Quel posemètre acheter ?

Le
benoit
Bonjour,


J'ai vraiment envie de m'acheter un posemètre qui me permette de
mesurer la lumière incidente. Les photos de plage sont une horreur si on
se fie à la cellule de l'appareil.

J'ai regardé sur le net d'ebay au bon coin en passant par des sites
spécialisés en matériel photo et les prix vont de 20 à quelques
centaines d'euros alors je suis à la recherche de conseils.

L'autre façon de faire serait d'avoir une feuille imprimé en gris
moyen, le fameux 18% sur lequel on lit tout et son contraire. Est-ce
réalisable soi-même (ouvrir photoshop, remplir l'image de ce fameux gris
avec le RVB qui va bien) et faire imprimer sur un site photo avec une
Kodak Q60 en même temps comme souvenir.

D'avance merci

--
"La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La
pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne et
personne ne sait pourquoi !" [ Albert Einstein ]
Vos réponses Page 11 / 15
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
GhostRaider
Le #26243402
Le 04/07/2014 14:34, Ricco a écrit :

alors qu'il continue ?
puisque l'argentique aurait une âme ?



Oui, l'argentique avait une âme, perdue corps et biens par le numérique.
C'est triste mais c'est comme ça.
benoit
Le #26243382
jdanield
et, bien sûr, le posemètre a l'inconvénient majeur de demander du temps. Le
cas de la plage (ou de la neige) étant le cas idéal pour lui car la mesure
varie peu ou lentement, mais il est assez facile de s'en passer en faisant un
test sur une zone d'ombre moyenne, par exemple (mais en se mettant en manuel
ensuite)



La lumière varie plus ou moins suivant que tu te trouves face à elle
ou dos à elle, où que tu sois : en sous-bois, chez toi, à la plage, dans
un château de la Loire... Le test sur un carton gris 18% revient à peu
près à ça sauf que le posemètre est quand même plus précis.

Ensuite, entre i) le temps qu'il va te falloir pour chaque photo,
paramétrer ton boîtier pour qu'il soit en mesure spot, que tu mesures
différents points de l'image pour avoir une bonne idée, qu'il mémorise
le résultat, que tu recadres pour qu'enfin tu puisses appuyer sur le
bouton et ii) le temps qu'il va te falloir pour sortir un paquet de
clopes de ta poche, que tu appuies sur un bouton et que tu règles
l'appareil pour une série de prises de vue... Y'a pas photo (promis je
ne la refait plus celle-là :)

--
"La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La
pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et
personne ne sait pourquoi !" [ Albert Einstein ]
benoit
Le #26243392
GhostRaider
Pourquoi alors avoir lâché l'argentique, purement manuel ?



Parce que je ne supportais plus d'avoir à attendre des jours voire
des semaines avant de connaître le résultat*. Parce qu'un appui sur le
bouton dépassait l'euro. Parce qu'il fallait ensuite que je scanne le
tout pour pouvoir retravailler les images (je suis passé de la photo à
l'image ;-)

* Ça c'est le pire, j'ai pris l'habitude de suivre des photos prises
par des pros (le studio, la chambre, les assistants et tout le toutim)
pour des campagnes de pub. Tu avais les polas pour avoir une première
idée du résultat et les 20x25 qui revenait du labo par coursier deux
heures après la prise de vue pour corriger l'éclairage, la profondeur de
champ, la perspective, la zone de mise au point... Tout seul dans son
coin le numérique permet de retrouver quelques-uns de ces avantages.


--
"La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La
pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et
personne ne sait pourquoi !" [ Albert Einstein ]
GhostRaider
Le #26243532
Le 04/07/2014 15:08, Benoit a écrit :
GhostRaider
Pourquoi alors avoir lâché l'argentique, purement manuel ?



Parce que je ne supportais plus d'avoir à attendre des jours voire
des semaines avant de connaître le résultat*. Parce qu'un appui sur le
bouton dépassait l'euro. Parce qu'il fallait ensuite que je scanne le
tout pour pouvoir retravailler les images (je suis passé de la photo à
l'image ;-)



C'est la démarche habituelle. Je pense que Stefan Peccini a dû penser de
même et bien d'autres (dont moi).
Mais tout le monde n'y a pas cru de suite, je me souviens d'un éditorial
de CI, alors que le numérique était en plein développement et rattrapait
déjà la définition de l'argentique, dans lequel le rédacteur estimait
que la meilleure démarche c'était encore de faire développer les films
(en une heure disait-il), puis de les scanner chez soi pour profiter du
numérique.
Le patron de Kodak a dû penser la même chose.

* Ça c'est le pire, j'ai pris l'habitude de suivre des photos prises
par des pros (le studio, la chambre, les assistants et tout le toutim)
pour des campagnes de pub. Tu avais les polas pour avoir une première
idée du résultat et les 20x25 qui revenait du labo par coursier deux
heures après la prise de vue pour corriger l'éclairage, la profondeur de
champ, la perspective, la zone de mise au point... Tout seul dans son
coin le numérique permet de retrouver quelques-uns de ces avantages.

benoit
Le #26243522
GhostRaider
Mais tout le monde n'y a pas cru de suite, je me souviens d'un éditorial
de CI, alors que le numérique était en plein développement et rattrapait
déjà la définition de l'argentique, dans lequel le rédacteur estimait
que la meilleure démarche c'était encore de faire développer les films
(en une heure disait-il), puis de les scanner chez soi pour profiter du
numérique.
Le patron de Kodak a dû penser la même chose.



:-D

Il n'a pas dû le faire, il l'a fait. Il faut avouer que les débuts
du numérique avec une définition toute juste pour du 640x480 allaient
dans son sens.

Le cinéma aussi bascule. Même les salles sont numériques maintenant.

--
"La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La
pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et
personne ne sait pourquoi !" [ Albert Einstein ]
GhostRaider
Le #26243902
Le 04/07/2014 16:14, Benoit a écrit :
GhostRaider
Mais tout le monde n'y a pas cru de suite, je me souviens d'un éditorial
de CI, alors que le numérique était en plein développement et rattrapait
déjà la définition de l'argentique, dans lequel le rédacteur estimait
que la meilleure démarche c'était encore de faire développer les films
(en une heure disait-il), puis de les scanner chez soi pour profiter du
numérique.
Le patron de Kodak a dû penser la même chose.



:-D
Il n'a pas dû le faire, il l'a fait. Il faut avouer que les débuts
du numérique avec une définition toute juste pour du 640x480 allaient
dans son sens.



Je me souviens des premiers reflex Nikon/Kodak en 640x480 qui coûtaient
extrêmement cher.
Peu de gens ont pensé que la définition allait augmenter aussi vite et
les prix diminuer aussi vite aussi.

Le cinéma aussi bascule. Même les salles sont numériques maintenant.

Charles Vassallo
Le #26243892
GhostRaider a écrit :
Le 04/07/2014 14:37, Ricco a écrit :

je ne sais pas ce que tu veux dire par "" reflexivité " ?



Purée, ça n'existe pas en optique !
Décidément, je suis archi-nul !
J'ai voulu dire réflectance.
http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9flectance
Je retourne à Pif le Chien.



«Réflectivité» va très bien, ce n'est pas si loin que ça. Effet
collatéral d'une surdose d'angliche, genre confusion entre réflexion et
reflection.

Charles
GhostRaider
Le #26243952
Le 04/07/2014 18:34, Charles Vassallo a écrit :
GhostRaider a écrit :
Le 04/07/2014 14:37, Ricco a écrit :

je ne sais pas ce que tu veux dire par "" reflexivité " ?



Purée, ça n'existe pas en optique !
Décidément, je suis archi-nul !
J'ai voulu dire réflectance.
http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9flectance
Je retourne à Pif le Chien.



«Réflectivité» va très bien, ce n'est pas si loin que ça. Effet
collatéral d'une surdose d'angliche, genre confusion entre réflexion et
reflection.



Ah ben oui, tu as raison, je n'avais pas établi la connection, pardon,
la connexion.
Ricco
Le #26244112
Il se trouve que jdanield a formulé :
Le 04/07/2014 14:29, Ricco a écrit :

cette faculté que tu as, toi, bien planqué à commenter ce qui s'est passé
dans
une profession dont tu n'es pas est finalement risible.



il reste des photographes, j'en connais, ils font de la photo, pas de la
vente de tirages et de boites de pellicules, et ceux-là je ne leur reproche
rien.

on m'a assez gâché de la pellicule, perdu des diapos et salopé des tirages.
Et je n'ai jamais dit que c'est ton cas, les bons paient pour les mauvais!

jdd



en tant qu'épicier, on était bien obligé de vendre des films, et on
s'en serait bien passés, gamme étendue, marge ridicule, j'ai connu la
TVA à 33 %
sinon, les clients allaient ailleurs
perdu des diapos, surtout ceux qui expédiaient tout au façonnier
moi, je développais l'E6 et tirait les diapos, j'ai même eu une machine
Ciba pour faire de la copie copie
et tant que ce ne sont que les tirages qui sont mauvais, c'est pas
grave, mais le développement C41 chez KIs, là, c'était pas contrôle
sensito
mais tout ça, ça ne me faisait pas de clients en plus, c'était surtout
dû à ma formation et le fait que j'ai travaillé en labo pro de
nombreuses années
et c'est du passé, ça n'existe plus

--
ricco
--

---
Ce courrier électronique ne contient aucun virus ou logiciel malveillant parce que la protection avast! Antivirus est active.
http://www.avast.com
Ricco
Le #26244102
jdanield avait écrit le 04/07/2014 :
Le 04/07/2014 14:36, Ricco a écrit :

t'as un stock de sekonic ou Weston Master à vendre, de ton papa ?




j'en ai, mais obsolète, je ne vais ni à la plage ni à la neige.

jdd



ah, là, moi non plus, trop ciant pour la plage, trop cher pour la neige

--
ricco
--

---
Ce courrier électronique ne contient aucun virus ou logiciel malveillant parce que la protection avast! Antivirus est active.
http://www.avast.com
Publicité
Poster une réponse
Anonyme