remplir les pieds creux avec du sable ou autre.
...
Fallait pas remplir les pieds ou j'ai manqué une étape ? Merci.

Peut-être le son résonnait avec la cavité des pieds ?

Peut-être, en effet. Je ne peux pas dire que j'entendais les pieds mais
le ressentait en appliquant la main dessus.
--
man-d
MELMOTH
Le #26432146
Ce cher mammifère du nom de man-d nous susurrait, le dimanche
16/04/2017, dans nos oreilles grandes ouvertes mais un peu sales tout
de même, et dans le message mélismes suivants :
Fallait pas remplir les pieds ou j'ai manqué une étape ? Merci.

Mauvais sable...Changer de sable...
--
Car avec beaucoup de science, il y a beaucoup de chagrin ; et celui qui
accroît sa science accroît sa douleur.
[Ecclésiaste, 1-18]
MELMOTH - souffrant
man-d
Le #26432621
Le 2017-04-16 à 19:34, Gerald a écrit :
man-d
J'ai de suite perçu cette différence après le remplissage il y
a deux semaines : une partie du son s'est déplacé verticalement vers le
bas. Surtout les voix mais pas toutes.

Tout ce que tu décris l'est à la première personne du singulier.
Forcément ça crée un doute.


Je comprends. Cela devient intéressant et désolé pour le délai de ma
réponse.
N'as-tu personne qui soit en mesure d'avoir
écouté avant puis après et qui aurait pu faire la même constatation que
toi ?

Non. Je n'ai pas pensé à ça.
Sinon ne pourrais-tu faire des essai (dans l'idéal : en double
aveugle*) avec des parents ou amis effectuant des écoutes avec les pieds
vidés ou remplis, en leur demandant quelle différence ils entendent ?


Je peux demander aux visiteurs intéressés d'écouter et de corroborer ou
non. J'ai préparé une courte liste de morceaux a écouter.
Cependant, ma conjointe ne confirme pas. Intéressant.
Tu
ne donnes pas d'indication non plus sur le type de source utilisée :
cela se produit-il pour toutes les musiques ?


Je ne sais pas encore. J'ai omis d'écouter des enregistrements de concerts.
La présence de graves en
quantité influe-t-elle sur le résultat ?

Selon moi, non.

As-tu la possibilité
d'effectuer des mesures de niveau sonore**, et confirment-elles ou pas
tes impressions ?

Je vais prendre des mesures quand ce sera possible. C'est vrai qu'il y a
de nombreuses applications disponibles.
Se souvenir, pour la nature de la source, que la majorité des
enregistrements du commerce actuels sont réalisés en fausse stéréo,
reconstituée en studio. Seuls quelques rares enregistrements "live"
réalisés avec une paire de micros appariés de bonne qualité (Schoeps ou
autres), en couple XY, ou ORTF, ou à l'aide d'une "tête" Sennheiser,
(plutôt dans les années 60-70), offrent une véritable stéréo.
Aujourd'hui il n'y a plus guère que les chasseurs de sons et/ou des
enregistrements "maison" pour le permettre.


Ok. Merci.
Ainsi, dès que la captation d'une performance musicale se fait
individuellement pour chaque instrument et voix, ce n'est plus de la "
vraie " stéréo mais forcément une reconstitution ultérieure ?
hth, G.
(*) (**) sans aller jusqu'à investir dans des appareils spécifiques, on
trouve aujourd'hui de bonnes applications pour smartphone capables de
proposer des mesures chiffrées. Par exemple :
mais il a une trentaine d'équivalents !


Merci.
--
man-d
voir_le_reply-to
Le #26432633
man-d
Cependant, ma conjointe ne confirme pas. Intéressant.

Il me semble aussi.
Ok. Merci.
Ainsi, dès que la captation d'une performance musicale se fait
individuellement pour chaque instrument et voix, ce n'est plus de la "
vraie " stéréo mais forcément une reconstitution ultérieure ?

[Préambule à la réponse : ma parole est loin d'être d'évangile, surtout
en ces lieux où mes questionnements sont globalement considérés comme
ceux du vilain petit canard importun. Mes principaux thèmes : Son
multicanal - Fronts d'ondes sonores et projecteurs de son - Marques
validées par la sphère audiophile - Limites des sources du commerce par
rapport aux prétentions - Détails sur demande seulement.]
Pour ce qui concerne la musique dite de variétés en France et pop-rock
outre-Atlantique :
- la moitié est réalisée quasi exclusivement avec des logiciels sur
ordinateur, en particulier tout ce qui est rap, techno, mais pas
seulement. Certains logiciels savent même faire chanter "juste" ou
corriger les fausses notes comme Melodyne de Celemony :
- l'autre moitié est enregistrée en "re-re" (re-recording), chaque
instrument étant ajouté au précédent. Parfois parce que l'auteur est
multi-instrumentiste total, comme Stevie Wonder (Superstition)...
Parfois pour des raisons "physiques" comme dans l'initiative "Playing
for Change". casque ! Les autres "ajoutent" à ce qui a été enregistré avant et
ailleurs)
- dans un pouillème de cas, un vrai orchestre est enregistré en direct
comme dans ce cas récent pour Jenifer (c'est un ami qu'on voit diriger,
il a écrit les arrangements) dans ce cas un peu "pour l'exemple" mais de très grande qualité
incroyable (mais réelle, en direct et quasi en continu).
Pour ce qui concerne la musique classique ou de jazz, c'est la
normalisation du son surround 5.1 au milieu des années 80 qui a signé la
mort de la "captation" stéréo. Détails ici
À partir de là, dans la plupart des cas d'enregistrements "live"
(concerts) même si la diffusion doit être faite en direct et en simple
stéréo (cas de Radio France, mais pas de la BBC qui émet en multicanal
depuis longtemps sur la RNT !), la captation est faite à l'aide d'un
grand nombre de micros, permettant au mixage d'opérer un meilleur
équilibre entre parties instrumentales.
Deux amis "grandes oreilles" à Radio France (techniciens du son
considérés comme référence) m'ont confirmé avoir le droit d'enregistrer
les concerts en multicanal, en quelque sorte "pour la postérité" (ou
utilisation ultérieure). Avec des prouesses, comme par exemple
l'enregistrement (et la diffusion en direct !) du concert de l'ONL
dirigé par Casadessus sur scène tournante au Stade de France !
La meilleure illustration de ce questionnement se trouve dans un bonus
du coffret DVD "luxe" du Don Giovanni de Joseph Losey, intitulé
"l'Odyssée Sonore" (30 mn). Une des meilleurs captations multicanal ayant donné naissance à un son
surround 5.1 de très bonne qualité, est la Messe en Si de Bach par les
"Thomaner" enregistrée en 2000 (on voit assez bien le positionnement des
micros). Orchestre, choeur et solistes exceptionnels de l'Allemagne de
l'Est juste réunifiée, avec le Cantor "dans les godasses de Bach" à la
tribune, et la tombe de Bach au centre de la nef !
Du coup, pour ce qui est de "vraie stéréo", il faut remonter à avant
1980... et encore ! Beaucoup de captations de concerts importants se
faisaient en mono même tardivement. Je n'ai pas d'exemple confirmé à
part les enregistrements que j'ai faits moi-même à l'époque. Par contre
il y a eu des horreurs totales en studio ! Dont le vinyle "Play Bach" de
Jacques Loussier, avec la contrebasse ai centre, la batterie tout à
droite et le piano à gauche... Love me please love me de Michel Polnareff : piano tout à gauche, voix
tout à droite à l'entrée de l'orchestre tou glisse brutalement au centre
! Youtube c'est remixé, malheureusement la préécoute commence après
l'intro... faut l'acheter). Idem pour l'intro de Here Comes The Sun des
Beatles Voilou, bonne promenade/écoute et découverte ! hth,
--
Gérald
Bebert
Le #26432635
"Gerald" le message de news:
1n533k5.15jzr0u1qlfkmfN%
man-d
Cependant, ma conjointe ne confirme pas. Intéressant.

Il me semble aussi.
Ok. Merci.
Ainsi, dès que la captation d'une performance musicale se fait
individuellement pour chaque instrument et voix, ce n'est plus de la "
vraie " stéréo mais forcément une reconstitution ultérieure ?

