Actualité : ce qu'il ne fallait pas manquer

Le par  |  0 commentaire(s)
GNT new Logo

Comme chaque lundi, redécouvrez les faits qui ont marqué l'actualité de la semaine précédente.

GNT new LogoParmi les faits qui ont rythmé l’actualité de la semaine précédente, on rappellera la mise sous surveillance de la France par RSF, la remise du prix Turing à l’un des créateurs de Watson et l’obligation pour Twitter de livrer aux USA des informations sur les soutiens de WikiLeaks.

Sans oublier d’évoquer la traduction de la France devant la justice européenne au sujet de la taxe télécoms et le don de Microsoft aux victimes du Japon émaillé par une " bourde " dans sa stratégie de communication Twitter.

Sur ce, bonne lecture et bon début de semaine sur GNT.


La France sous surveillance : pour la première fois dans le classement des ennemis d'Internet établi par Reporters Sans Frontières, la France est placée dans la liste des pays sous surveillance, avec comme griefs retenus le traitement de l'affaire WikiLeaks, la loi Hadopi et la loi Loppsi 2.


Prix Turing pour Leslie Valian : Leslie Valian, l'un de ceux qui ont permis la conception du super-ordinateur Watson d'IBM, lequel a battu à plate couture l’homme au jeu télévisé Jeopardy, vient de recevoir le prix Turing.


Twitter doit livrer ses informations concernant WikiLeaks aux USA : comme demandé par le gouvernement US, le service de micro-blogging Twitter devra divulguer des détails de comptes Twitter appartenant à des soutiens de WikiLeaks.


Bruxelles poursuit la France en justice au sujet de la taxe télécoms : la Commission européenne a annoncé traduire la France devant la Cour de justice au sujet de la taxe télécom. Elle rappelle que la taxe télécoms, qui consiste à prélever 0,9 % du chiffre d'affaires des opérateurs de télécommunications dont les revenus sont supérieurs à 5 millions d'euros pour financer l’audiovisuel public, est incompatible avec le droit de l'UE dans le domaine des télécommunications.


Microsoft fait don de 100 000 dollars après une bourde : avec pour socle les dramatiques événements japonais, Microsoft s'est embourbé dans une opération de communication Twitter très mal perçue. Le géant de Redmond proposait au départ de verser 1 dollar aux victimes pour chaque retweet et cela dans la limite de 100 000 dollars. Il a finalement décidé de verser les 100 000 dollars directement.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]