L'art a horreur du vide

Le
benoit
Bonjour,


Juste pour vous dire que c'est fait : J'ai déposé les statuts de
l'association Breizh Art Squat à la préfecture.

Quel est son objectif : occuper les locaux commerciaux vides pour que
des artistes puissent montrer leur travail, et que le public ait accès
aux artistes contenporains.

Foctionnement :

- Le propriétaire nous donne le local (réduction fiscale à la clef) le
temps qu'il trouve un autre locataire.
- L'artiste participe aux frais de fonctionnement du local (assurance et
électricité)
- Tous les deux/trois mois un vernissage de toutes les galeries aura
lieu, le même jour.

Pour l'instant j'ai contacté cinq propriétaires de local vide (certains
depuis plusieurs années) sur les onze que l'on trouve dans un rayon de
100m. Tous sont a priori d'accord et regardent les différents types de
contrat et bail que je leur ai soumis.


--
Pense à l'étiquette qu'une fois les vendanges faites.
Vos réponses Page 4 / 65
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
jdd
Le #26470385
Le 01/04/2018 à 10:32, GhostRaider a écrit :
Ces courbes sont effrayantes. Il y a presque deux pensionnés pour un
cotisant.


chaque système a ses défauts. Le système français garantit au moins que
chaque retraité va toucher quelque chose. Contrairement à ce que tu dis,
reculer l'age de la retraite n'est pas la seule solution, baisser ou
plafonner la retraite en est une autre.
Dans le cas de retraite par capitalisation, cette retraite est mise en
danger par l'inflation ou les mauvais placements, en 2008 beaucoup de
retraités ont dû chercher du travail.
je dois dire que quand je me suis engagé dans la carrière de prof, je ne
me suis pas préoccupé de l'âge ou des modalités de ma retraite.
Il y a eu également beaucoup de bétises de dites.
le système français actuel est dépendant de la pyramide des âges. Il a
été mis à mal par le baby boom dont je suis l'exemple (né en 1946), mais
ce baby boom a aussi entraîné une augmentation des enfants nés 20 ans
après, le problème est donc temporaire.
bref, c'est comme en photo, rien n'est si simple...
jdd
--
http://dodin.org
GhostRaider
Le #26470389
Le 01/04/2018 à 10:22, pehache a écrit :
Le 01/04/2018 à 09:46, GhostRaider a écrit :
Le 01/04/2018 à 08:37, jdd a écrit :
Le 01/04/2018 à 07:06, GhostRaider a écrit :
Oui, mais la SNCF a un endettement colossal qui la met techniquement
en quasi-faillite, pas Total.
Une entreprise du secteur concurrentiel n'y aurait pas résisté.

ca c'est un argument bidon. L'endettement vient de la construction
des lignes TGV, décidée par l'état, pas par la SNCF, comme l'achat de
rames nouvelles du TGV...

Ce n'est pas un argument bidon, c'est bien la réalité. L’État est
mauvais gestionnaire et mauvais prévisionniste.

Les employés y sont pour quoi ? Pourquoi devraient-ils être punis pour ça ?

On est dans une situation de crise qui nécessite un peu de solidarité.
Pourquoi les usagers devraient-ils payer (par les grèves) pour ça ?
En secteur concurrentiel, on n'aurait pas construit toutes ces lignes
à grande vitesse ni "sauvé" une usine en continuant d'y construire des
rames de TGV.

Certains investissements, comme la construction d'une ligne de chemin de
fer, peuvent difficilement se faire sans la puissance publique. Une
ligne de chemin de fer c'est un raisonnement sur 100 ans au moins, le
privé ne raisonne pas à cette échéance.

Aux États-Unis, il y avait de nombreuses compagnies privées. Dans le
métro parisien aussi... Tu vas me dire que les compagnies uniques
actuelles sont subventionnées et c'est vrai. Le problème est de savoir
où mettre le curseur de la charge reportée sur la communauté. Sans
vérité des prix, pas de salut.
La seule ligne TGV qui a été construite par le privé c'est
Tours-Bordeaux, et encore c'est un partenariat public-privé : il a fallu
20 ans pour trouver les financements, les emprunts sont garantis par
l'état, et le contrat de concession protège l'investisseur privé en cas
de rentabilité insuffisante : en fait c'est l'état qui prend les
risques, ici comme ailleurs.

Et oui. Et le contrôle de la nation sur ces investissements est très
faible, c'est ce qu'on peut déplorer.
L'assistanat excessif de l'économie finit par se retourner sur ceux
qu'il prétend protéger.
Il y a eu des erreurs, des lignes superflues, des gares TGV au milieu
des champs : Gare TGV Haute-Picardie alors qu'Amiens n'est pas desservie.

