Que sont devenus les filmeurs ?

Le
Elfif
Bonjour tout le monde,

Je mène une petite enquête.
J'aimerais savoir si le boulot de photographe filmeur dans les lieux
touristiques marche encore ?
Il me semble avoir trouvé un bon spot (en Espagne) pour lancer cette
activité et je suis étonné que ça n'existe pas déjà sur place.
D'où ma question : comment se porte le métier de photographe filmeur ?

J'avais fait ce taf pendant un été il y a plus de dix ans maintenant, dans
les Landes et ça marchait bien. A l'époque, j'étais un simple photographe
usant mes tongs sur la plage pour photographier les bambins (mon meilleur
rapport images/ventes). Aujourd'hui, j'aimerais plutôt diriger une petite
équipe de photographes et faire tourner une boutique pendant la saison
estivale.

Je ne trouve aucune véritable info sur cette activité sur le net. Je ne dois
pas taper les bons mots dans le moteur de trouvailles.
Je suis donc preneur de :
- liens vers des sites causant du sujet (j'ai bien trouvé
http://www.phot-online.com, mais il n'a pas l'air d'avoir été mis a jour
depuis pfou)
- sources d'informations légales sur ce sujet et éventuellement des
infos sur le droit à l'image en Espagne,
- vos retours d'expérience (les plus récents possibles), fait on encore
du chiffre avec cette activité ?
-

Bref, si vous avez de la matière sur ce sujet, je serais ravi !

D'avance merci pour vos contribs
Philippe
Vos réponses Page 2 / 12
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
Le #3346231
Elfif wrote:
euh...pourquoi ils te rameneraient leurs photos pour que
tu te sucres sur leur dos ? on peut faire ce boulot avec
500 euro d'investissement...



Faudra que tu m'expliques comment tu t'installes avec 500 euros, je suis
preneur !


Je dirait matos minimal : un D70 d'occasse, que tu jettes quand le
rideau lâche et une imprimante à sublimation termique petit format.
Ca ne va pas chercher bien loin.
Pas de retouches, pas de fioritures.

Noëlle Adam.


Le #3346201
Salut "Stephane Legras-Decussy"

"Stephane Legras-Decussy" a écrit

"Jean-Pierre Levraud" message de news: fbocr4$1ibm$
il faut faire des portraits
à fond flou, donc reflex et optique à grande ouverture obligatoires.


dès que je fais ça, moi j'entend "c'est con, on est coupé..."
et "c'est con, on voit pas ce qui ya derrière..."


Vive le numérique "pinhole" !
--
Les abeilles nous abandonnent 30 août 2007 à 13h30
www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/zoologie/d/les-abeilles-nous-abandonnent_12769/
Ce n'est pas une sonnette d'alarme mais une sirène que les scientifiques
actionnent…


Stephane Legras-Decussy
Le #3346181


Vive le numérique "pinhole" !


pas con ça, la photo pédophile de plage au sténopé... :-)

remarque les CRS Sauveteur pourraient appeler le
service de déminage en voyant le truc...

Ricco
Le #3346171
Stephane Legras-Decussy wrote:


Vive le numérique "pinhole" !


pas con ça, la photo pédophile de plage au sténopé... :-)

remarque les CRS Sauveteur pourraient appeler le
service de déminage en voyant le truc...


CRS SS

--
--
Ricco


Jean-Pierre Levraud
Le #3346161


Je dirait matos minimal : un D70 d'occasse, que tu jettes quand le
rideau lâche et une imprimante à sublimation termique petit format.
Ca ne va pas chercher bien loin.
Pas de retouches, pas de fioritures.



Plus un flash cobra pour déboucher les ombres, c'est en général
en plein cagnard qu'on prend les photos.
Plus l'ordinateur portable pour que les clients choisissent
sur un écran de taille raisonnable.
Quant à se limiter à des tirages de petite taille, ça me
semble une idée bizarre, pour ne pas dire économiquement
suicidaire.

