une question RAID

Le
François Patte
Bonjour,

Je viens de m'apercevoir que je pouvais remplacer, sur mon ordianteur
portable, le lecteur de DVD par un disque dur. Craignant toujours une
défaillance du disque lorsque je me déplace, je me suis dit que mettre
un deuxième disque en RAID 1 logiciel pourrait être une bonne idée.

Voilà-t-il pas qu'en mettant ce deuxième disque, au boot, le BIOS me
propose d'activer le RAID (hardware donc) dont j'ignorais jusqu'à
présent l'existence.

Du coup, je suis perplexe: vaut-il mieux avoir un RAID hardware ou un
RAID logiciel.

Deuxième question: linux accepte-t-il toutes les cartes RAID sans problème?

Troisième question: comment s'y prend-on pour faire une installation
linux en RAID (hardware).

Merci de vos lumières.


--
François Patte
Université Paris Descartes
Vos réponses Page 1 / 6
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Christophe PEREZ
Le #26422188
Le Mon, 02 Jan 2017 14:42:43 +0100, François Patte a écrit :
Du coup, je suis perplexe: vaut-il mieux avoir un RAID hardware ou un
RAID logiciel.

Je suis très loin d'être un expert, mais j'ai déjà lu souvent qu'il vaut
mieux un raid soft qu'un mauvais raid hard.
Deuxième question: linux accepte-t-il toutes les cartes RAID sans
problème?

Sans rien y connaitre, j'aurais tendance à penser que non, juste à cause
du "toutes" et "sans problème".
Troisième question: comment s'y prend-on pour faire une installation
linux en RAID (hardware).

A mon humble avis, si c'est hard, c'est que le soft n'y voit que du feu.
Donc l'install se fait comme avec un disque simple.
Th.A.C
Le #26422191
Le 02/01/2017 à 14:42, François Patte a écrit :
Bonjour,
Je viens de m'apercevoir que je pouvais remplacer, sur mon ordianteur
portable, le lecteur de DVD par un disque dur. Craignant toujours une
défaillance du disque lorsque je me déplace, je me suis dit que mettre
un deuxième disque en RAID 1 logiciel pourrait être une bonne idée.
Voilà-t-il pas qu'en mettant ce deuxième disque, au boot, le BIOS me
propose d'activer le RAID (hardware donc...) dont j'ignorais jusqu'à
présent l'existence.
Du coup, je suis perplexe: vaut-il mieux avoir un RAID hardware ou un
RAID logiciel.

si c'est un vrai raid hardware (puce spécialisée), c'est plus performant
et ca évite la préparation software qui n'est pas très difficile mais
bon tant qu'à faire...
Certains raid proposés par le bios ne sont que des raids softwares
(complètements bidons).
Et pas toujours reconnus par les drivers linux.
Deuxième question: linux accepte-t-il toutes les cartes RAID sans problème?

aucune idée, il faut parfois rajouter un pilote
Troisième question: comment s'y prend-on pour faire une installation
linux en RAID (hardware).

La partie raid se fait dans le bios de la carte raid.
Tu associes tes disques pour former le raid que tu désires.
ATTENTION, l'association des disques pour former un raid détruit les
données.
Sous linux, le système ne voit qu'un seul disque et l'installation se
fait comme si tu n'avais pas de raid...
Dans ton cas, essaye déjà d'associer tes disques dans le bios pour
former un disque 'virtuel' RAID et regarde comment linux détecte ca:
-soit il verra un seul disque logique et donc le raid sera reconnu
comme tel.
-soit il verra TOUS les disques physiques sans te montrer le disque
logique et la c'est mort... Tu devras faire un raid logiciel.
Nicolas George
Le #26422195
François Patte , dans le message
Du coup, je suis perplexe: vaut-il mieux avoir un RAID hardware ou un
RAID logiciel.

Comme dit ailleurs, le RAID hard décharge les calculs à la carte. En
RAID1, les calculs doivent être assez minimes, puisque ça copie
simplement les données. En RAID5 ou plus, il y a du Reed-Solomon qui
peut être gourmand, mais je ne connais pas les ordres de grandeur. Il
faudrait comparer par rapport aux vitesses des disques et à la puissance
du processeur. Et bien sûr, c'est seulement avec une vraie carte.
En RAID hard, si le contrôleur grille, les données sont perdues à moins
que tu ne te procures le même contrôleur pour y brancher les disques. En
RAID soft, un autre Linux saura les lire.
Troisième question: comment s'y prend-on pour faire une installation
linux en RAID (hardware).