Oui il y a eu des erreurs et on est allé trop loin dans le tout-TGV.
Mais il ne faudrait peut-être pas oublier que les investissements sur le
réseau de TGV ont profité en réalité à toute l'économie française : les
infrastructures de déplacement sont un plus pour l'activité économique
(et d'ailleurs quelle région/ville ne fait pas des pieds et des mains
pour avoir sa liaison TGV ?)

Oui, c'est ce qu'on dit : la France attire les investissements étrangers
grâce à ses infrastructures, mais les repousse par un dialogue social
préhistorique et un droit du travail kafkaïen.
le but est l'aménagement du territoire (et autres), but(s) légitimes,
mais à payer par la collectivité, pas par la SNCF

Mais bien souvent, les "aménagés" n'y trouvent pas leur compte.

Tu te bases sur quoi pour dire ça ? Il n'y a qu'à voir comment ça couine
dès qu'il est question de supprimer une ligne quelque part.

Absolument. J'ai pris l'exemple de la gare TGV Picardie.
Les Amiennois voulaient le TGV, il ont eu une gare TGV à 30 kilomètres,
en pleins champs.
Pourtant, Amiens est un centre industriel et agricole important.
Ceci dit, l'état des lignes de chemin de fer dans d'autres pays, comme
en GB ou aux USA, ne milite pas non plus pour la privatisation
L'âge très bas de la retraite, qui prive le système de cotisations
tout en augmentant les besoins de service des retraites se
justifie-t-il encore, alors que les agents ne remplissent plus les
foyers des locomotives par des pelletées de charbon ?

c'est une bonne question. En même temps on trouve pénible aujourd'hui
d'être bloqué dans un train seul ou presque toute la journée ou toute
la nuit, et de ne rentrer chez soi que de temps en temps. Demandez
aux pilotes d'avion...
et ça peut se discuter dans le cadre du statut.
Le vrai juge de paix est le fait que la SNCF peine à recruter, preuve
simple que le statut n'est pas si attractif. Les futurs CDI risquent
de gagner bien plus que les actuels.



Oui, ils paraît que les salaires sont faibles, compensés par des
avantages, dont l'emploi à vie, ce qui n'a pas de prix.

Tout a un prix (et ce n'est pas un libéral qui devrait dire le contraire
!). Si l'emploi à vie n'avait pas de prix, la SNCF n'aurait aucun mal à
recruter.

C'est une expression. Ça n'a "pas de prix" en période de chômage structurel.
Économie d'assistanat qui ne résiste pas à la marche du temps.

Position de principe.

Position d'expérience.
J'ai vécu la crise de la sidérurgie dans les années 80.
On a voulu soutenir mordicus des régions condamnées.
La minette de Lorraine n'a que 40% de fer. Les minerais d'outre-mer, 90%.
Maintenant, il n'y a plus que des usines littorales.
Tiens, toujours pour rester en charrette, car moi, je suis respectueux
des règles : voici la vision de la SNCF de la protection des voyageurs
sur les quais :
https://www.cjoint.com/doc/18_04/HDbi5YnIAB1_Bercy-Gare-de-Lyon.jpg
GhostRaider
Le #26470395
Le 01/04/2018 à 10:43, jdd a écrit :
Le 01/04/2018 à 10:32, GhostRaider a écrit :
Ces courbes sont effrayantes. Il y a presque deux pensionnés pour un
cotisant.

chaque système a ses défauts. Le système français garantit au moins que
chaque retraité va toucher quelque chose. Contrairement à ce que tu dis,
reculer l'age de la retraite n'est pas la seule solution, baisser ou
plafonner la retraite en est une autre.

je ne l'ai pas mentionné car baisse ou même plafonner la retraite me
semble moins acceptable que de maintenir les gens dans un emploi.
Dans le cas de retraite par capitalisation, cette retraite est mise en
danger par l'inflation ou les mauvais placements, en 2008 beaucoup de
retraités ont dû chercher du travail.

Système américain. On cotise à un fond de retraite par capitalisation
dont les ressources peuvent être mises à mal comme en 2008, c'est vrai.
Mais la législation américaine du travail est très souple, si on veut
travailler on trouve toujours. J'ai vu une septuagénaire dans un
supermarché, un gars venu faire le déverminage de l'appartement avait
bien 70 ans aussi. Les étudiants sont pompistes : dans le New Jersey, il
est interdit de se servir soi-même, ou serveurs dans les restaus. Tout
le monde travaille dur. On m'a réparé ma voiture de location un dimanche
à Sinagua, trou perdu en Arizona, même pas sur la carte.
Et pas de lois ridicules comme l'interdiction ubuesque des contrats de
moins de 20 heures par semaine.
Et pas de préavis réciproque : ma fille a quitté son emploi du jour au
lendemain.
Du reste, tu en sais quelque chose.
je dois dire que quand je me suis engagé dans la carrière de prof, je ne
me suis pas préoccupé de l'âge ou des modalités de ma retraite.