:@)
Jean-ïerre

Le #3346151
Salut "Stephane Legras-Decussy"

"Stephane Legras-Decussy" a écrit

Vive le numérique "pinhole" !


pas con ça, la photo pédophile de plage au sténopé... :-)
remarque les CRS Sauveteur pourraient appeler le
service de déminage en voyant le truc...


la video/photo surveillance au pinhole ,
Infernal ,
à la moindre crotte de mouche ,
les paranos vont se croire observés . :-))
--
Les abeilles nous abandonnent 30 août 2007 à 13h30
www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/zoologie/d/les-abeilles-nous-abandonnent_12769/
Ce n'est pas une sonnette d'alarme mais une sirène que les scientifiques
actionnent…


Ricco
Le #3346141
Jean-Pierre Levraud wrote:


Je dirait matos minimal : un D70 d'occasse, que tu jettes quand le
rideau lâche et une imprimante à sublimation termique petit format.
Ca ne va pas chercher bien loin.
Pas de retouches, pas de fioritures.



toout ce genre de matériel sur une plage, j'en connais qui font ça au club
house ou dnas le coffre de leur voiture, c'est déjà pas facile, alors dans
le sable ?
et je pense que le filmage en a pris un grand coup dans la tronche avec le
numerique
et c'est extenuant de crapahuter dans le sable ou se geler sur les pistes.
--
Ricco


Elfif
Le #3346111
Ca existe encore, les filmeurs. Mais on n'en voit presque plus
en pur free-lance sur les plages ou les pistes, qui leur sont
souvent interdites. La plupart du temps, ils collaborent avec
des structures: hotels, ecoles de surf, ecoles de ski...

Contrairement à d'autres, je ne pense pas que l'explosion du
numerique-souvenir-pas cher ait tué le métier. Les gens font
plus de photos, mais ils deviennent aussi plus critiques, et
voient bien la différence de qualité.

Du coup, il est amha totalement irréaliste de vouloir faire
son beurre avec un bridge. Pour marquer sa différence par rapport
au compact de monsieur tout le monde, il faut faire des portraits
à fond flou, donc reflex et optique à grande ouverture obligatoires.




Ahhh, enfin un discours raisonné !
Tout à fait d'accord avec toi, notamment sur le style des photos :
portraits flatteurs avec faible profondeur de champ pour un maximum de mise
en valeur du sujet.
Un bon flash pour déboucher les ombres en journée, et qui fait la différence
le soir en ne produisant pas d'yeux rouges et en créant un modelé tellement
plus correct que le pôv petit flash juste au dessus de l'objectif que l'on
trouve sur le compacts ou les bridges.

Je pense qu'on peut commencer à vraiment bosser en s'équipant sérieusement
à la prise de vue et avec de vrais outils pour la partie gestion des images
(je pense à LightRoom) sur un PC doté de bons disques durs plus une
imprimante pro du style Epson Stylus Photo R2400 capable de sortir un vrai
A3 qualité pro.

Tout cela est encore théorique pour moi : quand je pratiquais ce job, on en
était encore à l'argentique et les clients venaient sélectionner leurs
photos à la loupe sur des planches contact. Je me dis qu'aujourd'hui la
présentation avant-vente est mille fois meilleure et qu'il doit y avoir
moyen de convaincre facilement les clients !
Je pense aussi à une déclinaison de la boutique sur internet avec une
solution de vente en ligne comme celle proposée par ktools : photostore
(http://www.ktools.net/photostore/). Et là, mes compétences en informatique
me seront bien pratiques !

Je vais tenter de voir ce week-end une boutique de filmage en action,
j'espère en tirer des enseignements.sur le boulot dans la vraie vie. Sachant
que tout cela doit pouvoir s'appliquer en Espagne, dans une station
balnéaire huppée.

Ricco
Le #3346101
Elfif wrote:

Je vais tenter de voir ce week-end une boutique de filmage en action,
j'espère en tirer des enseignements.sur le boulot dans la vraie vie.
Sachant que tout cela doit pouvoir s'appliquer en Espagne, dans une
station balnéaire huppée.


C'est quand même assez épatant tout ça, le filmage, le genre le plus mineur
du plus mineur, si je puis dire, pire que le mariage, truc completement
alimentaire qui n'a jamais enrichi que les quelques fripouilles qui tenaient
ces officines
du portrait fond flou sur la plage
on prennait n'importe qui pour faire ca, du moment qu il avait le courage de
crapahuter ou de se les geler, je n'en reviens encore pas !

--
--
Ricco

Stephane Legras-Decussy
Le #3346091
"Ricco" de news: fbp2un$3fl$

CRS SS


etudiants diant diant...

Publicité
Poster une réponse
Anonyme