Android et Java : Oracle réclame de nouveau 9,3 milliards de dollars à Google

Le par  |  9 commentaire(s) Source : PCWorld.com
Android-Marshmallow

Puisque la plainte d'Oracle contre Google pour l'exploitation d'APIs Java dans Android est finalement recevable, c'est une indemnisation de plus de 9 milliards de dollars que réclame désormais l'éditeur de bases de données.

Android-5.1-LollipopSi Android N, la prochaine version de la plate-forme mobile de Google, devrait se défaire des APIs Java pour adopter OpenJDK, leur exploitation dans les versions actuelles et antérieures du système d'exploitation mobile restent sous la menace d'une plainte de l'éditeur de bases de données Oracle.

En rachetant Sun Microsystems il y a quelques années, l'entreprise a mis la main sur l'environnement Java et a moyennement goûté le don gracieux d'APIs fait à Google pour compléter sa plate-forme mobile et pouvoir lancer Android dès 2008, un an après le lancement d'iOS chez Apple.

Affirmant que l'utilisation de ces APIs Java était soumise à propriété intellectuelle et aux royalties qui vont avec, Oracle a donc réclamé des milliards de dollars pour le préjudice lié à un système devenu le premier OS mobile mondial, et de loin.

Dans un premier temps, Google avait obtenu gain de cause tout en reconnaissant avec réalisé ces emprunts dans l'urgence mais en faisant considérer les APIS concernées comme un emprunt gracieux ("fair use") obtenu de l'ex-société Sun.

Cependant, à force de contestation, Oracle est parvenue à renverser le jugement initial et à faire valoir des droits de paternité sur l'utilisation de Java dans Android. Forte de ce récent retournement, la société réclame de nouveau des milliards de dollars à Google.

Le site PCWorld.com indique ainsi qu'Oracle évalue son préjudice à 9,3 milliards de dollars, en amont du nouveau procès qui doit démarrer début mai.Pour justifier ce montant, l'entreprise avait divulgué certaines informations confidentielles sur les revenus générés par Android et les pourcentages reversés à ses partenaires, ce qui n'avait pas été du goût du groupe de Mountain View.

De son côté, Google va tout faire pour minimiser ou même annuler cette requête. Le géant de la recherche va également faire valoir que les 37 APIs empruntées ne sont qu'une goutte d'eau dans le code source d'Android et ne méritent pas une telle sanction.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1887386
Vraiment des gros cons chez Oracle... Racheter Sun, pour, dans la foulée, porter plainte contre une boite qui utilise leur produit, c'est nauséabond...
Le #1887393
La plainte est recevable, j'espère qu'ils perdront ce procès de chi****
Le #1887411
Je me range aux côtés d'Oracle.

Si, en son temps, Sun a pu autoriser Google à user des APIs pour son OS sans condition mais qu'il n'y a aucun contrat pointant la légalité d'avoir poursuivi au-delà de la prise de contrôle par Oracle, Oracle doit poursuivre.
Si Google avait un tel contrat en vigueur, sans aucun doute il l'aurait montré et n'aurait pas migrer vers les APIs d'OpenJDK et aurait favorisé de renégocier les termes du contrat.

Il est évident que s'il n'était pas le premier OS mobile au monde, Oracle n'aurait pas attaqué une ambulance (bien qu'ils l'ont déjà fait, ce sont des charognards, ne l'oublions pas) mais il s'agit ici de Google qui brasse non seulement des milliards mais toujours en se servant des autres sans rétribuer derrière (le libre selon Google, on se sert et on dit fuck pour résumer).

Le montant sera revu à la baisse naturellement si la condamnation est validée, même si ce montant est basé sur des documents Oracle ne doit se rétribuer que sur la base du nombre d'appareil vendu, pas au-delà. Une taxe par appareil accompagné du préjudice.
Sans compter l'application de la taxe des appareils qui seront encore vendu sous une version antérieure à N d'ici la fin de sa commercialisation.
Le #1887433
Continuez d’utiliser JAVA et voyez ce qu'il vous en coûtera...
A l'avenir les entreprises devrons tenir compte de cela avant de faire un développement!

Je rappelle d'autre produits rachetés par Oracle : MySQL, OpenOffice


Le #1887439
poulpor a écrit :

Continuez d’utiliser JAVA et voyez ce qu'il vous en coûtera...
A l'avenir les entreprises devrons tenir compte de cela avant de faire un développement!

Je rappelle d'autre produits rachetés par Oracle : MySQL, OpenOffice




MySQL a déjà un remplaçant si Oracle venait à jouer au con (MariaDB) et ont refilé OpenOffice à la fondation Apache depuis un long moment.

Et ne confonds pas utiliser Java dans le cadre de la machine Java (JRE) et l'intégration des APIs de Java dans une solution commerciale (Android).
Le #1887440
Safirion a écrit :

Vraiment des gros cons chez Oracle... Racheter Sun, pour, dans la foulée, porter plainte contre une boite qui utilise leur produit, c'est nauséabond...


C'est nauséabond mais Google sont aussi des voleurs de propriétés intellectuelles..... ils s'enrichissent largement sur Android....
Entre deux boites pourries jusqu'à la moelle.... il n'y a qu'un perdant : le consommateur !
Le #1887475
D'ailleurs Google n'est-il pas en train de réécrire des partie de code pour remplacer celles qui seraient "coûteuses" ?

Le #1887488
Magic2016 a écrit :

Safirion a écrit :

Vraiment des gros cons chez Oracle... Racheter Sun, pour, dans la foulée, porter plainte contre une boite qui utilise leur produit, c'est nauséabond...


C'est nauséabond mais Google sont aussi des voleurs de propriétés intellectuelles..... ils s'enrichissent largement sur Android....
Entre deux boites pourries jusqu'à la moelle.... il n'y a qu'un perdant : le consommateur !


C'est mal une boite qui fait des bénéfices ? Non franchement, tu préfères les boites qui coulent ou délocalisent c'est ça ?
Le #1887511
skynet a écrit :

D'ailleurs Google n'est-il pas en train de réécrire des partie de code pour remplacer celles qui seraient "coûteuses" ?


Il me semble avoir entendu un son de cloche similaire et le passage vers OpenJDK ne serait là que pour assurer une compatibilité descendante le temps de. Sauf qu'on sait très bien que l'on opère un changement que si c'est nécessaire et si OpenJDK peut suffire..

@ Safirion
Je ne pense pas que ce soit le sens de son message.
Puis il est possible de faire des bénéfices sans sortir des clous et en respectant ses clients et ses partenaires, moins mais c'est faisable.
Surtout quand ils ont les moyens de payer pour des brevets et qu'il est le premier à gueuler quand sa propriété est possiblement utilisée sans autorisation (cf le précédent avec Microsoft et Bing qui proposait les mêmes résultats).
Google est la démonstration type du "fait ce que je dis pas ce que je fais".
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]