Personne ou presque ne s'en préoccupe, d'ailleurs, le système français
est incompréhensible.
Il y a eu également beaucoup de bétises de dites.
le système français actuel est dépendant de la pyramide des âges. Il a
été mis à mal par le baby boom dont je suis l'exemple (né en 1946), mais
ce baby boom a aussi entraîné une augmentation des enfants nés 20 ans
après, le problème est donc temporaire.
bref, c'est comme en photo, rien n'est si simple...

Non, rien n'est simple, car tous ces enfants sont souvent au chômage ou
sont dans des universités-parkings et ne cotisent pas.
Allez, encore une petite photo :
https://www.cjoint.com/doc/18_04/HDbjK4o5OO1_PA145883.JPG
C'est où ?
jdd
Le #26470406
Le 01/04/2018 à 11:39, GhostRaider a écrit :
je ne l'ai pas mentionné car baisse ou même plafonner la retraite me
semble moins acceptable que de maintenir les gens dans un emploi.

donc mieux vaut mettre quelqu'un sur le trottoir que plafonner une
retraite à 3000 euros par mois? Drôles de priorités...
travailler on trouve toujours. J'ai vu une septuagénaire dans un
supermarché, un gars venu faire le déverminage de l'appartement avait
bien 70 ans aussi.

et tu trouve ça normal?
est interdit de se servir soi-même, ou serveurs dans les restaus.

âge moyen au macdo, en France?
Et pas de préavis réciproque : ma fille a quitté son emploi du jour au
lendemain.
Du reste, tu en sais quelque chose.

non, la mienne est à son compte, et elle a dépensé près de $10.000 pour
avoir la carte verte et je ne sais plus combien pour être naturalisée
(c'est fait). En revanche, venir travailler trois mois est impossible...
je dois dire que quand je me suis engagé dans la carrière de prof, je
ne me suis pas préoccupé de l'âge ou des modalités de ma retraite.

Personne ou presque ne s'en préoccupe, d'ailleurs, le système français
est incompréhensible.

je ne vois pas en quoi
jdd
--
http://dodin.org
GhostRaider
Le #26470412
Le 01/04/2018 à 12:08, jdd a écrit :
Le 01/04/2018 à 11:39, GhostRaider a écrit :
je ne l'ai pas mentionné car baisse ou même plafonner la retraite me
semble moins acceptable que de maintenir les gens dans un emploi.

donc mieux vaut mettre quelqu'un sur le trottoir que plafonner une
retraite à 3000 euros par mois? Drôles de priorités...

Ah non, non. Un travail est toujours mieux qu'une retraite.
Sur le plan personnel d'abord, sur le plan du financement individuel et
collectif des retraites ensuite. On travaille plus longtemps, donc on
cotise plus longtemps, donc on a une meilleure retraite et le régime est
mieux financé puisque la retraite sera aussi versée moins longtemps.
travailler on trouve toujours. J'ai vu une septuagénaire dans un
supermarché, un gars venu faire le déverminage de l'appartement avait
bien 70 ans aussi. >

et tu trouve ça normal?

Aucune idée. Elle et il n'avaient pas l'air d'être sénile ni impotent.
est interdit de se servir soi-même, ou serveurs dans les restaus.

âge moyen au macdo, en France?

Je n'en sais rien, mais aux USA, ces petits boulots font partie de la
vie de tout étudiant ou collégien, c'est quasi obligatoire alors qu'en
France, c'est plutôt un pis-aller pour manger.
Ma nièce américaine allait au collège après s'être levée à 5 heures du
matin pour son entraînement de championne locale de natation et le soir
elle travaillait chez Starbucks !
Et pas de préavis réciproque : ma fille a quitté son emploi du jour au
lendemain.
Du reste, tu en sais quelque chose.

non, la mienne est à son compte, et elle a dépensé près de $10.000 pour
avoir la carte verte et je ne sais plus combien pour être naturalisée
(c'est fait). En revanche, venir travailler trois mois est impossible...

La mienne est mariée à un Américain. Elle a eu sa carte verte assez
rapidement et a juste payé le tarif de quelques centaines de $. Elle a
travaillé quelques temps à mi-temps chez un architecte puis elle est
partie quand elle en a eu marre. Démission le matin, départ le soir avec
son chèque.
Elle est aussi à son compte, elle travaille pour des chaînes françaises
de télé. C'est dur mais c'est ce qu'elle veut faire.
Travailler aux USA sans papiers en règle est possible mais hasardeux.
je dois dire que quand je me suis engagé dans la carrière de prof, je
ne me suis pas préoccupé de l'âge ou des modalités de ma retraite.