Le RAID hard que j'ai pu observer apparaissait comme un unique disque.
Alain
Le #26422207
On 02/01/2017 21:59, Th.A.C wrote:
Le 02/01/2017 à 14:42, François Patte a écrit :
Bonjour,
Je viens de m'apercevoir que je pouvais remplacer, sur mon ordianteur
portable, le lecteur de DVD par un disque dur. Craignant toujours une
défaillance du disque lorsque je me déplace, je me suis dit que mettre
un deuxième disque en RAID 1 logiciel pourrait être une bonne idée.
Voilà-t-il pas qu'en mettant ce deuxième disque, au boot, le BIOS me
propose d'activer le RAID (hardware donc...) dont j'ignorais jusqu'à
présent l'existence.
Du coup, je suis perplexe: vaut-il mieux avoir un RAID hardware ou un
RAID logiciel.....

...
Certains raid proposés par le bios ne sont que des raids softwares
(complètements bidons).
Et pas toujours reconnus par les drivers linux.

Bonjour,
C'est notamment le cas sur les Dell :
c'est du "raid Intel" : en lisant la doc je vois la possibilité de
perdre les données des 2 disques, par ex en remplaçant la pile bouton du
bios.
En résumé, je ne vois pas comment bien faire du raid backup sur un
portable en général.
Reste mdadm
Et Win10pro fait aussi du mirroir logiciel.
Dans tous les cas, vaut mieux prévoir 3 disque identiques au départ dont
1 en réserve.
Comme en plus les disques internes sont limités à 1To, je fais des
copies sur des WDpassport USB et pas de raid.
Reste à envisager le chiffrement des disques qui n'est pas simple non
plus ...
Cordialement,
--
Alain.
Eric Masson
Le #26422208
"Th.A.C" 'Lut,
si c'est un vrai raid hardware (puce spécialisée), c'est plus
performant

Avec une machine raisonnablement moderne dotée d'un CPU et d'IOs
décents, une implémentation raid soft est plus performante que sa
contrepartie hard. Elle est aussi plus souple...
et ca évite la préparation software qui n'est pas très difficile mais
bon tant qu'à faire...

Par exemple, avec zfs, c'est carrément plus rapide de créer un pool et
des fs que de simplement accéder au bios d'une carte raid pour créer un
volume.
--
Je n'utilise pas Linux, c'est un système qui fait la part trop belle aux
neuneux. Un peu de complexité et de prise de tête n'a jamais fait de mal
à personne, et ça assure une sélection naturelle.
-+-AT in :
JKB
Le #26422214
Le Tue, 03 Jan 2017 09:48:50 +0100,
Eric Masson
"Th.A.C" 'Lut,
si c'est un vrai raid hardware (puce spécialisée), c'est plus
performant

Avec une machine raisonnablement moderne dotée d'un CPU et d'IOs
décents, une implémentation raid soft est plus performante que sa
contrepartie hard. Elle est aussi plus souple...

Et ça permet aussi de récupérer les données sur un autre
contrôleur. Personnellement, je n'utilise plus de raid hard depuis
qu'un crash de contrôleur (un cher) m'a foutu en l'air les données
d'une baie de 12 disques SCSI de 300 Go chacun. Heureusement que
j'avais des bandes.
Raid hard : relecture possible que sur un contrôleur identique muni
du même firmware. Dans les autres cas, c'est aléatoire.
Raid soft : il suffit d'avoir le même OS.
J'ajoute qu'avec un raid soft, on peut suivre les états de santé des
disques bien plus finement car l'OS voit nativement tous les
disques. Dans le cas de raid hard, il faut un peu truander.
et ca évite la préparation software qui n'est pas très difficile mais
bon tant qu'à faire...

Par exemple, avec zfs, c'est carrément plus rapide de créer un pool et
des fs que de simplement accéder au bios d'une carte raid pour créer un
volume.

C'est certain.
Cordialement,
JKB
--
Si votre demande me parvient sur carte perforée, je titiouaillerai très
volontiers une réponse...
=> http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr
=> http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr
Kevin Denis
Le #26422223
Le 03-01-2017, Eric Masson
Avec une machine raisonnablement moderne dotée d'un CPU et d'IOs
décents, une implémentation raid soft est plus performante que sa
contrepartie hard. Elle est aussi plus souple...

Mais le raid hard reste beaucoup plus simple à l'usage..
Il faut faire très attention au raid soft pour que ça marche, et encore
plus en cas de problème (ne pas resynchro le disque HS sur le disque bon...
ne rigolez pas, je l'ai vu)
Le raid hard, c'est quand même souvent un menu tout simple dans le BIOS,
des status faciles à lire (ça bip et la led rouge devant le disque fautif
clignote), et le changement peut se faire quelque fois en hot swap: on tire le
chariot du disque, on remet un disque neuf, le raid se reconstruit tout seul
impact prod: néant, pas d'arrêt de service.
et ca évite la préparation software qui n'est pas très difficile mais
bon tant qu'à faire...