[Préambule à la réponse : ma parole est loin d'être d'évangile, surtout
en ces lieux où mes questionnements sont globalement considérés comme
ceux du vilain petit canard importun. Mes principaux thèmes : Son
multicanal - Fronts d'ondes sonores et projecteurs de son - Marques
validées par la sphère audiophile - Limites des sources du commerce par
rapport aux prétentions - Détails sur demande seulement.]
Pour ce qui concerne la musique dite de variétés en France et pop-rock
outre-Atlantique :
- la moitié est réalisée quasi exclusivement avec des logiciels sur
ordinateur, en particulier tout ce qui est rap, techno, mais pas
seulement. Certains logiciels savent même faire chanter "juste" ou
corriger les fausses notes comme Melodyne de Celemony :
- l'autre moitié est enregistrée en "re-re" (re-recording), chaque
instrument étant ajouté au précédent. Parfois parce que l'auteur est
multi-instrumentiste total, comme Stevie Wonder (Superstition)...
Parfois pour des raisons "physiques" comme dans l'initiative "Playing
for Change". casque ! Les autres "ajoutent" à ce qui a été enregistré avant et
ailleurs)
- dans un pouillème de cas, un vrai orchestre est enregistré en direct
comme dans ce cas récent pour Jenifer (c'est un ami qu'on voit diriger,
il a écrit les arrangements) dans ce cas un peu "pour l'exemple" mais de très grande qualité
incroyable (mais réelle, en direct et quasi en continu).
Pour ce qui concerne la musique classique ou de jazz, c'est la
normalisation du son surround 5.1 au milieu des années 80 qui a signé la
mort de la "captation" stéréo. Détails ici
À partir de là, dans la plupart des cas d'enregistrements "live"
(concerts) même si la diffusion doit être faite en direct et en simple
stéréo (cas de Radio France, mais pas de la BBC qui émet en multicanal
depuis longtemps sur la RNT !), la captation est faite à l'aide d'un
grand nombre de micros, permettant au mixage d'opérer un meilleur
équilibre entre parties instrumentales.
Deux amis "grandes oreilles" à Radio France (techniciens du son
considérés comme référence) m'ont confirmé avoir le droit d'enregistrer
les concerts en multicanal, en quelque sorte "pour la postérité" (ou
utilisation ultérieure). Avec des prouesses, comme par exemple
l'enregistrement (et la diffusion en direct !) du concert de l'ONL
dirigé par Casadessus sur scène tournante au Stade de France !
La meilleure illustration de ce questionnement se trouve dans un bonus
du coffret DVD "luxe" du Don Giovanni de Joseph Losey, intitulé
"l'Odyssée Sonore" (30 mn). Une des meilleurs captations multicanal ayant donné naissance à un son
surround 5.1 de très bonne qualité, est la Messe en Si de Bach par les
"Thomaner" enregistrée en 2000 (on voit assez bien le positionnement des
micros). Orchestre, choeur et solistes exceptionnels de l'Allemagne de
l'Est juste réunifiée, avec le Cantor "dans les godasses de Bach" à la
tribune, et la tombe de Bach au centre de la nef !
Du coup, pour ce qui est de "vraie stéréo", il faut remonter à avant
1980... et encore ! Beaucoup de captations de concerts importants se
faisaient en mono même tardivement. Je n'ai pas d'exemple confirmé à
part les enregistrements que j'ai faits moi-même à l'époque. Par contre
il y a eu des horreurs totales en studio ! Dont le vinyle "Play Bach" de
Jacques Loussier, avec la contrebasse ai centre, la batterie tout à
droite et le piano à gauche... Love me please love me de Michel Polnareff : piano tout à gauche, voix
tout à droite à l'entrée de l'orchestre tou glisse brutalement au centre
! Youtube c'est remixé, malheureusement la préécoute commence après
l'intro... faut l'acheter). Idem pour l'intro de Here Comes The Sun des
Beatles Voilou, bonne promenade/écoute et découverte ! hth,
--
Gérald

D'où le ridicule qui tue des Vinyles de maintenant ....
B.
voir_le_reply-to
Le #26432638
Bebert
D'où le ridicule qui tue des Vinyles de maintenant ....

C'est peu de le dire ! On peut désormais recréer à volonté tous les
crachotis aléatoires et rayures que l'on veut, tous les pleurages et
rumbles possibles, jouer de la stéréo "compatible" ou pas, créer tous
les filtrages du monde pour une poignée de figues... qu'aucune écoute en
double aveugle ne permettra de distinguer d'un "authentique".
Il reste UNE utilité des platines vinyles, c'est de permettre la
numérisation de galettes jamais numérisées, uniques ou introuvables
(mais encore faut-il qu'elles aient un intérêt à la fois audio et
musical !).
Et ça va plus loin en fait (je renfourche mon dada fétiche !) : c'est le
paradigme même qui associe "hifi" et "stéréo" qui se prend les pieds
dans le tapis. Cela ne veut pas dire qu'hors du 5.1 il n'existe rien,
mais simplement que depuis que cette possibilité est disponible, il me
semble important d'en tenir compte DONC d'avoir une installation capable
de gérer un maximum de possibilités et de configurations (QUELLE QU'ELLE
SOIT !).
--
Gérald
Publicité
Poster une réponse
Anonyme