Personne ou presque ne s'en préoccupe, d'ailleurs, le système français
est incompréhensible.

je ne vois pas en quoi

Deux systèmes au moins qui se cumulent : retraite payée par la SS, basée
sur un certain nombre de trimestres travaillés ou assimilés (trimestres
partiels comptant pour un, chômage etc..) avec un butoir de durée et sur
des cotisations effectivement versées dans la limite du plafond, plus
les retraites complémentaires, payées par ailleurs, basées sur des
points accumulées sans limites sur le salaire au delà du plafond, dont
retraite complémentaire générale, puis celle des cadres, puis celle des
cadres supérieurs.
Calculer sa retraite soi-même est compliqué.
Les profs, c'est plus simple : un seul régime basé sur la durée et
l'indice, plus majoration pour enfants, un seul payeur.
Alf92
Le #26470415
GhostRaider :
https://www.cjoint.com/doc/18_04/HDbeVAeZyP1_PB012226.JPG

ambiance sympa
contre jour pas génant
pal mal du tout
benoit
Le #26470422
Alf92
Benoit :
En voici un autre :
<http://www.leraillez.com/photo/nature_morte/oiseaux/slides/Pigeon_St_Su
lpice_7613-7632-084-18-80.html>

faut revoir ton générateur de galerie
voilà comment ça s'affiche chez moi :
https://www.cjoint.com/doc/18_03/HCFuTSPaNjw_Sans-titre-1.jpg

Étonnant, merci. Je ferai ça un de ces jours, je suis un peu sous l'eau
par l'absence d'équipe avec moi.
(Win10 64 / FF 59.0.2 / 1920x1080)


--
Pense à l'étiquette qu'une fois les vendanges faites.
benoit
Le #26470420
pehache
Quand au régime de retraite, les 3 milliards ne sont pas une fleur faite
spécialement pour eux, c'est un système de péréquation entre toutes les
caisses de retraites pour compenser les différences de démographie
(sinon la caisse qui sert les mineurs aurait fait faillite vu qu'il n'y
a plus un seul mineur actif pour cotiser). Et c'est totalement de l'âge
de départ à la retraite.

Pour l'âge de départ OK. La SNCF c'est entre 55 et 57 ans pour tous sauf
les conducteurs de train (50-52). Je comprends pour les conducteurs,
mais pour les autres ? Une différence avec le privé ?
Et puis la formule de calcul de la retraite. Elle est basée sur les six
derniers mois à la SNCF et les vingt-cinq dernières années dans le
privé. Comme le salaire moyen d'un salarié de la SNCF (3090¤ en 2014)
est quasiznt identique au privé (2912)¤... Côté retraites !!!
Extrait de « Comparaison des pensions servies pour deux hommes nés le 1er janvier
1955, mariés ayant eu deux enfants, et ayant fait toute leur carrière
l'un dans le privé, l'autre dans le public, et finissant tous deux leur
carrière à un salaire mensuel brut de 3.218 ¤. Bilan : le fonctionnaire
touchera une pension nette de 2.235 ¤ contre 1.655 ¤ pour le salarié du
privé, soit une différence mensuelle de 580 ¤.
Commentaire ?
Faire suivre sur fr.rec.politque je pense ;)
--
Pense à l'étiquette qu'une fois les vendanges faites.
benoit
Le #26470421
René
Le samedi 31 mars 2018 16:43:58 UTC-4, Benoit a écrit :
GhostRaider

> Tiens, encore un pigeon qui n'a pas bénéficié de la trêve hivernale
> (scandaleux !)
> https://www.cjoint.com/doc/18_03/HCFtBae7pV1_P5146792.JPG

Un pigeon flic...
En voici un autre :
<http://www.leraillez.com/photo/nature_morte/oiseaux/slides/Pigeon_St_Su
lpice_7613-7632-084-18-80.html>
--

J'aime la dernière, le Christ et les 2 larrons.
http://www.leraillez.com/photo/nature_morte/oiseaux/slides/Triptyque_corbe
aux.html

Merci,
C'est plutôt le diable tout en noir qui fait un discours. Mais j'avoue
que ton interprétation est aussi juste.
--
Pense à l'étiquette qu'une fois les vendanges faites.
Alf92
Le #26470419
jdd :
le système français actuel est dépendant de la pyramide des âges. Il a
été mis à mal par le baby boom dont je suis l'exemple (né en 1946)
mais ce baby boom a aussi entraîné une augmentation des enfants nés
20 ans après,

ce qui est mon cas
le problème est donc temporaire.

la génération la plus impactée sera la mienne :-(
Publicité
Poster une réponse
Anonyme