Par exemple, avec zfs, c'est carrément plus rapide de créer un pool et
des fs que de simplement accéder au bios d'une carte raid pour créer un
volume.

Faudrait que j'essaye ZFS un jour :)
--
Kevin
Sergio
Le #26422228
Le 03/01/2017 à 11:17, JKB a écrit :
Avec une machine raisonnablement moderne dotée d'un CPU et d'IOs
décents, une implémentation raid soft est plus performante que sa
contrepartie hard. Elle est aussi plus souple...

Et ça permet aussi de récupérer les données sur un autre
contrôleur. Personnellement, je n'utilise plus de raid hard depuis
qu'un crash de contrôleur (un cher) m'a foutu en l'air les données
d'une baie de 12 disques SCSI de 300 Go chacun. Heureusement que
j'avais des bandes.
Raid hard : relecture possible que sur un contrôleur identique muni
du même firmware. Dans les autres cas, c'est aléatoire.
Raid soft : il suffit d'avoir le même OS.
J'ajoute qu'avec un raid soft, on peut suivre les états de santé des
disques bien plus finement car l'OS voit nativement tous les
disques. Dans le cas de raid hard, il faut un peu truander.

Bémol : Je suppose qu'on ne peut pas utiliser du raid soft pour le disque contenant l'OS... Bon, de l'intérêt d'utiliser un raid
pour l'OS...
--
Serge http://leserged.online.fr/
Mon blog: http://cahierdesergio.free.fr/
Soutenez le libre: http://www.framasoft.org
Eric Masson
Le #26422230
Kevin Denis 'Lut,
Mais le raid hard reste beaucoup plus simple à l'usage..

Dépend de l'implémentation, mais il est clair que lorsque tu regardes
les docs pour installer une configuration raid sous lvm, cela va plutôt
dans le sens de ta phrase.
Il faut faire très attention au raid soft pour que ça marche, et encore
plus en cas de problème (ne pas resynchro le disque HS sur le disque bon...
ne rigolez pas, je l'ai vu)

C'est là encore lié à l'implémentation.
Le raid hard, c'est quand même souvent un menu tout simple dans le BIOS,
des status faciles à lire (ça bip et la led rouge devant le disque fautif
clignote), et le changement peut se faire quelque fois en hot swap: on tire le
chariot du disque, on remet un disque neuf, le raid se reconstruit tout seul
impact prod: néant, pas d'arrêt de service.

Tu peux disposer du hot swap et de l'identification des disques même
sans raid hardware, cela dépend des contrôleurs et des boitiers disque.
La reconstruction peut être réalisée de façon transparente sur une
implémentation soft.
Faudrait que j'essaye ZFS un jour :)

C'est gourmand en ram, mais pour le reste c'est vraiment bien foutu,
même si pour certains agréger gestionnaire RAID, gestionnaire de volume
et système de fichiers n'est pas une bonne idée.
--
Il veut que frjv disparaisse afin que les contacts entre pirates
et public soit réduits. Cela afin d'assurer son pain quotidien.

lepen va etre content d'apprendre que des ges partageant ses idees
-+- Gleny in:
gerbier
Le #26422232
Dans un contexte professionnel, on a le plus souvent un support (payant) contre les pannes
matérielles : le problème de la panne de carte RAID ne se pose donc pas
et, pour l'avoir testé sur de gros volumes (de l'ordre du PetaOctet), il n'y a pas photo au niveau
des performances sur du RAID 5 ou 6
Dans un contexte privé, par contre, le raid soft suffit à mon avis.
Le 03/01/2017 à 12:23, Kevin Denis a écrit :
Le 03-01-2017, Eric Masson
Avec une machine raisonnablement moderne dotée d'un CPU et d'IOs
décents, une implémentation raid soft est plus performante que sa
contrepartie hard. Elle est aussi plus souple...

Mais le raid hard reste beaucoup plus simple à l'usage..
Il faut faire très attention au raid soft pour que ça marche, et encore
plus en cas de problème (ne pas resynchro le disque HS sur le disque bon...
ne rigolez pas, je l'ai vu)
Le raid hard, c'est quand même souvent un menu tout simple dans le BIOS,
des status faciles à lire (ça bip et la led rouge devant le disque fautif
clignote), et le changement peut se faire quelque fois en hot swap: on tire le
chariot du disque, on remet un disque neuf, le raid se reconstruit tout seul
impact prod: néant, pas d'arrêt de service.
et ca évite la préparation software qui n'est pas très difficile mais
bon tant qu'à faire...

Par exemple, avec zfs, c'est carrément plus rapide de créer un pool et
des fs que de simplement accéder au bios d'une carte raid pour créer un
volume.

Faudrait que j'essaye ZFS un jour :)
Publicité
Poster une réponse
Anonyme