Gravure en 3 nm : TSMC prêt à investir plus de 20 milliards de dollars

Le par  |  2 commentaire(s) Source : Nikkei Asian Review
TSMC wafer

Alors que se profile déjà la gravure en 7 nm, les fondeurs préparent la suite, à savoir les technologies de gravure en 3 nm. Et le fondeur taiwanais TSMC est prêt à investir un record de 20 milliards de dollars pour lancer une production dès le début de la prochaine décennie.

Chez les fondeurs, c'est à qui parviendra à passer le plus rapidement aux noeuds de gravure les plus bas, avant d'atteindre les limites physiques de ces technologies. La gravure en 10 nm disponible depuis un an, c'est la gravure en 7 nm qui s'apprête à faire ses premiers pas en 2018, avec TSMC et Samsung une nouvelle fois sur les rangs pour être les premiers à proposer des lignes de production.

TSMC logo Au-delà, c'est le prochain noeud majeur sera celui du 3 nm mais pour y parvenir et vaincre les obstacles techniques, les efforts d'investissement seront colossaux. Là encore, les deux fondeurs commencent à évoquer leurs projets mais TSMC semble bien décider à emporter le morceau.

L'entreprise a déjà commencé à détailler sa roadmap et a choisi le site pour sa future usine de production, qui sera donc déployée du côté du Tainan Science Park (Taiwan). Pour mettre au point sa technologie de gravure en 3 nm avant la concurrence, TSMC va dépenser lourd : plus de 20 milliards de dollars, un record en la matière.

La Nikkei Asian Review note que seuls Samsung, Intel ou TSMC sont en mesure de mettre plus de 10 milliards de dollars sur la table pour de tels projets. Et si la gravure en 3 nm sera une étape importante, les travaux de recherche ont déjà commencé chez le fondeur taiwanais pour de la gravure en 2 nm.

Et si le groupe peut s'appuyer sur des contrats avec de nombreux acteurs, ces gros efforts d'investissement visent aussi à retenir Apple, un client à l'immense potentiel grâce aux volumes d'iPhone, iPad, Apple Watch et autres produits nécessitant des puces miniaturisées et économes.

Et il reste à voir si cette progression pourra toujours entrer dans le cadre de la loi de Moore, dont le président de TSMC, Morris Chang, estimait qu'elle deviendrait problématique d'ici 2025.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1991900
J'ai tellement hâte qu'ils atteignent la limite physiquement possible pour commencer a vraiment innover autrement. Mais quand est-ce qu'on va mettre au placard cette vielle électronique au silicium pour l'amour...
Le #1991984
kevstopper a écrit :

J'ai tellement hâte qu'ils atteignent la limite physiquement possible pour commencer a vraiment innover autrement. Mais quand est-ce qu'on va mettre au placard cette vielle électronique au silicium pour l'amour...


Clairement...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme